• Baume dopant choco-café

    Pour accompagner le savon "sapin neigeux chocolat noir", réalisé pour un défi lancé par Sabrina (cliquer sur son nom pour découvrir son blog) sur Potions et Chaudron. 

     

    Voir sur le blog collectif Potions et Chaudron pour ma participation: ici 

    Fascinée par le beau marron obtenu lors du défi, j'ai incorporé pas mal de chocolat noir dans un baume dopant au café, refait à plusieurs reprises et dont j'ai un peu modifié la formule pour le rendre plus parfumé. Car je voulais introduire dans sa composition les huiles essentielles utilisées dans ma première série du savon du défi, peu présentes au nez malgré les 3% intégrés dans la pâte. 

    Baume dopant choco-café en % (et sur 100g) 

    4g chocolat noir à pâtisser à 70% cacao (Lindt)

    2g cire florale de rose

    26,5g macérât de vanille dans coco fractionnée (brillante création d'Irène)

    32,5g macérat de rooïbos, écorces d'oranges, argousier dans son de riz (création également brillante de Mlk, parfum très orangé)

    1g glycéryl stéarate

    2g cetyl palmitate

    7g beurre de chanvre maison

    8g cire d'abeille bio en feuilles

    10g teintures: mélange de teintures de cédrat, de poivre, de baies roses et de résines (je n'ai pas compté chacune)

    0,5g elixir double expresso

    0,5 vitamine E+ qqs gouttes d'EPP (etrait pépins de pamplemousse)

    6% HE soit environ 180 gouttes

    -pruche 2% (60gtes)

    +sapin baumier 1% (30gtes) un cadeau délicieusement canadien de Sabrina

    orange douce (plutôt que 5 fold,  trop monolithique pour un baume) 0,5%

    cannelle (3 gtes)

    girofle (3 gtes)

    muscade (6 gtes) 

    extrait C02 café 1%

    extrait CO2 cacao 1%

     

    Procédé 

     *Désinfecter tous les ustensiles, le plan de travail et les récipients. Pour les baumes avec phase huileuse ultra-majoritaire, j'avoue ne pas tout stériliser, je nettoie soigneusement à l'alcool et laisse sécher.  

    *Préparer dans un mini bol les teintures + l'élixir floral. 

    *Dans un petit saladier, placer tous les autres ingrédients sauf les HE , faire fondre au bain marie en touillant régulièrement. 

    *Quand tout est fondu, verser les teintures et l'élixir en fouettant au fouet à capuccino. Puis bien remuer avec une spatule souple en silicone, car le mélange mousse souvent un peu. 

    *Laisser tiédir puis incorporer les HE. Je le fais à main levée quand les flacons ont un compte-goutte et j'utilise une pipette pour prélever quand les flacons n'en n'ont pas. Si on n'est pas sûr de sa main, préparer le mélange  à part dans un autre récipient, mais je trouve qu'on en perd toujours un peu en versant le mélange sur les huiles. Bien remuer. 

    *Verser dans des petits pots et bien laisser refroidir avant de refermer pour éviter la condensation. 

    Baume dopant choco-café

    Le mixage a été très soigneux mais il reste de minuscules particules de chocolat.

     

    Malgré la couleur sombre, ce baume ne tache pas. Je trouve l'élixir double expresso efficace pour booster l'énergie, comme les HE de résineux, par ailleurs utiles à l'orée de l'hiver ainsi que les HE d'épices. Je ne souhaitais pas que l'HE d'orange domine, j'ai donc mis peu d'HE et modelé la note agrumes avec la teinture de cédrat et le macérât d'écorces d'orange. 

     

     

     

    « Smoothie vert pâleBanana bread, version paléo »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 13 Octobre 2015 à 10:56
    nansou

    Oh ce baume doit être très agréable, j'ai un coup de coeur pour sa composition ! Je ne connaissais pas l'elixir double expresso !

    2
    Mardi 13 Octobre 2015 à 11:21

    Oh la la, sorcière qu'as-tu sorti de ton chaudonr: chocolat et élixir café...............J'imagine les effluves..............

    Je pense à toi tous les jours: tes  savons sèchent dans ma chambre, je passe à côté, les hume, les retourne, les contemple, les dévore des yeux, rêve autour de leurs jardins.............Parfois, en bas, au salon, je vopirse tes senteurs sucrées et les passants respirent à pleins pumons: tu es là!

    3
    Mardi 13 Octobre 2015 à 13:15

    @Nansou, 

    c'est un élixir d'orchidées. je trouve vraiment qu'il fonctionne

    @Anne, 

    si tu le souhaites, tu peux commencer à te servir des savons. Mais c'est vrai que plus on attend, plus ils durcissent et mettent longtemps à fondre… 

    4
    Mardi 13 Octobre 2015 à 14:36
    J'aime, j'aime, j'aime, que dis-je, j'adore! Je ne sais pas trop si j'ai envie de l'étaler, le boire ou le manger, mais j'imagine très bien l'odeur et ça doit être efficace en ce temps de luminosité changeante et d'énergie à la baisse. Superbe! :)
    5
    Mardi 13 Octobre 2015 à 14:39
    Ah oui, si ça peut te servir : j'ai remarqué, en travaillant avec le chocolat, qu'on peut éviter les particules de chocolat si on transfère le baume tout juste fondu dans un autre récipient préalablement chauffé pour éviter les variations thermiques. Les particules restent au fond alors on peut récupérer un baume lisse, d'une belle couleur.
    6
    Mardi 13 Octobre 2015 à 18:04

    @Sabrina,

    Merci pour ce conseil précieux. J'ai été étonnée de découvrir ces points chocolatés qui ne sont apparus que le lendemain. Tout a refroidi lentement à température ambiante, mais c'est vrai que le thermomètre a chuté ces jours ci et que pour l'instant, j'ai encore peu chauffé l'appartement.

    7
    mlk
    Mardi 13 Octobre 2015 à 20:12
    Princesses, c'est véritablement une gourmandise de corps. Quelle belle idée de jumeler le baume et le savon... Belle idée aussi pour un futur défi. C'est si gratifiant baumes et savons. Un merveilleux moyen de sublimer toutes nos teintures et autres. Ta binome va se régaler.
      • Mercredi 14 Octobre 2015 à 21:30

        Ça me permet aussi de profiter des synergies que la soude se délecte à avaler! 

    8
    Mardi 13 Octobre 2015 à 21:10
    Venezia, en fait c'est quelque chose que j'ai surtout remarqué avec le chocolat blanc, mais ces mottons (puisque tu sais ce que c'est grâce à Loulou) restent au fond de la tasse ou du bécher, donc je transfère quand c'est chaud pour qu'ils restent au fond du bécher d'origine et ensuite j'ajoute mes actifs et/ou HE
      • Mercredi 14 Octobre 2015 à 21:32

        Sabrina,

        Je n'ai jamais eu ce souci avec du chocolat blanc! J vais regarder de p'us près la formule du chocolat Lindt que j'ai employé

    9
    emadra
    Mardi 13 Octobre 2015 à 22:37

    Ton baume est très gourmand Princesse :)

    Comme tu es la reine des synergies délicates et féminines, j'imagine le parfum tout en finesse grâce à l'association de chaque ingrédient sélectionné avec soin.

    Tes teintures sont maison ? suis quasi certaine que oui et rien que leurs synergies me font danser les narines

     

      • Mercredi 14 Octobre 2015 à 21:35

        Oui, ma chère Emadra, les teintures sont maison, je n'en achète jamais sauf en cas de plantes introuvables ou alors les teintures spagyriques extraordinaires d'Elixalp

        Tu m'avais offert une merveilleuse teinture de mélanges de poivres

    10
    Mardi 13 Octobre 2015 à 23:01
    Loulou

    Je suis d'accord avec MLK, une belle idée que de coupler un savon et un baume. Puisque l'heure est aux défis, MLK, en voilà une belle idée pour l'avenir, non?

    Vénézia, je fais comme toi, j'attends que le baume refroidisse avant de faire mon mélange directement dans la tasse à mesurer en Pyrex avant de le couler dans les contenants.

    C'est drôle, un baume de couleur foncé est pour moi moins "thérapeutique". Je sais, c'est dans la tête que cela se passe... Est-ce grave Docteur???

    Je suis tjs admirative de la richesse de tes baumes et de leur efficacité.

    Emadra, il me semble qu'il y a longtemps ... J'espère que tout va bien.

      • Mercredi 14 Octobre 2015 à 21:41

        Loulou, 

        Je fabrique un baume noir pour dormir avec de la poudre de charbon, car s'il ne teinte  pas, il faut quand même se masser en prenant son temps pour faire disparaître la couleur! C'est la meilleure astuce que j'ai trouvée pour inciter ceux et celles à qui j'en offre à se masser avec soin, ce qui améliore l'efficacité d'un baume

    11
    Mercredi 14 Octobre 2015 à 16:32

    Quel dommage ces spots colorés. Je trouve ça bizarre quand même. Est-ce l'effet de l'alcool sur le cacao?

    En tous cas j'admire ta constance à utiliser du chocolat dans les baumes. Pour moi c'est trop impossible, je mange tout d'abord ^_^

      • Mercredi 14 Octobre 2015 à 21:44

        Michèle, 

        C'est mystérieux, c'est la première fois que cela m'arrive avec du choczolat, mais c'est aussi la première fois que j'utilise ce type de chocolat dans un baume

    12
    patsch
    Jeudi 15 Octobre 2015 à 14:04

    Hummm , du chocolat ...tu es une tentatrice ! Chaque fois que j'utiliserais un tel baume , il me faudrait un carré de chocolat ...ou deux ! Tu dis donc qu'il ne colore pas la peau (même très blanche ?) ? Je trouve que c'est une belle idée pour les cadeaux de Noël

      • Jeudi 15 Octobre 2015 à 15:40

        Patsch, 

         

        Non, il ne colore pas si tu masses juste un peu. Effectivement, bonne idée pour Noël! 

    13
    gingembre
    Vendredi 16 Octobre 2015 à 08:37

    Tu es une tentatrice Venezia !

    Tes recettes de baumes enchanteurs sont quasiment impossible à reproduire, en tout cas pour moi :)

    Pour avoir testé certains de tes baumes, je peux dire le bonheur que c'est tant sur le plan des parfums que celui des textures.

    Thérapeutiques ou pas ? En tous les cas, j'en use avec joie.

    Merci pour cette très belle recette, le chocolat c'est addictif !

    Et oui, belle idée, un défi baume :)

    14
    Vendredi 16 Octobre 2015 à 11:04

    En général, tu es une Princesse, mais s'agissant des baumes, tu es la Reine !

    Et je ne te remercierai jamais assez pour l'inspiratrice que tu as été et reste pour moi.

    Il y a toute une vitrine, en ce moment, chez ma pharmacienne/alchimiste avec les élixirs d'orchidée. J'ai vu qu'elle a beaucoup étendu ses fournisseurs dans ce domaine. Cela me ravit ...

    J'aime aussi beaucoup ceux d'Alaska. Je fais m'offrir le Full Moon Reflection et le Northern Lights. :-)

    Oui, c'est bizarre ce problème de points. Avais tu assez chauffé ?

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    15
    Vendredi 16 Octobre 2015 à 19:35
    Loulou

    Astucieuse ton idée de baumes foncés, je comprends mieux maintenant, le pourquoi du comment!!! 

    Vénézia, je garde un souvenir mémorable du chocolat blanc que tu m'avais offert à paris pour faire des baumes... et que j'ai en parti mangé avant d'utiliser le reste dans un baume!

      • Vendredi 16 Octobre 2015 à 20:38

        je ne comprends pas pourquoi le chocolat blanc est une denrée si rare au Canada!!

        Message reçu:)

    16
    Sylvie
    Dimanche 18 Octobre 2015 à 09:06
    Ton baume et superbe ,et gourmand. Je fais et refais des baumes en copiant ta formule,j ai testé aussi avec la vegline .6% d huiles essentielles !ça doit être bien le matin ,par quoi pourrais je remplacer l huile essentielle de pruche ? U défi savon baume ?bonne idée ☺
    Bon dimanche
      • Dimanche 18 Octobre 2015 à 15:32

        Coucou Sylvie, 

         De  l'épinette noire. si tu n'as pas de pruche.  Si tu n'en as pas non plus , un autre conifère. 

    17
    Sylvie
    Mardi 20 Octobre 2015 à 11:43
    Merci ,j ai de l épinette noire :)c est parfait
    18
    tortue36
    Mercredi 21 Octobre 2015 à 12:19

    Si beau. Si énergisant. Rien qu'à l'odeur imaginée et tout et tout...J'adore l'huile essentielle de Pruche. J'imagine encore celle su sapin baumier. Mais avec orange sanguine et sapin de sibérie gnagnagna.....Je cherche. Tortue foldingue!

      • tortue36
        Mercredi 21 Octobre 2015 à 12:51

        1g glycéryl stéarate et 2g cetyl palmitate . Je ne possède pas ces ingrédients. Mais des cires d'abeille et de soja et de carnauba, l'acide cétylique et l'acide stéarique.  Gomme d'acacia également . De la xanthane. Et Olivem 1000 et 900. Ben oui tout ça!!!Je suis allée sur Potions pour copier ce que l'on peut faire. Mais voilà...Pas rapide pour deux sous la fille! Et foldingue certes mais n'aimant pas le gaspillage.

        Comment pourrais-je obtenir un baume quasi thérapeutique mais gourmand, une odeur du Nord/sud et allier le ciel et la terre. Ben oui, rien que ça Quand je vous disais foldingue......

         

         

         

      • Mercredi 21 Octobre 2015 à 23:13

        Tortue 36, 

         

        Tu peux faire un baume avec 12% de cire d'abeille et le reste en huiles . Si tu as de la coco fractionnée (caprylis) dans tes tiroirs, tu peux en mélanger avec les huiles pour avoir une texture fine. Tu peux agir de même si tu as de l'huile de jojoba (en comptant par exemple 30 à 40% de caprylis ou jojoba). 

        je te mets un lien vers un vieil article de Michèle sur Potions qui donne les bonnes proportions pour les textures des baumes: ici

         

         

    19
    Mercredi 16 Décembre 2015 à 19:13

    Après toutes ces semaines de repos, la texture s'est unifiée et les spots ont totalement disparu.

    Je pense que c'est une question de synergie entre les différents acides gras et autres poudres de cacao.

     

    Tu sais ce que j'adore?

    Le parfum, tout à fait dans l'air de ce temps d'avent même si le poivre ressort vraiment bien.

    Bravo, c'est une vraie réussite!

    20
    Mardi 12 Janvier 2016 à 05:52

    Je reviens pour te remercier, j'ai eu la chance de mettre ce baume sur mes poignets hier et de le humer. Il est profond et chaud. Au début, on sent bien le café et le chocolat, mais ensuite, alors que j'avais oublié que j'avais le baume, je me demandais d'où venait la douce odeur d'encens. Il n'y a pas d'encens dans ta formule, si je sais lire, mais peut-être que la rencontre épicée crée cette impression. Une vraie merveille, merci.

    P.S. On peut trouver du chocolat blanc assez facilement par ici, s'agit de savoir où chercher! ;)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :