• Pour de futurs voyages, je voulais me préparer une crème pour le corps super hydratante, aux propriétés calmantes, mais aussi résistante aux variations de température. Bref, une potion magique à la fois soyeuse et costaud.


    De temps en temps, je vagabonde sur internet et quand je déniche une formule cosmétique qui m'inspire et/ou l'intrigue, je la mets de côté. En relisant ces recettes en réserve, j'en ai retrouvée une qui me paraissait proche de ce que je souhaitais faire, surtout si je m'amusais à la bidouiller et à la sophistiquer un peu. La source indiquée: 

    L'image “http://mamidoo.free.fr/html/gifs/animaux/insectes/abeille_04.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs. Beeswax Recipes From Super Formulas
    de: Elaine C. White, Valley Hills Press: Miss. 1993.

    La phase aqueuse est composée uniquement de gel d'aloes, l'émulsifiant est de la cire d'abeille, et il y a de l'huile de coco dans la formule initiale calculée en cups et ounces. Je l'indique ici pour montrer de quoi je suis partie… et sa grande simplicité peut intéresser. 

    «This is a great recipe that does not spoil easily without the aid of refrigeration. It makes about 2 cups of lotion.

    L'image “http://mamidoo.free.fr/html/gifs/animaux/insectes/abeille_04.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.
    1 cup of aloe vera gel
    1 teaspoon of lanolin
    1 teaspoon of pure vitamin E oil
    1/3 cup of coconut oil
    1/2 ounce of beeswax
    3/4 cup of almond oil
    Up to 1 and 1/2 teapoons of essential oil of your choice or more to prolong scent».

    En m’inspirant de mes récentes expériences baumesques, je me suis lancée. J’ai décidé d’ajouter de l’acide stéarique pour un toucher fondant, de diminuer la cire d’abeille au minimum. Avec ces deux co-émusifiants, j'ai fait l'impasse sur la cire émulsifiante, à la différence du lait aux agrumes, réalisé récemment, (qui renferme également de l'acide stéarique). J’ai légèrement ajusté les pourcentages des ingrédients et bien sûr affiné leur choix.

    Crème pour le corps à l'aloe

    80ml gel d'aloes
    2ml lanoline végétale

    26ml huile de coco
    5g acide stéarique
    2g cire abeille
     5 gouttes anti ox

    60ml d’huile végétale.
     j’ai choisi:
    -40ml huile de sésame (anti peau sèche)
    -3ml  huile d'andiroba (je l'utilise comme anti eczema sec, anti-inflammatoire)
    -10ml  macérat rose-laurier  (calmant)
    -2ml huile d'aguaje (anti oxydante, dénichée par Malégria en Amazonie péruvienne)
    -5ml  huile d'amandons de pruneaux (pour le parfum)

    15gtes EPP
    5g soothex (anti inflammatoire puissant à base d’extrait d’encens)
    20gtes extrait vanille
    30gtes HE ylang ylang
    15gtes He rose bulgare diluée
    5gtes HE santal
    5gtes élixir “calling all angels“
    3Ogtes mélange calmant d'extraits CO2 (à parts égales: rose musquée-calendula-argousier)

    .
                               La couleur jaune puissante est due au mélange d'extraits CO2 et à l'aguaje, orangée.

    L'image “http://mamidoo.free.fr/html/gifs/animaux/insectes/abeille_04.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs. Procédé

    *Mixer l'aloes et la lanoline
    *Faire fondre au bain marie coco+cire+acide stéarique+ anti ox. Rajouter ensuite le reste des huiles.
    *Verser en filets sur l’aloes en mixant, comme pour faire une mayonnaise. Après un état intermédiaire un peu bizzare, ça prend assez vite en crème, arrèter quand ça a pris.
    Rajouter le reste des ingrédients en mixant de temps en temps, mettre en flacons (pompe éventuellement).

    L'image “http://mamidoo.free.fr/html/gifs/animaux/insectes/abeille_04.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs. La consistance est ferme, mais pas trop. Il faut pas mal parfumer pour neutraliser la fadeur de l’aloes. Sur la peau, le résultat est vraiment impeccable. C'est très hydratant, pas gras, pas de trace blanche, et on obtient un petit effet film très agréable. Surprise inattendue:le mélange corsé d'anti inflammatoires a calmé une douleur à l'orteil. Donc, un regret: de ne pas en avoir assez préparé…



    30 commentaires

  • Je ne mets pas souvent de recettes d'émulsions sur ce blog, … ce qui ne signifie pas que je n'en fais pas… mais comme on trouve un peu partout d'excellentes formules, je ne trouve pas franchement nécessaire de publier les miennes… 

    L'image “http://pagesperso-orange.fr/safran2b/Imini-gif7/oiseau30.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Néanmoins, je fais une grande consommation de laits pour le corps, j'en fabrique donc souvent en cherchant des textures un peu fluides et des parfums suaves. Relisant une fois de plus le livre de Donna Maria : Making aromatherapy creams & lotions (Storey books), je me suis laissée tenter par l'une de ses préparations, et j'ai essayé de résister au plaisir… de trop la modifier.
    Elle s'appelle the velveteen habit et promet un parfum merveilleux.


    Lait d'agrumes pour le corps

    Phase huileuse`
    5g huile d'inca inchi (merci, Malegria)

    5g huile amandons de pruneaux
    5g huile de sésame
    5g huile de pépins de citrouille
    16g huile de coco
    10g beurre de mangue
    10g cire émulsifiante végétale
    4g acide stéarique

    Phase aqueuse
    120g hydrolat d'ylang ylang
    50g eau d'iceberg (eau très peu minéralisée)
    20 g  aloe concentré
    4 g  glycérine

    Troisième phase

    40gtes HE (huile essentielle) bergamote
    20gtes HE santal
    10gtes HE orange sanguine
    15gtes extrait CO2 carotte
    2gtes HE patchouli
    6gtes HE  rose otto diluée
    10gtes élixir de fleurs d'Alaska Calling all angels

    15gtes extrait de pépins de pamplemousse.

    Procéder comme pour faire une émulsion, en veillant à ce que la phase aqueuse soit bien à la même température que la phase huileuse, sinon, ça tourne comme une mayonnaise ratée.  

    L'image “http://pagesperso-orange.fr/safran2b/Imini-gif7/oiseau30.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Ce que j'ai modifié par rapport à la formule de Donna Maria:

    *Dans la phase huileuse: Donna Maria suggère 20 grammes d'huile d'amandes douces, j'ai préféré panacher les huiles, en privilégiant noyau et graines pour me rapprocher de l'amande, y compris la touche péruvienne d'inca inchi (extraite de graines et appelée aussi fausse cacahuete).

    *Dans la phase aqueuse: Donna Maria propose 170g d'hydrolat d'ylang ylang. J'en ai mis 120g, complétés à l'eau d'iceberg, car l'hydrolat d'ylang que j'utilise, celui de Bio Mada, est particulièrement odorant. Par ailleurs, elle met 20g de gel d'aloe, j'ai préféré mettre de l'aloe liquide, plus concentré.

    *Dans la troisième phase: j'ai choisi l'huile essentielle d'orange sanguine, au parfum plus chaud que la simple orange. Donna Maria incorpore 6 gouttes d'absolue de cire d'abeille, je n'en n'ai pas, (et il y a une note très amande avec l'amandon de pruneau) j'ai mis à la place, pour le soin, 15 gouttes d'extrait CO2 de carotte. Elle propose 2 gouttes d'absolue de rose, j'ai mis 6 gouttes d'huile essentielle de rose otto diluée.
    J'ai rajouté également 15 gouttes d'extrait de pépins de pamplemousse pour la conservation,  j'ai hélàs oublié l'anti oxydant (heureusement que mes préparations filent vite… ), et j'ai aussi versé une dizaine de gouttes d'un élixir de fleurs d'Alaska dont le nom me ravit. Il s'appelle Calling all angels, et j'en rajoute parfois à mes laits corporels pour son petit effet de bouclier psychique si je puis dire.



    L'image “http://pagesperso-orange.fr/safran2b/Imini-gif7/oiseau30.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Résultat: j'ai obtenu un lait particulièrement fluide lors de la fabrication. Ensuite il a pris juste assez pour être facilement étalé et vite bu. Le parfum est vraiment délicieux dans une note agrume-épicée… et les proportions sont à retenir car la consistance me semble vraiment parfaite, c'est la raison pour laquelle j'ai choisi de publier la formule. J'ai battu au fouet à capuccino et non au mixer. Donna Maria parle d'une crème. C'est plutôt un fluide qui embaume.

    L'image “http://pagesperso-orange.fr/safran2b/Imini-gif7/oiseau30.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Le quatuor de choc d'huiles anti peau sèche

    Huile d'amandons de pruneaux: odeur prenante d'amande amère, riche en vitamine E, recommandée pour les peaux sèches et matures. informations ici: (en anglais… )
    Huile de sésame: j'en ai déjà parlé ici, pour peaux sèches également et tempéraments Vata, en ayurveda.
    Huile de pépins de citrouille: riche en vitamine E et raffermissante. Voir ici
    Huile d'inca inchi: Malégria vous dit tout sur cette huile anti peau sèche ici.

    Attention: ce lait contient des huiles essentielles d'agrumes, très photosensibilisantes. Ne pas s'exposer au soleil si on en applique sur la peau. C'est donc plutôt un lait d'hiver.


    PS: Dans un commentaire récent laissé sur ce blog, Catherine a souligné les propriétés anti rides de l'huile essentielle d'orange…  Ce message a peut être agi comme une injonction subliminale pour que je me mette à confectionner ce lait  …



    42 commentaires
  • L'été, frivolité…   j'aime briller au soleil - même quand il n'y en a pas… je suis donc une inconditionnelle des paillettes bling bling.

    L'image “http://perso.orange.fr/safran2b/SmiliesKaos/pompom-jaune.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs. Seulement, l'huile à paillettes maison, je me méfie car sans silicones ou autres ajouts chimico-techniques, les paillettes ont tendance à s'agglutiner obstinément et étaler l'huile devient une épreuve de patience si on veut éviter les zébrures.
    J'ai donc préféré tester une gelée. J'ai cherché un peu partout des formules car je fabrique rarement des gels. Je suis partie de la recette de base proposée par le site anglais Aromantic où je commande souvent des ingrédients de qualité.

    L'image “http://perso.orange.fr/safran2b/SmiliesKaos/pompom-jaune.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Je voulais en plus:

     - une gelée colorée pour renforcer l'effet glam'.
    J'ai donc choisi d'ajouter un peu d'extrait huileux d'argousier, très puissant colorant, par ailleurs merveilleux cicatrisant (notamment mélangé à l'aloe).
     -j'ai aussi sélectionné deux extraits CO2 pour leurs propriétés bienfaisantes mais également pour la touche colorée qu'ils apportent. J'ai nommé carotte et calendula.

    -un parfum doux-chaud
    Une association me trottait dans la tête ces derniers temps. Lors d'essais assez lointains, j'avais remarqué que l'HE de myrrhe s'accordait très bien avec le chocolat en apportant une tonalité chaude. J'ai pensé que l'encens, dans la même gamme olfactive que la myrrhe, pouvait lui aussi se marier avec Mr cacao. Comme je médite un parfum rose-chocolat, j'ai imaginé un ménage à trois avec un hydrolat de rose particulièrement parfumé, de l' huile essentielle d'encens (celle de Florame dont j'apprécie beaucoup l'odeur) et un arôme chocolat (bio, d'Aromantic).
    L'huile essentielle d'encens (boswellia carterii) est anti peau sèche et anti-rides, ce qui ne gâte rien… et l'hydrolat de rose (légèrement) anti-rides également.





    L'image “http://perso.orange.fr/safran2b/SmiliesKaos/pompom-jaune.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs. Et voilà, le tour est joué. La couleur est magnifique, l'odeur douce à souhait, les ingrédients font une peau de bébé, et la consistance est agréable sur la peau qui boit la gelée tout de suite. Il faut juste prendre le gel avec une spatule propre car je n'ai mis que de l'extrait de pépins de pamplemousse comme conservateur (avec quand même près de 2% d'HE et d'extraits CO2). Un petit bémol: malgré l'aspect très nacré du produit fini, l'effet paillettes reste discret (sans faire de plaques). En revanche, le gel rechauffe la couleur de la peau.

    Gelée pailletée pour le corps rose encens chocolat

    40ml eau de source
    42ml hydrolat de rose de Damas
    1 gramme gomme xanthane

    Saupoudrer délicatement la surface de l'eau mélangée à l'hydrolat avec la gomme en poudre. Touiller très vigoureusement au petit fouet puis au fouet capuccino

    Rajouter, en touillant entre chaque ajout:

    10ml aloe vera concentré
    2ml complexe hydratant NFF
    0,5 ml huile de pulpe d'argousier
    2ml huile argan

    en gouttes
    10gtes extrait pepins pamplemousse
    10gtes extrait CO2 calendula
    10gtes extrait CO2 carotte
    30gtes HE encens
    30gtes arome (bio) chocolat

    2 cuillérées à café de paillettes or



    23 commentaires

  •                  Le ciel est enfin au bleu presque fixe. La peau nue va être de sortie… la plus douce et parfumée possible… Au menu de dimanche donc: la confection d'un lait velours pour le corps.

    J'ai gambergé devant mes flacons, pour les proportions me suis inspirée d'une formule de Pescalune (elle-même inspirée par le Lutin, elle même inspirée d'une Bergamote québecoise, elle même… après, je ne sais plus, c'est la ronde des recettes…)  et fignolé le parfum.

    Proportions générales
    80 grammes pour la phase huileuse
    120 grammes pour la phase aqueuse
    + rajouts en troisième phase, non comptabilisés dans ce calcul.
    J'ai limité la dose de beurre de cacao à 10 grammes pour avoir un maximum de fluidité.



    Phase huileuse
    J'ai fait un bon cocktail d'huiles: macérat de calendula dans huile de tamanu (fabrication personnelle), olive, noyau de pèche, baobab, chaulmogra (huile chère à Bluetansy), beurre de cacao
    + 5g cire émulsifiante+ 10 gouttes  de vitamine  E. J'ai chauffé au minimum au bain marie, juste pour dissoudre les billes de cire émulsifiante plutôt récalcitrantes.

    Phase aqueuse
    Une ampoule de plasma de Quinton (et oui, Pescalune… ), silicium organique(restructurant et cicatrisant), gel d'aloe vera, hydrolats d'encens et de ciste (adoucissants et cicatrisants), eau distillée.
    J'ai versé -et fait prendre au fouet à capuccino- la phase aqueuse dans la phase huileuse… opération effectuée dans un petit seau à glaçons en cristal, c'est tout ce que j'ai trouvé comme récipient  de forme et de taille correctes…


    Troisième phase, incorporée après la prise de l'émulsion
    extrait CO2 de calendula (calmant), extrait de pulpe d'argousier (pour la couleur, le lait est jaune banane, cicatrisant), sea silk végétal (pour la douceur), 20 gouttes pépins de pamplemousse

    Les huiles essentielles
    85 gouttes au total: encens, ylang ylang, nard, poivre. Le parfum capiteux de l'ylang est tempéré par l'accord résineux encens-nard, et la note boisée du poivre, ce qui donne un fond presque réglisse.
    Leurs propriétés cosmétiques et curatives: ylang, anti-inflammatoire, encens: anti-peau sèche, anti-rides, nard: apaisant, poivre: contre les douleurs musculaires.



    Je l'ai testé hier. Verdict: le parfum, délicieux, tient bien, la peau est toute douce, aucune sensation de gras. Je suis ravie … la grenouille pourra peut être devenir une princesse… au petit pois. L'image “http://soleilimg1.free.fr/gifs/fantastique/divers/diver026.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.

    7 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique