• Banana bread, version paléo

    Par curiosité, je suis en train de tester les recettes, en général très réussies,  du livre : "simple comme paléo" de Sylvie Eberena (ed. Thierry Souccar)

    Le principe d'un régime paléo (pour paléolithique) est d'essayer de se nourrir comme nos plus anciens ancêtres, avec l'hypothèse que finalement le fonctionnement de nos organismes  n'a pas beaucoup changé au fil des millénaires (le génome humain n'aurait évolué que de 0,02% au cours des 40 000 dernière années)  et qu'une alimentation proche de ce qu'ils avalaient nous conviendrait mieux que ce que nous avons dans nos assiettes aujourd'hui. 

    Très rapidement dit, dans cette époque lointaine, où on ne plantait pas encore des céréales pour se nourrir, on courait après le bison ou le lièvre, et on se contentait de grappiller des fruits maigrichons aux buissons. Traduire: il n'y avait pas beaucoup de produits très sucrés à se mettre sous la canine, et l'énergie pour bouger venait plus du gras ou des protéines que du sucre. 

    Je n'adhère pas totalement à cette théorie, car il me semble que bien d'autres éléments entraient aussi en ligne de compte dans le style de vie paléo.

    -par exemple une très grande diversité dans l'alimentation: on devait probablement  tester tout ce qui pouvait être comestible: racines, baies, petits animaux, etc. ce qui apportait sans doute de multiples nutriments précieux . Par ailleurs, les premiers hommes qui n'habitaient pas tous dans les mêmes régions devaient se débrouiller avec ce qu'ils trouvaient en haute montagne, au bord de la mer, en plaine, etc et leurs régimes devaient varier selon les lieux.

    - une activité physique intense: il fallait mouiller sa chemise -ou plutôt sa peau de bête- donc se dépenser beaucoup pour parvenir à se nourrir. 

    -un air et un paysages peu pollués.

    Mais je trouve l'hypothèse intéressante, et ma curiosité naturelle m'a poussée à tester des recettes. 

    Pour les adeptes, aujourd'hui se nourrir paléo c'est: 

    -pas de céréales  

    -pas de légumineuses ni de graines germées, ce qui m'étonne un peu car je vois bien Monsieur Paléo grignoter des petites pousses bien vertes pour alléger son rôti de bison carbonisé

    -pas de sucres (sauf le chocolat noir à plus de 75%, hum, je vois mal nos ancêtres s'en préparer! )

    -pas de produits laitiers, au moins pas trop transformés. Pourtant le lait de chamelle ou de bufflonne a dû en contenter plus d'un…  

    - pas de pommes de terre (présente pourtant sur l'Altiplano péruvien depuis des millénaires) 

    -pas de graisses hydrogénées ou de produits industriels. 

    Programme que je ne suis pas, même si je consomme peu de sucres, de féculents ou de produits industriels, par goût. 

    Le régime paléo serait intéressant pour apaiser l'état d'inflammation chronique associé aux maladies auto-immunes. 

    Je mets en lien l'article très bien fait du site Passeport Santé ici

    Pour tout avouer, mon but gourmand premier a été de tester des recettes que je trouvais insolites! (mais aussi suggérer ces recettes, dûment testées, à des proches).  

    Donc premier essai, réussi: le banana bread

    J'ai adapté la recette du livre que je trouvais bien trop riche (2 tasses et demi d'amandes en poudre, soit plus de 300g  pour 4 bananes!!).

    Ma formule pour avoir un pain très moelleux:

    -3 bananes mûres, coupées en rondelles et bien écrasées à la fourchette dans un saladier

    -3 œufs incorporés un à un en fouettant à la fourchette

    - 80g d'amandes bio entières avec la peau, mixées finement. Ajouter en touillant bien. Il va rester des morceaux pas moulus, c'est très bien, ça évitera une texture trop lisse au final

    Je pense qu'on peut monter jusqu'à 100g d'amandes si on préfère une texture plus ferme. 

    -1 petite cuillère à café de bicarbonate de soude

    -une à deux cuillères à soupe de cannelle ou d'un mélange d'épices pour le tchai, même si je trouve qu'au final, le parfum des épices est peu présent après cuisson.

    -une cuillerée à soupe d'huile de coco vierge. 

    Verser le mélange dans un moule à cake (j'utilise les bons vieux moules en fer blanc que je chemise sommairement avec du papier sulfurisé).

    Enfourner à 180° (chaleur tournante, c'est mieux), et laisser au moins 35mn. Eteindre, laisser 5mn de plus dans le four. La lame d'un couteau plantée en plein cœur doit ressortir à peu près sèche. 

    -Prendre délicatement le papier sulfurisé contenant le cake et le poser sur une volette (grille). 

    -Attendre un peu le refroidissement avant d'ôter le papier. 

     

    Banana bread

    Le dessus, aussi, est appétissant… 

    C'est tout, c'est prêt… et c'est addictif. 

    Je le sers pour accompagner une salade de mangues par exemple, mais au petit déjeuner, c'est délicieux et pas trop sucré. 

     

    -

     

    « Baume dopant choco-caféPetit pain à la farine de coco, version paléo. »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 16 Octobre 2015 à 20:18

    Merci chère Princesse. Ta démarche est intéressante ainsi que ton raisonnement.

    Et c'est bien agréable autant qu'instructif de lire tes recettes de cuisine toujours raffinées et délicates.

    Tu me crois je te dis que je ne pourrais pas avaler une portion de ce merveilleux banana  bread ? C'est tellement trop riche pour moi. 

    Je crois qu'à force d'avoir pendant plusieurs années éliminer pour aucun résultat les aliments que j'aimais, je fais une véritable réeducation. Petit à petit ...

    merci

      • Vendredi 16 Octobre 2015 à 20:35

        Ma chère Irène, 

        Je crois au contraire que cette recette n'est pas riche.Elle ne renferme pas de beurre, pas de sucre ni de farine. La banane sucre et apporte le moelleux, et le gras vient des amandes et du peu d'huile de coco,  tous deux très intéressants comme sources de lipides. Je pensais justement à toi en la faisant et refaisant...

    2
    Vendredi 16 Octobre 2015 à 21:10

    Venezia, merci beaucoup pour cette recette, car les bananes et les amandes j'adore ça.

    C'est une recette que je tenterai, mais avec des raisins secs macérés dans du rhum.

    Pour les régimes, je trouve complètement farfelu et dangereux pour la santé,  les modes qui veulent nous faire manger du soja, supprimer les protéines et les produits laitiers d'origine animale.

      • Vendredi 16 Octobre 2015 à 22:30

        Raisins au rhum: beau mariage avec les bananes. Je raffole des petits raisins noirs de Corinthe. 

    3
    Lys Blanc
    Vendredi 16 Octobre 2015 à 21:54

    Je trouve le regime paléo interressant, et pourquoi pas si j'avais quelque chose...

    Ta recette me fait bien envie! Je me la garde sous le coude ;-) 

    Je vais me renseigner aussi sur ce livre

    J'ai fait hier ton gloss au chocolat blanc, il a fait bien des petites heureuses, même les mamans veulent leur prendre.

    Bises 

      • Vendredi 16 Octobre 2015 à 22:41

        Comme c'est un livre que je souhaite offrir, j'ai vraiment voulu tester les recettes avant, car je déteste les bouquins de cuisine bidon, et ce n'est pas ça qui manque. Les recettes de " simple comme paleo" que j'ai essayées sont fiables, meme si j'ai modifié parfois  les proportions ou aménagé les ingrédients. L'auteur tient le blog Paleoh.

        PS le chocolat blanc dans les baumes à lèvres est un vrai bonheur.

         

    4
    Samedi 17 Octobre 2015 à 10:09

    Ma fille, veg à 100% (je ne le suis qu'à 80 %¨environ) est intéressée par ce régime; mais je suis trop gourmande! En revanche, j'ai vu ma gynéco cette semaine, elle m'a parlé du calcium, du poids des lobbys laitiers (je ne bois plus de lait depuis 5 ou 6 ans pour diverses raisons) et  elle m'a parlé de l'ostéopénie (stade proche de l'ostéoporose)que toutes les femmes font aux alentours de la ménopause; elle m'a dit que les gens d(après leurs squelettes), n'en avaient pas aux temps de la préhistoire) probablement grâce à leurs régimes, mais surtout  grâce à la vie en plein air, à la vitamine D apportée par celle-ci, etc...........Bref,j'ai trouvé ton article plein de sens et de mesure; j'ai goûté déjà une recette proche e celle-ci,mais j'ai pris des notes (je susi une bonne élève) Bravo en tout cas de promettre sur ton blog autre chose et une réfléxion!!Excuse la longueur du mail!

      • Samedi 17 Octobre 2015 à 14:51

        Anne,

        Non, tu n'es pas longue! Comme tu le soulignes, nous vivons bien moins au grand air que nos grands parents,  sans même remonter à de plus anciens ancêtres, et nous sommes bien moins dans l'effort physique… donc si nos gènes n'ont pas bougé, notre style de vie, lui, est bien différent!

        Ceci dit, manger moins sucré, moins transformé ene fait pas de mal, … et cuisiner maison non plus!  

    5
    mlk
    Samedi 17 Octobre 2015 à 12:39
    Paléo où pass, cette recette est goûteuse et dirons nous à index et charge glycérique modérés. De plus la banane bien mûre est un fruit apte à rétablir l'équilibre...aussi bonne que le chocolat. Je le verrai bien au goûter aussi, pour le plaisir et la libération des hormones du sommeil, le bon sommeil.
    6
    mlk
    Samedi 17 Octobre 2015 à 12:41
    Sorry pour les fautes
      • Samedi 17 Octobre 2015 à 14:53

        Coucou Mlk, 

        ce que j'aime bien aussi dans le goût de ce cake, c'est qu'il est très doux mais pas écrasé de sucre… comme apaisant!  Je devais peut être le tester en somnifère!! 

    7
    Samedi 17 Octobre 2015 à 14:31

    Si j'apprécie beaucoup d'utiliser les aliments courants avec des recettes variées (fussent-elles au sein d'un régime qui m'effare), je me demande pourquoi personne ne soulève le fait évident  que beaucoup de ces pathologies se manifestent souvent après 30 ans.

     

    L'espérance de vie au paléolithique ne dépassait pas 35 ans et la très grande majorité des gens mourraient avant 25 ans! Nos gênes ne sont pas programmés pour vivre aussi vieux que nous et du coup on développe des pathologies dégénératives dont le nom dit bien tout.

    Ostéoporose, raideurs matinales, cholestérol, hypertriglycéridémie, diabète... toutes ces pathologies citées dans l'article de Passeport Santé arrivent souvent tard dans la vie.

    Même si aujourd'hui on dépasse aux USA les records en termes de survenues de pathologies de l'alimentation, il faut s'interroger sur le vieillissement pur et simple, voire le très grand vieillissement (105 ans = presque 3 fois l'âge du vieillard paléo).

    Je suis quand même d'accord qu'il faut vraiment se pencher sur l'alimentation dans les maladies auto-immunes mais pas au détriment du plaisir et de la vie déjà difficile dans ces cas là.

    Manger beaucoup de protéines sans courir derrière l'animal qui les fournit me semble délétère, éliminer les légumineuses me semble aberrant.

    J'ai passé 1 semaine dans le désert australien dans une communauté aborigène qui voulait nous montrer comment vivaient leurs ancêtres.

    Notre alimentation n'a jamais pu être faite des quelques rares céréales (de la taille des graines de pavot ^_^), racines, miel et serpents... car nous étions simplement trop nombreux (6 personnes de plus que les 12 de la communauté!). Vive le frigo hein!

     

    Non ...  je pense que tu as raison de soulever ces réserves et d'indiquer que de très nombreux régimes nous viennent d'Amérique du Nord où on est allés au bout de l'horreur en matière d'alimentation et d'industrialisation du vivant.

    Manger de tout, un peu , varié (!) et de saison devrait nous sauver!

    Merci quand même pour ta recette que je devrais apprécier, il est proche du gâteau à la banane un peu trop mûre de ma maman mais elle y mettait juste un poil de farine pour qu'il ne soit pas trop mou.

    Bisous!

     

      • Samedi 17 Octobre 2015 à 20:38

        Chère Michèle, tu dis avec des mots clairs et des arguments sensés ce que je me tue à dire à un ami qui mange de cette façon depuis 4 ans et qui cherche à convaincre tout son entourage qu'ils n'auront ni cancer, ni diabète, ni problèmes articulaires ou musculaires en vieillissant s'ils adoptent ce mode de vie. Ça lui convient, tant mieux, mais ce n'est pas pour tout le monde! Il est admirable, remarque, il a adopté tout le mode de vie, alternant ainsi activité intense, périodes de disette et périodes de festin protéiné. J'en serais in.ca.pa.ble!

        Je me permets d'être entièrement d'accord au sujet des grands désastres alimentaires de nos voisins du sud, mais j'aimerais te rappeler amicalement que ce n'est pas toute l'Amérique du Nord (hum hum). Ici, au Québec, il y a un fort souci d'une saine alimentation et beaucoup se nourrissent de façon saine, achètent du bio de saison et se préoccupent de connaître les conditions dans lesquelles ont poussé (ou grandi) les aliments qu'ils mangent. Une partie de votre culture a survécu à l'envahisseur, après tout! ;)

        L'irréductible québécoise.

         

    8
    Samedi 17 Octobre 2015 à 15:01

    Michèle, 

    Merci pour ton commentaire argumenté. J'ai eu aussi l'occasion de discuter avec un aborigène dans le Queensland, en Australie, qui racontait très bien la vie de ses proches ancêtres (j'avais prévu un article sur le blog que je n'ai jamais finalisé! frown). Et il avait décrit comment sa tribu se déplaçait pendant l'année dans plusieurs espaces écologiques en suivant la floraison des arbres. A chaque espace, ses ressources alimentaires, maigrelettes souvent, mais au fil de l'année très variées puisque la famille stationnait au moins dans trois lieux différents (bord de mer, savane, forêt).

    Pour moi, le régime paléo originel devait également alterner périodes de disette et de festins, de jeûne et de bombance, ce qui joue  sur le métabolisme.  

      • Dimanche 18 Octobre 2015 à 11:30

        Mea culpa Sabrina.

        Je pensais à tes voisins du sud qui ont contaminé le monde entier car évidemment ici aussi les pathologies de l'alimentation font leurs ravages chez les enfants, les grands... sans compter le travail très fructueux de certains lobbies.

        Et je déteste que l'on ne parle que du lobby pharmaceutique et pas du lobby agro-alimentaire  yes

    9
    Samedi 17 Octobre 2015 à 20:42

    Il doit être moelleux et savoureux, ce pain aux bananes! J'aime bien remplacer la poudre d'amande par de la farine de coco (paléo) ou de kamut (mais là on sort du paléo). Ça doit effectivement être savoureux au déjeuner. Par gourmandise, j'y ajouterais peut-être quelques morceaux d'un chocolat noir à 80% cacao.

      • Dimanche 18 Octobre 2015 à 08:41

        Sabrina,

        Comme la farine de coco est très gourmande en eau, cela donnerait sans doute une texture plus sèche, mais le résultat pourrait être intéressant... Et différent.

    10
    patsch
    Samedi 17 Octobre 2015 à 21:56

    Trois petites bananes assez mûres attendent  souvent dans  la corbeille à fruits que quelqu'un leur fasse un sort ...  

     J'ai déjà essayé plusieurs recettes sans satisfaction optimale , toujours trop sucré ou trop dense  ... La simplicité de ta recette me plait et je vais la tenter demain .

    Alors ... régime ? oui mais de bananes !   ;-)

     

      • Dimanche 18 Octobre 2015 à 08:43

        tu viendras nous dire ton avis?

    11
    Sylvie
    Dimanche 18 Octobre 2015 à 08:49
    Une recette que je vai m empresser de faire ,même si je suis en cure thermale à Salies ,car elle est sans gluten !et me semble savoureuse .
    Le régime paleo ne m inspire pas trop ,j ai assez de restrictions comme ça .
    Pour rebondir sur ce que disait Michèle, mon intolérance au gluten, même si je l ai depuis toujours sans le savoir ,s est développée quand j avais 30 ans ....
    Cela m a permis de réfléchir sur l alimentation en général et en plus d être en forme ,je n ai aucune douleur ,carences et autres .
    Il faut ,Je pense faire preuve de bon sens et manger de tout ,sans oublier de se faire plaisir,sans prise de tête et en pensant aux autres ,et une cure dépurative aux changements de saison .le régime paleo était valable à une époque,nos ancêtres n avaient pas le choix et il est difficile comme tu le soulignes de leur ressembler .
    En tout cas ,je trouve ton article très intéressant.merci
      • Mardi 20 Octobre 2015 à 14:28

        Bonne cure! Dommage que je ne sois pas dans le coin en ce moment!!

        J'aime bien tester des recettes qui utilisent assez peu d'ingrédients, encore faut-il en trouver… 

    12
    patsch
    Mardi 20 Octobre 2015 à 09:54

    Une petite photo ...http://zupimages.net/viewer.php?id=15/43/23sr.jpg

      • Mardi 20 Octobre 2015 à 14:26

        Ben je n'arrive pas à ouvrir l'image!!

    13
    Sylvie
    Mardi 20 Octobre 2015 à 11:42
    Hum ! Il a l air très bon ton cake Patsch :)
    14
    Dimanche 25 Octobre 2015 à 19:29
    Loulou

    En arrivant ici, j'ai découvert le pain aux bananes, celui aux zucchinis (courgettes), celui aux carottes que je connaissais déjà car c'est un classique en Angleterre.

     

    Ici, chacun à "sa" recette de pain aux bananes comme "sa" recette de sauce à spag (spaghetti) ou de "sa" recette de tourtière (plat traditionnel de la région du Saguenay-Lac St-Jean mais aussi un des plats de Noël). Au début, je trouvais cela vraiment pas bon... même avec les pépites de chocolat, raisins secs... Avec le tps, je m'y suis habituée et maintenant, je fais comme tout le monde : mes bananes troooooooop mures vont direct au congélo pour... un gâteau aux bananes!!!  S'usez pour un pain aux bananes.

     

    On peut aussi remplacer les bananes par de la compote de pomme, la citrouille.. Ici, on trouve de la citrouille en boîte à l'épicerie mais uniquement en automne. Ces trois ingrédients se retrouvent aussi ds bcp de recettes pour diététiques.

    Je flirte avec le paléo depuis pls années mais je privilégie le plaisir car je suis convaincue que les hormones du plaisir sont aussi nécessaires et bénéfiques et la vie n'étant pas rose tous les jours, les bonnes choses mettent de la couleur à celle-ci!

     

    Je suis convaincue qu'une alimentation variée, pleine de couleurs et surtout une grande diminution des sucres de synthèse participe grandement à un meilleur état de santé. 

    Une québécoise à écrit un «Desserts de santé pour dent sucrées» http://www.editions-trecarre.com/desserts-sante-pour-dents-sucrees/annik-celles/livre/9782895685432

     

    et à ouvert une patisserie qui vend ses gâteaux ds la ville de Québec.

    Les gâteaux sont faits avec des légumes à la place du sucre.

     

    Patch, était-ce une photo de gâteau aux bananes que tu voulais nous montrer?

      • Dimanche 1er Novembre 2015 à 23:17

        Loulou, 

         

        Je sais qu'il existe de multiples pains aux bananes dans le monde anglo-saxon (je reviens d'une virée dans les Antilles anglaises où j'ai bien sûr gouté un pain aux bananes). 

        Ce que j'apprécie dans cette recette, c'est son minimalisme et l'absence totale de sucre ajouté. En plus ça cale, j'en déguste donc souvent une tranche au goûter ou quand je bosse devant mon ordi. 

        Dans les différentes déclinaisons que tu évoques, je suppose que la pomme ou la courge doit être cuite au préalable?  

    15
    cloclo596
    Mardi 24 Novembre 2015 à 17:49

    il se trouve que mon meilleure ami est zoologue et paléontologue depuis 20 ans. il est reconnu dans sa profession et pas qu en France. je lui ai donc parlé de ce régime qui l a bien fait rire. Il n en pense pas du bien. par contre oui nous mangeons mal, et surtout des produits qui s ils sont bon au gout ne le sont pas pour la santé. mon ami affirme que les humains ne sont pas biologiquement adapté pour digérer le lait, mais mieux si celui ci est transformé.
    ils étaient plus musclé, avaient une plus grande et plus forte mâchoire, et avaient encore leurs dents de sagesses. Quant à leurs intestins ceux ci étaient bien plus résistant puisque ils naissaient avec leur régime alimentaire. de la viande faisandé ne leurs portait pas préjudice et nous nous serions malades.
    de plus il y avait plus de choix en "asie" qu en europe. 

    banane et amande ne viennent pas des mêmes régions et n auraient pu être dans la même recette. ces épices au paléolithique ! vraiment ! 

    malgré tout vos recette me donne envie mais pas pour la partie regime paléo

    par contre moins cuire pourquoi pas, plus de cru surtout au niveau végétal cela détruit moins les vitamines et la cuisson dans l eau non récupéré pour faire une soupe disperse les minéraux.

      • Mercredi 25 Novembre 2015 à 10:12

        Bonjour Cloclo, 

         

        merci pour ce long commentaire. Si notre patrimoine génétique a peu varié, nos conditions de vie sont en revanche bien différentes de celles de nos ancêtres, comme vous l'indiquez justement. Sans remonter jusqu'à eux, quand on lit les menus concoctés par ex au Moyen âge, avec un mix hallucinant d'épices, je suis certaine que nous serions incapables d'avaler de tels plats, au risque de se brûler les boyaux! 

        La possibilité de garder les aliments au frais a beaucoup fait pour na paix de notre système digestif, elle  a fait drastiquement baisser les cancers à l'estomac liés à l'utilisation du sel pour conserver les produits. 

        Pour le lait, certaines populations (notamment les ethnies pastorales africaines et le nord de l'Europe) ont encore un patrimoine  génétique qui permet la digestion du lactose. 

        Pour la recette bananes-amandes-éîpices, il s'agit d'abord d'un plaisir gustatif  …

         

    16
    Lundi 15 Février 2016 à 15:40

    Merci d'avoir testé ma recette. Très belle réalisation :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :