•  

    Pour faire une pause dans la balade indienne, je vais publier deux formules de produits préparés pour ce voyage. La première: la lotion post moskitos; j'en refais chaque année, en essayant de peaufiner un peu plus la formule.Voir ici et ici pour des versions antérieures. 

     

     

    http://mamidoo.free.fr/html/gifs/animaux/insectes/moustique.gifLotion post moskitos 2011

     

    He en gtes :

     

    9 menthe poivrée

    9 lavande aspic

    9 eucalyptus citronné

    9 géranium rosat

    9  tea tree


    7g ricinion

    10 macérat souci-camomille dans olive

    5 HG tanaisie annuelle

    9g teinture lys/rose

    9g teinture fleurs de pécher


          40 g de vinaigre aux plantes: dont 12g anti inflammatoire (avec souci, matricaire grecque, fleurs de sureau séchées,  thé vert japonais,  buchu, roses centifolia;  il ne me restait que cette quantité) ,  le reste en vinaigre de roses, un cadeau merveilleusement parfumé d'Irène


     

            7g  hydrolat de menthe poivrée


           30gtes sangre de grado

           8gtes elixir calling all angels

           7 gtes élixir d'émeraude


     

           0,7g geogard

     

     P1210933.jpgLe vapo finalement peu entamé…

     

    Making of

     

    Bien respecter l'ordre d'introduction des ingrédients


    *Verser d'abord les He dans un récipient stérilisé


    *Ajouter le ricinion et bien touiller


    *Ajouter ensuite la phase huileuse. Comme elle est faible, la solution déphase un peu, il suffit de secouer le flacon avant emploi et tout rentre dans l'ordre. Si on introduit la phase huileuse  après les éléments aqueux, le mélange est nettement moins stable.

     

    * Ajouter le reste des ingrédients en touillant régulièrement

     

    *Conditionner en mini vapo.


    http://mamidoo.free.fr/html/gifs/animaux/insectes/moustique.gifLes améliorations 2011


    *Une phase huileuse apaisante, avec le macérat maison camomille-souci  La présence d'une phase huileuse, même petite, présente aussi l'avantage de prolonger le contact de la lotion avec la peau.

     

    * Un HG maison de tanaisie annuelle (du jardin de  Christine) la tanaisie est classée comme anti allergique. L'hydro-glycériné apporte un peu d'hydratation.


    * Une teinture lys/rose à la place d'une simple teinture de rose. En fait, j'ai laissé macérer une nuit des pétales séchés de lys blanc (lilium candidum) dans de l'alcool à 60°; j'ai filtré puis utiliisé cet alcool pour une macération plus longue de roses.

     

    *De l'hydrolat de menthe poivrée, très antalgique.

     

    * de l'élixir d'émeraude, censé notamment intervenir positivement dans les situations de stress et dans les allergies.

     

    J'ai offert de la lotion àune voyageuse qui partait aussi sous les Tropiques et qui l'a utilisée en prévention. Sur elle, ça a marché à 100%.

     

    Je l'ai testée en curatif: j'ai été très peu piquée dans le Gujarat, s'il faisait très chaud, il faisait aussi très sec. Peu de bêtes sauf à Bujhpur, dans l'atelier de batik. J'en suis ressortie une jambe toute boursouflée, et avec d'intenses démangeaisons.

    J'ai pschitté cette lotion à intervalles réguliers. Le lendemain, il ne restait que de fines traces de piqûres, vite disparues.

     

    http://mamidoo.free.fr/html/gifs/animaux/insectes/moustique.gifCette formule me semble  désormais à peu près au point.

     

     


     


    8 commentaires
  • Il y a quelques mois, alors que je menais l'enquète sur les plantes qui font rêver, j'ai ldécouvert l'existence (ici entre autres) des oreillers de rêve (dream pillow en anglais)… mini coussins garnis de plantes, à glisser dans l'oreiller pour mieux dormir et surtout mieux rêver.

     

     

      http://mamidoo.free.fr/html/gifs/animaux/papillons/anipapillon03.gif J'ai commandé le livre qui semble faire référence sur le sujet : Making herbal dream pillows de Jim Long (Storey publishing, 1998) et l'idée s'est intallée… J'ai projeté d'en fabriquer pour la fin d 'année seulement car il me fallait réunir pas mal d'ingrédients, dans la mesure où je souhaitais en confectionner une petite dizaine.

     

     J'ai accumulé les plantes séchées au fil des mois, j'ai commandé chez Baldwins en GB ce que j'avais du mal à trouver en France (cataire, verveine officinale par exemple, j'en ai reçu en cadeau (une partie des roses, le précieux lilas, le piment d'Espelette), j'en ai rapporté de voyage (poudre de clous de girofle d'Israël, matricaire de Grèce)  

     

     

    P1200881.jpg

     

    J'ai fini par mélanger le tout dans une grande bassine. Tous les végétaux choisis sont listés dans le livre cité.

     

    http://mamidoo.free.fr/html/gifs/animaux/papillons/anipapillon03.gifJe trouve ce texte fort intéressant pour différentes raisons:


    -L'auteur semble vraiment avoir testé ses mélanges (que je n'ai pas suivis) et il en propose une bonne quinzaine, voire un  peu plus


    -il indique les plantes à éviter car trop puissantes ou donnant des cauchemars (sauge, laurier par exemple)


    -il déconseille également l'usage des HE trop concentrées pour cet usage.

     


    P1200883.jpg

    Le mélange vu de près

     

     

    Voici donc les indications qu'il fournit pour les plantes retenues dans les oreillers que j'ai confectionnés:

     

    Fleurs

     

     Lilas


    Rêves doux, sûrs et paisibles si utilisé en petites quantités;  en plus grande, note de sensualité.

     

    Jasmin

     

    Donne une note exotique et romantique aux rêves, surtout pour les femmes

     

    Passiflore

     

    Sédatif léger

     

    Rose

     

    (j'en ai mis pas mal… ) Les pétales donnent des pensées aimantes et chaleureuses. En association avec des plantes exotiques, "sécurise" les  rêves

     

    Lavande

     

    En association avec rose et armoise, effet de détente, avec le jasmin et  les roses, ajoute une note chaleureuse.

     

    Matricaire

     

    Effet relaxant et rêves agréables

     

     

    Calendula

     

    Modère les notes épicées

     

    Feuilles

     

    Armoise (artemisa vulgaris, la seule à utiliser recommande l'auteur)

     

    Apporterait de la clarté aux rêves tout en encourageant l'effet relaxant

     

    Verveine officinale

     

    Eloigne les cauchemars

     

    Cataire

     

    Utilisée depuis des siècles pour calmer le sommeil troublé des bébé. Pour les adultes effet relaxant.

     

    Divers

     

    Graine de fenouil

     

    Apporte de la lumière, la sensation de planer avec joie


    Piment d'Espelette

     

    Le piment en petites quantités apporte … du piment et intensifie la couleur des rêves

     

    Poudre de zeste de yuzu


    Les écorces d'agrumes associées à des notes épicées donnent des couleurs aux rêves

     

    Clou de girofle

     

    Ajoute une note épicée, surtout en association avec les roses dans les mélanges romantiques

     

    le parfum du mélange a au final une note épicée.

     


     

    Fabrication


     

    P1200888.jpg


    http://mamidoo.free.fr/html/gifs/animaux/papillons/anipapillon03.gifDans une bande brodée découpée dans un drap ancien, j'ai confectionné des coussinets (environ 15X15cm, selon la suggestion du livre) … le drap avait des jours. Il a donc fallu que je prévois une doublure, recommandée de toutes façons pour avoir un contact plus moelleux. J'ai utilisé un molleton fin que j'ai glissé à l'interieur du pochon sans le coudre néanmoins. Le parfum traverse drap et molleton sans effort.

     

     

      J'ai testé pour vérifier si ça marchait et me suis fabriqué un petit coussinet test que j'ai mis dans mon oreiller.

     

    J'ai  supprimé tout baume (je m'en tartine tous les soirs sur les pieds avec des He relaxantes).

    Et bien l'oreiller de rêve, ça fonctionne, et la puissance de ce mélange m'étonne même. L'effet somnifère est très réel (je me rendors très facilement, ce qui n'est pas le cas normalement) et je rêve beaucoup (surtout le matin). 

     

    Je prévois d'autre essais (après les fêtes) avec un choix plus restreint de plantes. 


    56 commentaires
  •  

     

    Michèle a posté sur le blog Potions et Chaudron des recettes de roll on colorés  si jolies et si bien pensées que j'ai aussitôt profité d'un anniversaire pour en préparer  et en offrir à mon tour … Estimant que copier n'est pas jouer,  je présente ici ma déclinaison personnelle, en retenant les quatre même thèmes:  anti fatigue,  anti stress, coupe faim et anti crève. Chaque composition est conditionnée dans un roll on de 10ml affichant un coloris chaque fois différent, avec 10% d'un mélange d'huiles essentielles dilué dans un support huileux , teinté donc. 


    Comme j'ai déjà offert le quatuor (bleu, rouge, jaune vert) glissé dans un joli étui  (en plastique épais transparent à impression dentelles,  au format exact des quatre roll on) je ne peux les montrer ici. Sauf le jaune, préparé à deux reprises pour des raisons que j'expliquerai plus loin.

     

     

     

       

    Roll-on anti stress bleu

     

     Couleur

     

    Très peu de mica "blueberry pop " (TKB)  bien écrasé au pilon et dilué dans de l'huile de coco fractionnée, très stable.  

       

     

    Choix des HE

     

    Dans deux compositions, j'ai retenu 20gtes d'He, pour 10ml d'huile comme Michèle. Dans la troisième une goutte de plus, et dans la quatrième, une de moins.

     

    Lavande 6gtes

    Petit grain bigarade 5gtes

    Encens 5gtes

    Pamplemousse 2gtes

    Absolue de jasmin 2gtes (Aromantic)

     

    J'utilise depuis longtemps  (voir ici) les trois premières HE (également présentes dans la formule de Michèle) comme cocktail anti stress. Je n'avais plus de petit grain clémentine que j'ai remplacé par du petit grain bigarade, moins fort.


    J'ai ajouté du pamplemousse car je souhaitais une vraie note de tête. Par ailleurs,  Joy Bowles (in: Guide des huiles essentielles, Courrier du livre, l'un de mes premiers livres d'aromathérapie que je continue néanmoins à consulter fidèlement au fil des années) le cite comme euphorisant, et  j'ai toujours apprécié la pertinence de ses indications.


    L'absolue de jasmin, un choix olfactif,  est présentée par Monica Werner dans Aromathérapie (Vigot)  comme harmonisante, anxyolitique et anti dépressive.

     

    Anti fatigue rouge

     

    Couleur

     

    P1200516.jpgEn diluant ce macérat, on obtient un très joli rouge.

     

     

    J'ai choisi le rouge pour le roll on anti fatigue, car cette couleur m'évoque l'énergie et la force du feu.  J'ai préparé à chaud un macérat d'urucum et de curcuma dans de l'huile de coco fractionnée, pusi j'en ai dilué, très peu et pourtant, ça tache un peu encore, dans du coco fractionné.


     

    Choix des HE

     

    21 gouttes, car je n'ai pas pu me résoudre à diminuer la dose de gingembre!

     

    Gingembre 5 gtes

    Menthe poivrée 3 gtes

    Romarin à cinéole 5 gtes

    Cèdre de l’atlas 4 gtes

    Kunzea ambigua 4gtes

     

    J'ai conservé trois des choix de Michèle, ce sont des HE que je trouve, d'expérience, très remontantes.

     

    J'ai ajouté du cèdre de l'Atlas, à la fois tonique et harmonisant (selon Monica Werner) car avec un coup de fatigue, on se sent souvent bancal. Il me semble que le cèdre nous aide à "rejouer au centre"… et la puissance majestueuse de ce conifère me fascine.  A propos de cette HE, Marc Ivô Böhning écrit dans Aromathéapie précise (ed. Guerissure, un livre très interessant, intrigant à l'occasion, fondé sur une pratique, qui s'écarte parfois des indications courantes. Un grand merci, Irène): "grandeur et force pour régner en soi et ne pas être une victime mais un roi"… tout un programme, quand on se sent si fatigué qu'on en perd ses moyens. 

     

    C'est le Dr Penoel qui m'avait fait découvrir le kunzea ambigua, distillé à partir d'un arbuste de Tasmanie (je rêve d'y aller… ) de la famille des myrtacées et aux propriétés très polyvalentes. AZ qui en propose écrit à son propos qu'au plan psychique, il redonne force et courage. Son odeur  résineuse, légèrement balsamique, vient conforter celle du cèdre. 

    Böhning dit du kunzea qu'il est "dynamisant  et aide à oublier ses anciens repères".


     

    Anti crève vert

     

      Couleur


     

    P1200514.jpgLe reste de macérat vert

     

    J'ai obtenu une très belle couleur en faisant macérer à chaud des feuilles de consoude séchée, du thé vert et de la poudre de chlorophylle dans du coco fract, j'ai filtré et dilué à nouveau dans du coco fract.

     

    Choix des HE

     

    Iari 3 gtes

    Lavande 4 gtes

    Tea tree 3 gtes

    Ravintsara 6 gtes

    Vetiver 3 gtes 

    Poivre noir 1 gte

     

    J'ai eu recours à une synergie que j'utilise dans un baume anti crève  (clic ici) que je trouve très efficace et refais régulièrement  (moins du saro que je n'avais plus).

     

    Coupe faim jaune

     

    Couleur


    J'ai choisi la couleur jaune, très solaire. Je trouve que la chaleur du soleil nourrit… et coupe la faim… 

     

     

    J'avais préparé une première version en faisant macérer du curcuma frais (merci Cristine)  dans du coco fractionné mais après filtrage et introduction dans le roll on, j'ai aperçu une mini trace, en raison probablement de la fraicheur du rhizome qui a dü relâcher un peu d'eau. Je l'ai  gardée pour moi. 

     

      Pour la deuxième version que j'ai offerte, j'ai pensé qu'une huile bien jaune et peu odorante suffirait à faire l'affaire; j'ai donc choisi du moringa, réputé comme fixatif des parfums,  pour diluer le coco fract.

     

     P1200512.jpg

    Jaune curcuma (première version)

     

    Choix des HE


    Là, il y a seulement 19 gouttes car au nez, l'équilibre me semblait atteint.  

     

    camomille romaine 7 gtes 

    girofle 1 gte

    petit grain bigarade 5 gtes 

    cardamome 7 gtes

     

    Les deux premières HE font partie du choix de Michèle.

     

    Je voulais un parfum gourmand. Je me suis alors rappelée la prestation de Marc Ivo Böhning à Grasse lors du symposium d'aromathérapie 2010. Il s'était quasiment arrosé d'HE de cardamome car il voulait démontrer l'innocuité de certaines HE … Puis il en avait parlé avec beaucoup de flamme, l'évoquant entre autres comme anti fatigue et antidote au besoin de sucre, ce que j'ai retenu ici en raison de ce que je connais de la destinataire de ce roll on.  

     

    J'ai choisi - à nouveau-  le petit grain bigarade pour son effet anti stress, son action sur les crampes abdominales ( Monica Werner) et l'irritabilité. ( En raison de mon ressenti  personnel : je suis de mauvais poil quand j'ai faim et rien à me mettre sous la dent… ) . Par ailleurs, son parfum s'accorde très bien avec celui de la cardamome qui présente une très légère note agrumes.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    26 commentaires
  •  

     

     

    L'an dernier, j'avais fabriqué -mais non publié les recettes sur le blog- des teintures de sureau après avoir découvert ses propriétés antivirales lors de mes recherches à propos du sureau. Voir ici. J'ai donc eu l'occasion de tester… et de faire tester à mon entourage, y compris pour la fameuse grippe H1N1. L'effet anti-crève me semblant vraiment incontestable, je donne les recettes.

     

    L'an dernier, ayant utilisé toutes mes baies de sureau fraiches en confiture, j'ai dû utiliser des baies de sureau séchées ( J'en avais trouvé chez Ormenis; d'autres herboristeries en proposent).

     

    http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nourriture/fruits/images/fruit_05.gifCette année, j'ai eu l'extrème plaisir de recevoir un colis de Cristine qui contenait, entre autres végétaux frais, des baies de sureau que j'ai transformées dès leur réception. J'ai fait l'impasse sur la confiture…

     

     

    En 2009, j'avais eu la chance d'avoir une bouteille de marc de champagne que j'ai utilisée pour réaliser  les macérations. L'américaine Kiva Rose qui m'a donné l'idée de ces "elixirs" (clic ici pour sa recette) précise sur son merveilleux blog d'herboriste: "meilleur est le brandy, meilleure est la teinture (à avaler… ) ". On n'en doute pas.

     

    Par curiosité, j'ai réalisé plusieurs versions, difficile de dire laquelle est la plus efficace. J'en ai distribué pas mal autour de moi. C'est ainsi que j'en ai offert un petit flacon à quelqu'un qui avait la grippe H1N1 (identifiée en laboratoire). L'élixir de sureau, m'a t'elle dit, a amoindri très nettement les symptomes.


     

    P1200225.jpgBaies de sureau séchées après un an de macération

     

    Je viens de découvrir au fond du placard un pot oublié où j'avais ajouté du miel (présent dans la recette originale). C'est juste filtré et délicieux.

    Pour 201O, j'ai fait à nouveau fait des variantes. Le contenu de mes deux bocaux macère pour au moins quatre semaines… patience.


     

    http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nourriture/fruits/images/fruit_05.gifRecettes 2009


    1° pot


    -Un peu moins de la moitié du bocal de baies séchées de sureau,

    -+ 1/8 fleurs de sureau environ,

    -un morceau gingembre frais en lamelles

    -un zeste de doigt de bouddha (agrume très parfumé)

    -un peu de miel de bord de mer, ( "miels de la côte des légendes", clic ici production délicieuse  d'un apiculteur de  Plouescat près de Roscoff)

    -marc de champagne à 43°

     

    2° pot


    -¼ baies de sureau séchées

    -idem que ci-dessus pour gingembre, zeste

    -Marc de champagne à 43°

     

    3° pot


    -1/5 du pot en baies de sureau séchées 

    ¼ en airelles finnoises (je revenais de Finlande), les airelles sont très riches en anti oxydants. 

    -Marc de champagne complété avec de l'eau de vie de fruits à 40° pour recouvrir les baies 

     

     

    http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nourriture/fruits/images/fruit_05.gifRecettes 2010

     


     

    P1200216.jpgLa teinture en  préparation

     

    1° pot


     -Baies de sureau fraiches  lavées, égrainées et séchées dans la mesure du possible (je mène l'opération avec des gants en latex, le sureau tâche terriblement) presque jusqu'en haut du bocal 

    -Un beau zeste d'orange bio. Quand je veux les transformer, je fais tremper au préalable les agrumes bio que j'achète dans une solution d'eau et d'EPP, puis je rince soigneusement et j'essuie

    -Un morceau de gingembre frais, pelé et  coupé en tranches

    -2 cuillérées à café de miel de Manuka très antiseptique (un beau cadeau de Michèle)

    -Le tout recouvert d'eau de vie d'alisier à 45° (un cadeau qui trainait dans un coin, mes flacons d'eau de vie finissent l'un après l'autre dans des mixtures personnelles). On touille bien.

     

    2° pot (taille: grand pot de confiture)


    -Baies de sureau fraiches nettoyées comme ci dessus,

    -Zeste d'orange bio et gingembre frais en tranche préparés comme ci dessus

    -2 clous de girofle et 3 grains de poivre noir (antiseptiques et anti oxydants)

    -rhum à 50°

     

    Les deux pots sont dans un placard, je les secoue régulièrement, et leur contenu sent déjà drôlement bon!

     

    Making of


    Mettre les ingrédients dans un pot propre à goulot large. Touiller soigneusement s'il y a du miel.  Secouer régulièrement le pot conservé à l'abri de la lumière. Patienter et filtrer au bout de quatre semaines minimum. Si on peut, embouteiller dans des flacons de verre foncé et garder à l'abri de la chaleur et de la lumière.

     

    Mode d'emploi


    *En prévention (le sureau renforce les défenses immunitaires) une cuillérée à café dans un verre d'eau par jour


    *Dès qu'un début de crève ou de grippe apparait: tout de suite, une cuillérée à café dans un verre d'eau. Kiva Rose conseille de prendre l'elixir pur. Comme le degré alcoolique est élevé, je préfère diluer. 


    *En cas de crève ou de grippe avérée: jusqu'à cinq cuillérées à café par jour diluées dans de l'eau. C'est vraiment très efficace. Ça aide aussi en cas de grosse bronchite.

     

    Si une crève traîne, une visite chez le médecin est indispensable.


    Remarques diverses

     

    * Une spécialité qui marche bien contre la toux (testé), des pastilles à base de TM de sureau: Sambucus (le nom latin du sureau) chez Boiron


    * On trouve en complément alimentaire du Sambucol, à base d'extrait de baies de sureau (je n'ai pas testé); clic ici


    *Attention, si vous faites votre cueillette, identifiez bien l'arbre et ne le confondez pas avec le sureau yeble, aux baies toxiques, et qui est un arbuste. Les fruits du sureau noir pendent vers le bas. 

     

    *Sinon, les baies de sureau séchées marchent bien aussi.

     

    *La recommandation de Kiva Rose pour préserver l'effet antiviral des baies de sureau: ne pas les cuire. La confiture de baies de sureau, c'est sur les tartines en gourmandise, pas pour soigner.

     

     *On peut utiliser sans problème de l'alcool pour fruits à l'eau de vie qui titre à 40° et que l'on trouve en grande surface. Mais avec un degré supérieur à 40°(même légèrement), on extrait mieux.

     

    *Résumé bien fait des propriétés du sureau : clic ici

     

     

     

     

     

     


    35 commentaires
  •  

     

    J'ai eu envie de préparer une lotion post moskitos qui pourrait réunir mes essais précédents, grâce à une arme magique: le ricinion. Il permet d'obtenir des lotions micellaires légères et sprayables. 

     

    J'ai d'abord concocté un



    http://mamidoo.free.fr/html/gifs/animaux/insectes/moustique.gifvinaigre anti inflammatoire

     

    souci

    matricaire grecque 

    fleurs de sureau

    thé vert japonais

    buchu

    roses centifolia

    dans vinaigre de cidre bio

     

     


    Je me suis inspirée de plusieurs recettes que j'avais déjà réalisées

     

    Il y a donc:

    http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nature/fleurs/rose/boutonan5.gifdes roses  comme ici


      -du buchu (une rutacée sud africaine) comme ici


    -du thé vert japonais, très riche en polyphénols anti oxydants, dont un  particulièrement anti inflammatoire, l'épigallocatechine (voir ici). Quand on n'a rien sous la main, des sachets de thé vert utilisés en infusion serrée (et glacée) sont particulièrement efficaces pour apaiser un coup de soleil par exemple. 


      plus quelques fleurs anti inflammatoires souvent testées… et approuvées:


    - matricaire


      souci


    - fleurs de sureau séchées.


    J'ai empli un bocal propre de ces plantes et recouvert le tout de vinaigre de cidre bio. J'ai laissé reposer 15 jours en secouant de temps en temps. J'ai  dû rajouter un peu de vinaigre car les plantes avaient beaucoup bu, puis j'ai filtré. Le mélange a une teinte rosée en raison des roses et du buchu.

     

    On peut bien sûr varier selon ce que l'on a dans ses placards.


    Ce vinaigre a servi de base. J'ai ajouté:


    *les mêmes teintures que dans ma lotion de l''an dernier:


     teinture de fleurs de pécher voir ici

    http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nature/fleurs/rose/boutonan5.gifteinture de roses, 


    *J'ai également corsé avec un mélange d'huiles essentielles que j'avais déjà employées ici



    *J'ai également ajouté 


    un extrait de sangre de grado (croton lechleri) utilisé dans les bobos de peau our ses propriétés anti inflammatoires, anti microbiennes, anti virales, etc; avec de bons résultats comme dans ce baume (voir ici) qui s'avère très polyvalent. (voir ici pour des informations scientifiques en espagnol)


    ce qui donne au final:

     

    http://mamidoo.free.fr/html/gifs/animaux/insectes/moustique.gifLotion post moskitos au ricinion

     

       

    3gtes HE menthe poivrée

    3gtes HE lavande aspic

    3gtes HE eucalyptus citriodora

    3gtes HE geranium rosat

    3gtes HE tea tree

     

    2g ricinion


    3g teinture de roseshttp://mamidoo.free.fr/html/gifs/nature/fleurs/rose/boutonan5.gifmaison

    3g teinture de fleurs de pécher maison

     

    5gtes elixir calling all angels

     10gtes  d'extrait de sangre de grado


    26g vinaigre anti inflammatoire

     

    4gtes geogard (conservateur)

     

    http://mamidoo.free.fr/html/gifs/animaux/insectes/moustique.gifSi on veut calculer en pourcentages -ma formule diffère légèrement-  on peut compter:

     

    2% d'huiles essentielles

    20% teintures

    7% ricinion

    1% ajouts divers

    70% vinaigre


     

    http://mamidoo.free.fr/html/gifs/animaux/insectes/moustique.gifProcédé


    Commencer par verser les huiles essentielles dans un récipient stérilisé. Ajouter le ricinion, touiller.

    Puis ajouter les autres ingrédients dans l'autre donné ci dessus et bien remuer.


    http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nature/fleurs/rose/boutonan5.gifhttp://mamidoo.free.fr/html/gifs/nature/fleurs/rose/boutonan5.gifJ'ai testé cette nouvelle lotion ce week end lors d'un séjour en montagne et j'ai été impressionnée par son efficacité.

    Je me suis en effet fait dévorer la main par des moustiques de début de saison particulièrement affamés et en deux minutes, deux de mes doigts avaient doublé de volume et viré au rouge. J'ai dû pschitter à plusieurs reprises avec une pause de 5 à 10mn entre chaque vaporisation. En une demi-heure environ, tout avait vraiment disparu.


     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    29 commentaires
  •  

    J'ai connu une chatte très délicate qui n'aimait que les biscuits pur beurre. A la maison, j'héberge des mites encore plus snobs: elles n'apprécient que le cachemire et l'alpaga… à la rigueur le lambswool.


    Très pressée, j'ai enfilé la semaine dernière pour aller bosser une grosse veste sans me poser de question… avant de découvrir -un peu tard - qu'elle avait été habilement transformée en dentelle de laine.

    Contre les mites, j'ai déjà tenté pas mal de choses: les plaquettes de camphre, le poivre noir, les morceaux de bois de cèdre, les pomanders, des cotons embibés d'huile essentielle de lavande… leur efficacité me semble illusoire, ou au moins très éphémère.


    En me baladant sur le net, j'ai découvert que l'huile de neem (Azadirachta indica) était maintenant très présente dans les produits anti-mites dits naturels. J'en avais un flacon qui trainait, peu utilisé en raison de l'odeur d'ail faisandé qui s'en dégage. Je l'ai acheté dans une épicerie indienne. J'ai  décidé de l'utiliser en l'amadouant avec d'autres ingrédients tenus pour répulsifs, et j'ai sorti le flacon de ricinion pour élaborer une lotion à vaporiser. 

     

    Le choix des ingrédients


    J'ai hésité entre plusieurs hydrolats: j'ai retenu celui de citronnelle d'abord pour son parfum aussi agréable que présent; accessoirement, il est parfois cité contre les mites (et surtout contre les autres insectes).


    j'ai ajouté un peu de teinture de palo santo, très boisée avec également une bonne réputation cotre les mites  et quelques gouttes d'un élixir  symbolique de nettoyage.


    Pour les huiles essentielles, (dosées à 2% au total), j'ai fait simple: cèdre, très souvent évoqué, lavande (j'ai préféré l'aspic que je trouve plus puissante), et bois de rose, cité à mon grand étonnement à plusieurs reprises contre les mites (Florame en parle par exemple).


    j'ai incorporé de l'huile de neem à  hauteur de 10%, ce qui me semble retenu dans les spays commercialisés.

    Et voilà.

    J'ai testé aussitôt, l'odeur est des plus supportable.On verra à l'usage… ce matin en tout cas, aucune mite n'est venue me narguer quand j'ai ouvert le placard. Mais peut-être étaient-elles encore toutes assoupies. Je viendrai rendre compte de l'efficacité de la formule.


    Néanmoins, ayant découvert à travers mes lectures que l' huile de neem était très sensible à la lumière, peut être tenterai-je avec un flacon plus récent (et bio) si cet essai est peu concluant.

     

    Par ailleurs, j'ai aussi découvert que l'azadirachtine, insecticide puissant extrait de l'huile de neem est interdit en Europe car on le suppose génotoxique, entre autres. Voir le site de wikipedia en français ici . Le site en anglais de wikipedia rappelle, lui, que la plante (et non son extrait) est utilisée avec un recul de 2000 ans en Inde, voir ici.

    L'agence américaine de la protection de l'environnement certifie l'innocuité de l'huile de neem (voir ici). 


    DSCN8709.jpg

     

    http://mamidoo.free.fr/html/gifs/animaux/insectes/insecte_divers_21.gifLotion anti mite à l'huile de neem

       


    1Ogtes HE cèdre de l’Atlas

    10gtes HE lavande aspic

    10gtes He bois de rose

    3g ricinion 

    5g huile de neem

    3g teinture de palo santo au rhum

    3gtes cleansing aura elixir

    compléter jusqu'à 50g avec de l'hydrolat de citronnelle



    Secouer avant l'emploi.

     

    http://mamidoo.free.fr/html/gifs/animaux/insectes/insecte_divers_21.gifQuelques liens (commerciaux surtout) autour de cette formule

     

    Huile de neem. clic ici

    Bois de rose clic ici

    Cèdre +lavande clic ici

    Hydrolat de citronnelle (site pour animaux domestiques… ) clic ici

    Palo santo clic ici et ici (en anglais, mais plus intéressant)



    32 commentaires
  •  

     

    En regardant les photos prises lors de mon récent voyage en Asie, j'ai réalisé que beaucoup étaient liées au travail manuel: tisser, râper, sculpter, masser, plier, trier … des gestes du quotidien qui m'ont semblé accomplis dans la conscience du moment  et  avec la grâce du geste. 

    Une fois de plus, j'ai constaté combien, en Occident, nous avions la chance de pouvoir choisir: par exemple de prendre du temps pour faire nos savons maison… parce que le reste nous tombe souvent tout prêt et tout rôti. C'est donc un modeste hommage à ceux et celles qui ont peu de choix mais font ce qu'ils ont à faire avec une belle harmonie. 

     

      

    DSCN8393.jpgDans un temple à Luang Prabang, les feuilles d'or appliquées sur les statues sont des offrandes.

     


     

    DSCN8321Savant pliage… de billets, offrande de temple à Luang prabang

     


    DSCN8417 Sculpture d'une statue de bouddha (il faudra environ un mois pour en venir à bout) dans un village près de Pakse, au sud Laos. Ce sont des jeunes moinrs qui s'y collent, en musique souvent, d'où la grosse radio suspendue… 

     

     

    DSCN8348-copie-1

    Fleur de bananier, débitée menu en rondelles à main levée au marché de Luang prabang

     


    DSCN8491 Triage des piments dans un village du plateau des Bolovens, sud Laos

     


    DSCN8506Tissage en soie sur l'île de Don Khone, au sud Laos

     


      Je voudrais également évoquer la très belle rencontre faite à Champasak, dans le sud Laos avec Nathalie Bazin, une Française qui y a ouvert un merveilleux centre de massage. Elle a tout dessiné et fait faire sur place avec des matériaux locaux: mobilier, coussins, lvoilages, tenues de travail… Elle fabrique elle-même son huile de coco. Elle a engagé un maître de massage pour qu'il enseigne les techniques traditionnelles à de jeunes laotiennes. Son pari: arriver à lancer et à faire tourner le centre puis le laisser aux laotiens quand il sera devenu rentable. Elle a largué son boulot pour  monter ce projet avec ses économies et celles de son compagnon. On peut découvrir quelques images du spa sur son site ici.


     

    OR124951 Nathalie, dans la lumière tamisée de son spa (photo MC)

     




    20 commentaires

  •  Michèle m'avait offert une crème pour les mains dont j'ai beaucoup apprécié l'efficacité: la crème au citron pour mains parisiennes (je ne suis pas la seule parisienne à en avoir eu la chance d'en profiter, il y a eu quelques mains parfumées aux agrumes dans la capitale… ) Je me suis dit que je pourrais réutiliser cette recette avec quelques menus changements pour l'offrir à quelqu'un dont les coudes sont très abimés par les frottements.

    Le mieux étant l'ennemi du bien, je n'ai rien modifié à sa structure; ce qui m'a permis une fois de plus de vérifier  l'importance du choix des huiles, car je n'ai pas tout à fait obtenu la même résultat que l'original, légèrement mousseux. La crème pour les coudes est plus fluide.
     
    Je suis donc partie de sa formule, ci-dessous, j'ai rayé les quelques ingrédients que j'ai modifiés

    Phase A

    - 5% Beurre d'amande
    - 3% Cétyl esters
    - 3% Acide stéarique
    - 2% Alcool cétylique
    - 1% Cire d'amande cire de riz
    - 0.5% Antiox Cos Cosmévert
    vitamine E


    J'ai tout fait fondre au bain marie, mais je pense qu'il aurait dû être vraiment bouillant à cause de la cire de riz qui fond à plus de 80°, je l'ai constaté à cette occasion…

    Phase B


    - 33.5% Eau de source
    - 5% Urée
    - 0.5% Gomme xanthane

    J'ai suivi le making of de la chef: faire tiédir l'eau, y diluer l'urée puis former le gel avec la gomme xanthane.

    Ajouter les ingrédients suivants en mélangeant vivement:

    - 20% Hydrolat de Petit Grain citronnier  hydrolat de géranium
    - 8% Huile d'amandes douces bio  huile de son de riz
    - 6% Emulsifiant à froid (Cold emulsifier, sucramulse ou gélisucre bios)
    - 5% Huile de coco fractionné
    - 5% Huile de jojoba macérée aux fleurs de lavande bio macérat de thé vert et consoude dans olive

    Verser le tout dans la phase huileuse en touillant longuement à la cuillère magique, puis ajouter la phase C, continuer à remuer. J'ai fait ça devant la télé (une occasion de la regarder!)…  l'effet initial un peu glu glu a peu à peu disparu.


    Phase C

    - 2% Mélange d'huiles essentielles citronnées (soit 60 gouttes pour 100g de crème)
    - 0.5% Conservateur Géogard 221.

    +/- Acide lactique pour ajuster le pH.


    J'ai ajouté un peu de chlorophylle liquide pour corser la couleur donnée déjà par le macérat de consoude thé vert très puissant. Le vert reste évanescent néanmoins.

     

    DSCN8627.jpgL'échantillon conservé pour le test



    Le pourquoi des changements


    -la cire de riz, pour son effet filmogène


    -l'hydrolat de géranium, dont j'apprécie aussi le parfum, -même s'il se fait très discret dans la crème-, parce que Suzanne Catty ( son livre sur les hydrolats est l'une de mes bibles) le conseille en traitement de fond sur plusieurs semaines et en compresses sur les coudes et les genoux secs ou même sur les callosités des pieds et des mains


    -l'huile de son de riz, (merci Michèle), très fine, car elle très recommandée pour les peaux sèches


    -le macérat de thé vert/consoude dans de l'huile d'olive, anti inflammatoire, anti oxydant, régénérant que je trouve très efficace comme cicatrisant


    -la vitamine E: ça m'a semblé suffisant (à la place de l'anti ox) car je n'ai pas employé d'huiles fragiles comme celle d'amandes douces présente dans la formule originale

    -le cocktail d'huiles essentielles: j'ai ciblé l'effet anti corne et régénérant


    Le choix des huiles essentielles


    graine de carotte 10gtes

    camomille matricaire 8gts

    géranium bourbon 16gtes

    lavande 10gtes

    patchouli CO2 8gtes

    vétiver 4gtes


    ça me paraissait intéressant d'avoir tout l'éventail végétal au plan énergétique:

     

     *fleurs ou sommités fleuries: lavande, géranium, camomille matricaire

    *feuilles: patchouli; j'ai choisi leCO2 car je voulais aussi une puissance thérapeutique, notamment l'effet anti callosités; je fais la supposition que le CO2 est plus "pur" que l'He, j'ai peut être tort, je ne sais pas vraiment, dans le fond…

    *graines: carotte  

    *racines: vetiver


    C'est un mélange très inspiré de l'une des propositions du site Rainbow Meadow, le mélange Médée voir ici.  J'ai néanmoins substitué le vétiver au santal, car je voulais justement une vraie note racine.

    Et puis appeler une crème Médée, je trouve ça un peu dérangeant. Certes Médée a eu, dans la mythologie antique, une grande réputation de magicienne, mais aussi quelques morts sur la conscience…

     

    Sinon:


    graines de carotte: cicatrisation
    camomille romaine: anti infammatoire
    géranium bourbon: l'une de mes préférées pour, la peau régénérante, cicatrisante
    lavande: la bonne fée
    patchouli: anti corne
    vetiver: anti gratouillis

    Je pense ne pas avoir fait fondre complètement la cire de riz, il y a donc quelques menues granulations. Sinon, cette crème  sent discrètement le mélange carotte-patchouli que j'aime beaucoup (chacun ses faiblesses) et surtout me semble d'une grande efficacité. Je l'ai testée -avec le mini echantillon que j'ai conservé- sur mes mains qui ont souffert d'un week end récent en plein air, au froid et sans gants.Tout est réparé.



    17 commentaires

  • J'ai beaucoup hésité avant de publier ces deux recettes destinées à soigner une mycose aux ongles car il faut avoir beaucoup de patience et attendre longtemps pour en tester l'efficacité. Néanmoins, comme je me suis beaucoup creusé la tête pour les élaborer,  j'ai décidé d'en parler.

    http://mamidoo.free.fr/html/gifs/animaux/chats/chat005.gifLe challenge était le suivant: préparer quelque chose pour une maman qui allaite.  J'ai donc exclus  toute huile essentielle … et prévu un deuxième flacon avec HE pour prendre la suite après la fin de l'allaitement.


    Un produit anti mycose sans HE
    : le casse tête parfait jusqu'à ce que la petite lampe eureka s'allume comme dans une BD dans ma tête, avec trois idées enfantines à réaliser:

    *comme l'EPP est très souvent présenté comme anti fongique, je l'ai utilisé comme ingrédient principal

    *comme l'huile de neem est aussi classée comme anti fongique, je l'ai choisie… et j'ai fait une macération à chaud avec

    *des clous de girofle, ma troisième arme anti champignons

    *par ailleurs, l'huile de ricin étant l'amie des phanères, je l'ai incluse dans la recette.


    J'ai vidé et nettoyé un vieux flacon de vernis pour récupérer une bouteille avec pinceau


    Ce qui donne comme formule archi minimaliste :

     Huile anti-fongique sans HE pour les ongles


    6, 65 g extrait de pépins de pamplemousse

    3g huile de ricin

    5,35g de macérat de clous de girofle dans de l'huile de neem.


    A passer au pinceau matin et soir sur les ongles à traiter sans déborder.


    http://mamidoo.free.fr/html/gifs/animaux/chats/chat005.gifPour la deuxième formule, j'ai conservé l'huile de neem et le ricin, mais j'ai corsé avec trois HE classées comme efficaces dans la lutte anti champignon…ce ne sont bien sûr pas les seules à avoir ces propriétés.


    *J'ai retenu la girofle, outre sa puissance, pour la synergie avec la macération huileuse et parce que la force de son parfum est un contrepoint à l'odeur disons curieuse de l'huile de neem.


    *Le tea tree a de son côté un champ d'action très large, c'est intéressant quand on ne connait pas la nature exacte du champignon.


    *Quant au palmarosa, lui aussi tenu pour antifongique, je l'ai choisi pour sa senteur fleurie qui se marie bien avec le côté épicé de la girofle. 


    Huile anti fongique avec He pour les ongles


    7g macérat neem-girofle

    3g huile ricin

    30gtes HE tea tree

    10gtes He girofle

    15gtes He palmarosa

    Quand on applique cette huile au pinceau, il faut veiller à ne pas toucher la peau car l'HE de girofle est dermocaustique. Par ailleurs, ce mélange a tendance à colorer l'ongle.


    Je reviendrai compléter cet article quand j'aurai des nouvelles plus précises sur l'efficacité -ou non- de ces deux formules.


    Important: il est toujours très utile de faire diagnostiquer précisement une mycose par un dermatologue qui pourra prescrire un prélèvement et une analyse en laboratoire pour déterminer la nature du champignon. Cela peut se révéler très utile… ou surprenant; dans mon cas par exemple, l'analyse a révélé que je n'avais rien… (si ce n'est que je devais porter des chaussures m'abimant les ongles! )

     

     

    http://mamidoo.free.fr/html/gifs/animaux/chats/chat005.gifLiens


    Commentaires d'usagers de l'huile de neem sur le site comparatif Beauté test ici


    L'article de Raffa sur les propriétés (parfois contestées) de l'EPP ici



    45 commentaires

  • Cette année, j'ai voulu tester les conseils prodigués par Kiva Rose sur son blog (américain) que j'aime tant parcourir. Elle évoque souvent les teintures de rose (elle emploie de la rosa rugosa sauvage) ou de fleurs de pêcher pour apaiser les piqûres de bestioles en tous genres.


    … Ça tombait bien, j'avais les deux.

    http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nature/fleurs/rouge/roses007.gifAyant souvent vérifié les effets calmants du vinaigre, j'avais pensé à mettre en macération des pétales de rose (centifolia, rouges, très odorantes et pakistanaises, un précieux cadeau de Mlk, plus quelques boutons de damascena bio) dans du vinaigre de cidre.



    La veille de mon départ, j'ai donc fait le mélange suivant:

    80% vinaigre aux pétales de rose
    10% teinture de fleurs de pécher
    10% teinture de rose (boutons bio de damascena)

    J'ai mis le tout dans un petit vapo. J 'ai laissé ce qui restait à des amis à Athènes car il y a longtemps que je n'avais pas employé quelque chose d'aussi efficace.

    http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nature/fleurs/rouge/roses007.gifLe mode d'emploi
     
    Pschitter dès qu'on ressent une piqûre; si ça passe, tant mieux, sinon, recommencer dès que l'envie de gratouiller reprend (en génénal avant 5mn). Au bout de trois  fois maximum, c'est un soulagement total. Les boutons n'ont même pas enflé, ce qui est une première depuis longtemps. J'en ai vaporisé sur un bleu phénoménal, là aussi, grande efficacité car il n'y a pas eu œdème.

    Pour les piqûres de bêtes vraiment coriaces, la réaction peut se manifester à nouveau (en général 12h ou 24h après). Recommencer la même procédure. L'apaisement vient vite. Attention, le mélange tache le linge.

    Je trouve cette nouvelle arme encore plus efficace que tous les cocktails d'huiles essentielles que j'ai pu tester (qui marchent aussi d'ailleurs) mais là, le mélange supprime vraiment l'irritation. Le parfum du vinaigre, tempéré par les roses, s'efface assez rapidement.

    J'ai testé la teinture de fleurs de pêcher seule, le vinaigre seul, ça fonctionne nettement moins bien. 

    C'est un produit qui m'a épatée… 




    18 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique