• Au pays des roses turques (4)


      

    Suite et fin…  J'avais déjà évoqué l'extraction de l'absolue que j'avais découverte lors d'une visite à Grasse, voir ici. J'avais fait des photos car c'était spectaculaire. En Turquie, la quantité traitée est plus grande, le matériel, plus volumineux, ne laisse pas découvrir le moindre pétale. J'ai donc rangé mon appareil.

     


     

    P1220105.jpgOn aère les roses pour mieux les sécher avant de les utiliser

     

    La méthode est identique. On mélange des roses très fraichement cueillies, sans trace d'humidité avec de l'hexane, un hydrocarbure.

       

    Pourquoi l'hexane, solvant délicat à manipuler car très volatil et très inflammable (on éteint sa cigarette, SVP) et pas un autre produit?


     L'hexane, disent les pro, extrait assez de molécules pour qu'on puisse s''approcher du parfum d'une rose, plus que ne le permet une distillation à la vapeur d'eau. C'est pour cette raison d'ailleurs que l'absolue sent plus la rose que l'HE.


    En Turquie, on compte 500kg de pétales pour 2000l de solvant avec lequel on va laver trois fois les fleurs. On distille 90% de cet hexane et on concentre le reste sous vide, ce qui permet d'obtenir la concrète, mélange pâteux de cire et d'absolue, que l'on va purifier de l'hexane restant.   

     

    Etape finale:  extraire l'absolue de la concrète. On la distille avec de l'alcool à 95 puis on refroidit très fort, on filtre et on redistille pour éliminer l'alcool résiduel. On obtient 600g d'absolue pour 1 kg de concrète, le reste est la cire florale de rose. L'absolue est un produit plus fragile que l'HE. J'ai  appris que mieux valait la garder au froid.


    Son parfum très net, sans fioriture, correspond à l'idée que l'on se fait de l'odeur d'une rose.


     

    P1220119-copie-2.jpg

    L'absolue, sombre, l'huile essentielle  très pâle, et au premier plan, un petit pot de concrète

     

     

    Il faut 400kg de pétales pour obtenir un kilo de concrète et donc 600g d'absolue, bien moins que pour obtenir la même quantité d'HE. L'absolue de rose de Damas est un peu moins coûteuse que l'huile essentielle, même si l'hexane et les différentes manipulations ont un coût. De même que l'on recycle l'eau de rose des distillations, on réutilise l'hexane pour des extractions ultérieures.


    Le mot absolue (ou absolu, on trouve les deux orthographes) vient de l'expression "essence absolue" soulignant une caractéristique du produit: il se dissout complètement dans de l'alcool éthylique.

     

     

    Des liens


    Sur le procédé: ici


    Sur les solvants: article de vulgarisation très clair ici

    « Au pays des roses turques (3)…Savon papillon bleu au vétiver »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 19 Juin 2011 à 20:21

    Venezia, merci beaucoup pour tous ces articles autour de la rose !

     

    Le petit pot de concrète m'attire beaucoup.

    2
    Lundi 20 Juin 2011 à 08:05
    Et comment sent la concrète ?
    3
    Kat
    Lundi 20 Juin 2011 à 09:15

    Absolu...ment captivant ! Tu as beau défloré la fabrication, on en redemande....!

    On regardera d'un autre oeil nos absolues de rose à présent ! Personnellement j'ai une petite préfèrence pour l'absolue de rose centifolia (comme l'hydrolat d'ailleurs).

    J'ai encore de celle d'Aromantic (bio en plus) et elle est vraiment spéciale ! Le parfum est très vraiment fleuri. (les fleurs viennent d'Egypte)

    Je garde le souvenir de celle de damascena que j'ai sentie chez Essenciaga  (qui vient des hauts plateaux d'Iran) et qui a le parfum le plus sublime que j'aie eu à sentir jusqu'ici !

    Il y a une HE de rose turque bio chez Florame. Je ne l'ai jamais sentie. Leur absolue de rose damascena (qui m'a été gentiment offerte et qui est diluée) sent divinement bon mais je ne connais pas l'origine. Je trouve que c'est une bonne idée de diluer un peu car on économise un produit cher mais on conserve le parfum.

    Crois-tu que l'origine y fasse beaucoup ?

    4
    Lundi 20 Juin 2011 à 13:07

    Bonjour Princesse et quelle belle façon de commencer la semaine !

     

    Merci pour ce bel article très informatif et je note qu'il vaut mieux garder l'absolue au frigo.

    Mais il va falloir trouver de la place !

     

    J'aimerais me rouler dans un mélange de pétales de roses et de larmes d'encens ...

     

    5
    jp
    Mercredi 22 Juin 2011 à 12:59

    ça fait envie d'essayer

    6
    Jeudi 23 Juin 2011 à 22:28

    Tu as un alambic?

    7
    Jeudi 23 Juin 2011 à 22:31

    Au vu de la techique de fabrication si élaborée, je ne pense vraiment pas qu'il y a de l'hexane résiduel .

     

    Pour l'He, je suis aussi partagée: la mélanger c'est dommage, mais pour le visage, je la trouve vraiment interesante en synergie avec le géranium

    8
    Jeudi 23 Juin 2011 à 22:32

    La concrète avait un peu un nez confituré, Mlk, mais on ne la commercialise pas du tout.

    9
    Jeudi 23 Juin 2011 à 22:35

    Encens+roses, il va falloir chercher une destination pour ce cocktail, Irène!

    10
    Jeudi 23 Juin 2011 à 22:42

    un peu confiturée, nansou.

    11
    Jeudi 23 Juin 2011 à 22:42

    Je n'ai jamais senti l'absolue de rose d'Essenciagua;

     

    Ce que j'ai le plus aimé:l'He de rose blugare de primavera life, j'en avais eu une particulièrement fruitée,  la seconde un peu moins, puis celle d'Hevea, pas mal aussi et certaines rose indiennes de Lotus aromatics.

    J'ai moins senti d'absolues que d'HE.

    12
    Jeudi 23 Juin 2011 à 22:43

    Colchique, hélàs, on ne commercialise les vrais concrètes, à ma connaissane en tout cas!

    13
    jp
    Vendredi 24 Juin 2011 à 08:18

    non, je n'en ai pas

    on me dit qu'il y a quelques bon frabiquant ici au Portugal

    j'ai même des amis français qui me demandent de leur en faire parvenir

    je vais me renseigner,

    j'ai toujours craint l'artisanat dans ce domaine, je me souviens du labo où les controles de température étaient rigoureux

    14
    Vendredi 24 Juin 2011 à 14:14

    Tu as raison pour l'artisanant, mais tu pourrais au moins distiller quelques hydrolats pour parfumer teseaux merveilleuses

    15
    Samedi 25 Juin 2011 à 22:32

    Je me suis régalée avec tout ton reportage !!!! Qu'est-ce que ça devait sentir bon toutes ces roses !!!!! Un chouette voyage que tu as fais, c'est super !!!! Bisous

    16
    Mercredi 29 Juin 2011 à 12:22

    Meric pour ton enthousiasme, Valou

    17
    mlk
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:19

    Belle fin avec la photo de ce trio luxueux, je plongerai bien un doigt concupiscent

    dans la concrète

    Tu as vraiment du te régaler chère PPP, un voyage quasi de "noces"

    J'aime par dessus tout ta façon de mêler plaisir et éducation

    @Irène

    Cela devrait être dans tes possibles et je m'invite

    18
    michele
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:19

    Quel voyage!

    J'ai un faible pour les absolues de rose que ce soit des damascena ou des centifolia. Je ne saurai dire lesquelles je préfère.

    Cette note de rose vraiment fidèle et nette me ravit toujours. Je ne leur prêterais qu'un défaut, elles sont si orangées que l'on doit ajouter du colorantrose pour faire des crèmes à la rose rose ;)

     

    T'ont-ils dit ces pros si nous ne risquons plus rien à utiliser des absolues de qualité dans lesquelles il ne devrait plus rester d'hexane ?

    Je ne sais d'où vient cette crainte tenace ?

     

    J'aime l'HE de rose en solo juste diluée sur huile. Je trouve presque dommage de les mélanger à d'autres même si certaines alliances sont sublimes bien entendu.

    Bon jevais devoir faire un produit à la rose maintenant que je vais pouvoir sortir la tête hors de l'eau.

    Merci tout plein, c'est un régal.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :