•  

    J'ai continué mes essais avec l'émulsifiant à froid ice sunflower dont j'avais déjà parlé ici.

    Son INCI: sunflower wax (cire de tournesol), sodium polyacrylate.

    Soit une cire et un composant synthétique. Colchique avait évoqué le sodium polyacrylate dans un article il y a pas mal de temps déjà ici. Il est utilisé dans les couches pour bébé pour son pouvoir absorbant. Je n'en fais pas l'apologie, mais je voulais vraiment tester son pouvoir émulsifiant à froid. Impeccable.

    En effet, l'avantage de cet émulsifiant, c'est qu'en présence d'une phase aqueuse, il donne une vraie crème - et à froid. Nul besoin d'ajouter un co-émulsifiant, si on incorpore une phase huileuse en dessous de 10%. Ce que j'ai tenté, en me contentant de 6% seulement. Malgré ma peau sèche, ce pourcentage modeste suffit à assurer une très bonne hydratation, sachant néanmoins que je n'ai pas encore testé en hiver. 

    Pour compenser cette faible phase huileuse, j'ai incorporé du miel, très hydratant et réparateur. J'ai testé le pansamiel que vient de lancer Ballot-Flurin, un miel  bio très pur que l'on peut utiliser sur les blessures et les plaies.

     

    Crème visage à l'ice sunflower, au miel  et au ciste

    La teinture de ciste en arrière plan de la crème rose

     

    Autre ami de la famille: le ciste, également très réparateur, décliné en hydrolat, teinture, macérat et  HE.Voir ici mon éloge du ciste.

     Sur 200g:

    5,5% ice sunflower 11g

    4% pansamiel 8

    69,5% eau Mont Roucous 139. j'ai rajouté 5g d'eau à la fin car je trouvais la crème trop ferme.

    10% hydrolat de ciste (une merveille distillée par  Sylvie) 20g

    1,5% aloes liquide concentré X10 3g

    1,2% teinture de ciste 2,4g

    1,3% teinture de rose et miel dans cognac 2,6

     

    1,5% huile d'argan 3g

    1,5% macérat de ciste dans olive 3g

    1,5% monoi  (pour le délicieux parfum) 3g

    1,5% huile de figue de barbarie 3g

    0,7% geogard 1,4g

    0,25% HE: 6 gouttes géranium, 4 gouttes ciste, 5 gtes encens dans géranium

    2 gtes rouge baiser (AZ) pour la couleur

    5 gouttes élixir minéral de jade (censé adoucir les irritations de peau)

    Mélanger tous les ingrédients liquides de la phase aqueuse, et incorporer petit à petit (pour eviter les grumeaux) l'émulsifiant; Fouetter au bamix ou avec un mixer puissant. 

    Puis incorporer en mixant bien les éléments de la phase huileuse, les HE et le colorant en dernier, ce qui permet de vérifier si le mélange obtenu est bien homogène.

     

    Crème visage à l'ice sunflower, au miel  et au ciste

     

    La texture est ferme et très agréable, le parfum très suave, et la peau boit tout très vite. J'utilise très souvent du monoi (marque Hei poa, très courante) à dose mini pour la douceur qu'il peut apporter à un mélange odorant. 

     

     

     

     


    44 commentaires
  •  

    Le savon a été offert, je peux le publier!

     Très régulièrement, et depuis longtemps, c'est Bloody Mary pour mon amie M.R. et caïpirinha pour moi quand nous nous retrouvons pour nous raconter la vie qui va en sirotant un cocktail. Un petit plaisir qui m'est cher.

    Pour l'anniversaire de M.R., j'ai donc décidé de lui préparer un savon Bloody Mary. Une bonne recette de Bloody Mary est répertoriée sur le  site de 1001 cocktails, très bien fait  (ici). Elle comporte de la vodka, du jus de tomate, du jus de citron, de la sauce Worcestershire -sucrée-épicée-vinaigrée-, du Tabasco -pimenté-vinaigré - , du sel de céleri, sel, poivre.

     

    Savon Bloody Mary Macération  dans sésame, tomates séchées bio à la vodka et concentré de tomate bio

     Mes idées:

    *décliner au maximum la tomate. Elle est présente:

     

    Savon Bloody Mary

    Le beau rouge rubis de la macération huileuse

     - dans une macération huileuse sur sésame  (avec des tomates séchées bio, associées à du curcuma frais et de l'urucum pour booster la couleur et la puissance anti -oxydante du mélange. J'ajoute souvent un peu de cette macération dan mes fabrications cosméto)

    -avec du concentré de tomate bio ajouté à la trace

    - avec du jus de tomates bio utilisé pour diluer la soude

    * J'ai remplacé le jus de citron, trop acide dans un savon par une décoration: une petite tranche d'agrume en savon, réalisée avec la pâte de de savon à l'ananas coulé dans un moule silicone… en forme de tranchettes d'agrumes.

    *Pour la vodka, j'ai fait macérer des morceaux de tomates bio séchées dans de la vodka, avec un peu d'opopanax pour fixer, comme dans ma recette de savon à l'ananas.

    * Pour la couleur, j'ai obtenu un rouge-orangé, faute d'avoir assez dosé l'oxyde rouge je suppose. J'ai employé de l'huile de palme rouge, plus un mélange de mica rouge rubis, oxyde rouge et de poudre de rhubarbe dilués dans de l'eau déminéralisée.

    * Pour le reste, j'ai essayé de retrouver - symboliquement- le parfum du cocktail, relevé, avec une pointe d'amertume (due à la Worscestershire sauce, que  par ailleurs j'ai testé sur des salades, en place de vinaigre, pas mal du tout) par un mélange d'HE: amyris, feuilles de curry et girofle. L'HE de feuilles de curry (dénichée il y a longtemps sur Lotus aromatics) est puissante et poivrée, avec une note verte, celle de l'amyris est plus boisée. Le girofle est là pour la note épicée, j'aurais pu mettre du poivre ou du céleri mais je craignais qu'ils ne soient trop repérables,  mon souhait étant de trouver un parfum où les notes se fondent, comme dans un Bloody Mary bien fait.

     

    Savon Bloody Mary 

    Le savon Bloody Mary

    Savon Bloody Mary pour M.R.

      500g huiles

     Coco 25% 125 

    Palme rouge 20% 100

     Sésame macéré avec urucum, curcuma, tomate séchée 5% 25

    Ricin 5% 25 (j'ai hélàs oublié de l'ajouter, ce qui a fait descendre le surgraissage de 8 à à peine 5, heureusement, j'avais un peu dépassé la quantité d'huile de coco  en la versant. Mais je ne me suis rendue compte de cet oubli, effondrée,  qu'en rangeant mes flacons) 

    Blanc de bœuf 10% 50

     olive 35% 170

     160 jus de tomate, dont la moitié congelé pour diluer la soude

     Soude (avec l'oubli du ricin, surgraissage  à 5)

     1 cuil à café concentré de tomates bio dans les huiles

     vodka macérée avec tomates séchées et curcuma + opopanax(1 cuil à café)

     Mica rouge rubis, oxyde rouge et poudre de rhubarbe dans eau déminéralisée

     Parfum: amyris 8,6g, feuilles de curry 3,6g girofle: 3g

    J'ai sagement  attendu avant de démouler, puis lustré à la chiffonnette microfibre et collé étoile et tranche d'agrume avec de la cire d'abeille.

     

    Savon Bloody Mary 

    a g. savon à la cire de jasmin, à droite, à la cire de rose

     Dans la foulée, j'ai réalisé deux autres savons tomate, avec de l'huile de palme rouge et du concentré de tomates bio, et en y intégrant  4% de cires florales ajoutées à la trace. Comme ils sont faits avec de la lessive de soude, je n'ai pas utilisé de jus de tomate. La couleur est très semblable néanmoins.

     

     

     

     

     

    Ajouter à mes ingrédients4 cl de vodka Ajouter à mes ingrédients12 cl de jus de tomates Ajouter à mes ingrédients0.5 cl de jus de citrons Ajouter à mes ingrédients0.5 cl de sauce worcestershire Ajouter à mes ingrédients2 gouttes de tabasco Ajouter à mes ingrédients sel de céleri Ajouter à mes ingrédients sel Ajouter à mes ingrédients poivre

     Lire la suite: http://www.1001cocktails.com/cocktails/3/recette-cocktail-bloody-mary.html
    Ajouter à mes ingrédients4 cl de vodka Ajouter à mes ingrédients12 cl de jus de tomates Ajouter à mes ingrédients0.5 cl de jus de citrons Ajouter à mes ingrédients0.5 cl de sauce worcestershire Ajouter à mes ingrédients2 gouttes de tabasco Ajouter à mes ingrédients sel de céleri Ajouter à mes ingrédients sel Ajouter à mes ingrédients poivre

     Lire la suite: http://www.1001cocktails.com/cocktails/3/recette-cocktail-bloody-mary.html

    16 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires