• Eaux d'automne à Venise… et un baume pistache-cardamome

    Pour les impatientes…



    Des variations visuelles sur les eaux vénitiennes…


                                                  La lagune vue d'avion


                                       Le pont provisoire sur le Grand Canal pour la fête de la Salute, le 21 novembre


    Deux fois par an, on peut profiter d'un pont supplémentaire à Venise, pour la fête du Redentore en juillet et pour celle de l'église de la Salute, située dans le quartier de Dorsoduro.



                                                             Reflet dans un canal



    Et toujours pour les impatientes…




    la recette du baume pistache-cardamome.


    Voulant tester sous différentes formes l'huile de pistache, j'ai pensé bien sûr à un baume. J'ai suivi la formule karité-coco-acide stéarique qui donne des textures suaves. Si on choisit une huile de coco odorante, prévoir de la marier avec des huiles essentielles gourmandes, sinon le résultat peut être olfactivement bizarre (par exemple l'association avec des huiles "nordiques": pin syvlestre, pruche, etc; est très difficile à harmoniser). Ou alors, il faut  prendre son mal en patience et attendre l'évolution du mélange.

    J'ai composé ce baume un peu précieux comme un parfum, car je voulais sophistiquer l'association pistache-cardamome. J'ai marié la pistache avec l'amande et le macadamia pour l'effet "fruits secs oléagineux". J'ai joué la carte des fleurs capiteuses, un peu fruitées: rose (en macécat et en HE), jasmin (en macérat), néroli (en HE), j'aime bien les notes de petit grain en contrepoint pour aiguiser la rose ou le néroli. La girofle, c'est la note de "basse "pour la cardamome. Quant au C02 matricaire, j'en mets souvent dans les baumes pour ses propriétés apaisantes.

     


                                                       Quand on sent le baume dans son pot, il sent vraiment le fruit grillé. Mais son parfum se complexifie si on l'étale.


    Baume apaisant pistache cardamome


    46g de beurre de karité

    25g d'huile de coco

    6g de beurre d'amandes

    7g d'huile de pistache

    16g d'huile macadamia

    1g macérat huileux de rose

    2g macérat huileux de jasmin

    2g acide stéarique


    5gtes vitamine E

    7gtes HE de rose thé

    10gtes HE petit grain citronnier

    2gtes HE girofle

    15gtes HE cardamome

    7gtes HE néroli

    6gtes extrait CO2 matricaire



    Je me répète,  le parfum des baumes évolue vraiment avec le temps. Si on prévoit d'en offrir pour Noël mieux vaut s'y mettre assez vite.





    « Fin d'automne à VeniseDuo peau sèche: cérat crème et gâteau aux amandes »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 28 Novembre 2008 à 15:59
    Hum… Je viens juste d'en faire un pistache-coco vierge-cacao… Mais, pour ne pas compliqué encore ce mélange, je n'ai rien ajouté! Le tient dois être… Suave! Il faut vraiment que je me décide à visiter ton blog AVANT de faire des baumes! ;)
    2
    Vendredi 28 Novembre 2008 à 18:27

    J'aime beaucoup l'association rose/cardamome... HE de rose thé ? d'où vient cette merveille ?

    J'ai vu de l'huile de pistache en rendant visite au fiston dans un magasin près de chez lui, comme il m'a demandé ma liste du Père Noël, je vais mettre ça dessus ! ;)

    3
    Vendredi 28 Novembre 2008 à 19:24
    je pense queton mélange doit être drôlement gourmand aussi, Nin
    4
    Vendredi 28 Novembre 2008 à 19:25
    rose thé: toujours de white lotus aromatics… je m'y étais ruinée cet été…
    5
    Vendredi 28 Novembre 2008 à 19:30

    Patte, j'ai donc dû mal m'exprimer… je vais corriger; Ce que je voulaiis dire justement c'est que coco odorante+pruche, c'est vraiment zarbi, donc je ne le recommande pas forcemment. Mon beurre d'amandes sent vraiment l'amande. Le petit grain citron n'a rien  à voir avec le clémentine, il est beaucoup moins dominant, mais apporte une nuance verte que j'aime beaucoup (ce qui est moins le cas du clémentine).

    L'he de cardamome est vraiment proche , pour son parfum,  de l'épice que j'aime énormément. Au final, je trouve le mélange apaisant. La cardamome est très bonne contre les "crèves", c'est donc de saison.

    6
    Vendredi 28 Novembre 2008 à 19:36

    Je ne trouve pas les petitgrains écrasants... Tout est une question de dosage et d'association je pense.

    Venezia, je me doutais qu'il y avait encore du White lotus là dessous... ;)

    7
    Samedi 29 Novembre 2008 à 06:57

    La texture de ton baume semble particulièrement fine et onctueuse! J'aime beaucoup ces formules sans cire d'abeille avec force beurres, huiles solides et epaississants.

    Je remarque encore une fois l'audace et le caractère gourmand de tes parfums. Fleurs précieuses avec odeus d'amande/coco/pistache, il fallait oser.

    8
    Samedi 29 Novembre 2008 à 07:20
    J'allais oublier ma petite question Venezia. Je cherche à me procurer une bonne HE de néroli, avec un rapport qualité/prix interessant. Comme je vois que ta formule en contient, je me dis que tu auras peut-être des pistes ?
    9
    Samedi 29 Novembre 2008 à 09:21
    Merci Mlk, je trouve qu'en faisant des baumes, on apprend vraiment à travailler sur les compositions parfumées… donc je ne me lasse pas d'en fabriquer…
    10
    Samedi 29 Novembre 2008 à 09:24

    Pour le néroli, Malégria, je ne peux hélàs t'aider. j'en avais rapporté du Maroc, je venais de finir le flacon, et on vient juste de m'en offrir un autre, venu directement de Tunisie… je n'en n'ai jamais encore acheté en France. J'ai  une absolue de fleurs d'oranger très délicate, de white lotus aromatics (site américian merveilleux)… peut être regarde de ce côté? 



    11
    Samedi 29 Novembre 2008 à 15:29
    Trés chouet ce baume. Il s'utilise sur le visage ou sur le corps?
    12
    Lundi 1er Décembre 2008 à 13:40
    Holala, je sens que je vais en rêver de ton baume là ! ;-)
    13
    Mercredi 3 Décembre 2008 à 10:30
    c'est vrai que d'un lot à l'autre, les parfums varient énormément. Je suis aussi très étonnée de la variabilité des parfums selon leur degré de dilution (je suis en train de l'expérimenter avec un HE de géranium très puissante de white lotus armatics)
    14
    Mercredi 3 Décembre 2008 à 10:30
    Bonjour Earwen,

     avec toutes ces huiles essentielles, c'est vraiment destiné au corps et non au visage.
    15
    Mercredi 3 Décembre 2008 à 10:31
    je le trouve presque trop gourmand…
    16
    Mercredi 3 Décembre 2008 à 10:33
    Mes bicolores ont toujours leur chapeau vert, mais c'est dû, je pense, la spiruline . Michèle m'a donné de la pate de pistache, mais je ne l'ai pas encore eu le temps de l'expérimenter en savon.
    Abricot, ça peut être joli…
    17
    Mercredi 3 Décembre 2008 à 20:56
    bises
    18
    Jeudi 4 Décembre 2008 à 03:04
    Ah ah Michèle, je comprends enfin ton commentaire mystérieux. J'ai hâte.

    Venezia j'ai pris le temps de consulter white lotus aromatics et hmm il ne faudrait pas que j'y reste trop longtemps car entre tes commentaires élogieux et leurs frangipane, néroli et autres parfums captivants, voici beaucoup de belles promesses olfactives. White lotus demande un minimum de commande à 100$ Ups... Dur de résister à toutes leurs merveilles mais... je vais tâcher de resister quand même.  
    19
    Jeudi 4 Décembre 2008 à 21:12
    Je sais 100 dollars, c'est beaucoup, mais j'ai commandé quand le dollar était bas et surtout, pour pouvoir tester des merveilles qui deviennent abordables (grâce à la passibilité de commander dix échantillons de 2ml environ)
    20
    patte
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:39

    joli enchaînement entre les eaux Véniziennes et cette nouvelle version parfumée baumesque !

    Tu m'étonnes avec ta suggestion : coco odorante et he "nordique" comme la pruche. Je découvre chaque jour la pruche, j'ai dû mal à l'associer d'ailleurs et du coup, je l'utilse seule sur le plexus solaire et les poignets. (après un essai en synergie avec le nard un peu décevant. La pruche est tellement enveloppant et réconfortant. Mais j'ai vraiment dû mal à imaginer une associer avec la coco "gourmande"..

    Ton beurre d'amande sent il ? Le mien est assez neutre, si je ne l'associe pas avec de l'hv d'amandons de pruneau

    L'he de cardamone m'est inconnue. Elle est dynamisante : qu'est ce que cela donne au final avec l'he de ptit grain citronnier réputé comme apaisant ?

    Question : J'ai remarqué que les he de ptit grain, en particulier clémentine, dans une synergie, "écrase" toutes les autres. Est ce le cas ici ? Le jasmin, le néroli arrivent ils à se distinguer ? (surtout ici il y a 10 gte de pt grain)

    Merci à toi douce rêveuse

    21
    mlk
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:39

    Alors Venezia tes baumes et c'est contradictoire et "zarbi" tant ils sont généreux et pleins et harmonieux et langoureusement envellopants et douillets, que je me comporte comme une gamine de , allez 3 à 4 ans

    Nan c'est à moi, je veux pas partager et je gnognotes et j'économise enfin bref que du comportemental régressif et jouissif il faut le dire

    Mais bon les enfants ont des élans de générosité aussi, donc ... c'est très bonbon et je ne demande qu'à me laisser materner dans ces bonnes conditions

    22
    patte
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:39

    Merci pour ta réponse rapide vénézia !Je relis et c'est moi qui avait fait un superbe contresens au sujet de la coco et la pruche

    23
    Loulou
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:39
    Vénézia, tes baumes me font rêver!!! Puisqu'il est question de pistaches, je m'écarte un peu du sujet mais pour une bonne cause. J'ai testé la pâte de pistache dans un savon ce we et... mon savon est d'une couleur magnifique... abricot!!! J'attends pour vérifier l'évolution de la couleur.
    24
    michele
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:39

    Quelle délicate attention pour les impatientes. Tu nous gâte!

    Je n'imaginais pas la composition du baume si complexe. J'en ai encore mis ce matin et effectivement, ça a changé. Je ne saurais pourtant pas reconnaitre l'un ou l'autre des ingrédients si ce n'est le côté "noix grillée" qui sort en premier.

    Le glissant est agréable et fin, bref, j'adore mais je le préfère curieusement le soir au coucher; Peut-être est-ce l'effet du petit grain.

    Malegria, je trouve qu ec'est très difficile d'acheter du néroli sans le sentir auparavant. Certains sont très acides mais très corrects une fois dilués.

    J'ai reçu en cadeau un flacon de Pranarôm qui me décevait pur et en le diluant dans du jojoba, il a développé tout son potentiel en quelques jours.

    J'avais eu un néroli de Tunisie d'Herbes et Traditions superbe puis je n'ai pas pu me résoudre à en racheter car le dernier senti n'avait pas de finesse. C'est aussi ça le végétal!

    Malegria, je regrette de ne lire ton commentaire que maintenant...


    Merci beaucoup Venezia pour ces photos admirables. Tu es douée.

    25
    mlk
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:39
    Pour le plaisir et emplir mes mirettes un petit tour de manège enchanté
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :