• C'est une technique minimaliste que je pratique depuis un mois et qui a des effets hydratants profonds.

     

    Depuis des années, j'utilise de loin en loin le miel en masque sur le visage pour donner un coup de fouet. (Ici un article datant de… 2006). Je ne sais pas trop comment l'idée m'est venue, en tout cas, un soir, en appliquant le miel sur peau très mouillée, j'ai constaté qu'il se liquéfiait littéralement et donc qu'on pouvait le masser facilement. J'ai donc décidé  de détourner le masque en démaquillant. Je me maquille très peu, rouge à lèvres et un  soupçon de blush, les couleurs partent bien avec.

     

    Au fil des jours, j'ai constaté une unification du teint et surtout un effet très hydratant en profondeur, puisque je peux désormais utiliser des crèmes légères le matin, ce qui était impossible avant l'usage quotidien du miel.

     

    Le miel semble aussi faire remonter plus vite à la surface de la peau des impuretés enkystées, sans que ce ne soit néanmoins le bénéfice premier qui reste l'hydratation.


    L'apicultrice Catherine Ballot-Flurin dans un petit livre épatant "Les bienfaits de l'apithérapie" (editions Eyrolles) conseille l'eau miellée comme démaquillant.

    L'eau miellée est une eau "dynamisée" au prélable dans laquelle on dilue un peu de miel, (à conserver quelques jours seulement au froid).


    Irène avait mis au point une crème miellée qui incorpore de l'eau miellée. C'est ici

     

     

    P1020748.jpgJ'ai transféré le miel dans un pot cosmétique

     

    Le procédé pour le démaquillage est simplissime.

     

    -Mouiller abondamment la peau (je vaporise de l'eau d'Uriage).

     

    - Prélever du bout d'un doigt (propre!) l'équivalent d'un gros pois de miel et l'appliquer sur le visage. J'utilise un miel bio de fleurs de carottes (Famille Mary)  offert par Michèle.

     

    -Au contact de l'eau, le miel se liquéfie, ce qui permet un massage doux

     

    -Oter avec un kleenex ou un tissu microfibre

     

    -On peut éventuellement rincer encore, si on souhaite. La peau est devenue très douce.

    Pour l'instant, je n'utilise plus de crème de nuit.


    30 commentaires
  • Une envie de démaquillant solide, si pratique quand on voyage sans bagage, car il passe les contrôles  sans souci… 

     

    J'avais réalisé il y a longtemps déjà des palets à démaquiller dont j'étais assez satisfaite. C'est ici

     

    Je désirais faire d'autres essais pour fignoler, avec:


    - un parfum plus marqué, ce qui a suscité la déclinaison autour de la rose, en association avec un beurre de cacao odorant. Au final, le cacao domine.


    - une texture  un peu moins grasse, d'où la présence d'un HG

    Je me suis aussi souvenue que Christine avait ajouté du ricinion dans de nombreuses formules pour le tester quand je le lui avais fait découvrir. Elle avait, entre autres essais, réalisé un palet démaquillant avec du ricinion ici, ce qui apaisait le gras. 


    Je souhaitais également employer de la poudre de rose, car j'en avais reçu un petit paquet (en bio) en cadeau. Par ailleurs, Aroma Zone qui propose de la poudre de rose de Damas dans sa ligne ayurvédique fait de très jolies fiches sur sa "série indienne" . Voir ici pour la rose


    Avec  ces éléments en tête, plus l'idée d'un petit cadeau aux copines… yavaitpluka…


    Préparation des amandes

     

    *Pour les pressées:


    Peser des amandes décortiquées (mais avec la peau, ce qui les protège un peu de l'oxydation) bio si possible. Compter au moins 15% de poids en plus de ce que l'on souhaite obtenir au final (compter large, on peut toujours grignoter le reste!)

    Passer brièvement les amandes sous l'eau en les frottant entre les paumes pour ôter un peu de ce que j'appelle "la poussière de peau"

    Les plonger dans une grande quantité d'eau bouillante pour que l'ébullition reprenne vite. Compter 1 minute maxi. Verser dans une passoire. Rafraîchir rapidement sous un filet d'eau fraiche puis peler, ça s'en va tout seul.

    Faire rapidement sécher les amandes à la poële sans qu'elles ne prennent couleur.

     

    Mixer fin.

     

    *En version slow cosméto:


    Faire tremper une nuit au préalable des amandes bio non pelées dans de l'eau fraîche pour démarrer leur germination. Les amandes prennent du poids au trempage. Le lendemain, les ébouillanter comme indiqué et ne pas oublier de les sécher à la poële pour éviter d'avoir une pate trop humide après le mixage.

     

    J'ai dû compléter avec quelques pistaches décortiquées pour faire le poids car j'étais juste pour les amandes

     

    Démaquillant gommant aux amandes et à la rose

     

    Phase 1 à très bien mélanger dans un petit bol


    40g poudre amandes bio (36 amandes pelées+4g pistaches)

    20g argile rose

    5g poudre de rose bio

    10 HG de rose maison

    5g ricinion

    0,7 géogard

    2gtes absolue de rose

     

    Humectée, la poudre de rose fonce beaucoup.

     

     

    Phase 2 : à faire fondre au bain-marie et à verser sur la phase 1


    15g beurre de cacao bio

    3 g karité nilotica

    (j’ai oublié la cire florale de rose (1g prévus) !)

     

    Tasser dans des petites moules en silicone pas trop biscornus, sinon, c'est très difficile à extraire et placer au congélateur une bonne heure avant de démouler.

     

    Faire sécher avant d'utiliser.

     

    P1020083.jpgPour démouler facilement, choisir un moule plus simple que celui  utilisé ici.

     

    Prélever un petit morceau à appliquer sur peau mouillée en frottant doucement. On peut aussi placer le morceau dans le creux de la main et ajouter l'eau pour fragmenter le palet au préalable.

    Rincer. Le ricinion évite vraiment  la sensation de gras.


    Teint de rose garanti.

     

    Substitutions

     

    *On peut remplacer l'argile rose par de la blanche, très douce. Je n'ai pas tenté avec du rhassoul, mais ça doit être jouable.

    * On peut remplacer la poudre de roses par une autre poudre de fleurs (lotus par exemple), à la condition  expresse qu'elle soit très très fine pour ne pas irriter la peau. On peut également choisir du miel en poudre, voire de l'avoine colloidale. Les amandes suffisent pour l'effet gommage.

    * On peut remplacer la poudre d'amandes par une autre poudre de fruits secs oléagineux (noisettes par exemple). Mieux vaut la préparer soi-même pour limiter l'oxydation.

    * On peut bien sûr varier l'HG, les HE; etc.

     



    24 commentaires
  •  

    Cette formule incarne pour moi le plaisir des échanges avec certaines de mes plus chères tambouilleuses …


    Michèle a publié récemment sur Potions un baume au gélisucre qu'elle m'a incité à tester en  démaquillant. Epatant d'efficacité. Mais plus de gelisucre en stock dans mes tiroirs;  impossible de refaire sa formule dans l'immédiat à moins d'aller chez AZ, or j'avais la flemme. De son côté,  Mlk m'avait offert du natpur. Je l'ai ressorti du placard avec les yeux qui brillent quand j'ai lu sa composition. Ce n'est pas celle du gélisucre, mais ils ont de sérieux points communs.


    INCI gelisucre: Glycerin, Prunus Amygdalus Dulcis oil, Sucrose laurate, Citrus Aurantium Dulcis fruit water

     

    INCI natpur: Glycerin (and) Sucrose laurate (and) Sucrose dilaurate (and) Sucrose trilaurate (and) Sorbitol

     Plus de variétés d'esters de sucre et pas d'eau de zeste d'orange douce ni d'huile amandes douces, ingrédients dont on peut ajouter des équivalents par la suite… 


     

    J'ai donc tenté l'expérience pour voir si j'arrivais à faire un démaquilant aussi efficace. 


    La formule:

     

    Sur 50g 

     

    *Natpur 10g (environ 20%, les % d'origine sont faussés car j'ai dû rajouter un soupçon d'eau) Biowell d'où provient l'ingrédient précise que l'on peut monter jusqu'à 80%.

     

    *Eau d’uriage: 4 g. J'avais calculé 3g à l'origine, mais c'était trop peu

     *37g macérat maison lys/rose dans olive bio avec vitamine E


    *6gtes HE lavande fine

    *12gtes extrait CO2 camomille matricaire

     

    J'ai choisi la lavande car le baume de Michèle, à la lavande, sent merveilleusement bon. Comme il pique un peu les yeux (il contient 1% d'HE), j'ai préféré compléter avec de l'extrait de camomille, l'un de mes ingrédients préférés tant il est apaisant et bien toléré. 

     

    P1000877.jpgLe baume n'est pas transparent comme celui au gelisucre.

     

    Le natpur doit se diluer d'abord en phase aqueuse avant d'être intégré à une phase huileuse.

    J'ai choisi un % d'eau à minima pour garder l'idée d'un gel huileux et me rapprocher du gélisucre. Lequel, avec une phase aqueuse intégrée si je puis dire, peut directement être incorporé à un corps gras. 

     

    Quand j'ai dilué la phase huileuse à peu dans la phase aqueuse, à ma grande surprise, ça a déphasé, même en mixant au fouet à cappucino (le bamix était trop gros pour la quantité réalisée). J'ai estimé qu'il y avait peut-être trop de gras. 

     

    J'ai donc décidé de stériliser un nouveau récipient pour préparer une petite phase aqueuse supplémentaire, ce qui prend au moins un quart d'heure.

     

    Juste avant de rajouter ce supplément (j'avais prévu 20g d'eau), à tout hasard, j'ai quand même remixé le mélange déphasé, et là, belle surprise, j'ai obtenu le gel tant convoité. J'en suis donc restée là. 

     

    J'ai surveillé férocement le baume du coin de l'œil, il n'a pas bronché.


    Je viens de me souvenir que dans mes tous premiers essais avec les sucro-esters (qui remontent à 2007! Voir ici), Copaiba m'avait à l'époque, devant mes échecs, conseillé de laisser gonfler le sucro-ester dans une phase aqueuse avant emploi. C'est donc peut être l'attente qui a changé le fiasco en réussite.

     


    J'ai testé ce baume sur peau humide. Il est un peu plus gras que celui au gelisucre; (j'ai utilisé de l'olive et Michèle du coco fractionné) mais une fois transformé en liquide lacté au contact de l'eau, il laisse le visage parfaitement net après rinçage.

     

    Je trouve ce produit très pratique: il en faut peu; il se conditionne facilement en mini-boite pour les voyages. Et, avec cette phase huileuse majoritaire, il me semble résistant.


    Merci les copines!


    20 commentaires

  • Après avoir utilisé tout l'été avec plaisir le démaquillant aux huiles, j'ai repris la formule au Regulat en la fignolant car elle est très agréable à utiliser et facile à ôter.


    J'ai apporté des modifications qui améliorent  l'efficacité et la texture.


    http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nature/fleurs/bariole/fleur_ani.gif Pourquoi utiliser du Régulat dans un démaquillant? Liquide bourré d'enzymes, il a un effet exfoliant certain. Son efficacité est telle que j'ai préféré baisser sa concentration dans la formule pour ne pas  trop solliciter la peau. Mais certaines le supportent coupé à moitié avec de l'eau en brumisation tonifiante/éclaircissante sur le visage.


    http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nature/fleurs/bariole/fleur_ani.gif J'ai ajouté de l'huile de graines de papaye renfermant également des enzymes -et donc  également  exfoliante- pour renforcer le pouvoir nettoyant puisqu'il n'y a pas de tensio-actifs dans la formule.


    http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nature/fleurs/bariole/fleur_ani.gif Pour les autres huiles, j'ai choisi sésame que j'apprécie énormément, noyau d'abricot régénérante, qui apporte finesse et légèreté, et le complexe d'orchidées sur tri glycérides, l'une des mes armes préférées (propriétés très hydratantes).


    http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nature/fleurs/bariole/fleur_ani.gifJ'ai remplacé l'aloès que j'emploie à longueur d'année par du gel de silicium très régénérant.

    J'ai modifié également le choix des extraits CO2, gardant l'argousier, très cicatrisant, mon préféré et ajoutant de l'extrait de grenade pour ses propriétés antioxydantes.


    http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nature/fleurs/bariole/fleur_ani.gifIl y a aussi:

    les élixirs de deux pierres vertes, chrysoprase et émeraude,  qui m'inspirent et sont décrits comme régénérants et harmonisants

    eau d'or, vitamine E et EPP , comme dans à peu près tout ce que je prépare pour le visage

    de l'arôme naturel de fraise des bois, juste pour le fun (mais ça ne sent pas grand chose à la dose employée; je suis restée prudente).


    http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nature/fleurs/bariole/fleur_ani.gifde l'He de géranium, l'une de mes préférées pour le visage en raison de ses vertus cicatrisantes et anti inflammatoires. Fraise des bois +géranium: je cherchais une note gaie.


    http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nature/fleurs/bariole/fleur_ani.gif et bien sûr du simulgel pour réaliser l'émulsion à froid. Avec un gramme de plus que dans la recette habituelle, j'ai obtenu une crème, très légère à l'emploi.


    J'applique sur peau mouillée, je laisse un peu pour que les actifs aient le temps d'agir, j'ôte avec un kleenex ou je rince à l'eau selon l'inspiration, un pschitt d'eau de peau et même pas besoin de crème de nuit tant le résultat est velouté.




    Démaquillant-crème papaye Regulat 


    Phase aqueuse

    2g Régulat

    68g eau de source

    3g glycérine

    3g gel de silicium G5

    3g eau d’or (Catalyons)
    5 gtes EPP

    4gtes élixir d'émeraude

    4 gtes élixir de chrysoprase

    10gtes arôme naturel fraise des bois

    Phase huileuse

    3g huile bio de graines de papaye

    11g huile bio de sésame blanc

    8g huile bio de noyau abricot

    4g complexe d'orchidées sur tri glycerides

    4 gtes vitamine E naturelle

    4 gtes extrait CO2 de grenade

     4 gtes extrait CO2 d'argousier

    2gtes HE géranium rosat


    4g  simulgel


    http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nature/fleurs/bariole/fleur_ani.gifDans un pot en verre stérilisé 10mn à l'eau bouillante vinaigrée:

    Mettre les ingrédients de la phase aqueuse, ajouter l'EPP, bien remuer,

    ajouter les huiles avec l'He de géranium

    terminer avec le simulgel,

    touiller avec une baguette par exemple

    puis fermer le pot et bien l'agiter, c'est pret.


    http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nature/fleurs/bariole/fleur_ani.gifC'est une formule inratable, très simple à faire mais qui parait sophistiquée en raison du choix des ingrédients. Comme j'utilise très peu de produits pour le visage, j'essaie, pour ceux que je prépare, d'imaginer des formules qui ont une action autant physique qu'énergétique.


    On peut bien sûr simplifier.`


    -En l'absence de Régulat, augmenter par exemple la quantité d'huile de graines de papaye, sachant néanmoins que le Regulat est l'un des éléments clef de ce démaquillant.


    -On peut supprimer l'eau d'or, que j'utilise pour ses propriétés très apaisantes, ainsi que les élixirs qui ont une fonction énergétique.


    -On peut remplacer le silicium par de l'aloès


    -On peut bien sûr varier les huiles.



    Liens


    http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nature/fleurs/bariole/fleur_ani.gif Sur  l'huile de graines de papaye, par exemple ici

    et ce qu'en dit (en anglais) le site d'Aromantic ici


    http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nature/fleurs/bariole/fleur_ani.gif Sur l'utilisation du Regulat en interne et en externe: ici


     Je  trouve les informations trouvées sur ce blog très intéressantes car elles mettent en garde sur l'utilisation du Regulat n'importe comment. Pour l'avoir testé (très peu… ) en interne, je recommande vivement de tenir compte de ces recommandations.



    24 commentaires

  • J'ai reçu récemment en cadeau un exquis démaquillant proche de cette formule… j'en ai  délaissé mon produit usuel… Du coup, emportée par l'audace, j'ai décidé de continuer à varier les plaisirs pour un temps et de trouver de mon côté une nouvelle formule estivale.

     Je voulais tenter une huile intégrant des tensio actifs pour jouer la douceur après exposition au soleil ( je pars bientôt… ).
    Je ne suis pas allée chercher loin. Je venais d'acquérir quatre tensio actifs pour réaliser du shampoing. Entre les quatre, mon cœur a balancé et j'ai fini par élire la mousse de babassu. Il y  avait des formules ici ou (je ne prétends pas être exhaustive… )

    http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nature/fleurs/jaune/dflow.gifL'huile démaquillante que j'ai mise au point est d'une simplicité enfantine. Elle renferme de l'huile de sésame en majorité car elle fait merveille sur les peaux fragiles, du macérat de lavande pour son parfum puissant et sa force réparatrice, du macérat de lys particulièrement apaisant, du complexe d'orchidée hydratant, plus deux ou trois bricoles pour booster ma recette et c'est tout.
    Pour la mousse de babassu, j'ai retenu la dose minimale suggérée par AZ pour cet ingrédient: 3%. Il suffit de tout mettre dans un flacon stérilisé.

    Il en faut très peu, l'huile se passe sur peau humide avec les doigts, elle se rince… et laisse un toucher très doux. Elle ôte très bien les poudres minérales que j'utilise à petites doses pour me maquiller. Ma panoplie vacances avance peu à peu.



    Huile démaquillante sésame-lavande-lys
     (sur 100g : pour les %, il suffit de convertir)

    71,4g huile de sésame (ou 71,4%)
    10g macérat de lavande sur olive (le Gatilier)
    10g macérat de lys sur tournesol (Laboratoire Combe d'Ase)
    5g macérat d'orchidée sur triglycérides (Of a Simple Nature)
    3g mousse de babassu (AZ)

    Environ O,6% d'ajouts:
    5gtes vit E (anti oxydant)
    10gtes extrait CO2 carotte (régénérant)
    2 gtes HE de géranium rosat (cicatrisant)


    http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nature/fleurs/jaune/dflow.gifComme il s'agit d'un produit à rincer, il ne reste pas longtemps en contact avec la peau, il me semble donc inutile de mettre beaucoup  d'actifs.
    On peut varier les huiles suivant ses goûts, en combiner plusieurs permet de varier l'apport en acides gras. 
    Je trouve intéressant d'intégrer un macérat huileux odorant pour le plaisir du parfum.






    37 commentaires

  • L'image “http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nourriture/desserts/tarte.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.J'aime bien me démaquiller de temps en temps avec un mélange très doux: moitié poudre d'amandes, moitié argile blanche; Il faut ensuite bien rincer pour ôter tous les fragments d'amandes si elles se sont pas mondées très fin. Je cherchais une façon plus commode d'employer ce mélange… je crois avoir trouvé… et le  transformant en gâteau. Comme je fabrique souvent des fondants poudrés à base de beurre de cacao, j'ai décidé de faire une tentative en m'inspirant de leur formule. Par ailleurs, j'ai vu que Lush proposait un démaquillant (assez mou), au nom délicieux (ange à fleur de peau), à base d'amandes, d'argile (mais aussi d'eau et de glycérine, donc je m'interroge sur la durée de vie de cette pâte sans conservateur).

    Amandes

    J'en ai blanchi la moitié 30 secondes à l'eau bouillante pour ôter facilement la peau. j'ai laissé l'autre moitié avec la peau et j'ai mixé le tout en gardant en peu de grain.

    Cire d'orange

    C'est celle de Zinette, extraite du zeste, très parfumée et aux propriétés émollientes.  Il y a plusieurs façons d'obtenir cette cire. Pour celle extraite du zeste, le
    process semble propre. Ma question néanmoins, c'est le contrôle des pesticides. J'espère qu'il est effectif, car cette cire n'est pas bio.

    Poudre de miel

    Je l'ai choisie pour son effet adoucissant et pour accentuer l'idée de dessert gourmand. Je ne suis pas toujours fan d'ajouts multiples, mais c'est une poudre intéressante quand on cherche des nuances odorantes sans recourir à des huiles essentielles. Néanmoins, le parfum du gâteau reste très discret.

    Argile blanche

    Ma grande amie, pour son pouvoir nettoyant doux.

    Vitamine E et EPP

    Contre l'oxydation des amandes très riches en graisses insaturées (vitamine E) et pour la conservation (EPP)

                                                           Petit gâteau démaquillant, avec les doses indiquées, j'ai pu en faire cinq.

    27 g beurre de cacao
    13 g argile blanche
    20g amandes bio réduites en poudre (dont la moitié émondées)
    7g poudre de miel
    0,5g cire d’orange (une grosse noisette)
    10gtes vitamine E liquide naturelle
    2gtes EPP


    J'ai mis tous les ingrédients (sauf l'EPP) dans un petit saladier au bain marie, et touillé avec une baguette. Il ne faut pas être pressé. Quand j'ai obtenu une pâte un peu épaisse, je l'ai versée dans les alvéoles d'une plaque en silicone (apès avoir rajouté l'EPP) et mis au froid avant de démouler sans problème. Le premier jour, ces petits gâteaux s s'emiettaient presque au toucher, puis ils ont continué à durcir. Je me demande même si une prochaine fois, je n'ajouterai pas un soupçon de karité, en diminuant d'autant le beurre de cacao pour fractionner plus facilement ces cakes à l'emploi. En revanche, leur fermeté les rend très pratiques pour les voyages.  

    L'image “http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nourriture/desserts/tarte.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Mode d'emploi

    Bien humecter la peau, rompre un petit morceau du cake, le ramollir entre les mains puis le passer doucement sur la figure. Bien rincer. La peau est plus douce  qu'avec le simple mélange argile+amandes en raison de la présence du beurre de cacao. Il en faut vraiment très peu pour se nettoyer le visage.



    31 commentaires

  • Depuis des mois, je cherche à fabriquer des émulsions cosmétiques à froid pour préserver l'efficacité des hydrolats et limiter l'oxydation des huiles, accélérée lors de leur chauffage. Ce qui signifie que je cherche des alternatives à la fameuse cire émulsifiante que j'utilise bien sûr parfois moi aussi.
    Edit: après quelques échanges d'informations avec Copaiba, j'ai appris que le sucroester envoyé avait été corsé par un épaississant cellulosique. Donc j'ai corrigé ce texte pour en tenir compte.

    L'image “http://perso.orange.fr/safran2b/Imini-gif7/lapin30.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs. Avec de la gomme xanthane, j'ai déjà pu fabriquer une gelée pailletée pour le corps très agréable mais légère. Je voulais une texture plus consistante. J'ai trouvé chez Copaiba le savant une variété de sucroester (corsé, comme je viens de le découvrir, d'un épaississant cellulosique) à utiliser à froid, mais mes premières expériences ont été un fiasco: au bout de quelques heures, j'avais un magnifique bi-phasé. Mes ingrédients que je conserve au refrigérateur étaient probablement trop froids, j'ai dû mal doser, etc.

    L'image “http://perso.orange.fr/safran2b/Imini-gif7/lapin30.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs. Hier, j'ai enfin réussi à produire un démaquillant possédant exactement la consistance que je recherchais: celle de la mayonnaise.
    La clé de la réussite: la combinaison de la gomme xanthane et du sucroester.
    Très doux, ce démaquillant ne renferme comme huiles essentielles (bois de rose, géranium et ylang) que celles contenues à petites doses dans une huile perilla-figuier bio achetée toute faite et incorporée à hauteur de 2%.  
    Par sécurité, j'ai dosé la gomme xanthane à 1%. Après réalisation, je suis persuadée qu'avec la moitié, ça devrait même suffire.

    Démaquillant vanille-rose aux huiles fines

    *La veille, verser dans un flacon stérilisé:

    58g d'eau de source,
    8g (une ampoule 10ml) de plasma de Quinton (regénérant)
    2g hydrolat de camomille allemande (anti inflammatoire)
    1g hydrolat d'ylang ylang (merveilleux parfum)

    *Saupoudrer de 2g de sucroester. Fermer le flacon, secouer. Laisser reposer une nuit. On obtient un gel épais et transparent.



    *Le lendemain: saupoudrer le gel de 1g de gomme xanthane, battre au petit fouet puis au fouet capuccino. Le gel s'épaissit davantage.

    *Puis ajouter en suivant les explications détaillées plus bas: `

    16g macérat huileux de vanille maison (dans huile de jojoba-argan-rose musquée-teinture-mère de lys)
    4g macérat huileux de rose maison (dans huile de jojoba-argan-rose musquée-teinture-mère de lys)
    2g d'huile argan bio (cicatrisante, nourrissante, etc.)
    2g d'huile de perilla-figue de barbarie bio (mélange pour la tonicité de la peau acheté tout pret)
    2g glycérine
    2g d'aloe concentré bio
    4gouttes d'extrait CO2 de carotte (régénérant)
    5gouttes Epp (extrait pépin de pamplemousse).

    * Chauffer très légèrement les ingrédients ci-dessus à 30° au bain marie (sauf l'extrait CO2 et l'EPP).
    Verser d'abord le macérat de vanille, fouetter très fort (mieux vaudrait un mixeur, mais je n'en ai pas d'assez petit pour l'instant). Au bout de quelques minutes, le mélange prend comme une mayonnaise. Ajouter les autres huiles une à une en mélangeant bien à chaque fois. Terminer par la glycérine, l'aloe, l'extrait CO2 de carotte et l'EPP. On peut bien sûr varier les huiles, mieux vaut conserver 70% environ de phase aqueuse si l'on recherche cette qualité de texture.


     
                Un démaquillant à la consistance de mayonnaise… (La tâche rose à gauche est le dos de  l'étiquette collée sur le bocal.)

    J'en ai mis en tube et conserve le reste au froid.
    La couleur est jaune banane; l'odeur où domine la vanille, délicieuse et la consistance très fine.

    L'image “http://perso.orange.fr/safran2b/Imini-gif7/lapin30.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Les sucroesters sont de nouveaux émulsifiants très doux, 100% biodégradables, adaptés aux peaux sensibles, développés au Japon, et déjà testés dans l'alimentation par exemple par l'iconoclaste cuisinier catalan Ferran Adria (sous le nom de sucro) pour faire ses "espumas".
    Voir ici pour plus d'informations sur les sucroesters. Copaiba m'a révélé que son laboratoire avait été le premier à utiliser des sucroesters japonais en cosmétique dès 2004.


    Aromazone vend également un sucroester (acheté, mais pas encore testé) à incorporer dans une phase huileuse à 60°.




    37 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique