• Baumes soignants au veg'line

    Quatre presque baumes avec une phase aqueuse de 25%

     

    Mlk et Michèle ont posté sur Potions des formules avec du veg'line qui m'ont titillé la cervelle jusqu'à ce que je m'y colle moi aussi.

    ici  et ici : deux formules de Michèle avec peu de veg'line 

    ici : toujours de Michèle une formule avec 12,5% de veg'line, % que j'ai retenu

    et ici celle de Mlk qui a fait tilt, car elle y incorpore 25% de teinture-mère, ce qui m'arrange bien pour des baumes à visée thérapeutique.

    Je prépare  beaucoup de teintures alcooliques car l'alcool est un support très efficace pour extraire des principes actifs même si sa présence peut en déranger certains. En général, j'incorpore 10% de teintures  dans des baumes en combinant des co-émulsifiants en petites quantités (1% de VE ou de glycéryl stéarate+1% de cetyl esters suffisent). Avoir l'opportunité d'augmenter la quantité de teintures alcooliques (je n'aime pas trop les réduire, je dois l'avouer… ) m'est tout de suite apparu comme un plus surtout quand on cherche justement à valoriser l'efficacité de certaines teintures.

    Christophe Bernard du site et du blog Altheaprovence si intéressant vient de publier Vins médicinaux et élixirs  (ed. La source vive, j'ai dû le commander par internet, je n'arrivais pas à le trouver! ). C'est un petit livre de recettes sur vin (18, il y a une recette à l'angélique qui me tente bien) ou alcool (19 dont l'élixir des garrigues qui me fait de l'œil) + 4 recettes  anciennes, à utilisation en interne. J'apprécie beaucoup la précision de ses explications. 

    *Veg'line

    Mes copines ont déjà souligné l'intérêt du veg'line, un substitut sophistiqué et végétal de la vaseline (INCI: castor oil, hydrogenated castor oil, copernicia cerifera wax, soit: huile de ricin, huile de ricin hydrogéné, cire de carnauba).  Il donne une texture émolliente, souple, facile à masser et dont le gras se résorbe vite.

    Les quatre-presque baumes.

    *J'ai d'abord testé sur une petite quantité en me préparant un baume de voyage pour l'avion, à la fois doudou et un peu thérapeutique.

    Baumes soignants au veg'line 

    le ton vert vient du tamanu

    Baume de voyage (sur 50g, multiplier par 2 pour obtenir les %)

     25g huile de tamanu

    6g cire d’abeille bio en feuilles

    6g veg'line

    10g teinture de rose

    2g teinture fleurs de pêcher (anti allergique)

    3 gtes elixir rescue

    0,5 vit E 

    10gtes HE de lavande, 5 gtes HE de rose bulgare, 5 HE gouttes HE encens, 5gtes HE khus (vétiver indien)

    Je l'utilise en petites quantités sur les poignets pour l'effet psycho-apaisant, et malgré le dosage conséquent en HE, à l'entrée du nez (mais à l'extérieur) en prévention de narines qui sèchent, d'où le choix de l'huile de tamanu, anti- inflammatoire et cicatrisante. 

    Pour ce baume et les suivants, j'ai utilisé le même procédé:

    *J'ai fait fondre au bain-marie veg'line, huile, et vitamine E dans un saladier en inox désinfecté.

    *J'ai préparé à part les teintures avec l'élixir dans un petit récipient  en inox désinfecté.

    *J'ai incorporé les teintures peu à peu quand les huiles étaient liquéfiés en fouettant au fouet à cappucino, puis au refroidissement, j'ai ajouté les HE avant de mettre en pot. C'est tout.

    Sur ce principe, j'ai préparé un baume pour un ami en radiothérapie. Sa femme désire lui masser les pieds régulièrement pour le soutenir, j'ai imaginé une formule sans HE pour ne pas trop booster l'organisme, mais plutôt lui apporter un apaisement.

    Baume apaisant pour massage des pieds sans HE

    (pas de photo, le baume est déjà parti en voyage)

    Macérats huileux dans olive: 30g àl' achillée, 15g à la lavande, 5g au patchouli

    12,5 cire abeille

    12,5 veg'line

    1gte CO2 romarin+ 5 gtes EPP

    25 HG et teintures: 10 HG lavande, 8 teinture achillée, 7 AG jasmin

    élixirs: 5 gtes élixir environmental yarrow+ 5 gtes elixir ailes d’abeille

     Les choix:

    *l'achillée (présente dans le macérat huileux, en teinture et dans l'élixir environmental yarrow) : cicatrisante, équilibrante, et je dirais  "protectrice" tant au plan physique que psychique.

    *la lavande (en macérat huileux et en teinture): apaisante, très équilibrante

    * le patchouli (en macérat huileux): tonique, et pour avoir une note plus "terrienne".

    * le jasmin (en AG, alcoolo-glycériné), pour l'effet anxiolytique… et le parfum

    *les élixirs:

    -environmental yarrow (contre l'effet des radiations, action au niveau énergétique)

    -ailes d'abeille: pour contribuer à la  transformation intérieure

     

    *Toujours dans une lignée thérapeutique, j'ai concocté un baume  anti inflammatoire (douleurs d'arthrose) pour un proche sous anticoagulants. Pour ne pas interférer avec le traitement déjà difficile à équilibrer, j'ai donc tenté d'éviter les HE, les huiles végétales et les plantes qui seraient soit anticoagulantes, soit hémostatiques, ce qui en fait disparaitre pas mal du paysage.

    Ainsi, pour les huiles végétales,  éviter celles riches en oméga 3, qui fluidifient le sang, ainsi que le tamanu.

    Les plantes déconseillées: le ciste (très hémostatique), l'hélichryse italienne (anti -hématomes), les plantes riches en coumarines (angélique par ex. ou agrumes très dosés), mais aussi le mélilot, la gaulthérie (riche en salicylate de méthyle, un proche de l'aspirine grand fluidifiant sanguin), le millepertuis, le géranium, la lavande, etc.

    Toujours bien vérifier les interactions des plantes avec les médicaments pour éviter une potentialisation comme un affaiblissement possible en cas de traitement sérieux.

    Pour ce baume, j'ai joué la carte énergétique autant que physique.

    Baumes soignants au veg'line

    A vec l'argile rouge, le baume est rosé en réalité.

    Baume anti inflammatoire à l'encens et au palo santo (sur 100g ou en %)

    44g huile de jojoba bio

    3g monoi

    12,5 veg'line

    12,5g cire d'abeille bio en feuilles

    12,5g teinture d'encens d'Oman

    12,5g teinture de bois de palo santo

    0,5g vitamine E

    HE: 2,5%

    30 gtes HE katrafay, 15 gtes HE encens (boswellia carterii, le serrata est mieux mais impossible de retrouver le flacon!) 15gtes HE eucalyptus citronné, 15 gtes HE palo santo (merci Irène ma pourvoyeuse)

    élixirs: 5 gtes Rescue, 5 gtes Delph

    0,5g d'argile rouge dispersée à la fin (j'ai donc dépassé les 100%) pour la couleur.

    Encens et palo santo sont très harmonisants… et anti inflammatoires. 

    Le katrafay est souvent suggéré en substitut de la gaulthérie pour les personnes sous anticoagulants. Pour l'eucalyptus citronné, je le trouve également très anti inflammatoire, et je n'ai pas relevé de contre-indication majeure. 

    De toutes façons, je suis restée prudente avec les dosages. HE d'encens, de palo santo et d'eucalyptus citronné figurant chacune à hauteur de 0,5% dans la formule.

    *Enfin, je me suis préparée un baume bien dosé en encens, pour stopper des crises d'asthme déclenchées par étourderie. J'ai en effet découvert dans un tiroir un bout de tissu sud-américain réduit en poudre (par des bestioles?), ce qui me faisait éternuer chaque fois que j'ouvrais ce tiroir. Mais au lieu d'ôter la poussière avec un aspirateur, j'ai eu la mauvaise idée de secouer le tiroir au dessus de la poubelle en nettoyant avec un chiffon humidifié, ce qui a déclenché de l'asthme. Je me suis tartinée d'HE d'encens qui, chez moi, a la vertu d'enrayer net une crise, mais… emportée par mon élan, j'ai eu la main trop lourde et ma peau a vraiment chauffé. J'ai donc concocté prudemment un baume très apaisant.

    Baume à l'encens anti allergies respiratoires

     

    Baumes soignants au veg'line

    Pour une fois, la couleur est fidèle…

    45g macérats huileux sur olive: 2g paquerette, 18g lavande, 25g matricaire

    12,5 cire abeille

    12,5 veg'line

    25% HG et T: 15g teinture d'encens 5g teinture aux resines, 5 HG mélisse

    5 gtes EPP, 1 gte CO2 de romarin.

    5% HE: 30 gtes palo santo, 120 gtes boswellia carterii

    10 gtes elixir environmental yarrow

    *La teinture aux résines sent très bon, je m'en sers souvent comme fixatif, là, je l'ai retenue pour le cocktail de résines (benjoin, encens, opoponax , etc)  anti spasmodiques et traditionnellement considérées comme apaisantes en cas d'asthme.

    *la mélisse (ici en HG) est aussi un bon anti spasmodique.

     

     

    « Savons parterre de roses: trois déclinaisonsPliage facile dans une enveloppe pour de jolis petits paquets »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Sylvie
    Lundi 24 Août 2015 à 22:26
    Comme toujours de beaux baumes bien cibles ☺j ai refais récemment deux baumes en m inspirant de tes formules ,un pour bien se réveiller le matin et l autre pour le soir ,ils vont m être utile prochaine ment lors d un petit voyage.tu es une adepte des teintures ,que tu valorisés toujours bien ,trouves tu une réelle différence qd tu en mets ? Je pense aussi que ça allége la formule .Bises
    2
    Lundi 24 Août 2015 à 23:12

    @Sylvie,

    Oui, j'utilise beaucoup les teintures car je les trouve vraiment très efficaces. Le baume au ciste si cicatrisant ne renferme même pas d'He de ciste! Uniquement de la teinture de ciste (et de labdanum) . Je pense que c'est  une vraie piste à explorer en application externe. De nombreux produits Hauschka renferment des teintures. Ce n'est pas toujours repéré car sur l'INCI, on a l'alcool d'un côté, (souvent en quantité car haut placé dans l'INCI), l'extrait de plante d'un autre. On critique souvent Hauschka pour son utilisation d'alcool mais je suis persuadée que ces formules, très pensées, sont efficaces.(j'utilise l'emulsion teintée que je mélange à ma crème le matin en mini-quantité. Elle renferme de l'alcool mais ne dessèche pas, je trouve)

    Dans mon gel anti bobo polyvalent, j'ai par ex. compté 5% de teinture d'achillée, ce qui a contribué à pouvoir n'utiliser que 5 % d'HE sans pour autant affaiblir l'efficacité du gel.

    3
    Mardi 25 Août 2015 à 08:05
    nansou

    Cet ingrédient semble très simple à utiliser, et quelle belle texture pour tes baumes !!!

    4
    Mardi 25 Août 2015 à 09:51

    C'est hyper-pointu; tu as fait des études de pharmacie? Comment t'es-tu mise à cette science? Tu sembles très calée!! Il y a longtemps que tu te livres à cette pratique pour moi mystérieuse?........Je suis bien curieuse, mais un petit top sur le sujet serait une sorte de présentation intéressante aux néophytes!!!

    5
    Mardi 25 Août 2015 à 11:07

    Venezia, merci beaucoup pour ces recettes de baumes aux précieuses teintures de plantes.

    6
    Mardi 25 Août 2015 à 12:21
    Cécile

    Merci pour toutes ces idées de baumes, je sens leur odeur d'ici en te lisant! Je trouve intéressant ton approche "principe de précaution" en ne mettant pas d'huiles essentielles qui pourraient interférer avec un traitement! C'est vraiment important d'en avoir conscience même dans quelque chose qui peut s'apparenter à du bien-être, un p'tit plus à un traitement, sans forcément une vocation médicinale où on serait sûrement à un dosage au moins fois 10 (?)

    7
    Mardi 25 Août 2015 à 12:56

    @Nansou,

    Oui, ce veg'line (on le trouve chez Zinette) permet de faire des baumes avec un toucher super et mes copines ont réalisé avec des crèmes super  en y incorporant du gel d'aloes

    @Anne,

    Même si je ne fais rien d'extraordinaire, j'aime bien rester discrète sur le net, donc je ne raconte pas trop ma vie ici. Je satisferai ta curiosité par mail.

    Ces baumes que je viens de poster participent plus à un bien être qu'à une thérapie à proprement parler.  Je poste plus que rarement des recettes réellement thérapeutiques car je ne tiens pas à faire courir des risques à un lecteur qui pourrait mal les interpréter.

    Je m'intéresse aux plantes depuis des décennies, le savoir se cumule et la vie aide aussi à avancer…

    @Colchique,

    Comme tu l'écris si bien, les teintures sont précieuses.

    @Cécile,

    Multiplier les doses par 10 ne serait pas forcement une bonne idée, car cela ne signifie pas que l'action serait 10 fois plus forte, tout simplement, ça n'irait pas avec la formule et ça serait trop dosé!  Par ailleurs, pour un soin plus thérapeutique, le choix des HE pourrait être différent.

    Il me semble intéressant de penser et construire une formule dans sa globalité en fonction de tel ou tel usage plutôt que de s'en tenir à une recette type avec plus ou moins d'He dedans. 

    8
    Mardi 25 Août 2015 à 15:28

    Tu es trop modeste pour dire aussi que lorsque tu fabriques pour une personne de ton entourage, plus que les propriétés particulières des ingrédients purs (HE, teintures, plantes ...), tu individualises la formulation à ce que tu sais de cette personne.

    C'est ce qui à mes yeux, rend ces soins très efficaces et tes messages permettent de faire comprendre qu'en soi c'est soignant et utile. Quand on te lit, on ne doit pas rester sur la trivialité des formules mais sur ton intention de prendre soin de tes proches en leur offrant ce que tu sais faire.

    Je ne connais rien de mieux que de se sentir unique aux yeux de la personne qui fabrique quelque chose pour vous. J'allais même dire qui cuisine pour vous, qui coud pour vous, qui tricote pour vous, qui pense à vous...

    C'est une écoute, une attention spéciale et c'est unique et très luxueux.

     

    Alors je ne vais justement pas commenter tes formules, je vais juste te dire continue, c'est toujours l'amour qui compte.

    Je t'embrasse.

      • tortue36
        Dimanche 4 Octobre 2015 à 08:21

        Bonjour,

        Voilà ce qui m'a permis de me retrouver Une. Je suis une aidante naturelle par la filiation et naturellement. Une chute vertigineuse et voilà l'aidante qui doit aider et surtout apprendre à s'aider! Donc retour sur alambic d'enfance et la brûlure avec! Et de fil en fil, de blogs en forum, je découvre émerveillée ce que vous toutes (tous) offrez aux gens comme moi. C'est donc un réel bonheur de découvrir chaque jour une parcelle d'étoile (l'énergie pour moi, je suis rêveuse aussi!)

    9
    mlk
    Mardi 25 Août 2015 à 17:54
    Ça alors Mimi, nous parlions justement avec Venezia de ces intentions, attentions menant à la juste intuition. Les formules de Venezia portent cette amoureuse et subtile et pudique écoute de l'autre que j'ai aimé dès la première lecture et aime toujours, sans vouloir reproduire,cette écriture automatique du moment à ses autres.j'ai pris mes envols chère Princesses en m'enroulant dans les vagues de ta mer généreuse.
    10
    Mercredi 26 Août 2015 à 21:00

    Rien à ajouter après les éloges si justes contenus dans ces 2 derniers commentaires, oh combien partagés - sourire -


    J'aime beaucoup le veg-line et tu me donnes envie de tester un baume avec cet élément. Reste à trouver la cible et le courage de m'y mettre. 


     


     

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    11
    Lundi 31 Août 2015 à 03:42
    Loulou

    Pour qui connait notre "Princesse" il y a ses soins qui sont "individualisés" mais pas que... Tout ce que tu fais Vénézia est pensé en fonction de la personne à qui tu t'adresses ou adresses...


    Merci pour ces quatre nouvelles recettes de baume!


    Pour une personne en radiothérapie, j'utiliserais qq huiles essentielles mais des huiles essentielles immuno modulantes à faible bruit de fond : cf un dosage pour un jeune enfant. Ce qui augmenterait l'effet de bien être due au massage avec l'action olfactive.

    12
    Jeudi 3 Septembre 2015 à 18:02

    J'admire de mon coin de planète ta subtilité et ta présence dans la fabrication de ces baumes. Merci pour ce magnifique partage, venezia!

    13
    Samedi 5 Septembre 2015 à 16:56

    @ Michèle, 

    Faire du sur mesure, C'est ce qui me motive le plus en cosméto maison, car parfois je me dis à quoi bon tant les lignes bio se sont miltipliées et tant mes soins perso  sont minimalistes! Je me rends compte d'ailleurs que je prépare plus de trucs à destinés au bien être qu' à la cosmetique pure et dure

    @Mlk, 

    Laissons aller nos imaginations, avec une dose de rigueur nécessaire, hop, c'est comme ça qu'on avance.

    @Catherine.

    Ces baumes au veg'line  sont très gratifiants, faciles à faire, et ils me permettent d'utiliser teintures et Hg sans souci. La texture est incroyable, vas y

    @Loulou,

    Je n'ai pas osé pour la radiothérapie, mais comme je dois refaire des baumes pour le meme copain, qui poursuit son traitement mais est maintenant très fatigué, qu'utiliserais-tu  et à quel dosage?

    @  Sabrina, 

    Les. Au

    Les  baumes sont un vrai bonheur à fabriquer, donc cela m'inspire!

    14
    Dimanche 6 Septembre 2015 à 15:55
    Loulou

    Vénézia, je t'envoie un courriel pour avoir plus de précisions avant de pouvoir te répondre... Bises.

    15
    Lundi 7 Septembre 2015 à 16:22

    Il est doux, quand on revient sur les blogs de trouver des baumes dont la description est quasi poétique. Amicales bises.

    16
    Dimanche 13 Septembre 2015 à 20:25

    @merci Ariaga pour ces gentils mots.

    17
    Lundi 28 Septembre 2015 à 14:29

    Voilà ces formules "magiques" que j'aime tant, qui m'ont tellement inspirées car elles correspondaient totalement à ce que je désirais faire et offrir.

    Comme toi, j'ai commencé par les soins thérapeutiques et je crois que même dans mes formules cosmétiques j'essaie d'inclure un supplément d'âme que je tire des plantes, des pierres, des macérâts, des élixirs. Et des teintures.

    Et, dans ce domaine (comme dans d'autres) tu n'es pas Princesse, tu es bien plus.

    Merci pour ces formules inspirantes, efficaces, bien expliquées.

     

     

    18
    Mercredi 30 Septembre 2015 à 22:02

    @Irène,

    Tu me fais rougir!

    Je ne saispas  si tu as déjà testé le veg'line, mais il est fait pour toi!

    19
    tortue36
    Jeudi 8 Octobre 2015 à 09:54

    Merci pour votre blog. Je teste les baumes. Heureusement que je suis en mode tests. Donc nulles recettes à partager encore. Je risquerai de vous faire frémir... d'horreur? En tout cas le canevas est présent grâce à vous et à ceux de PetC et Céphéee etc.... je teste sur moi, il vaut mieux, et grâce à vous je possède des teintures. Je pense trop alcoolisées. Mais je ne les utilise que dans les baumes "médicinaux"  et je n'ai aucun problème. Miracle des Innocents!

    Hier soir j'ai concocté un baume pour une main aimée dont la colère s'est dirigée contre le mur. Nous vivons une période difficile. Donc j'ai repris vos archives.  Et j'ai mis dans ce baume teintures d'encens et de myrrhe (et de résine de ciste. Pas pu résister!) en plus des HE de bouleau noir et de cyprès et de laurier. HE Hélichryse italienne de Corse. quelque peu de HE de clous de  girofle. du Romarin à camphre. et du baume de copahu. Oui très puissant ce baume. Il en faut peu. Le massage/effleurage a beaucoup soulagé la personne en question.

    Et il m'a calmé!!!!! L'huile de Tamanu dont j'aime aussi l'odeur. Le karité. L'huile de babassu. Je l'aime aussi celle-là! et un reste d'huile de coco. Et un peu de Caprylis d'AZ. cires d'abeilles et de carnauba et un amalgame là aussi dont j'ai un peu honte....Mais bio.....

    Toutefois ce baume est devenu trop liquide, non déphasé. C'est devenu une huile épaisse. Mise en flacon pompe. 

    Tout ça dans les règles d'hygiène adéquate......Une tortue un peu foldingue sans doute......

     

    20
    Mardi 13 Octobre 2015 à 10:08

    @Bonjour Tortue 36, 

    Les baumes ne bronchent pas une fois qu'ils ont pris. Si vous le voulez, indiquez moi -plus ou moins, comme vous le pouvez- sa formule pour qu'on essaie ensemble de comprendre sa liquéfaction.

    Si vous trouvez vos teintures trop alcoolisées, vous pouvez  les "réduire", en les faisant chauffer au bain marie ce qui accélère l'évaporation de l'alcool. On peut aussi les flamber, encore plus radical, mais il faut alors faire attention à ne pas mettre le feu à la cuisine!

      • tortue36
        Mercredi 4 Novembre 2015 à 14:05

        Merci de votre réponse. Je crois avoir ajouté trop de liquide pour le peu de solides. Donc je conserve mon huile épaisse et même figée au réfrigérateur. Et je vais de ce pas lent concocter un baume tout nu. Pour y rajouter mon huile épaisse remise à température ambiante, peu à peu.

        En effet, je ne voudrais pas "abîmer" mes huiles essentielles. Quant à évaporer mes teintures, étant encore très novice, leurs résines deviendraient encore plus collantes, non?

        Vraiment merci pour m'avoir répondu.

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :