•  

     

    A mon arrivée dans un hôtel de Bangkok, on m'a offert un "butterfly pea tea" de bienvenue d'un bleu si incroyable que je me suis aussitôt renseignée sur l'origine de cette couleur magnifique, purement végétale, ai-je découvert.


     

    Elle provient d'une fleur de la famille des fabacées (ex légumineuses), la clitorie de Ternate (ou pois bleu, pois savane,etc…  en latin clitoria ternatea) du nom de Ternate, une île des Moluques. C'est une plante grimpante tropicale à la pousse rapide comme celle d'une liane, plutôt grèle ((style jasmin), très riche en anthocyanes, pigments anti oxydants (et sensibles au pH, je prévois des essais kamikaze dans les savons). Les fleurs fraîches sont utilisées traditionnellement pour réaliser des collyres anti inflammatoires, séchées, pour teindre la nourriture, dont le riz, en bleu. Les feuilles, la racine et les graines ont également des propriétés médicinales. 

     


     

     

    P1200829.jpgJ'ai déployé une certaine ténacité pour en trouver à Bangkok…

     

     

     

    Mes premiers essais dès le retour à la maison

     

     

    http://safran2b.pagesperso-orange.fr/SmiliesKaos/pompom-bleu-fonce.gifEn tisane, au goût  très discret. les fleurs sont inodores.

     


    P1200822.jpgLe verre est embué car j'ai versé le liquide chaud. Il était servi frappé avec des glaçons en Thailande

     

     

     

    http://safran2b.pagesperso-orange.fr/SmiliesKaos/pompom-bleu-fonce.gifAvec du riz arborio

     


    P1200827.jpg

    La teinte obtenue est pastel

     

     

     

    J'ai  cuit le riz dans une partie de la tisane, ôté un peu de liquide en cours de route pour concentrer, sucré à la fin au sirop de kittul, j'ai rajouté des myrtilles séchées pour faire un ton sur ton et, au final décoré d'une fraise séchée (j'en ai trouvé sur un marché près de Bangkok).


     

    J'ai eu la chance de croiser un pois bleu en pot sur mon chemin en déambulant

     

    P1200791.jpg

     

     

     

     

     

    Liens

     

    P1200598.jpgL'heure bleue à Bangkok: coucher de soleil sur le wat Arun

     

     


    Voir ici pour des détails botaniques

     

    Voir ici un riz bleu

     



    51 commentaires
  •  

     

     

    … à nouveau ailleurs


     

                             jusqu'au 24 novembre…

    http://mamidoo.free.fr/html/gifs/animaux/oiseaux/divers/oiseau_paradis.gifhttp://mamidoo.free.fr/html/gifs/animaux/oiseaux/divers/oiseau_paradis.gif


    10 commentaires
  •  

     

     

    … 14 novembre

     

     

    http://mamidoo.free.fr/html/gifs/animaux/poissons/crustaces/coquillestjacque01.gifhttp://mamidoo.free.fr/html/gifs/animaux/poissons/crustaces/coquillestjacque01.gifhttp://mamidoo.free.fr/html/gifs/animaux/poissons/crustaces/coquillestjacque01.gifhttp://mamidoo.free.fr/html/gifs/animaux/poissons/crustaces/coquillestjacque01.gif


    4 commentaires
  •  

     

    Je n'ai posté jusque là qu'une seule recette de shampoing solide, voir ici, mais j'en ai refait depuis en peaufinant  la formule qui présente divers avantages:


    - convenablement séchés, ces shampoings durent très longtemps

     

    -ils sont faciles à emporter en voyage


    -et ils laissent les cheveux en assez bon état pour faire l'impasse sur l'après shampoing, pratique quand on est pressée le matin

     

    La première recette renfermait un peu trop de curcuma, d'un jaune persistant sur les doigts. J'ai dosé plus faiblement, et dans la plus récente version que je donne ici , j'ai rajouté du souci, classé dans les plantes destinées cheveux clairs

     

    J'ai augmenté la dose de CCS pour plus de mousse, sans pour autant en mettre beaucoup, moins que dans les recettes d'AZ par exemple


    J'ai remplacé en revanche la mousse de babassu par la douceur coco à l'effet plus relipidant même si moins moussant


    J'ai un peu varié ( à peine) les HE en rajoutant du pin laricio, déclinaison douce du pin sylvestre, recommandé pour fortifier le cuir chevelu

     

      … mais j'ai fait une bétise pour la phase 2. Au lieu de me contenter de tamiser les plantes que je venais de réduire en poudre, et uniquement elles, j'ai tamisé tout le mélange (avec l'aritha et le curcuma) ce qui est une vraie galère ou plutôt une belle école de patience. Donc la marche à suivre est de

    tamiser uniquement ce qui a été broyé et ensuite seulement incorporer les autres ingrédients déjà en poudre fine,  en mélangeant bien le tout. J'ai perdu pas mal de poudres en chemin, il en est resté 18g au lieu des 28g prévus.

     

    P1200569.jpgPetit shampoing encore frais…

     

    http://safran2c.pagesperso-orange.fr/Ikaos/boules532.gifShampoing solide pour cheveux clairs et secs

     

    Phase 1

     

    30g CSS (coco sulfate de sodium)

    10g BTMS

    10g douceur coco

    10g beurre de karité 

    1,5g huile de sapote

    4g (au lieu de 3 prévus) huile de ricin

     

    Phase 2

     

    10g poudre d'aritha (noix de lavage, Akamuti)

    10g flocons d’avoine

    3g poudre de curcuma 

    3 fleurs de matricaire grecque séchées

    2g fleurs de souci séchées

    un morceau de zeste de bergamote séché (bio, comme les autres plantes et épices)

    mixés et tamisés


      Après tamisage, il reste 18g de poudres au total

     

    Phase 3


    15ges He lavande

    15 gtes HE ylang

    6 gtes  He nard

    8gtes  He romarin à camphre

    2 gtes HE pin laricio

    0,5 g géogard

    5 gtes EPP

    3g D- panthenol


    Comme ces petits shampoings solides sont soumis à rude épreuve (mouillés puis séchés à chaque shampoing) j'ai incorporé  à la fois du géogard et de l'EPP, par ailleurs assainissant.

     

    Corriger éventuellement le pH (5,5 à 6 environ) avec de l'acide lactique

     

    P1200572.jpg

    http://safran2c.pagesperso-orange.fr/Ikaos/boules532.gifMode opératoire

     

     

    Faire fondre la phase 1 au bain marie

     

    Ajouter la phase 2 en remuant bien

     

    Puis la phase 3

     

    Mettre en moules (l'idéal: un silicone assez rigide pour pouvoir bien presser la pâte dans les alvéoles, ce que  je le fais avec des gants très fins)

     

    Mettre au congelateur

     

    Démouler au bout d'une heure ou deux

     

    Laisser sécher sur papier sulfurisé en  tournant régulièrement

     

    Ranger et /ou utiliser quand ils  ont bien durci pour éviter une fonte trop rapide.

     

    Si  je séchage est bien mené (il peut durer plus d'une semaine), les shampoings devenus très durs s'usent alors très lentement.


    http://safran2c.pagesperso-orange.fr/Ikaos/boules532.gifJ'en suis vraiment contente; ils moussent -un peu, ce qui me suffit-, sentent bon et nuancent légèrement les cheveux clairs, ce qui leur donne beaucoup de naturel.


    40 commentaires
  • Après avoir découvert sur mon blog gourmand préféré; lugar de olhar feliz (voir ici) que le kaki gagnait à se geler la pulpe, ce qui améliorait sa dégustation, j'ai suivi le conseil de j.p, très simple: congeler le kaki avant de s'en régaler en sorbet.

     


      P1200558.jpg

     

     

     

    J'ai placé un fruit d'un merveilleux orange, à la peau déjà bien souple, gage de maturité, dans un bol aux formes un peu biscornues pour qu'il tienne bien, j'ai rempli d'eau aux trois quarts, placé le tout au congélateur, et oublié… vraiment.

     

     J'ai donc sorti le bol après une nuit et un jour au grand froid. Je l'ai laissé plusieurs heures à température ambiante, jusqu'à ce que je puisse planter ma cuillère dans le fruit. Je ne le regrette pas.

     


    P1200560.jpg

     

     

     

    Alors qu'un kaki, même  mûr, se révèle parfois encore  astringent, avec ce traitement arctique, la saveur développe une grande douceur. A tel point que j'ai d'abord corsé avec un peu de jus de citron vert, mais c'est surtout avec de l'hydrolat de fleurs d'oranger que l'association a été une réussite. 

     

    La prochaine fois, j'ajoute de la fleur d'oranger dans l'eau de congélation. Car il y aura des prochaines fois… merci j.p. c'est une idée magnifique… 

     


     

     


    37 commentaires
  •  

     

    Dans ma lancée des marbrés bleus, j'ai réalisé une deuxième série pour fignoler la technique. Comme j'avais aussi des moules dauphins à étrenner, ça tombait à pic.

     

     

    http://mamidoo.free.fr/html/gifs/animaux/poissons/dauphins/dauphin_09.gifParfum

     

    J'ai cherché un accord  nord-sud, chaud-froid, clair-foncé… bref, contrasté, d'où la présence de pamplemousse pour l'éclat agrumes, opposé aux notes boisées -résineuses avec de l'élémi et une huile finnoise retrouvée dans mes placards qui sent la poix de pin, présentée comme agissant sur les probèmes de peau. J'ai dilué le tout dans une senteur assez douce donnée par la macération de tisane Mu


    Dans 10g mu et coco fract

    18g He pamplemousse

    9g HE  élemi

    9 g huile finnoise (huile de navette, -plante cousine du colza-, HE de pin, poix de pin)

     

    Pour l'instant, curieusement, on sent les notes boisées de fond d'abord, puis une note agrume plus légère arrive.

     

    http://mamidoo.free.fr/html/gifs/animaux/poissons/dauphins/dauphin_09.gifHuiles


     Un panachage d'huiles et de beurres dont j'ai l'habitude, avec du cupuaçu qui apporte une texture crémeuse à la mousse 

     

     Huile d’olive 500

    Beurre cupuaçu 100

    Coco 263

    Macadamia 37

    vitamine E

     

    http://mamidoo.free.fr/html/gifs/animaux/poissons/dauphins/dauphin_09.gifLiquide pour la soude 

     

    Eau déminéralisée 240g 

    80g lait de jument infusé aux feuilles de pandanus et à l’encens, mis dans les huiles

     

    J'ai voulu tester l'infusion d'encens pilé dans le lait, l'odeur reste discrète, le pandanus (feuilles fraiches) est plus expressif, bien qu'au final, leur présence soit évanescente

     

    soude pour un surgraissage à 7env

    température pour le mélange: 40°

     

    http://mamidoo.free.fr/html/gifs/animaux/poissons/dauphins/dauphin_09.gifAjout à la trace


    une cuil à soupe d'amidon de riz comme dans la série précédente

    1 cuil à soupe de crème fraiche pour augmenter encore la douceur

     

    http://mamidoo.free.fr/html/gifs/animaux/poissons/dauphins/dauphin_09.gifCouleur


    J'ai dilué soigneusement du mica blueberry pop (TKB) utilisé pour la première série avec de la pate prélevée avant la trace pour obtenir une couleur bien homogène.

     

    P1200547.jpgJ'avais fait les photos par mauvais temps et je pourrais mieux faire!

     

    Mode opératoire

     

    j'ai donc versé en faisant des zig zag une partie de la pate teintée au mica dans un saladier où j'avais versé environ un tiers de la pate après une trace assez légère.  Quasiment sans touiller, j'ai coulé ce mélange dans une partie des moules. J'ai recommencé avec un deuxième tiers (même un peu plus).

     

    P1200544.jpgEn séchant, le bleu est devenu plus soutenu que sur cette photo

     

    Enfin, pour finir,  j'ai mélangé le reste des pates et cette fois bien remué pour avoir un ton uni et obtenir des dauphins (presque) tout bleus.

     

    http://mamidoo.free.fr/html/gifs/animaux/poissons/dauphins/dauphin_09.gifhttp://mamidoo.free.fr/html/gifs/animaux/poissons/dauphins/dauphin_09.gifhttp://mamidoo.free.fr/html/gifs/animaux/poissons/dauphins/dauphin_09.gif

     


    40 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires