• Brume anti-crève mais pas que…

    Je prépare depuis pas mal de temps un produit multi-usages que je pensais avoir publié… Et bien non. Je viens réparer cet oubli.

     

     

    C'est un mélange à vaporiser sur un mouchoir à utiliser en avion à la place du mélange d'huiles essentielles usuel (voir ici) car son parfum est très agréable et doux. Comme il est dilué, je le trouve plus simple d'usage.

    On peut aussi en pschitter sur les mains comme barrière anti microbes -notamment en voyage-.

    Je l'utilise parfois le soir, toujours pschitté sur un support (papier ou mouchoir) que je glisse sous l'oreiller pour enrayer dans l'œuf un début de crève.

    On peut enfin le vaporiser autour de soi et respirer, toujours pour lutter contre un début de refroidissement.

     

    Brume protectrice anti-crève sur 100g ou en %

     

    Alcool à 90° non modifié 63

    hydrolat de monarde 26

    hydrolat de géranium 4

    hydrolat d'encens 3

     

    4% HE +elixirs en gouttes

    30 gtes lavande

    20 gtes eucalyptus radiata

    15gtes niaouli

    10 gtes genevrier

    10 gtes sapin géant

    9gtes encens (boswellia carterii)

    9gtes romarin  de Corse (à verbenone)

    6 gtes menthe poivrée

    5 gtes thym à géraniol-linalol (ou monarde si on en a)

     2 gtes mastic

     2 gtes girofle

     10 gtes environmental yarrow elixir

    5 gtes elixir rescue (ou des 5 fleurs)

     3gtes EPP

     

    P1080723.jpg

     

    Fabrication, simplissime

     

    -Verser les gouttes d'huiles essentielles dans un bécher désinfecté.

     

     

    -Les diluer avec l'alcool à 90° et touiller vivement. On obtient un liquide lactescent.

     

    -Compléter avec les hydrolats. Conditionner en vaporisateur.

     

    Le pourquoi du choix des ingrédients

     

    * L'alcool à 90°

     

    Il permet la dilution des HE. Il fait aussi fonction de conservateur. En le diluant avec les hydrolats, on obtient une concentration alcoolique comprise entre 65° et 70°. Si on ajoute les 4% d'HE, on obtient un produit pour les mains correctement désinfectant (il faut en effet une dilution alcoolique titrant au mimimum à 60° et avec environ 2% d'HE). Voir ici les précautions à prendre pour fabriquer un gel suffisamment antiseptique.

    Comme cette brume ne contient aucune substance adoucissante, la réserver à des usages occasionnels pour ne pas dessécher la peau. Elle permet néanmoins de ne pas multiplier les flacons à garder sous la main au cours d'un long voyage.

     

    * Les hydrolats

     

    Monarde dydime

     

    Mon hydrolat vient d'ici, je l'avais acheté lors d'un salon. C'est une plante dont j'achète les fleurs séchées quand j'en trouve tant leur ton rouge me fascine. Je la trouve plus douce que le thym, par ailleurs très efficace, pour les problèmes respiratoires. Son parfum possède une note légèrement safranée. Je l'utilise aussi dans des desserts. Voir ici

    On peut remplacer par un hydrolat de thym, choisir une variété douce.

     

    Géranium:

     

    Pour ses propriétés anti-stress. J'ai utilisé celui de la nouvelle boutique Buly, rue Bonaparte, au parfum très fin. C'est le produit que j'ai préféré de cette échoppe dédiée à quelques ingrédients cosméto (huiles surtout), au décor et aux packagings vraiment très réussis. En revanche, mon avis sur les produits proposés est plus mitigé. 

     

    Encens:

     

    A la fois anti microbe, avec un tropisme respiratoire,  et apaisant. (ici, c'est celui de Bilby).

     

    * Les élixirs

     

    Rescue ou remède des cinq fleurs: très polyvalent, conseillé dans les situations d'urgence. 

     

    Yarrow Environmental solution : un elixir un peu particulier puisqu'il renferme aussi des teintures d'achillée et d'échinacée en plus d'elixirs floraux. A l'origine, il avait été créé contre l'exposition aux radiations. 

     

    * Les huiles essentielles

     

    Pour mémoire, voici la liste des HE utilisées dans la sniffette aux HE que j'ai longtemps préparée. J'ai souligné les HE  conservées. 

     

    Cajeput 18, j'ai remplacé par du niaouli
    Girofle 1, pour sa richesse en eugénol très antiseptique
    Eucalyptus globulus 36, j'ai préféré radiata.
    Genevrier 4, anti inflammatoire et effets tonifiants
    Menthe poivrée 35, antalgique
    Gaultherie 5
    Mastic grec 4, excellent contre la sinusite
    Calament 2

     

    J'ai changé les dosages (notament pour la menthe poivrée et le genevrier),  ai ôté certaines HE, en ai ajouté d'autres que j'utilise depuis longtemps, en privilégiant des HE efficaces mais pas coup de poing.

     

    lavande: apaisante, fluidifiante, équilibrante

     

    eucalyptus radiata: voir sur Potions l'excellent article de Loulou sur cette HE anti infectieuse et anti virale, efficace dans la lutte contre les affections respiratoires 

     

    sapin géant: parfum exquis, facilite la respiration.

     

    niaouli: décongestionnant respiratoire, anti microbien, anti viral.

     

    encens: anti inflammatoire, anti-essoufflement, expectorant.

     

    romarin de Corse: anti bronchitique

     

    thym à géraniol-linalol: fluidifiante et anti infectieuse.

     

     

    Ce mélange possède un parfum très agréable. On peut bien sûr s'en inspirer pour composer un mélange à sa façon, en veillant à conserver un résultat olfactif plaisant.  

     

    « Parfum solide en médaillonSoupe veloutée au fenouil »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 20 Avril 2014 à 21:37

    Catherine,

     

    Mon cajeput est si vieux que je n'ai pas osé l'utiliser dans cette brume, mais le niaouli se sent très à l'aise, bien entouré!

    La monarde m'enchante;

    2
    Lundi 21 Avril 2014 à 09:27

    Voilà une formule intéressante ! Un chouia complexe à mon goût car j'ai de plus en plus tendance à aller "au plus simple" mais niveau olfactif ça doit être bien agréable :)
    Je découvre par la même occasion l'hydrolat de Monarde ! Merci 

    3
    Lundi 21 Avril 2014 à 10:34

    Tu as bien raison de me rappeler gentiment à l'ordre pour le mastic, Sylvie, j'aurais dû être plus claire.

    L'HE est obtenue par la distillation de la résine du lentisque pistachier. A ma connaissance, seule l'île de Chios produit cette résine, connue depuis l'Antiquité. Elle a un parfum très spécial dont je raffole. Le peu de gouttes d'HE de mastic dans la brume contribue à son odeur.

    4
    Lundi 21 Avril 2014 à 10:37

    Pescalune,

     

    On peut bien sûr faire avec moins ou différemment, ce que je suggère en fin d'article. il se trouve que j'ai une belle collection d'HE et que c'était une bonne occasion de les utiliser 

    Par ailleurs, je voulais vraiment un rendu olfactif très fin, ce que permet une formule un peu longue, comme dans l'élaboration d'un parfum. Et il  n'y a "que" 11HE, je suis loin des 41 HE utilisées dans un célèbre spray désinfectant d'une marque qui a beaucoup de succès en pharmacie…

    5
    Lundi 21 Avril 2014 à 11:28

    Oh oui chère Venezia ! Pour avoir eu le plaisir d'en tester quelques-uns je sais que tes mélanges sont toujours un vrai bonheur olfactif - en parfum mais également en baume :-)
    C'est juste que je n'ai pas la patience nécessaire pour en élaborer ;-) 

    6
    Lundi 21 Avril 2014 à 20:02

    Venezia, merci beaucoup pour cette très belle recette qui m'a l'air d'être extrêmement efficace.

    7
    Mardi 22 Avril 2014 à 05:38

    J'en aurais bien apporté pour le voyage scolaire !

    8
    Mardi 22 Avril 2014 à 11:47

    Un baume stop-crève fabriqué il y a un peu plus de 10 jours aussi pour une copine. Les virus ne sont pas encore en vacances et ta recette est géniale pour cet aspect thérapeutique allié au glam comme le dit Mlk.

    J'adore!

     

    Ce que j'admire le plus et qui m'est vraiment étranger malgré le livre offert par Irène, ce sont les élixirs. J'ai pourtant un rescue pose sur mon bureau depuis au moins... je ne peux plus compter.

     

    Merci d'en parler régulièrement. Un joru viendra peut-être ;)

    9
    Mardi 22 Avril 2014 à 12:01

    Un délice de te lire, d'apprécier tes recherches, tes compositions.

    Honte à moi, je n'ai pas de monarde et je n'en n'ai jamais eu !

    Pour ton élixir, je me permets de mettre un lien qui précise qu'il protège également de tous le appareilages de détection des aéroports. Comme toi, je suis grande amoureuse des élixirs.

    http://www.lesfleursdubien.net/webapp/flowers/popUpDetails.php5?flowerID=YES

    J'adore le sapin géant qui a bien davantage de propriétés "anti-crève". Il est très revigorant tant sur le plan physique que psychique. Appliqué sous la plante des pieds, les paumes des mains , la poitrine, il est très revitalisant. Il est d'ailleurs lié au chakra du coeur.

    Merci Princesse :-)

    10
    Mardi 22 Avril 2014 à 12:07

    Coucou Lolapit,

     

    Je trouve que le plaisir olfactif participe au soin… ceci dit, une odeur très "médicinale" peut aussi aider à aller vite mieux tant on l'associe à un médicament!

    11
    Mardi 22 Avril 2014 à 12:07

    Le plus long, c'est de sortir les flacons…

    12
    Mardi 22 Avril 2014 à 12:08

    Bon, j'espère que ça a stoppé tes gratouills de gorge. La sarriette est une costaud

    13
    Mardi 22 Avril 2014 à 12:09

    Surtout si on attaque la crève à ses débuts ma chère Colchique

    14
    Mardi 22 Avril 2014 à 12:09
    15
    Mardi 22 Avril 2014 à 12:09

    … en ajoutant des HE anti-stress?

    16
    Mardi 22 Avril 2014 à 12:18

    Ma chère Mlk, ça sent  bon mais ce n'est quand même pas du Shalimar!

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    17
    Mardi 22 Avril 2014 à 12:19

    Ma chère Michèle,

     

    Pour avoir testé des elixirs dans des circonstances diffiicles, j'ai l'intime conviction de leur efficacité si le choix est bien fait.

    18
    Mardi 22 Avril 2014 à 12:21

    Ma chère Irène,

    Tu as raison de rappeler les multiples fonctions de l'environmental yarrow (j'avais fait court par peur de lasser, l'article est long!) et surtout du sapin géant dont le parfum à la fois sucré et balsamique est un vrai sucre d'orge.

    19
    Jeudi 24 Avril 2014 à 20:23

    Ce n'est pas brumeux et cela me semble très utile. À quand le remboursement par la sécu ? Amitiès.

    20
    Vendredi 25 Avril 2014 à 10:17

    Emadra,

     

    tu es d'une grande indulgence! merci pour tous ces compliments

    Autant se faire plaisir avec les He! Il faut juste arriver à trouver de nouvelles idées d'utilisation

     

    21
    Vendredi 25 Avril 2014 à 10:19

    Ma chère Ariaga,

    merci de ta visite. Je crois que se fabriquer des produits un peu thérapeutiques atténue  l'idée d'un remboursement … pour se sasfaire d'abord de plus d'autonomie

    22
    Samedi 26 Avril 2014 à 23:03

    Vénézia, je trouve cette idée de brume tout simplement géniale et bien plus pratique qu'un baume et plus rapide d'exécution. 

    Tout comme pour Michèle, les elixirs font partis d'un autre monde pour moi. Mais en lisant tes commentaires, je vais me pencher dessus plus sérieusement.

    Je ne connais pas le sapin géant dont tu avais déjà parlé. Là aussi, je vais me pencher sur l'HE.

    Merci pour tous tes articles si instructifs, motivants et riches. Bises affectueuses!

    23
    Dimanche 27 Avril 2014 à 11:43

    Loulou,

    il y a plein de merveilleux conifères au Canada, je ne sais pas si le sapin géant fait partie de la collection. Dis le moi.

    C'est parfois plus facile de pschitter que de se "tartiner" en public.

    24
    Catherine
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:04

    Merci pour cette recette Venezia. Je vois que tu t'es mise au niaouli... noyé dans le reste, l'odeur ne doit pas te déranger et son efficacité n'est plus à prouver ; l'ensemble doit être très agréable au nez.

    Je ne connais pas la monarde mais elle semble intéressante.

    25
    sylvie
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:04

    J apprécie beaucoup ce produit qui est bien pratique! Et ta formule est super ,l idée de mettre des élixirs à ta formule est trés intéréssante.

    Je ne connais pas le mastic ,sauf celui qui sert à boucher les trous;après quelques recherches j ai lu qu il provenait du lentisque pistachier? je poursuis mes recherches.

    Bonne semaine et encore merci pour ce partage.

     

     

    26
    Lolapit
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:04

    Venezia, je t'adore! Je me lève en ce lundi de Paques sentant un gratouilli suspect au fond de la gorge et cherchant déjà quelle pharmacopée je vais dégainer pour tuer ça dans l'oeuf vite fait. J'en étais au classique jus de citron chaud sucré au miel de manuka quand, consultant mes mails, je tombe sur ta brume

    Je sens que ma matinée va se finir en farfouillant autour de ma boite à huiles essentielles...

    J'aime que cette brume se propose aussi de sentir bon en plus d'être efficace. On reconnaît là ton omniprésent art de vivre, même quand il s'agit de lutter contre une vulgaire crève.

    Tu oublies de dire que ta brume va protéger par la même occasion ceux qui t'entourent, ce qui n'est pas négligeable.

    Merci merci pour ce joli partage. Tu as bien fait de te souvenir que tu avais oublié d'en parler

    27
    sylvie
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:04

    Merci pour tes précisions :je chercherai moins

    28
    mlk
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:04

    Un concentré puissant et à coup sur efficace.

    mais ce que j'aime dans tes compositions c'est ta maitrise dans l'alliance du glamoureux et du thérapeutique...On a presque envie d'être un petit peu en début de crève;)

    29
    Lolapit
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:04

    ça y est!!!

    Quel plaisir! L'odeur est délicieuse!

    Alors bien-sûr, comme on n'a pas, toujours, tout, j'ai fait quelques substitutions, espérant n'avoir pas commis ce faisant un véritable lèse-princesse

    -le mastic a été remplacé par...de l'HE de lentisque pistachier corse (u mandriolu)

    -le thym à linalol par une pointe de sarriette et une autre de géranium

    -l'hydrolat de monarde par un mélange d'hydrolats de l'excellente ferme du saussac à base de lavande, cèdre, romarin, sarriette, thym thymol, genévrier et verveine officinale (peau juvénile)

    - et comme en guise d'élixir, je n'avais que le rescue, j'ai donc mis...le rescue double dose.

    Hmmm, que ça sent bon chez moi

    30
    emadra
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:04

    Belle princesse, tu as cette faculté incroyable de fabriquer du beau qui soit agréable au nez et d'une effcicacité redoutable.

    Et toujours très bien documenté.

    Car effectivement une brume anti-crève est l'un des trucs le moins glam qui puisse exister mais indispensable.

    Merci merci 

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :