•  

     

    P1200307

      Tout droit et loin, au bout du bout de l'horizon, l'Islande…

     

    Ona est une toute petite île au large de Molde en Norvège. On y pèche le homard en saison, et des céramistes s'y sont installés. L'île est très touristique en juillet août, mais à peine une trentaine d'habitants y vivent à demeure.  

     


    P1200324.jpg

      La lumière changeante métamorphose d'une seconde à l'autre l'atmosphère en illuminant les facades colorées des maisons de bois

     

    J'ai eu la surprise d'y découvrir des buissons  de rosa rugosa qui servaient de haies fleuries.


     

    P1200315.jpg

    Ce sont les fruits des rosa rugosa qui ont d'abord attiré mon regard

     

    De retour à Paris, en faisant quelques recherches, j'ai appris que les rosa rugosa se plaisaient tant dans les régions maritimes nordiques, en Scandinavie notamment, qu'on les considérait désormais comme invasives et qu'on  déconseillait d'en planter car elles prenaient la place d'espèces endémiques.

     


      P1200316.jpg

    Au premier plan, un massif de rugosa

     

    A Ona, bien entretenues, elles semblaient en tout cas ne pas être détestées par les quelques habitants de l'île…

     

     

     

    Il y a de très beaux massifs de rosa rugosa… à Paris près de l'eglise Saint Eustache. voir ici

     

    P1200299.jpg

    Le phare d'Ona

     

     

    Un article sur les jardins de phares des îles de Norvège (Ona possède un très beau phare que l'on peut visiter)

    voir ici  en pdf (p.11-12 évocation des rosa rugosa)

     



    38 commentaires
  •  

     

     

     

     

    … ailleurs jusqu'au 23 septembre

     

     

    http://mamidoo.free.fr/html/gifs/vehicules/bateaux/bateau.gif


    18 commentaires
  •  

     

     

    L'an dernier, j'avais fabriqué -mais non publié les recettes sur le blog- des teintures de sureau après avoir découvert ses propriétés antivirales lors de mes recherches à propos du sureau. Voir ici. J'ai donc eu l'occasion de tester… et de faire tester à mon entourage, y compris pour la fameuse grippe H1N1. L'effet anti-crève me semblant vraiment incontestable, je donne les recettes.

     

    L'an dernier, ayant utilisé toutes mes baies de sureau fraiches en confiture, j'ai dû utiliser des baies de sureau séchées ( J'en avais trouvé chez Ormenis; d'autres herboristeries en proposent).

     

    http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nourriture/fruits/images/fruit_05.gifCette année, j'ai eu l'extrème plaisir de recevoir un colis de Cristine qui contenait, entre autres végétaux frais, des baies de sureau que j'ai transformées dès leur réception. J'ai fait l'impasse sur la confiture…

     

     

    En 2009, j'avais eu la chance d'avoir une bouteille de marc de champagne que j'ai utilisée pour réaliser  les macérations. L'américaine Kiva Rose qui m'a donné l'idée de ces "elixirs" (clic ici pour sa recette) précise sur son merveilleux blog d'herboriste: "meilleur est le brandy, meilleure est la teinture (à avaler… ) ". On n'en doute pas.

     

    Par curiosité, j'ai réalisé plusieurs versions, difficile de dire laquelle est la plus efficace. J'en ai distribué pas mal autour de moi. C'est ainsi que j'en ai offert un petit flacon à quelqu'un qui avait la grippe H1N1 (identifiée en laboratoire). L'élixir de sureau, m'a t'elle dit, a amoindri très nettement les symptomes.


     

    P1200225.jpgBaies de sureau séchées après un an de macération

     

    Je viens de découvrir au fond du placard un pot oublié où j'avais ajouté du miel (présent dans la recette originale). C'est juste filtré et délicieux.

    Pour 201O, j'ai fait à nouveau fait des variantes. Le contenu de mes deux bocaux macère pour au moins quatre semaines… patience.


     

    http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nourriture/fruits/images/fruit_05.gifRecettes 2009


    1° pot


    -Un peu moins de la moitié du bocal de baies séchées de sureau,

    -+ 1/8 fleurs de sureau environ,

    -un morceau gingembre frais en lamelles

    -un zeste de doigt de bouddha (agrume très parfumé)

    -un peu de miel de bord de mer, ( "miels de la côte des légendes", clic ici production délicieuse  d'un apiculteur de  Plouescat près de Roscoff)

    -marc de champagne à 43°

     

    2° pot


    -¼ baies de sureau séchées

    -idem que ci-dessus pour gingembre, zeste

    -Marc de champagne à 43°

     

    3° pot


    -1/5 du pot en baies de sureau séchées 

    ¼ en airelles finnoises (je revenais de Finlande), les airelles sont très riches en anti oxydants. 

    -Marc de champagne complété avec de l'eau de vie de fruits à 40° pour recouvrir les baies 

     

     

    http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nourriture/fruits/images/fruit_05.gifRecettes 2010

     


     

    P1200216.jpgLa teinture en  préparation

     

    1° pot


     -Baies de sureau fraiches  lavées, égrainées et séchées dans la mesure du possible (je mène l'opération avec des gants en latex, le sureau tâche terriblement) presque jusqu'en haut du bocal 

    -Un beau zeste d'orange bio. Quand je veux les transformer, je fais tremper au préalable les agrumes bio que j'achète dans une solution d'eau et d'EPP, puis je rince soigneusement et j'essuie

    -Un morceau de gingembre frais, pelé et  coupé en tranches

    -2 cuillérées à café de miel de Manuka très antiseptique (un beau cadeau de Michèle)

    -Le tout recouvert d'eau de vie d'alisier à 45° (un cadeau qui trainait dans un coin, mes flacons d'eau de vie finissent l'un après l'autre dans des mixtures personnelles). On touille bien.

     

    2° pot (taille: grand pot de confiture)


    -Baies de sureau fraiches nettoyées comme ci dessus,

    -Zeste d'orange bio et gingembre frais en tranche préparés comme ci dessus

    -2 clous de girofle et 3 grains de poivre noir (antiseptiques et anti oxydants)

    -rhum à 50°

     

    Les deux pots sont dans un placard, je les secoue régulièrement, et leur contenu sent déjà drôlement bon!

     

    Making of


    Mettre les ingrédients dans un pot propre à goulot large. Touiller soigneusement s'il y a du miel.  Secouer régulièrement le pot conservé à l'abri de la lumière. Patienter et filtrer au bout de quatre semaines minimum. Si on peut, embouteiller dans des flacons de verre foncé et garder à l'abri de la chaleur et de la lumière.

     

    Mode d'emploi


    *En prévention (le sureau renforce les défenses immunitaires) une cuillérée à café dans un verre d'eau par jour


    *Dès qu'un début de crève ou de grippe apparait: tout de suite, une cuillérée à café dans un verre d'eau. Kiva Rose conseille de prendre l'elixir pur. Comme le degré alcoolique est élevé, je préfère diluer. 


    *En cas de crève ou de grippe avérée: jusqu'à cinq cuillérées à café par jour diluées dans de l'eau. C'est vraiment très efficace. Ça aide aussi en cas de grosse bronchite.

     

    Si une crève traîne, une visite chez le médecin est indispensable.


    Remarques diverses

     

    * Une spécialité qui marche bien contre la toux (testé), des pastilles à base de TM de sureau: Sambucus (le nom latin du sureau) chez Boiron


    * On trouve en complément alimentaire du Sambucol, à base d'extrait de baies de sureau (je n'ai pas testé); clic ici


    *Attention, si vous faites votre cueillette, identifiez bien l'arbre et ne le confondez pas avec le sureau yeble, aux baies toxiques, et qui est un arbuste. Les fruits du sureau noir pendent vers le bas. 

     

    *Sinon, les baies de sureau séchées marchent bien aussi.

     

    *La recommandation de Kiva Rose pour préserver l'effet antiviral des baies de sureau: ne pas les cuire. La confiture de baies de sureau, c'est sur les tartines en gourmandise, pas pour soigner.

     

     *On peut utiliser sans problème de l'alcool pour fruits à l'eau de vie qui titre à 40° et que l'on trouve en grande surface. Mais avec un degré supérieur à 40°(même légèrement), on extrait mieux.

     

    *Résumé bien fait des propriétés du sureau : clic ici

     

     

     

     

     

     


    35 commentaires
  • Après mon  savon pour jardinier, il me restait des macérats d'olive et de coco. J'ai donc décidé de fabriquer un savon-cousin pour les terminer en variant par ailleurs parfum et  ajouts.

     

     

    http://safran2b.pagesperso-orange.fr/SmiliesKaos/pompom-jaune.gif Savon moucheté des jardiniers aux mains abimées

     

    Parfum


    Dans 4g macérat de lys cicatrisant et anti taches:


    5g HE camo romaine anti  inflammatoire et aoucissant

    8g HE palmarosa cicatrisant de la peau

    2g He citronnelle de java, anti-inflammatoire percutané puissant


    malgré le peu de citronnelle, c'est elle qui domine après un mois de cure…

     

    Ajouts


    2g amidon de riz (1cuil à café) adoucissant

    ½ cuil à café poudre de girofle, fixatif parfum et effet nettoyant

    les deux dilués  dans 7g eau déminéralisée et ajoutés à la trace avant les HE

     

    3g de cire de camomille sauvage adoucissante (un cadeau précieux de Patte). Je l'ai maintenue fondue au bain-marie jusqu'au dernier moment avant de la verser dans les huiles juste avant la soude. Malheureusement, c'est une cire qui fond à haute température… et elle a précipité au contact des huiles, même tièdes ce qui a donné l'effet moucheté, boosté par la présence de poudre de girofle.

     

    Huiles


    120g  macération huile de coco fleurs de matricaire

    100g karité

    80g colza

    60 olive macérée avec fleurs de camomille romaine, de souci et poudre de curcuma

     

     

     

    140g eau (+ 20g lait de jument ajouté aux huiles)


     soude pour surgras à 5 ou 6-7 selon les calculateurs, en raison des chiffres différents pour l'huile de colza!

     P1200209.jpg

    Après un mois de cure

     

    http://safran2b.pagesperso-orange.fr/SmiliesKaos/pompom-jaune.gif Je n'ai pas trop surgraissé car ce sont des savons prévus pour bien nettoyer des mains de jardinier.


    lls ont une mousse très onctueuse, un aspect très lisse, laissent la peau douce.… et sentent surtout la citronnelle.

     

    .


     

     


    36 commentaires
  • J'ai réalisé récemment une crème "anti frottements". Anti frottement des jambes lors de la marche… Comme j'avais peu d'indications sur son utilisatrice, sinon que les chairs s'échauffaient , j'ai imaginé une émulsion minimaliste mais protectrice.

     

     

    En la testant, j'ai découvert qu'elle avait la propriété de donner un toucher très aqueux à l'application, puis de laisser une pellicule protectrice sur la peau, ce qui était le but recherché. Je l'ai essayée sur les pieds qui, en moins d'une semaine, se sont incroyablement adoucis. Je rajoute juste un peu de baume  le soir  par dessus.

     

    Ayant été impressionnée par l'effet hydratant, j'ai décidé de refaire de cette crème quelques temps après  pour un usage un peu différent, en recherchant plus spécifiquement les bénéfices suivants:

    -super hydratatation

      -effet anti tache,

    -parfum suave

      -favoriser le sommeil.

     

    Puisqu'on a la chance de pouvoir faire du sur-mesure, pourquoi se priver!

     

    http://mamidoo.free.fr/html/gifs/personnages/loisirs/sport/sport_15.gifLe modèle en conventionnel: la crème Nok, à base de karité, destinée aux sportifs soumis à des frottements intenses, comme  les cyclistes aux cuisses malmenées. 

      J'ai scruté cette crème  pour me faire une idée de sa construction

    Son INCI:

    Aqua, Butyrospermum Parkii, Caprilyc/Capric Triglyceride, PEG-30 Glyceryl Stearate, Cetearyl Alcohol, Polyacrylamide, C13-14 Isoparaffin, Laureth-7, Sodium Lauryl Sulfate, Sodium Cetearyl Sulfate, Imidazolidinyl Urea, Parfum, Phenoxyethanol, Methylparaben, Ethylparaben, Propylparaben, Butylparaben, Tocopherol, Benzyl Benzoate, Citral, Citronellol, Coumarin, Eugenol, Geraniol, Hexyl Cinnamic Aldehyde, D-Limonene, Linalool, Butylphenyl Methylpropaniol.

     

      Soit du karité en deuxième position, du coco fractionné pour le glissant, des agents filmogènes, deux emulsifiants, pas mal de tensio actifs,  pas mal de conservateurs, de molécules parfumantes ou antiseptiques. 

     

    J'ai donc gardé en bonne place le karité et et testé en émulsifiant le GMS (glyceryl mono stéarate) que j'utilise en général dans les baumes pour leur donner un toucher très agréable. J'ai choisi de faire l'impasse sur les tensio actifs pour laisser la place à des ingrédients plus thérapeutiques.

     

    Edit du 15 septembre:

    Michèle m' a expliqué le pourquoi de la présence des tensio actifs. Le sentiment d'inconfort lié aux frottements s'accroit avec la transpiration. Qui dit transpiration dit liquide. Si la phase grasse protectrice est trop présente, elle fera occlusion et, dessous, il y aura macération désagréable. Les tensio actifs permettent en quelque sorte  "d'émulsionner" la sueur au reste. J'en rajouterai un peu si je refais de cette creme anti frottements.

     

    *Pour la crème anti frottements: l'huile de callophylle anti inflammatoire, l'hydrolat de menthe poivrée rafraichissant et très antalgique, le gel d'aloes apaisant, et le D panthenol calmant. J'ai compté un peu de cire de chanvre, que je trouve très fine pour augmenter l'effet filmogène

     

    *Pour ma crème pieds et mains du soir, j'ai choisi le macérat de lys pour l'action anti tache, un glycériné maison qui met plait beaucoup (à l'achillée, sur glycérine et hydrolat de menthe poivrée et avec des edelweiss, cadeau précieux de Cristine), des hydrolats régénérants, un peu d'allantoine.

     

    Sur le site de Fresholi qui commercialise le GMS (on en trouve aussi chez Bilby), j'ai trouvé un making of et des conseils que j'ai suivis.  Notamment l'association avec de l'alcool cetylique, à hauteur de 50% ou plus du GMS. Ce que j'ai fait dans la première version. Je me suis enhardie dans la deuxième pour affiner encore la texture en incorporant aussi des cetyl esters. Dans les deux versions, j'ai inclus un peu de touche douceur qui apporte un réel plus à la texture, et dans l'une de l'argile violette qui communique une teinte suave.

     

    J'avais utilisé un fouet à capuccino pour la première crème. J'ai fabriqué la seconde en doublant les proportions pour pouvoir utiliser le bamix, mixer bien plus puissant; car de très onctueuse au départ, la crème anti frottement s'était considérablement tassée au bout d'une semaine. La seconde semble nettement plus stable.

     

    Choix des huiles essentielles

     

    Crème anti frottement

    un cocktail anti inflammatoire et cicatrisant

     

    Crème du soir

    Des agrumes que j'avais beaucoup appréciés dans la fameuse crème pour mains parisiennes de Michèle et du davana à l'incroyable parfum à la fois fruité et crapuleux mais qui a aussi des vertus anti bactériennes. J'ai augmenté le % d'HE.

     

    P1200205.jpgLa crème du soir mains et pieds au parfum délicieux

     

    http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nourriture/fruits/images/lemon_squeeze_t.gifCrème pieds et mains du soir (sur 200g, diviser par 2 pour avoir les pourcentages)


    Phase 1

    10g GMS  

    3 g alcool cetylique

    2g  cetyl esters

    2g  cire de chanvre

    46,6g  karité

     

    Phase 2

    80g eau de glacier

    10g glyceriné /hydrolat menthe poivrée edleweiss achillée

    1g allantoine

     

    Phase 3

    10g macérat de lys

    8g hydrolat de ciste

    8g hydrolat fleurs d’oranger

    8g gel d’aloes

    4g D panthenol

    1gtouche douceur 

    1g argile violette

     

    1,4g geogard

     

    4g HE

      soit: 

    30gtes HE davana

    15gtes HE citron

    5 gtes HE petit grain combawa

    10 gtes HE néroli

    30 gtes He petit grain citron

    30 gtes HE petit grain bigarade

     


     

    http://mamidoo.free.fr/html/gifs/personnages/loisirs/sport/sport_15.gifCrème anti-frottement (en % ou en g)

     

    (j'ai oublié de faire une photo avant de l'expédier)


    Phase 1: 35%
    5% GMS
    3% alcool cetylique
    1% cire de chanvre
    26% karité

    Phase 2: 45%
    40 % eau de glacier
    5%  glycerine

    Phase 3 : 20,3%  au lieu des 18,3%  prévus
    5 calophylle (j’avais prévu 3)
    0,3 touche douceur
    8 hydrolat de menthe poivrée
    5 gel d'aloes
    2 D panthenol


    HE 1%

    CO2 carotte 5 gtes
    CO2 camo 5gtes
    HE Géranium 5 gtes
    HE Lavande d'altitude 5gtes
    HE Vetiver 5gtes
    HE Niaouli 5gtes


    0,7% geogard

     

    Making of

     

    Faire chauffer les phases 1et 2 au bain marie très chaud.

    Verser 1 sur 2 en fouettant 5mn  sur bain marie chaud éteint

    puis 1mn le  récipient posé sur un torchon pour faire descendre un peu la température

    Puis 5mn à nouveau sur bain marie froid, touiller de temps en temps à la spatule puis à la cuillère
    magique;
    Ajouter la phase 3  en commençant par les éléments  aqueux.

     

     

    Je pense qu'à partir de cette structure, on peut tenter de nombreuses variations. Ce qui continue de m'étonner, c'est la sensation surprenante d'une texture aqueuse, (et plus glissante dans la deuxième version) qui devient vite filmogène. j'ai aussi remarqué (à cause du karité probablement) un net effet hydratant sur les ongles.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    38 commentaires
  • Michèle a inventé cet été un baume aux poivrons très inspirant. Dès que j'ai eu le bonheur de le goûter, le deguster même, une idée m'a traversé l'esprit: et avec des tomates?

     

    http://safran2c.pagesperso-orange.fr/Imini-nature/Fruit-001.gifJ'avais dans mon saladier à tomates (je ne les mets jamais au froid), deux Rose de Berne -bio- d'un ton rose rouge digne d'une palette de blush.


     

    P1200191.jpg

    les peaux au bain marie

     


    J'ai commençé par les faire tremper 10mn dans un récipient plein d'eau avec une dizaine de gouttes d'EPP (extrait pépins de pamplemousse, j'utilise le Citroplus) pour bien les nettoyer, puis je les ai rincées.


      Je les ai  ébouillantées à peine 30 secondes pour pouvoir les peler facilement. J'aurais dû ensuite les mettre à four tiède pour les faire sécher. Je ne l'ai pas fait pour préserver davantage le parfum, préférant vivre dangereusement en courant le risque d'apporter de l'eau dans l'huile de macération.


    J'avais à ma disposition un petit flacon d'huile de jojoba macérée au rocou que je prépare pour l'utiliser à la fois comme anti oxydant et comme colorant. J'ai plongé mes peaux de tomate dans cette préparation  que j'ai mise au bain marie à chaud … comme je m'y attendais, des bulles d'eau sont apparues, j'ai retransvasé après macération dans un autre récipient, en laissant bulles mais aussi pas mal de matière au fond quand même.

    Cette huile rose orangée était très odorante.


    http://safran2c.pagesperso-orange.fr/Imini-nature/Fruit-001.gifJ'avais aussi à ma disposition de l'huile de… pépins de tomate, non bio mais pressée à froid  au parfum très agréable et qui est notamment recommandée pour les peaux sèches et gercées.

     

    J'ai retenu par ailleurs un macérat huileux d'aloes pour l'effet cicatrisant.

     

    J'ai choisi également un peu de macération maison de fêves tonka pour accentuer le versant doux de la tomate, notablement présent dans les Rose de Berne.  (J'avais écrasé mes Rose de Berne pelées sur une tartine  avec un filet d'huile d'olive pour la dinette de midi).


    Je fais en général les baumes à lèvres à l'huile de coco. J'ai préféré cette fois-ci deux beurres que l'on retrouve dans les formules pour les lèvres: karité et cupuaçu.


    J'ai enfin choisi d'ajouter de l'huile essentielle de rose bulgare, légèrement fruitée et qui s'est fort bien entendue avec la copine tomate, également sur le fruit,  comme la cire de rose. J'ai complété avec de l'extrait CO2 d'argousier pour booster la couleur et pour son effet protecteur qu'a également l'extrait CO2 de grenade, au parfum délicat.

      B.jpgLa véritable couleur est encore plus soutenue mais mon appareil refuse de la restituer…

     

    Baume à lèvres tomato-roses


    5g rocou-peaux de tomate-jojoba

    6g huile de pepins de tomate

    10g macérat huileux de aloes

    9g tonka-coco fractionnée

     

    16g  beurre de cupuaçu

    19g karité du Bénin(merci  Michèle)

     

      6g cire d’abeille

    2g cire de rose

    2 cire  de chanvre

     

    3 gtes extrait CO2 argousier

    3gtes extrait CO2 grenade

    2gtes HE rose bulgare

     

    Le résultat a un parfum absolument  délicieux et la couleur est au rendez-vous. 

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    44 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires