• Berlingots à l'aspérule

    C'est l'intitulé d'un bocal qui m'a fait sursauter: "berlingots à l'aspérule". J'ai demandé au confiseur d'où il pouvait sortir ce parfum…  "J'ai un petit alambic et je distille l'aspérule  que je ramasse", m'a t'il répondu…  ce qui a suffi à me séduire…

     

     

    P1210082.jpgForêt de sapins au Pont d'Espagne, au dessus de Cauterets

     

    La confiserie "à la reine Margot" à Cauterets dans les Hautes Pyrénées est une institution. Quand j'étais gamine, elle existait déjà… même si ce n'était pas le même confiseur qui officiait.  Bonbon un peu désuet et peu diététiquement correct (sucre+glucose ), le berlingot serait selon les sources originaire de Carpentras ou de Nantes. II serait arrivé à Cauterets dans les bagages de Nantais qui y venaient en cure. Sa douceur sucrée faisant passer l'âpreté de l'eau thermale soufrée, il  devint la consolation des curistes et les médecins le recommandaient… (mais pas les dentistes!)

     

      P1210070.jpgLa pâte est travaillée avant d'être étirée

     

     L'homme qui distille l'aspérule (pour obtenir de l'hydrolat, m'a t'il précisé)  met aussi du serpolet dans son alambic de cuivre. Il prépare également la verveine citronnelle de son jardin en teinture, toujours pour parfumer ses berlingots. Il m'a fait sentir un flacon d'huile essentielle de citron d'Argentine (proche du citron vert, mais pas tout à fait). Un vrai passionné, qui s'en tient aux arômes naturels.

     

     

    P1210074.jpg 

    Au premier plan à gauche, la berlingotiere, qui pemet la découpe des rubans

     

     

    J'ai donc goûté des berlingots ("Ne les finissez pas, crachez-les " me disait-il en m'en tendant  de nouveaux à tester. Une trentaine de parfums, je n'ai pas tout essayé…  ) tout en contemplant la fabrication d'une série à la violette. C'est sa femme qui manie la berlingotière, petit appareil qui prédécoupe les cordons de pâte à sucre étirés savamment sur du marbre…  Elle laisse volontiers les plus petits tourner la manivelle…

     

    P1210068.jpgRubans de berlingots à la violette

     

    Et même sans la tourner, on est déjà retombé en enfance… 

     

     

    P1210118.jpgUn berlingot à l'aspérule, très parfumé

     

    L'aspérule odorante ou gaillet odorant est une plante médicinale et aromatique qui s'utilise séchée (feuilles et racines). Elle dégage alors un parfum vanillé car elle est riche en coumarine adoucissante (comme la fêve tonka). Mais on ne la récolte pas particulièrement à Cauterets, alors que dans l'Est de la France, elle entre même dans la confection d'un vin parfumé.

     

     

    « Blog ailleurs … Gloss à lèvres moiré au chocolat blanc »

  • Commentaires

    1
    Lundi 7 Février 2011 à 10:48

    Merci pour cette découverte !

    J'ai de l'aspérule odorante dans mon jardin, il faudra que j'en distille un peu, tiens, au printemps.....

    2
    Lundi 7 Février 2011 à 11:19

    Oh merci pour ce reportage, je sentais presque les odeurs !

    J'aime beaucoup découvrir encore ces vieux métiers que certains artisans ont le courage de continuer à l'ancienne

    Bises collantes

    3
    Lundi 7 Février 2011 à 13:27

    On dirait du verre qu'on étire !

    Heureusement qu'il existe encore des artisans passionnés et "purs" ; c'est un bonheur d'en rencontrer et merci Venezia, de nous offrir ce beau moment.

     

    Quand j'entens le mot "alambic" ou que je le lis, il y a quelque chose qui frémit dangereusement en moi ...

    Merci.

    4
    Lundi 7 Février 2011 à 15:56

    Tu me rappelles plein de souvenirs... Mes parents nous ont beaucoup emmené à Cauterets, et nous testions les berlingots chaque année...

    5
    Lundi 7 Février 2011 à 17:37

    Très interessant ...

    6
    Mardi 8 Février 2011 à 00:40

    Je regrette juste de n'avoir pas photographié les bocaux!

    7
    Mardi 8 Février 2011 à 00:40

    Quelle chanceuse!

    8
    Mardi 8 Février 2011 à 00:42

    Ce n'est pas le seul fabricant artisanal de berlingots à Cauterets (il y en a même plus que dans mon enfance, je crois!) mais j'ai trouvé que les couleurs des autres étaient un peu trop fluo… et n'avoquaient pas le choix délibéré d'arômes naturels

    9
    Mardi 8 Février 2011 à 00:43

    Merci pour le lien Lippia, cela fait des années que je rêve d'y goûter…

    10
    Mardi 8 Février 2011 à 00:44

    effectivement, le mot alambic attire comme un aimant! Irène , as-tu des projets? j'imagine une distillerie s'ajoutant à tous tes flacons et mécérations… j'imagine  aussi la tête de ton chef de tribu!

    11
    Mardi 8 Février 2011 à 00:46

    Le confiseur m'a expliqué que l'an dernier, il avait exposé l'alambic dans sa boutique, mais qu'il l'avait ôté par commodité (le lieu n'est pas grand)

    12
    Mardi 8 Février 2011 à 00:46

    qui sait, on s'y est peut être croisées!!

    13
    Mardi 8 Février 2011 à 00:47

    Mlk, j'attends avec impatience ce que tu vas imaginer

    14
    Mardi 8 Février 2011 à 00:48

    merci…  Pseudo étonnant!

    15
    Mardi 8 Février 2011 à 00:49

     l'aspérule est plus utilisée au nord qu'au sud… bonne (future) récolte (il faut juste avoir la patience d'attendre le printemps)

    16
    Kat
    Mardi 8 Février 2011 à 11:03

    Etonnant ces guirlandes de berlingo !

    Tout comme Mlk, j'aime quand tu nous régales (et le mot est bien choisi ! ) de tes découvertes culinaires et sucrées ! J'imagine combien tu as dû apprécier tous ces tests !

    17
    Mardi 8 Février 2011 à 11:16

    Oh, là, là, je crois que s'il voyait un alambic dans la maison ... les murs trembleraient et, finalement, je le comprends !

    18
    Mercredi 9 Février 2011 à 12:47

    c'était pour la bonne cause…

    19
    Mercredi 9 Février 2011 à 12:48

    tu peux toujours installer ton alambic dehors (en été)…

    20
    Mercredi 9 Février 2011 à 23:44

    En fait, le travail du berlingot se fait sur du marbre. je pense que ce sont les reflets des colliers sur le marbre qui donnent cet effet sur la photo car il étai tard, c'est pris à l'éclairage artificiel, c'est pour ça que c'est un peu blanc d'ailleurs.

    21
    Vendredi 11 Février 2011 à 18:50

    Ça sentait le sucre … mais chaque berlingot a un vrai parfum

    22
    Mardi 15 Février 2011 à 23:35

    Ah, tu redescends des montagnes ! J'y étais pour skier juste avant Noël. Toujours aussi beau !

    Merci de ce reportage odorant, rêvant et inspirant !

    Pour moi aussi alambic est un mot qui emporte loin.

    Comment ne pas aller goûter à cette aspérule odorante après ça, et ne pas y amener mes garçons ?

    Merci pour l'adresse : je ne chercherais qu'elle !

    23
    Mercredi 16 Février 2011 à 23:57

    Bon ski alors, j'espère qu'il re-neigera entre temps!

    24
    Jeudi 17 Février 2011 à 20:42

    Ils se sont envolés ... à la montagne !

    Comme j'y vais la semaine prochaine, je vais demander que ll'on m'en garde au moins un !

     

    25
    Jeudi 17 Février 2011 à 22:42

    Je les déguste un par un et c'est un régal. Par chance ON ne m'a pas volé le paquet et je peux donc me régaler de ces berlingots merveilleusement parfumés. Moi aussi j'ai décidé d'investir dans un petit alambic que j'installerai dans ma cuisine de campagne pour ce printemps.

    Merci pour ce superbe reportage, Princesse.

    26
    Vendredi 18 Février 2011 à 16:06

    … en général quand même on ne les croque pas à la queue leu leu

    27
    Vendredi 18 Février 2011 à 16:07

    Tu es sérieuse pour l'alambic, Lolitarose? (j'imagine déjà la fleur d'oranger!!!)

    28
    mlk
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:24

    Comme c'est bon et doux de rencontrer des passionnés et de retomber dans les douceurs de l'enfance et tu racontes si bien

    Continue à partir pour nous conter, j'aime comme tu rends hommage à ces artisans

    Ce monsieur fait tout ce qui me plaît, et qui n'est pas bon pour les dents

    Il t'a fait goûter comme un oenologue, raffiné

    serpolet, verveine, des costauds au jus parfumé

    Je ne connais pas l'aspérule, je sens que je vais aller en quérir pour la faire tinter

    29
    Lippia
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:24

    C'est vrai que tu racontes bien

    L'aspérule odorante me fait penser que chaque année je me dis "cette année , je vais essayer de faire du Maitrank" ben pour ça il faut trouver de l'aspérule et je n'en trouve pas, il paraît que l'aspérule du jardin est bcp moins odorante que l'aspérule sauvage que l'on trouve, ici en Belgique, surtout dans les forêts ardennaises, c'est d'ailleurs une spécialité locale.

    Un petit lien pour qui est intéressé http://lesjardinsdepomone.skynetblogs.be/archive/2008/04/23/l-asperule-odorante-le-secret-du-maitrank.html

    Merci Venezia!

    30
    Lippia
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:24

    Ah, Irène c'est pareil pour moi! alambic, c'est "titillant" pour moi.

    Le travail du sucre c'est vraiment beau et comme tu dis on dirait du verre. je m'amuse parfois à chipoter et à faire des essais avec du sucre mais c'est éphémère car un peu d'humidité et hop, c'est foutu...

    Dis, Venezia, tu as fait des photos de son alambic?

     

    31
    mlk
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:24

    J'ai visité les liens et je travaille du ciboulot

    j'adore cette plante rien qu'en lisant tous ses usages, dont une teinture rouge

    parfumée, que demander de plus

    32
    moune
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:24

    quelle belle visite tu nous as fait faire, vénézia !!

    Ca devait être bien agréable de gôuter, de sentir ces bonbons naturels .

    Je file voir le lien que donne  aussi lippia, car, en effet, on trouve de l'aspérule partout par ici .Merci Lippia et vénézia

    33
    michele
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:24

    Sur quoi sont posés les colliers de berlingots?

    On dirait des graines de fenouil...

    34
    Colchique
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:24

    Venezia, Miam ! Miam ! Magnifique et qu'est ce que ça devait sentir bon dans cet atelier de confiserie !

     

    Merci beaucoup pour ces superbes images.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :