• Baume noir pour nuits étoilées

     

    Ce baume concrétise mes obsessions actuelles: tester des céralans maison, et trouver des idées pour renouveler le genre baumesque.

     

    J'ai donc testé une autre formule de céralan maison publiée sur le blog de Christine, et dont la réalisation est très simple. Je l'ai baptisé le "petit céralan" car sa réalisation est minimaliste.

     

    il suffit de mélanger intimement cire d'abeille et glycérine. C'est tout. Même si ces deux ingrédients sont très peu miscibles entre eux (je n'ai pas réussi à trouver d'informations très détaillées sur les quantités pour l'instant). 

     

    J'ai respecté les proportions données par Christine, en faisant le test à échelle réduite, juste pour voir.


    J'ai donc fait fondre au bain-marie 25g de cire d'abeille brute, j'ai maintenu dans un bain marie bouillant et ajouté 3g (donc un peu plus de 10%) de glycérine. Il n'y a pas eu de formation de "mottons", -la quantité de glycérine était bien moindre que lors de mon premier essai-. J'ai touillé pendant un quart d'heure (Christine recommandait une demi-heure) en maintenant l'ébullition du bain marie. Le mélange m'a paru satisfaisant quand je l'ai versé sur une feuille de papier sulfurisé. 

    Un soupçon de glycérine s'est déposé "à part" sur le papier quand j'ai coulé le liquide. 

     

    Comment tester s'il s'agit bien d'une cire transformée? Elle parait si semblable à la vraie.


     

    P1220715-copie-1.jpgle petit céralan

     

    J'ai donc refait un gel huileux en incorporant des phases aqueuses pour vérifier la stabilité (avec de la cire d'abeille, ça déphaserait vite): ça a marché. J'ai plus ou moins repris la formule précédente en changeant les parfums et en ajoutant un peu plus d'HG. Ce gel est par ailleurs un excellent hydratant.

     

    J'ai bien sûr poursuivi avec un baume.


     

    P1220717.jpgTeinture de labdanum: pour l'instant, la teinte est plus soutenue que le parfum

     

    Depuis quelques jours, j'ai mis à macérer une teinture de labdanum qui vire peu à peu au noir profond; l'idée est venue de sa couleur. En me baladant sur le net, j'ai découvert les réalisations d'une Américaine de Los Angelès qui propose des" concrètes" parfumées d'un noir d'encre qui m'ont beaucoup intriguée; j'ai vu que la teinte venait de la présence de charbon activé et lu, sur des commentaires, que le noir ne déteignait pas sur la peau.

     

    Je me suis donc lancée en composant un baume parfumé à 8% environ d'HE.

     

    J'ai puisé 10g de la teinture de labdanum en cours de macération (le morceau de résine n'est pas encore entièrement dissous)

     

    P1220716.jpgLa texture me plait vraiment beaucoup

     

    Baume noir pour nuits étoilées

     

    (en g ou en %)

     

    11g beurre de courge (cadeau de Moune)

    2g cetyl palmitate

    1g poudre de charbon activé

    11g "petit céralan"maison

    10g teinture de labdanum maison


    57g huiles:

    15g macérat maison de yuzu dans olive

    32g macérat thé vert-jasmin dans coco fractionnée and co (une création de Mlk)

    10 macérat chèvrefeuille dans tournesol (imaginé par Irène)

     

    8g HE

    pamplemousse bio 2g

    poivre 2g

    néroli 2,5g

    patchouli 1g

    vanille 0,5g

     

    6gtes EPP

    3gtes elixir d'hématite (une pierre noire)

     

    La réalisation est la même que pour les deux baumes précédents. J'ai ajouté la poudre de charbon activé dans les gras à fondre.

     

    En refroidissant, ce baume a pris plus vite.

    Je dirais que la prise est la plus lente avec le véritable céralan, un peu plus rapide avec  le premier céralan maison, et encore plus avec ce petit céralan.


    Le charbon apporte un supplément d'onctuosité; j'ai d'abord hésité à en mettre puisqu'on l'utilise, entre autres, comme… désodorisant, un comble pour un support de  parfum!

     

    Le parfum justement…


    http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nature/espace/etoiles/etoile_02.gifDonner l'idée d'une nuit d'été au ciel très noir et étoilé. 

     

    *Du chaud et du sombre que j'associe au patchouli, au poivre, au labdanum et même à la vanille. 

    ¨*Le reste (macérats huileux et He) est un vrac d'agrumes, comme un éclairage doré et lointain dans l'obscurité. 

     




     


    « Baume cicatrisant express au céralan maisonSavons double cœur »

  • Commentaires

    1
    Lundi 8 Août 2011 à 07:36
    Ce baume est somptueux, je suis bluffée par la couleur et j'adore l'idée d'un produit ténébreux... Ce ceralan maison minimaliste est intéressant !
    2
    Lundi 8 Août 2011 à 08:57

    Magnifique couleur! Bravo, cela ouvre de nouvelles perspectives.

    3
    Kat
    Lundi 8 Août 2011 à 10:23

    Noir, c'est...différent ! Mais pourquoi pas ! Quelle finesse dans la composition et le parfum me parle  !

    4
    Lundi 8 Août 2011 à 10:28

    Venezia, j'avais vu cette recette de cire avec ajout de glycérine chez Cristine.

     

    Pour moi cire + glycérine ce n'est pas du céralan.

     

    Le céralan est une cire estérifiée comme la recette de Célimène.

     

    Je pense que pour transformer une cire en émulsifiant, il faut soit l'estérifier avec l'ajout d'un acide, soit la saponifier en rajoutant une base comme dans l'apimulse de Lolitarose.

     

    J'ai déjà fait des baumes en mettant de la glycérine directement dans la recette du baume et ça fonctionne très bien.

     

    Ton baume est magnifique ainsi que ta recette, mais je pense que tu aurais obtenu la même chose en mettant directement la glycérine dans ta recette.

    5
    Lundi 8 Août 2011 à 10:39

    Ouah, quelle belle recette :) La couleur est envoutante.

    6
    Lundi 8 Août 2011 à 21:36

    Le charbon intervient aussi sur la texture, qui deivet plus moelleuse.

    7
    Lundi 8 Août 2011 à 21:37

    Coucou Soleisourire, maintenant, il faut iamginer d'autres variantes

    8
    Lundi 8 Août 2011 à 21:38

    Ce qui m'a plu c'est le noir… noir.

    9
    Lundi 8 Août 2011 à 21:53

    Colchique,

    Je me pose aussi plein de questions, mais sans avoir vraimet …de réponses.
    je m'explique: je ne dis pas que ce qu'on obtient est du céralan, je ne sais pas. Ça pourrait être une sorte de 'cire glycérinée" pour faire simple (il existe une très légère miscibilité cire-glycérine) . Mais ce produit a un pouvoir émulsifiant supérieur à la seule cire d'abeille. Je l'ai vérifié, non pas dans le baume, mais dans le gel huileux,  très stable. Or j'ai incorporé à froid près de 10% de phase aqueuse dans le mélange huile+ cire glycérinée, ce qui serait impossible avec de la cire d'abeille non transformée. Par ailleurs, le mélange huile+cire (un peu plus de 10% de cire) est resté fluide et n'a pas pris en baume.

    Pour le baume, ce qui 'minteressait, c'était le 10% de teinture, plus que l'ajout de glycérine et donc une substance qui émulsifierait mieux que la cire d'abeille. Il y a les cetyl esters qui ont leur rôle, mais j'ai volontairement supprié le substitut de lanoline (co émulsifiant efficace de la cire) pour tester ce que ça pouvait donner.

    je me doute bien qu'il n'y a pas eu d'estérification, néanmoins, ily a eu transformation de la cire, et même si je ne sais pas comment notmmer cette métamorphose. je pense qu'elle a eu lieu.

     

    Si tu as des idées pour éclairer ce mystère, je suis preneuse.

    10
    Lundi 8 Août 2011 à 21:54

    Merci Luciefer

    11
    Lundi 8 Août 2011 à 21:58

    J'y penserai ma chère Mlk, j'ai vu ces trois lacs sur l'île de Flores.  Il y en avait un turquoise.

    Je viens de découvrir en lisant des info qu'ils sont en train de changer de couleurs! (voir ici

    12
    Lundi 8 Août 2011 à 23:05

    Venezia, moi aussi je n'ai pas de certitude dans ce que j'avance, car je n'ai pas testé la cire chauffée avec la glycérine (cire glycérinée).

     

    J'ai remarqué que l'ajout de glycérine permettait une meilleure tenue d'une préparation (baume, cold cream, crème ou lait).

     

    A mon avis, chauffer de la cire avec de la glycérine c'est une perte de temps, puisque que ce mélange se fera lors de la préparation de sa recette.

     

    J'aurais tendance à penser, que si tu avais fait les mêmes recettes sans avoir au préalable chauffé la cire avec la glycérine, tu aurais obtenu le même résultat.

     

    J'espère que Célimène va venir lire ton article et nos commentaires, car c'est une scientifique contrairement à moi. De plus, Célimène s'est beaucoup plus penchée sur les émulsifiants maison que moi.

     

    Bref, je pense que l'avis de Célimène doit être très intéressant.

    13
    Mardi 9 Août 2011 à 19:37

    bonjour

    Un baume vraiment mystérieux renforcé par ta description du parfum....incroyable ...

    14
    Mercredi 10 Août 2011 à 18:54

    Oh, là, là ! Magnifique, cela me fait penser à des choses comme "la chair de l'orchidée", Gilda.

    Femme fatale, irrésistible. La séduction absolue !

     

    Mais quelle idée incroyable et magnifique !

    15
    Mercredi 10 Août 2011 à 22:02

    Colchique,

     

    je pense que c'est le test du gel huileux qui est le plus intéressant. Il faudrait ajouter en même temps cire+huile+glycérine pour faire une comparaison un peu fiable.

     

    J'avoue que j'ai la flemme ce soir …

    16
    Mercredi 10 Août 2011 à 22:03

    moi j'avais terminé à pied, mais aux aurores!

    17
    Mercredi 10 Août 2011 à 22:04

    Pour les baumes, je pense qu'en plus des beurres de Moune,  il y a aussi les cetyl esters qui sont  puissants; c'est le gel huileux qui est plus intrigant.

    18
    Mercredi 10 Août 2011 à 22:05

    Flocréa, je pense que le noir renforce l'influence du parfum sur l'esprit

    19
    Mercredi 10 Août 2011 à 22:06

    Michèle, ton masque noir avait aussi frappé les esprits!

    20
    Mercredi 10 Août 2011 à 22:08

    Irène,

     

    L'idée n'est pas de moi… j'ai eu de la chance de tomber sur ce baume américain alors que je venais juste de contempler ma teinture de labdanum et ça a fait tilt

    21
    Jeudi 11 Août 2011 à 16:03

    Tu es vraiment une alchimiste ! Amitiés.

    22
    Jeudi 11 Août 2011 à 16:22

    Et dire que tout ça est venu ... de la magie blanche !

    23
    Vendredi 12 Août 2011 à 15:34

    j'espère Mlk que tu vas pouvoir dormir sous la voute étoilée… sans ondées…

    24
    Vendredi 12 Août 2011 à 15:37

    un véritable tour de passe passe, c'est ça la magie

    25
    Vendredi 12 Août 2011 à 15:38

    Merci Ariaga pour ton regard indulgent.

    disons que c'est un perpetuel "work in progress… "

    26
    Vendredi 12 Août 2011 à 21:49

    Blog toujours aussi instructif et tentant! Cela faisait longtemps que je n'étais pas passée. Il est temps de revenir plus souvent etde retrouver mes ustensiles cosmétiques! Merci du rappel et pour toutes ces belles propositions. Bel find'été!

    27
    Samedi 13 Août 2011 à 17:59

    Très intrigant ton baume noir, Vénézia, tout comme le blog de cette Emmeline.

    Je pense que je comprends pourquoi j'ai eu des difficultés avec ma fabrication. Je l'ai faite au BM tiède et non bouillant. J'ai malgré tout gardé le résultat de mon essai. A essayer donc.

    28
    Mardi 16 Août 2011 à 11:34

    Bonnes popottes cosmétiques Ellaë!

    29
    Mardi 16 Août 2011 à 11:36

    Loulou,

     

    je pense que la première formule de céralan (glycerine+cire+vinaigre) est plus stable que la deuxième ; le deuxième gel huileux a très légèrement déphasé.

    30
    Mardi 16 Août 2011 à 11:39

    Gloub,

     

    Un grand merci pour ton enthousiasme! Colorer des baumes est un exercice très ludique!

    31
    Mercredi 17 Août 2011 à 18:44

    Merci Vénézia pour la précision. Je vais donc refaire mais en version stable^-

    32
    Vendredi 19 Août 2011 à 09:16
    33
    Samedi 20 Août 2011 à 14:09

    Il n'y a qu'1% de charbon, c'est peu quand même.

    34
    Samedi 20 Août 2011 à 14:09

    c'est vrai que j'aurais pu le baptiser "baume noir à la gainsbarre"… ça rimait presque!

    35
    Mercredi 31 Août 2011 à 20:40

    J'espère que tu as eu le temps de faire un vœu

    36
    Jeudi 8 Septembre 2011 à 22:35

    merci Catherine, c'est une odeur plutôt simple mais… efficace

    37
    Lundi 13 Février 2012 à 16:30

    Merci Lys blanc. je pense que la couleur surprend… mais  la quantité d'He fait aussi le boulot!

    38
    mlk
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:18

    Magnifique, cela me remet en mémoire le lac, enfin l'un des lacs le noir du Mt Kelimutu en Indonésie

    La même chaleur volcanique, tu es formidable et le noir est céleste comme une nuit étoilée dans le désert au plus près des Dieux

    D'ailleurs, j'aimerais bien comme tu aimes cela que tu nous f&asses ces trois lacs

    un vert, un noir et un émeraude avec tes élixirs

    J'aime les émeraudes et ton noir étoilé divin

     

    39
    mlk
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:18

    Merci Venezia

    J'avais grimpé à dos d'âne pour découvbrir ces merveilles après le calvaire du tape cul

     

     

    40
    mlk
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:18

    PPP, je pense aussi que les beurres de Moune fait de cetearylique et autre aide à l'émulsification

    Mais peut être aussi comme la glycérine est aussi un alcool, il y a peut être réaction en la chauffant avec la cire d'abeille qui est complexe

    mais, bon je ne suis pas non plus une scientifique

    41
    michele
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:18

    Si j'aime les baumes aux couleurs pétantes, je n'avais jamais pensé au noir.

    C'est vraiment sublime et si mystérieux!

    42
    mlk
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:18

    Fatale attraction mais lumineuse

    Le parfum est à se damner, j'emporte tout pour mon repos sous les étoiles

    et je reviendrais dire comme elles ont été belles mes nuits

    43
    gloub
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:18

    Bluffant ! Mille mercis Princesse, j'ai pris un plaisir dingue à lire cette recette et maintenant je bave devant mon écran en imaginant quelques variations de mes recettes - beaucoup moins élaborées, soit dit en passant.

    Le parfum m'envoûte littéralement !

    44
    michele
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:18

    Mystère, je n'arrive pas à comprendre comment il ne colore pas la peau.

    Parfum très équilibré as usual, couleur profonde et vertigineuse, j'adore!

     

    Le noir, c'est classe quand même...

    45
    michele
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:18

    PS, je songe à le transvaser dans un écrin en verre pour valoriser le côté "classieux-gainsbourg".

    Merci!

    46
    mlk
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:18

    Crois moi, premier soir, douche et nez dans le baume noir pour nuits étoilés et tout mon être se donnant au ciel et là, une étoile filante...C'est magique et vrai

    Foi de sorcière

    47
    Catherine
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:18

    Je l'adore celui-ci.... couleur, odeur, texture.... pas gras, il ne laisse pas de couleur sur la peau, il est vraiment super, et l'odeur fait partie de mes préférences olfactives.  

    Merci Venezia

    48
    lys blanc
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:18

    Un baume magnifique,agréable et qui ravit les sens. Je peux te dire que tous ceux qui viennent à la maison ont droit à un "Essayez-ça!".

    Je peux dire que nous somme tous envoutés,même ma belle-mère extrêmement diifficile! Si si!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :