• DSCN5379Photo prise au jardin Pamplemousse (île Maurice)



    … jusqu'au 2 janvier.

                                               Bonnes fêtes à tous






    21 commentaires


  • J'explore les possibilités du céralan, une cire d'abeille estérifiée que j'apprécie beaucoup car elle a les avantages de la cire d'abeille, -filmogène et protectrice-, avec quelques bonus: elle donne un toucher plus souple, stabilise mieux une émulsion, et peut absorber plus d'eau . Voir ici les explications des avantages de l'estérification des corps gras chez Gattefosse qui  a concocté un émulsifiant sur lequel je louche, mais introuvable pour le moment
     
     Je suis donc en train de coupler le céralan avec différents émulsifiants voir ici. Nouvel essai en date: avec de l'olivem. Ce n'était donc pas pour moi mais pour offrir… J'en ai  profité pour fignoler  une composition très parfumée.


    http://mamidoo.free.fr/html/gifs/fetes/noel/divers/noel113.gifIdée parfum

    Décliner la rose : en macérat, en hydrolat, en teinture, en hydro glycériné pour avoir un nuage de rose, puis le stimuler et l'aérer avec des huiles essentielles. J'ai choisi des huiles tropicales puissantes: ylang, poivre, girofle, Elles sont pacifiées par la lavande et surtout la camomille romaine (et celle du Cap, plutôt sucrée) dont j'apprécie beaucoup la grande douceur, et qui diffuse son parfum comme une lampe peut tamiser la  lumière. Il y a une pointe capiteuse et fruitée d'osmanthus, offerte, par Michèle il y a déjà un momenrt et que je consomme avec parcimonie. On obtient au final un parfum suave et doux.

    http://mamidoo.free.fr/html/gifs/fetes/noel/divers/noel113.gifChoix des huiles

    En majorité des textures  fines: noyau d'abricot, complexe d'orchidée, jojoba pour alleger le karité nilotica, par ailleurs plus léger que le karité classique.

    http://mamidoo.free.fr/html/gifs/fetes/noel/divers/noel113.gifPhase aqueuse

    Elle contribue au parfum avec la rose qui occupe le terrain. L'hydrolat de rose de Damas est celui, très odorant et fruité, d'Essenciagua, que j'aime vraiment beaucoup.

    http://mamidoo.free.fr/html/gifs/fetes/noel/divers/noel113.gifTexturants

    La poudre de riz, que j'introduis toujours en phase huileuse, et que je place au fond du bécher pour le touiller facilement; elle opacifie les huiles
    Le fucogel, les cetyl esters

    http://mamidoo.free.fr/html/gifs/fetes/noel/divers/noel113.gifActifs apaisants

    J'ai fait simple. De l'allantoine et deux extraits hydroglycérinés maison. Je suis intriguée car celui au souci sent … l'amande

    DSCN8069.jpg


    Crème corporelle  rose-camomille-lavande-osmanthus

     

    7g poudre de riz

    10 karité nilotica

    9g huile de noyau d’abricot

    5g macérat de rose dans jojoba bio (maison) 

    7g macérat de rose dans biofritol (maison)

    3g complexe d’orchidée

    6-7g céralan

    6g olivem

    4g cetyl esters

    vit E

     

    37g hydrolat de rose de Damas

    80g eau de source

    8g hydroglycériné de souci (maison)

    8g hydroglycériné de rose de Provins (maison)

    2g allantoine

    6g teinture de rose centifolia (maison) 

    15gtes elixir calling all angels

     

    4g fucogel

    25gtes geogard

     

    10 gtes He ylang

    10 gtes HE camomille romaine (neoils)

    10gtes  HE camomille du Cap diluée

    20gtes  He lavande d’altitude

    20 gtes absolue d'osmanthus diluée

    4 gtes HE girofle

    4 gtes HE poivre noir

     

    Procédé

     

    *Après avoir tout nettoyé, et stérilisé,


    *Faire fondre la phase huileuse. J'ai tout mis dans le meme bécher car il n'y  avait pas d'ingrédients particulièrement fragiles.


    *Faire tièdir la phase aqueuse pour y disperser l'allantoine. Je ne sais pas si c'est vraiment necessaire d'ailleurs.


    *La verser en trois fois sur la phase huileuse en mixant entre chaue ajout. Lors du premier ajout, je n'ai pas assez de matière pour procéder avec le bamix mixer plongeant, donc je touille avec le fouet à capuccino.


    *Après chaque coup de mixer, je touiller la creme a la spatule en caoutchouc pour mieux ressentir sa texture notamment. J'ai mixé dans un bain marie d'eau glacée pour activer la prise. Ce n'est pas necessaire quand la phase aqueuse est froide.

     

    *Ajouter le fucogel et le géogard. Bien remuer pour  disperser le conservateur. En général, je le mets en phase auqueuse quand elle n'est pas chauffée.


    *Ajouter les HE et mixer à nouveau.

     

    *mettre en pots sérilisés au préalable dix minutes  à l'eau bouillante vinaigrée.


    La texture évolue encore pendant un jour au moins.

     

    http://mamidoo.free.fr/html/gifs/fetes/noel/divers/noel113.gifJe trouve que le céralan apporte de la densité;  la crème a un toucher un peu riche, sans être colante, ce qui est agréable pour l'hiver.

     


     

     

     


    24 commentaires


  • C'était mon défi baume à lèvres de cette année, car je souhaitais en offrir à des copines enceintes. Je suis partie de la formule  d'un baume simplissime que j'aime beaucoup (coco-vanille-cacao voir ici) et j'ai cherché à le peaufiner.

     

     

    http://pagesperso-orange.fr/safran2b/Imini-gif5/chat111.gifLes proportions de base:

    3,5 parts  d'huiles  et beurres "solides" ( ici: monoi, coco, cacao)

    3 parts d'huiles liquides (ici: macérat de vanille, ricin)

    1 part cire d'abeille fine


    Dans cette variante,

    *J'ai  utilisé de l'huile de ricin pour avoir du brillant.


    *J'ai incorporé du monoi (20g est un maximum je trouve, on pourrait mettre 15g voir 10g  si on veut laisser règner la vanille)


    *Pour renforcer la note cacao, j'ai ajouté de l'extrait CO2 de cacao, que je ne considère pas comme une huile essentielle.


    J'étais contrariée car au moment de sa réalisation, c'était le monoi très fleuri qui dominait. Dès le lendemain, le cacao s'est montré et maintenant, l'équilibre est atteint. C'est délicieux.


    DSCN8075.jpg


    Baume à lèvres vanille-monoi-cacao

     

    40g huile de coco vierge (Fresholi)

    20g monoi (Codina)

    14 ricin bio (AZ)

    46 macérat de vanille dans tournesol bio maison

    10g  beurre de cacao bio brut (Akamuti) 

    20g cire d’abeille en feuille ( Bilby)

    4gtes vit E

    30gtes extrait CO2 cacao (Lotus aromatics)


    http://pagesperso-orange.fr/safran2b/Imini-gif5/chat111.gifC'est d'une simplicité enfantine à réaliser.

    Comme le macérat de vanille est blindé en anti oxydants, j'ai tout fait fondre au bain marie, éteignant dès que la cire a commencé à se liquéfier. J'ai attendu que le mélange tiédisse un peu-pas trop- pour incorporer l'extrait de CO2, j'ai bien touillé  et c'est tout, j'ai versé en pots.


     


    45 commentaires


  • Cet été, Michèle m'avait offert un baume dont j'ai adoré la texture. Il était destiné aux mères d'enfants qui passent le bac… ce n'est pas d'actualité, mais j'en préparé récemment deux variantes.

     Je les indique pour plusieurs raisons:

    *pour mettre à l'honneur cette recette, vraiment à retenir


    *pour montrer qu'on peut ajuster légèrement une formule sans courir à la catastrophe
    à condition de respecter la structure générale


    *parce qu'il y a juste trois huiles essentielles dans les baumes que j'ai réalisés. Associées chaque fois à un seul macérat huileux odorant, elles donnent un résultat olfactif particulièrement agréable avec une composition simple.


    En août, j'avais préparé deux baumes qui ont eu énormément de mal à prendre, meme après ajout ultérieur de cires et de beurres solides; est-ce un hasard, l'un contenait du beurre de coco renforcé à l'alcool cétéarylique, l'autre du beurre de jojoba à l'alcool cétearylique. Quand j'ai découvert la formule de Michèle avec un nouvel ingrédient pour fabriquer un beurre maison, ça m'a drôlement intéressée et j'ai donc tenté l'aventure.
     Ce beurre de coco intègre donc du GMS, (glyceryl ou glycerol monostéarate), un émulsifiant utilisé également dans l'industrie agro-alimentaire. Chez Bilby comme chez Aromantic il est présenté comme un émulsifiant de base. Michèle se demandait s'il était identique à l'émulsifiant VE (glyceryl stéarate). Je n'en suis pas si sûre, Bilby propose les deux avec des descriptifs différents. Néanmoins, les termes sont présentés parfois comme des synonymes (Voir ici).

    Pour faire ce beurre de coco, il suffit de faire fondre au bain marie huile de coco et GMS (dans les proportions de 3 de beurre pour 2 de GMS) en fouettant sans arrèt. 

    J'indique ici la formule de Michèle, c'est une réussite; ce qui est surprenant, c'est qu'au fil du temps, la texture de ce baume que je n'ai pas utilisé tout de suite (j'essaie d'alterner avec tous les cadeaux à tester… ) s'assouplit vraiment.


    -25g d'oléine de karité (ou huiles végétales fluides)
    - 15g de beurre de coco- GMS
    - 5g de beurre d'avocat bio (ou autre beurre hydrogéné)
    - 5g huile d'olive bio
    - 3g HE anti-stress
    - 2g cire d'abeille blanche


    A partir de là, j'ai varié légèrement la recette.


    http://pagesperso-orange.fr/safran2c/Imini-nature/Fleur-050.gifPremier essai


    Le pot est bien entamé, mais on distingue l'onctuosité de la texture



    Baume nuit verte 

     

    J'applique ce baume tous les soirs en ce moment car je raffole de son parfum (j'ai hélàs fini mon flacon d'HE de angélique!) Je le trouve très efficace pour s'endormir très vite.

     J'aime beaucoup la finesse de l'huile de noyau d'abricot dans un baume. J'ai augmenté la quantité de cire d'abeille pour essayer sans beurre hydrogéné.

    Le nombre de gouttes d'He peut sembler un peu bizarre, mais il s'agissait de fins de flacons pour la lavande et l'angélique. Je n'ai donc que 45gouttes d'He au lieu des 90gtes prévues (pour avoir 3%) néanmoins, avec moins de 2% d'He, ce baume fonctionne bien.


    31g oléine de karité

    20g noyau abricot

    30g beurre de coco au GMS

    12g macérat de baies de génevrier dans olive maison

    4g cire d’abeille en feuille

    aox

     

    27gtes HE  lavande 1600 

    7 gtes HE racine angélique 

    11 gtes HE petit grain bigarade


     

    Lors de la fonte des ingrédients, j'ai obtenu beaucoup de mousse, ce qui m'a étonnée, et j’ai filtré par sécurité, ce n'était pas nécessaire, il suffisait d'être patiente comme je l'ai constaté lors de la réalisation du deuxième baume. En effet, la mousse est absorbée quand la température du mélange redescend.

    je fais prendre ces baumes au congélateur.


    http://pagesperso-orange.fr/safran2c/Imini-nature/Fleur-050.gifDeuxième essai

     

    J'ai également supprimé le beurre dans cette deuxième formule, mais ça ne change pas beaucoup la texture par rapport à l'original.


    Ce baume était destiné a quelqu'un qui a eu des poussées de tension liées à un gros stress. Je ne prétend pas bien sûr faire baisser la tension, mais apporter un réconfort apaisant, d'autant que le parfum est particulièrement suave. Je l'ai offert sans l'avoir photographié.  

     Baume apaisant ylang lavande mandarine 


    15g oléine de karité

    10g huile de noyau d’abricot

    15g beurre de coco au GMS

    6g macérat de lavande dans olive (Le Gattilier)

    2g cire d'abeille en feuille

    3gtes vit E

     

    35gtes HE  ylang ylang

    22 gtes gouttes HE lavande d'altitude 

    15gtes HE mandarine


     

    Les HE d'ylang et de lavande sont hypotensives, celle de mandarine,  réputée anti-angoisses,  renferme également des coumarines anti hypertensives. 

     

     

     


    47 commentaires

  • J'avais en tête de faire une crème pour apaiser des mains fragilisées. Mon objectif: réussir quelque chose de léger, nourrissant et thérapeutique. Attention, la formule sera longue car j'ai voulu incorporer pas mal de macérats tant je les trouve efficaces.
    On peut bien sûr  simplifier… Pour un résultat à la fois fin mais avec effet filmant, j'ai  testé l'association de deux émulsifiants olivem-céralan. Je suis plutôt contente de la texture obtenue, très douce et lisse.

    Macérats

    J'ai récemment fait l'acquisition d'une yaourtière pour préparer des macérats, car elle permet de maintenir la température vers 42-43° jusqu'à 12 heures d'affilée. Je viens de tester pas mal de combinaisons mais même après le passage par trois bains marie successifs, la plupart des macérats restent assez peu odorants. Je les booste donc au final avec un bain marie sur plaque électrique (sans faire bouillir le bain marie) pendant une ou deux heures; c'est le nez qui me guide si je puis dire.
    L'avantage de la yaourtière néanmoins: elle prépare bien l'extraction avec peu d'oxydation me semble t'il.

    J'ai donc concocté, dans l'huile d'olive:

    -un macérat, d'un vert foncé incroyable, thé vert japonais/consoude, très anti inflammatoire. La consoude n'est pas à utiliser sur les plaies ouvertes.

    -un macérat de baies de genevrier (bio, de Malsalchi) très odorant

    -un macérat de racines fraîches de ginseng au parfum très terreux

    -j'ai ajouté du macérat de rose/matricaire que je refais très régulièrement.

    Teintures

    J'ai aussi utilisé des fabrication maison.

    -teinture de molène (merci Mlk la télépathe… ) intéressante pour les douleurs des petites articulations des mains et es pieds selon l'article de Kiva Rose sur son merveilleux blog ici;
    La molène est l'un des noms du bouillon blanc, utilisé traditionnellement pour les affections du système respiratoire

    -teinture  de griffe du chat, anti douleurs d'arthrose. C'est Chabou qui m'avait fait découvrir cette teinture. Malégria en parle aussi ici (voir dans les commentaires).

    J'ai mis ensemble ces teintures dans un même mini bécher que j'ai longuement chauffé au bain marie pour réduire le mélange

    Autres antalgiques et anti inflammatoires

    -Hydrolat de menthe poivrée; c'est l'un de mes hydrolats préférés tant je trouve son action antalgique efficace.

    -Hydrolat d'achillée: bon anti inflammatoire

    -beurre de karité à l'huile de chanvre

    -Allantoine

    -Huile de tamanu

    -gel de silicium

    -hydroglyceriné de souci maison

    -Soothex (teinture de boswellia serrata)

    -Cocktail de trois extraits CO2: cassis, souci, matricaire

    -HE


    Choix des huiles essentielles

    Pour la plupart, elles viennent de plantes déjà présentes sous d'autres formes dans la formule:

    -genevrier (ici des montagnes Rocheuses), présent en macérat (anti rhumatismal)

    -camomille (ici romaine), présente en macérat et extrait CO2 (les deux camomilles sont anti inflammatoires, la matricaire est cicatrisante, la camomille romaine antalgique) 

    -absolue de rose (pour le parfum surtout) présente en hydrolat et en macérat (la rose a des propriétés cicatrisantes)


    J'ai ajouté de l'HE de lavande vraie (à la fois pour ses vertus cicatrisantes, régénérantes et son parfum harmonisant) de l'extrait cO2 de nard (pour sa puissance olfactive très racine qui me semble bien aller à ceux qui font travailler leurs mains) et de l'HE de poivre noir que je trouve très efficace comme antalgique et circulatoire (et j'apprécie aussi son parfum qui réchauffe)
     



    Crème apaisante pour mains fragilisées


    Phase huileuse

    30g beurre de karité nilotica 

    12g beurre de karité à l'huile de chanvre 

    6g Céralan ( Polyglyceryl-3 Beeswax, une cire d'abeille estérifiée) 

    6g huile de jojoba 

    8g Olivem 

     5g macérat de Genevrier sur huile d'olive

    8g macérat de thé vert+consoude sur huile d'olive

    4g macérat de ginseng sur huile d'olive

    5g macérat de rose/matricaire sur huile d'olive

    10g huile de tamanu

    Vitamine E


      Phase aqueuse


    15g teinture griffe du chat

    15g teinture molène (les deux teintures réduites ensemble à 13g)

     20g hydrolat menthe poivrée

     2g allantoine

    20g hydrolat achillée

    20g hydrolat de rose

    45gtes natragard

    15 gouttes elixir calling all angels


    Phase 3 ( textures un peu gelifiées ou sirupeuses)


    26g silicium gel

    15g hydro glycériné souci

    20g aloes (à boire)

    4g fucogel


    Phase 4


    10g soothex

    15gtes extrait CO2 cassis

    15gtes extrait C02 calendula

    30gtes extrait CO2 matricaire

     

    Phase 5: HE


    30gtes camo romaine

    12gtes poivre noir

    20gtes genevrier des rocheuses

    40gtes lavande d‘altitude

    5gtes CO2 nard

    10gtes absolue de rose


    Fabrication


    Phase huileuse


    *Comme tous mes macérats étaient fabriqués sur huile d'olive, assez resistante à la chauffe, j'ai fait fondre ensemble les macérats, le Céralan, le jojoba et l'Olivem et de vitamine E anti oxydante. J'ai donné un coup de mixer. J'ai obtenu un lait épais magnifique.


    *J'ai fait à peine fondre au bain marie très doux les deux karités que j'ai ajoutés au mélange


    *J'ai ensuite ajouté l'huile de tamanu.


    Phase aqueuse


    *J'ai ajouté la réduction de teintures assez chaude à l'hydrolat de menthe poivrée et j'ai dilué dedans l'allantoine. J'ai complété avec les hydrolats, l'elixir et le natragard (ce qui me permet de bien le diluer).


    *J'ai versé en trois fois dans la phase huileuse, en mixant entre chaque ajout. J'ai tourné voluptueusement avec la maryse en faisant des huit couchés (j'adore cette sensation de touiller une crème)


    Le reste


    Puis j'ai incorporé les ingrédients selon l'ordre indiqué dans la formule, en mélangeant au mixer bamix puis à la maryse après chaque nouvelle phase. 


    *J'ai versé en pots stérilisés.


    La crème est vert pâle avec une odeur végétale légèrement racine. il faut en mettre assez peu. Je trouve que le Céralan donne un résultat plus souple que la simple cire d'abeille que par ailleurs, j'apprécie énormément.

    Je viens de faire un nouvel essai Céralan-cire émulsifiante n°2 d'AZ (déjà tenté ici, mais le Céralan y était pré-dilué)  la texture est aussi particulièrement agréable. 





     


    32 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires