• En ces temps plus que moroses, voici une recette réalisée à plusieurs reprises cet été et dont la couleur comme le goût ont le don de remonter… au moins un peu… le moral. 

    En allant chez une copine cet été, je l'ai vue préparer une boisson au gingembre si tonique que de retour à Paris, j'ai cherché à m'en inspirer. En effet, elle a utilisé une râpe japonaise* qui permet d'obtenir rapidement une purée de gingembre à presser entre ses doigts pour en extraire un jus concentré. Peu suffit, il suffit ensuite de délayer ce liquide très corsé  selon son goût. Ma copine ajoutait aussi du jus de citron et de la menthe fraiche et le résultat était à la fois tonique et rafraichissant.  

    J'ai fait plus minimaliste. 

     

    Une boisson au gingembre bonne pour le moral

     

    J'ai donc râpé du gingembre frais. Choisir un rhizome bien ferme, à la peau fine légèrement beige nacrée. En boutique bio, je trouve que les meilleurs viennent du Pérou. Pour donner une couleur plus pimpante au jus, j'ai également râpé un peu de betterave crue et coupé avec de l'eau. Mieux vaut garder la main légère pour que le gingembre domine. Je buvais  ce cocktail gingembre-betterave bien frais et dans un joli verre. 

     

    Une boisson au gingembre bonne pour le moral

     

    * J'ai testé avec plusieurs types de râpes jusqu'à ce que je retrouve chez Kyoko à Paris plus ou moins la même que ma copine. Le secret de son efficacité: les trous   sont armés de minuscules petites dents, ce qui permet d'obtenir une purée et non des filaments (style carotte râpée).

     

    Une boisson au gingembre bonne pour le moral

    Bouteille d'eau très chic dénichée un jour à la Grande épicerie du Bon Marché

     

    Comme râper cochonne un peu le plan de travail, autant préparer un litre à garder au frigo et à boire dans la journée. 

    Si le gingembre possède notamment des propriétés digestives et anti-inflammatoires,  tout dépend néanmoins des quantités qu'on ingère… 


    23 commentaires
  • #JaimeParis

     

     

    #JeSuisParis

     

    #JeSuisParis

     

    Place de la république, ce matin dimanche. 

    (pas de commentaires s'il vous plait)


    votre commentaire
  •  

    Je suis bien consciente que ce titre est un peu énigmatique, mais c'est pour encourager ma camarade Mlk qui signe depuis des années des articles d'un style aussi lyrique que malicieux sur le blog collectif  Potions et Chaudron.

    Elle ose enfin se lancer comme une grande avec un blog à elle toute seule, pour mieux faire connaître son métier de naturopathe qu'elle tenait soigneusement caché sous son manteau étoilé.

    Mlk, on va te suivre  sur http://peauxcibles.canalblog.com

    … et j'espère pour longtemps.


    15 commentaires
  • Une grande découverte inspirée d'une recette du livre Simple comme paléo de Sylvie Eberena  (ed . Thierry Souccar)

    J'ai titré crème car c'est joli à l'oreille mais en fait, grâce à cette recette simplissime, on obtient vraiment la plus onctueuse des Béchamels. 

    J'ai adapté à ma façon, notamment en la simplifiant, la recette intitulée lasagnes gratinées où le chou-fleur est mixé avec du lait d'amande.   

    Pour deux personnes 

    -Détacher un demi chou-fleur en petits bouquets. Rincer et égoutter. 

    -Les poser dans une casserole, couvrir à mi-hauteur d'eau froide,

     -Ajouter trois cuillères à soupe de crème végétale et remuer pour délayer. 

    Mes  deux favorites:

    *Celle à base de millet (marque Isola bio) très épaisse et sans gluten 

    *La crème de coco qu'on ne présente plus. 

    Elles apportent plus d'onctuosité qu'un simple lait d'amande.

    -Laisser cuire à couvert environ 10mn. Le chou-fleur doit se laisser aisément transpercer de la pointe d'un couteau. 

    -Ajouter un œuf (ça marche aussi sans, l'œuf permet surtout d'obtenir par la suite un gratin plus "gratiné")

    -Mixer, c'est tout.

    On obtient une crème particulièrement onctueuse où le goût du chou-fleur reste d'une grande discrétion. 

    La recette du  livre compte aussi du sel (que je zappe car les ingrédients utilisés par la suite vont saler), une gousse d'ail mise à cuire avec le chou-fleur (pas mal) mais surtout 3 œufs pour 250g de chou-fleur, ce qui, à mon goût bien sûr, est trop riche. 

    Mes variantes

    *Avec une petite tranche de betterave crue mise à cuire avec le chou-fleur, on obtient une crème d'un rose plus ou moins pétant selon la taille du morceau de betterave. 

    *Avec une cuillerée à soupe de curry, on aura un jaune crème, qui s'associe merveilleusement avec la crème de coco.  

    *On peut aussi ajouter un petit morceau de parmesan (de la taille de deux phalanges) pour saler et parfumer le mélange surtout si par la suite, on prépare un plat uniquement avec des légumes.

     J'utilise cette crème pour faire des gratins. 

    Deux exemples.

     

    Crème de chou-fleur paléo ou la ruse d'une Béchamel végétale

    La crème de chou-fleur rose prête à être utilisée

     

    Gratin rose crevettes-courgettes

    -Verser au fond d'un plat en terre une couche de crème rose à la betterave

    -Poser dessus des tranches fines de courgettes coupées dans la longueur, parsemer de petites crevettes décortiquées (ou de grosses, mais je trouve que les petites nordiques sont plus parfumées)

    -Recouvrir de crème rose.

    -On peut parsemer la surface d'un peu de fromage (j'utilise un fromage grec sec qui ne file pas), mais pitié, pas trop pour ne pas tuer le goût délicat du mélange. 

    -Passer 30mn au four à 180° chaleur tournante. C'est aussi très bon avec du curry, mais le rose de la  betterave s'accorde bien avec celui des crevettes. 

     

      

    Crème de chou-fleur paléo ou la ruse d'une Béchamel végétale

     

    Gratin jaune poulet-céleri-rave

    -Verser au fond d'un plat en terre une couche de crème de chou-fleur curry /coco

    -Déposer de fines tranches de céleri-rave. Les blanchir 10mn au préalable si on souhaite une texture molle au final. Ça marche bien aussi avec les courgettes pour les réfractaires ou allergiques au céleri.

    -Effiler dessus un blanc de poulet cuit, recouvrir de crème

    -Râper de la muscade sur la surface

    -30mn à four 180° à chaleur tournante. 

    Les fans de fromage peuvent saupoudrer de parmesan râpé et faire gratiner sous le grill les 5 dernières minutes. Personnellement, je préfère sans. 

    J'ai fait déguster et personne n'a deviné le chou-fleur… 

    Même si on ne suit pas un régime paléo, cette crème bien moins riche qu'une Béchamel mais aussi onctueuse permet en douce d'ajouter des légumes aux menus.

     

     


    18 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires