• Dans les rues de Fourni: jasmins, citronniers et le reste…

     

    Le village de Fourni dont j'avais déjà parlé il y a deux ans n'est pas particulièrement beau mais il y a des  petits jardins et des fleurs partout.

     

      P1040373.jpgLumière violente, vigne et figuier… aux fruits pas encore mûrs

     

    P1040460.jpgLe jasmin mou aux reflets roses et feuilles rondes

     

    P1040461.jpg

    Le même sur fond de ciel bleu


    J'ai déambulé pour repérer les jasmins que je pouvais ramasser et, à force de tournicoter, j'ai remarqué qu'il y  en avait deux sortes, toutes deux grimpantes, odorantes, et très florifères. L'un, le plus répandu, a des fleurs très blanches à la texture ferme, et possède des feuilles légèrement brillantes et un peu pointues. La deuxième variété, d'un parfum encore plus suave que la première, possède des fleurs plus molles souvent rosées par endroits, et des feuilles, molles également, légèrement arrondies. j'ai demandé des précisions à un grand connaisseur des fleurs blanches dont il évoque si bien les parfums. Selon J.P. , le premier serait de la famille des jasmins sambac et c'est celui qu'il utilise en cuisine. Le second serait ce qu'il appelle le jasmin des fleuristes.


    Sur place, une vieille dame qui me voyait dévisager les fleurs d'un œil intéressé m'a expliqué que le jasmin "mou", le plus parfumé "était le vrai jasmin, celui de l'île de Chios "(et effectivement, Chios est réputé pour son jasmin). En revanche, je n'ai pu trouver le nom latin exact de cette variété.

     


    P1040587.jpgle jasmin à la texture plus ferme et aux feuilles plus effilées

     

    P1040589.jpg

    De nouvelles fleurs sortent tous les jours

     

     

    J'ai testé les deux jasmins en macération glycérinée et en teinture en mélangeant les fleurs car j'économisais l'alcool que j'avais heureusement emporté (n'ayant trouvé sur place que de l'alcool pharmaceutique à 70… mais conservé avec un diphtalate, et que je n'ai donc pas employé).


    Les fleurs les plus odorantes s'oxydaient si vite (elle viraient au rouge et mollissaient en guimauve) que je devais les changer au bout de quelques heures de macération! Or chaque changement de fleurs entraine une déperdition de liquide. J'avais également emporté une petite passoire et des gazes stériles que j'ai utilisées en "poussoir" pour presser les fleurs.  Pour un petit flacon de teinture alcoolisée, j'ai dû changer les fleurs une bonne dizaine de fois, à peine moins pour le glycériné. J'avais prévu de faire de l'enfleurage, mais j'ai oublié  au frigo à Paris le palme bio acheté avant mon départ, … 

     

    P1040471.jpgcitrons au "nez" renflé

     

    Les jardins de Fourni croûlent aussi de citronniers, il y avait tant de fruits non récoltés sur les arbres, que j'en ai cueilli quelques uns. Leur parfum est très très net, surtout pour une variété de citrons aux bouts très marqués. J'ai donc tenté une teinture (avec zestes sans le blanc) et obtenu en deux-trois jours un liquide jaune d'or d'un parfum merveilleux que j'ai aussitôt filtré (et  déjà testé dans une composition parfumée).


    Pour les teintures sur plantes fraiches, je conseille vivement de suivre l'évolution olfactive, car après une sorte de pic, le parfum retombe souvent; mieux vaut donc filtrer dès que l'odeur semble satisfaisante, d'autant que même si l'on filtre très soigneusement, il reste toujours de microscopiques particules en suspension qui continuent de faire évoluer la teinture.

     

    P1040594.jpg

    Les buissons de belles de nuit panachent violet, rouge et jaune


    Certaines rues sont bordées de buissons de belles de nuits (mirabilis jalapa) multicolores. J'ai découvert à mon retour, donc trop tard, qu'elles avaient des propriétés médicinales! Ce sont des annuelles dont on peut facilement récupérer les graines pour les semer, ça aussi, je l'ai découvert à Paris, sur internet (à Fourni, pas d'internet… ) et je comprends mieux maintenant pourquoi certaines mémés recueillaient soigneusement des graines en passant près des plus beaux pieds! Ce sera donc pour une autre fois…


    Les belles de nuit de Fourni s'ouvraient vers 18 heures, et ce n'est qu'à ce moment qu'elles donnaient leur parfum capiteux, plus primaire que celui du jasmin m' a t'il semblé.  

     

    P1040362.jpg

    Une raquette prometteuse…

     

    P1040366.jpg

    Fleur de figuier de barbarie

     

     

     

    Outre les figuiers omniprésents, les vignes et les grenadiers (hélàs encore trop tôt pour la maturité des fruits dans les trois cas ), il y avait d'énormes figuiers de barbarie, mais là aussi, la cueillette, ce sera pour plus tard… 

     

     

    « Grèce : de retour de FourniSur les collines de Fourni: thym, sauge et cistes…  »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 18 Juillet 2010 à 23:00

    Oh! j'en suis sans voix! A l'époque où nous sommes allés en Grèce, je n'avais pas encore le virus... Qu'est-ce-que j'ai pu manquer comme parfums!!

    2
    Dimanche 18 Juillet 2010 à 23:24

    Quel jardin parfumé ce village de Fourni. Tu avais emporté tout ton matériel de parfumeuse dans tes bagages à ce que je vois, quelle organisation ! Tu n'as pas cueilli les fleurs de figuier de barbarie pour en faire des macérats ? mais tu as du ramener tant de choses ...

    Et tes photos sont très belles, on s'y croirait. Il faudra vraiment que je me décide à aller en Grèce à mon tour, tu me fais envie...

    3
    Lundi 19 Juillet 2010 à 01:40

    Quelle jolie promenade ! Une ville qui regorge de tant de plantes ne peut être que belle! Le jasmin qui n'est pas le sambac s'appelle aussi le jasmin du poète :)

    4
    Lundi 19 Juillet 2010 à 08:09

    Que de belles plantes ! Et j'admire ta patience pour les macérats !

    Mon jardin est rempli de belles de nuit... je ne savais pas qu'elles avaient des propriétés !

    5
    Lundi 19 Juillet 2010 à 08:30

    Ohhhhhhhh ca donne envie d'aller directement là-bas! C'est splendide!

    6
    Lundi 19 Juillet 2010 à 09:28

    Il y a tant de variétés et de sous espèces de  jasmin que je ne me suis pas risquée à afficher un nom précis sous celles de Fourni.

    7
    Lundi 19 Juillet 2010 à 09:32

    J'ai pensé effectivement à cueillir une ou deux fleurs, mais j'étais vraiment … à court de bocaux… Et puis je me suis persuadée que cétaient les pépins ds figues mures les plus interessants…

     

    sinon, dans mon sac: 3/4 bazar, 1/4 vetements!

    8
    Lundi 19 Juillet 2010 à 09:33

    Merci pour cette précision Cannella, ce nom lui va très bien

    9
    Lundi 19 Juillet 2010 à 09:35

    Coucou Chabou,profite bien!

     

    Il a fini par sentir (très) bon, mais j'ai commencé avec de l'alcool à 95 qui a dominé très longtemps, d'où le boulot! je me suis acheté en Grèce à Athènes au retour un thermomètre à alcool pour mesurer les concentrations alcooliques des teintures, je vais tester car je serais curieuse de savoir si les plantes fraiches crachent ou non beaucoup d'eau

    10
    Lundi 19 Juillet 2010 à 09:36

    Nansou de quelle couleur sont tes belles de nuit?  Elles seraient bonnes pour la peau en plus!

    11
    Lundi 19 Juillet 2010 à 09:36

    Cette année, les jardins de Fourni étaient particulièrement exubérants…

    12
    Mardi 20 Juillet 2010 à 08:24

    J'en ai des jaunes et des fushias !

    13
    jp
    Mercredi 21 Juillet 2010 à 11:55
    on voit mieux avec des photos pas facile l'identification des jasmins 673 espèces, cultivars et variétés dans zipcodezoo http://zipcodezoo.com/Key/Plantae/Jasminum_Genus.asp à ta description je pensais que le 1 (photo n° 2 a partir du haut) était Jasminum odoratissimum (jasmin de fleuriste) mais non, les 4 pétales ovales ont l'air de grande taille, ça n'est pas non plus polyanthum qui est en grappes de fleurs beaucoup plus rose. ça pourrait être simplement un j. grandiflorum assez peu fleuri, un jasmin d'Espagne, celui qu'on utilise en parfumerie Le 2, celui des 2 photos du bas avec ces 5 pétales longs et pointus est un cultivar de j. officinal j. officinalis, c'est lui qui sent vraiment bon, le sambac a 6 pétales ou davantage L'extraction de l'essence n'a rien de facile. C'est pas dit que les citrons étaient des fruits non récoltés, la récolte de primafiori est terminée et s'ils avaient été encore sur l'arbre, alors ils auraient été très très murs, ce sont des citrons de la nouvelle floraison de printemps qui commencent à grossir (on ne va pas tarder à la voir jaunir) Tu es très proche du limoncello, si ton alcool est alimentaire tu peux le couper avec un sirop pour le ramener à 40° Le meilleur zeste de citron pour le parfum est quand le citron passe du vert au jaune, juste là, un jaune léger. sur le Belles de nuit ce sont des tropicales vivaces sous nos climats, elle forment une très forte tubercules pulpeux, solides, d'une vingtaine de cm de laquelle elles repartent en mai. Leur parfum est plus ou moins fort, je n'ai pas réussi à lier sa puissance ni aux phases de une, ni à rien d'autre. C'est un parfum assez fascinant par la variété de sa puissance et par ses accents tropicaux, presque vanillés c'est une jolie note que tu as fait là.
    14
    Mercredi 21 Juillet 2010 à 17:19

    Ça doit être drôlement joli (un savon bellle de nuit? )

    15
    Mercredi 21 Juillet 2010 à 17:21

    Mlk, sur cette ile, pas d'internet, pas de journaux, pas de pub, pas ou presque pas de magasins; juste de la nature à observer…

    16
    Mercredi 21 Juillet 2010 à 17:22

    Je veux bien, Catherine, je voudrais tenter sur ma fenêtre…

    17
    Mercredi 21 Juillet 2010 à 17:26

    Jp, merci pour tes commentaires avisés. J'ai photographié un citron peu mûr car on voyait bien son "museau", mais il y en avait une floppée de très mûrs qui pourrissaient sur les arbres! J'ai "reniflé" les citrons avant de choisir celui que j'ai mis à macérer.

    Pour le parfum des belles de nuit, j'ai aussi remarqué qu'il variait vraiment en intensité d'un massif à l'autre alors qu'il semblait vraiment s'agir des mêmes fleurs.

    18
    jp
    Mercredi 21 Juillet 2010 à 17:49

    Le prochain coup vas la bas en février

    tu auras des petites merveilles de citrons pour ta parfumerie

    19
    Lundi 26 Juillet 2010 à 09:02

    j'espère qu'il y a des bateaux à cette date!

    20
    Jeudi 5 Août 2010 à 09:32

    c'est vrai que j'ai tendance à regarder tout végétal autoir de moi avec interet! je vies de mettre des fleurs d'artichaut en teinture!

    21
    michele
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:28

    Superbes ces plantes, tu as dû te régaler.

    Il me semble aussi que le jasmin sambac de CNPAM avait de grandes fleurs bien plus larges que le jasmin qui me sert aux macérations dans le sud.

    Mais quel parfum!

     

    Tu n'as donc pas éclusé les charmes de Fourni...

    22
    cshabou
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:28

    Quelle belle lumière !

    Tu ne nous dit pas si ton macérât de jasmin sent bon ? Bises lointaines

    23
    mlk
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:28

    Quelle promenade parfumesque Venezia! Tu as dorénavant l'oeil et la quête "herbaliste" et cela me fait sourire ton "prévisionnel" pour macérations in situ

    Clarins dans son herbier sur son site, utilise et parle très joliment des belles de nuit, j'en avais parlé en comm à Malegria et Catherine qui passent aussi devant très souvent et pour une fois , elles ont plus de chances que nous

    Je me demande si nous ne partons en vacances que pour ramener des trésors

    à macérer!!! En tout cas, l'approche est plus "spécialisée"

    Merci pour ces belles photos, que je savoure là, très tôt

     

     

    24
    Catherine
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:28

    Encore de bien jolies photos, merci.

    J'imagine bien le contenu de tes valises (à l'aller et au retour...) avec tout ton matériel de cosméto-ceuilleuse-macéreuse-conservatrice et tes plantes et graines au retour... hihi... les douaniers doivent parfois ouvrir de grands yeux devant toutes ces choses.

    Venezia, veux-tu que j'essaie de te récupérer des graines de belles de nuit ? ça pousse tout seul ces plantes-là. Reste à trouver où il y en a mais ça devrait être possible.

    25
    Irene
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:28

    C'est bien vrai que nous sommes un peu obsédées maintenant, je le reconnais volontiers...

    Merci à JP des informations et précisions dont nous profitons également !

    Les teintures d'agrumes sont gratifiantes.

    Merci Venezia.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :