• Inde: le plus gros banian du monde

    Il se trouve à Calcutta, dans un vaste jardin botanique (où manque cruellement l'étiquetage des végétaux), dans le quartier d'Howrah.

     

     

    Ce banian d'Inde (ficus benghalensis, banyan en anglais, appelé parfois figuier des banians) a plus de 200 ans et continue de s'étendre tranquillement à coup de racines aériennes vigoureuses.  Il appartient à la famille des moracées (comme le figuier ou le murier)

     

    Tout est dit dans wikipedia ou presque ici

     

    A ne pas confondre avec un autre banian, le ficus religiosa (ou pipal) de la même famille botanique que le ficus benghalensis, appelé aussi figuier des Pagodes. C'est sous un pipal -il a de plus petites feuilles que le benghalensis- que Bouddha connut l'illumination en méditant.

    *J'avais réalisé un élixir avec une feuille d'un ficus religiosus peut-être un descendant du pipal sacré, lors d'une précédente visite en Inde (voir ici), mais je n'arrive plus à mettre la main sur le flacon…


     

    BAMYAN-2.jpgL'ensemble de la voute, c'est le banian qui s'est installé hors de son enclos inital à gauche et couvre maintenant 1,5 ha. On peut donc s'y balader dessous.

     

     

    BAMYAN-3.jpgUne partie des vieux troncs

     

     

    BAMIAN.jpgune forêt à lui tout seul

     

     

    ARBRES 2Le jardin botanique possède d'autres arbres magnifiques…  ( sans feuilles, difficile  d'identifier!)

     

    Toutes les photos:  MC. J'avais oublié mon appareil le jour de cette visite que j'avais réclamée… 

    « Curd riceParfumeurs et marchands de thé à Calcutta »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 28 Mars 2012 à 19:49
    C'est très impressionant ! en effet, une forêt à lui tout seul...
    2
    Mercredi 28 Mars 2012 à 23:11

    C'est monumental ! la nature m'impressionne toujours tant elle peut sembler démesurée parfois. A l'image de l'Inde en quelque sorte où tout semble trop au premier regard et où pourtant chacun, chaque chose est à sa place. 

    Grazie per il bellissimo viaggio !

    3
    Jeudi 29 Mars 2012 à 15:02

    Venezia, en effet, impressionnant comme une plante peut se développer lorsque toutes les conditions sont réunies.

    4
    Jeudi 29 Mars 2012 à 15:56

    Ces arbres sont vraiment impressionnants. J'avais pris une photo d'un banian au Yunnan dont les racines avaient pris la forme d'un élèphant.

    5
    Vendredi 30 Mars 2012 à 13:15

    Que c'est beau!

    Je me souviens avec nostalgie de ta teinture de ficus. Bouddah te ferait-il une blague?

    6
    Vendredi 30 Mars 2012 à 19:51

    Quelle merveille !

    On reste sans voix (mots ...) devant ce spectacle impressionnant et tellement naturel.

    Il est là, on passe dessous, autour, il est là ...

    Merci à toi, merci à notre Terra Amata ...

    7
    Kat
    Dimanche 1er Avril 2012 à 11:12

    Comme Mlk, en voyant tes photos, je pensais à un monde féérique !

     

    8
    Mercredi 4 Avril 2012 à 08:40

    C'est presque un immortel…

    9
    Mercredi 4 Avril 2012 à 08:41

    C'est en Amérique du sud que je me suis sentie le plus écrasée par la nature… en Inde, c'est la foule qui m'impressionne

    10
    Mercredi 4 Avril 2012 à 08:43

    Comme il s'agit d'une espèce endémique, elle se plait d'autant plus. j'ai vu d'autres  superbes banians dans la région

    11
    Mercredi 4 Avril 2012 à 08:46

    J'aurais bien aimé le voir!!

    12
    Mercredi 4 Avril 2012 à 08:46

    Bouddha est aussi un farceur…

    13
    Mercredi 4 Avril 2012 à 09:45

    Irène,

    c'était troublant car difficile à réaliser qu'il s'agissait d'un seul arbre

    14
    Mercredi 4 Avril 2012 à 10:32

    Curieusement, on ne se sentait pas trop petit car c'était comme un "arbre dispersé!" j'ai beaucoup regretté de ne pas pouvoir embrasser le tronc originel, emprisonné dans l'enclos et peu visible

    15
    Mercredi 4 Avril 2012 à 10:33

    J'ai bien cherché mais je n'ai pas vu de trolls indiens dans les parages

    16
    mlk
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:12

    magique et impressionnant

    Mais du coup, on ne peut plus le serrer bien fort dans nos bras

    C'est une fôret enchanté à lui tout seul

    On doit se sentir un tout petit mais protégé et reconnaissant

    Le jeu serait de remonter à la genèse, qui est le père, dénouer cet énorme sac de noeuds

    Un arbre de contes fantastiques

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :