• Mauve: entre bleu et vert

    Une démonstration de la splendeur mystérieuse des fleurs.
     
    L'image “http://pagesperso-orange.fr/safran2c/Imini-nature/Fleur-078.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs. Je prépare des infusions de mauve pour calmer estomac récalcitrant ou gorge irritée. C'est un merveilleux émollient. En général, je me contente de laisser tomber les fleurs dans de l'eau frémissante. Séchées, elles sont d'un ton violet indigo soutenu. J'éteins après quelques secondes et j'attends dix minutes avant de filtrer et de boire. Le goût n'est pas spectaculaire mais le breuvage très efficace. Néanmoins, je n'avais pas le souvenir d'une potion à l'apparence mémorable.

    Pourquoi ai-je une fois de plus ouvert le livre de Jean Palaiseul: Nos grands mères savaient (livre de poche) … je ne sais pas (mais je ne suis pas grand mère… juste grand tante).

    J'ai donc suivi, pour changer, le making of qu'il préconise… et je n'ai pas été déçue.


                           Après dix minutes de macération à froid, les fleurs commencent à peine à se décolorer

    L'image “http://pagesperso-orange.fr/safran2c/Imini-nature/Fleur-078.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Placer 10mn les fleurs dans l'eau froide. Quand on les saisit, elles font un incroyable bruit de soie froissée. Ce sont des plantes préparées par Altaïr, de merveilleux producteurs.
    Au bout de ce temps, (je mets un minuteur pour ne pas oublier… ) les pigments bleus des fleurs commencent à se diluer peu à peu dans l'eau, ils dessinent des trainées de peinture céleste…


         On voit, autour de la fleur de gauche, les pigments se diluer dans l'eau

    L'image “http://pagesperso-orange.fr/safran2c/Imini-nature/Fleur-078.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Ensuite, prescrit Palaiseul, faire chauffer et arrèter juste avant l'ébullition. Là, j'assiste à une nouvelle métamorphose: l'eau a viré au bleu des mers du sud (du nom d'une couleur pour l'encre des cartouches, qui parlera à ceux qui ont pratiqué le stylo encre).
     

                                             Au bout de dix minutes d'infusion à chaud, passage au vert
    L'image “http://pagesperso-orange.fr/safran2c/Imini-nature/Fleur-078.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Laisser infuser 10mn à couvert. Nouvelle découverte: l'eau devient verte tandis que quelques pigments finissent se dissoudre dans le liquide. En général, une infusion de fleurs est prète quand les pétales ont rendu leur couleurs.


                Les pétales n'ont pas encore cédé tous leurs pigments

    En fin de course, ils ressemblent à des papillons étalés au fond de la casserole…



    L'image “http://pagesperso-orange.fr/safran2c/Imini-nature/Fleur-078.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.et l'infusion à la potion magique de la fée Emeraude.

    « Rio, Brésil: art de la récup/art et récupDéodorant parfumé santal-… patchouli »

  • Commentaires

    1
    Samedi 17 Novembre 2007 à 21:30
    C'est beau l'infusion de felurs de mauve, j'aime bien !!
    J'avais tenté de colorer un savon avec, mais ça n'a pas marché...
    2
    Samedi 17 Novembre 2007 à 22:15
    Trés joli ces changements de couleurs !
    3
    Dimanche 18 Novembre 2007 à 15:16
    Quel curieux breuvage !
    4
    Dimanche 18 Novembre 2007 à 15:38
    Je crois que je vais essayer très bientôt. Merci ;-)
    5
    Dimanche 18 Novembre 2007 à 22:27
    la couleur de l'infusion est magnifique, mais en même temps "légère".
    6
    Dimanche 18 Novembre 2007 à 22:28
    ce qui m'a fasciné c'est vraiment ce passage radical du bleu pur au vert gazon.
    7
    Dimanche 18 Novembre 2007 à 22:29
    merci chère Lippia, ça adoucit un peu le soudain froid hivernal…
    8
    Dimanche 18 Novembre 2007 à 22:29
    ça a un vrai goût… de tisane.
    9
    Dimanche 18 Novembre 2007 à 22:30
    la mauve est efficace pour tout un tas de bobos…
    10
    Dimanche 18 Novembre 2007 à 22:31
    Moi non plus, Michèle, je ne préparais pas les mauves ainsi … je vais d'ailleurs tenter avec d'autres fleurs.
    11
    Dimanche 18 Novembre 2007 à 22:31
    voyage rouge… ou peut être rose…
    12
    Lundi 19 Novembre 2007 à 23:09
    La mauve (Altaïr aussi, achetée chez Anthyllide un jour que j'allais déjeuner avec toi, d'ailleurs...), je la mélange avec de la rose et de l'hibiscus, parce qu'effectivement le goût est assez bof. Mais les couleurs que tu nous montres, c'est enchanteur... Et cette encre, j'en ai encore une vieille pochette au fond d'un tiroir...
    13
    Jeudi 22 Novembre 2007 à 08:16
    j'ai le souvenir d'adorables balluchons de tisane préparés  par tes soins…
    14
    Mardi 27 Novembre 2007 à 18:07
    C'est superbe...moi, je ne fais que le boire, là entre autre http://iam-like-iam.blogspot.com/2007/02/la-tisane-de-mauve-et-recommandations.html
    15
    Mardi 27 Novembre 2007 à 18:53
    merci pour le lien … et pour ton blog dont j'apprécie beaucoup le contenu très eclectique
    16
    Lundi 17 Mars 2008 à 09:39
    j'apprecie bcp toute ta categorie sur la botanique! c'est sur: je reviendrai! lol
    17
    Lundi 17 Mars 2008 à 21:22
    c'est une catégorie que j'aimerais bien étoffer…
    18
    Lippia
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:42

    Un pur moment de poésie végétale...   :-)

    19
    michele
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:42
    Les grand'tantes aussi savent!
    Mais c'est peut-être moins glamour comme titre.

    C'est superbe, on dirait une menthe à l'eau.
    A  te lire, je remarque que ça parait évident de laisser les fleurs macérer dans l'eau froide pour qu'elles se réhydratent avant l'ébullition.
    Et je ne le fais jamais.

    Merci beaucoup pour cette poésie autour de l'infusion. On rentre dans la saison.
    20
    Jasméroli
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:42
    Délicat voyage au pays des couleurs. On vient de me rapporter des Roses de Provins d'Altaïr, je vais me faire un petit voyage vers le rouge. Merci...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :