• Parfum pur vetyver

    La recette est d'une simplicité radicale. Le seul ingrédient un peu délicat est… la patience: j'ai attendu deux ans avant de filtrer le mélange.
    Je voulais donc faire pour un amoureux du vétyver une eau mono senteur.

    Je suis partie de la recette de base de Nerys Purchon que j'utilise en général pour préparer des macérations parfumées: un mélange d'eau déminéralisée, de glycérine et d'alcool. Néanmoins, j'ai utilisé de l'alcool à 96° plutôt qu'à 40° (vodka) pour concentrer l'extraction, enfin je l'espère. Pour le reste (la dose de teinture de benjoin, dont le rôle est de fixer les senteurs) j'ai tenu compte de ce que disait Lili Oh la virtuose sur l'un des forums de cosméto (Qui sait ce qu'elle est devenue? Son blog, hélàs, n'existe plus après être resté longtemps au point mort): teinture de benjoin et huiles essentielles à parts égales.

    Parfum pur vetyver

    160 ml alcool à 96°
    8 cuillérées à café d'eau distillée
    1 cuillérée à café de glycerine végétale
    126gtes HE vétyver
    126gtes teinture de benjoin (fixatif)


    Mettre à macérer le mélange dans l'obscurité (un placard par exemple) … et oublier le flacon en prenant soin de le dater quand même.
    Quand l'odeur semble fine, sortir le flacon de sa remise et le laisser une nuit au congélateur. On appelle ça "glacer" un parfum. Ça permet de précipiter d'eventuelles impuretés. Le lendemain, filtrer sur papier. C'est presque prêt.


                                                 Le concentré de parfum vient juste d'être filtré

    Ensuite, il suffit de couper le liquide concentré avec de l'alcool à 96°, un peu d''eau déminéralisée, distillée ou même d'hydrolat selon le degré de concentration choisi. Un parfum titre environ à 80-85°, avec jusqu'à 40% de concentré parfumé. Une eau de parfum est plus légère, et une eau de toilette, plus light encore.

    Je ne l'ai pas encore dilué, mais ce concentré de pur vetyver sent merveilleusement… la racine de vetyver avec une pointe citronnée quasi évanescente, sans trace de l'odeur vanillée du benjoin. En deux ans, il a eu le temps de s'effacer discrètement.



    Le blog de Lili Oh n'existe plus. J'ai trouvé une interview où elle raconte un peu sa façon d'orchestrer ses parfums ici
    Lors du premier -et unique swap- auquel j'ai participé, j'avais reçu d'elle une eau d'orange sucrée, baptisée Sucre d'orange d'ailleurs, dont j'ai gardé sentimentalement un léger fond.

    On peut utiliser cette technique simplissime avec d'autres huiles essentielles bien sûr. Une des conditions du succès: une huile essentielle dont le parfum supporte la solitude. J'imagine volontiers un traitement semblable pour du patchouli ou de la rose.


    « Pâte de jujubes et de dattes fraîches pour l'automneTeintures alcooliques (suite) »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 9 Octobre 2008 à 11:12
    La résurrection du bel-au placard-dormant... Cette huile essentielle est vraiment une de celles qui gagnent à une maturation longue.

    Rien à voir, mais as tu modifié la configuration de ton blog ? Je ne peux plus poster de commentaires en dehors de la page d'index du blog. Pour mettre un commentaire sur un ancien article, c'est fastidieux. Un coup fourré d'over blog ?
    2
    Jeudi 9 Octobre 2008 à 20:10
    non, je n'ai rien touché, mais tu n'es pas la seule à me signaler qu'il est difficile de laisser des messages… et sur mon écran, je n'ai pas trace de changements…
    3
    Jeudi 9 Octobre 2008 à 20:18
    Je pense que cette technique vaut mieux pour une seule He. avec pluieurs, il faut faire des essais, ajuster… donc eventuellement augmenter la quantité de benjoin: plus d'abandon possible… et par ailleurs, comme plusieurs he font des synergies complexes ensemble, c'est moins la peine de laisser aussi longtemps; si tu fais une macération dans une bouteille fermée avec un bouchon de liège, l'air pénètrera,… et sortira aussi  il y aura concentration et oxydation, ce qui entrainera des modifications  différentes.
    si tu coupes avec beaucoup d' hydrolat tu diminueras le degré d'alcool, je ne suis pas sure que ça tienne autant; c'esr ce qui se passe avec les brumes de maison.

    les miennes ne sentent pas du tout l'alcool, je les fais à 40°.
    4
    Jeudi 9 Octobre 2008 à 20:19
    théoriquement, le glaçage fixe le parfum. comme j'ai expliqué en répondant à Patte, avec plusieurs HE, les manipulations sont différentes en raison de l'ajusetmeent progressif… difficile d'oublier un flacon au fond d'un placard…
    5
    Jeudi 9 Octobre 2008 à 20:20
    mais une fois qu'on a oublié… il ne s'agit plus de patience… mais de mémoire: pour se souvenir où le flacon a été rangé…
    6
    Jeudi 9 Octobre 2008 à 20:20
    merci Mlk la poète
    7
    Dimanche 12 Octobre 2008 à 07:40
    mlk, je gamberge je gamberge, mais avec toutes ces virtuoses du savon en ligne, ça va rude pour  être à la hauteur…
    8
    jp
    Dimanche 12 Octobre 2008 à 08:39
    sais tu comment on fait de l'HE de vetyver ? car j'en multiplie ici comme couvre sol anti érosion des talus du jardin, et après 3 ans la plante est belle et fournie, ça pousse bien.
    On doit laisser sécher la racine quelques années avant de faire l'HE si je me souviens bien
    on disait que comme l'iris, ce séchage était une phase importante pour une bonne qualité ?
    Peut être peut on commencer ensemble une eau de vetyver avec lance ment en 2013 ?
    Ce sera un vetyver 100% non traité
    9
    Dimanche 12 Octobre 2008 à 11:15
    Hmm j'imagine bien ce traitement pour de la rose.

    Venezia, je suis contente, je peux enfin mettre un commentaire! Ca ne voulait pas...

    Merci pour cette superbe technique inconnue (mais où vas-tu chercher cette originalité sans cesse renouvellée?), glacée, terrible de patience, minimaliste et sophistiquée à la fois.
    10
    Dimanche 12 Octobre 2008 à 20:24
    je sais hélàs, qu'il est parfois difficile de poster sur ce blog. je vais essayer de me renseigner auprès des administrateurs.

    Je pense que toutes les He aux parfums complexes (ce qui est le cas du vetiver: plus de 150 composants ou de la rose, ben plus encore) devrianet bien s'en sortir avec ce traitement…
    11
    Mardi 14 Octobre 2008 à 22:25
    Ça y est, le résultat a été testé in vivo, et je suis ravie, le pur vetyver (que finalement je n'ai pas dilué… ) tient toute la journée; le benjoi fonctionne vraiment bien comme fixaitif, refais des ssais sans souci, Loulou, meme en patientant moins longtemps, ça marche.
    12
    Mardi 14 Octobre 2008 à 22:26
    merci mlk pour tes encouragements poétiques et indulgents…
    13
    Jeudi 16 Octobre 2008 à 20:42
    J'ai aussi pensé à un enlèvement très romanesque de Lili Oh par des pirates du benjoin…
    14
    Vendredi 17 Octobre 2008 à 09:03
    Catherine, merci pour ces précisions. Je suis allée voir sur le forum d'over-blog lire un peu ce qui se dit sur le problème des commentaires. J'avais introduit une ligne de plus dans le haut de la page (index cosmétique) c'est peut être ça qui a pu faire trop descendre la ligne d'"ajouter un  commentaires".J'ai donc réduit en haut. Le problème, c'est que sur mon écran, tout est normal. Donc dis moi si mantenant, tu peux poster plus facilement.

    Patchouli-lavandin, c'es vraiment une excellente idée, la lavande apaise le patchouli… hum, ça me donne des idées avec un patchouli indien…
    15
    Vendredi 17 Octobre 2008 à 09:05
    Patte, je viens de bidouiller ma page d'accueil, j'espère que ça va faciliter pour les commentaires.
    Je trouve qu'il y a au premier abord une note très légèrement citronnée. Qu'en penses-tu?
    16
    Samedi 18 Octobre 2008 à 23:30
    merci Catherine
    17
    Samedi 18 Octobre 2008 à 23:31
    un parfum comme le reste, doit s'apprivoiser…
    18
    Dimanche 23 Novembre 2008 à 16:12
    essayer avec de l'alcool à 90° acheté en pharmacie.
    19
    Dimanche 23 Novembre 2008 à 19:00

    surtout pas de l'alcool camphré!


    Il faut juste demander en pharmacie -si tu habites en france- de l'alcool à 90°.

    20
    Lundi 24 Novembre 2008 à 08:30
    Patte, tu vois ce qui te reste à faire: t'armer d'un peu de patience et te lancer toi aussi dans une macération (je pense qu'en attendantt un an, tu aurais déjà quelqeu chose de pas mal du tout);
    21
    Mardi 25 Novembre 2008 à 16:23
    Là, tu me poses une colle. Tu ne crois pas que c'est plutôt une question de température?
    22
    Jeudi 27 Novembre 2008 à 07:34
    boules de gommes parfumées … quel luxe :P
    23
    Jeudi 8 Janvier 2009 à 14:51
    Je passe par ici poser mon interrogation du moment..
    Et c'est en cherchant où placer mon commentaire sur ton blog que je viens de m'apercevoir que tu n'as pas de baume au vétiver..
    Cela rejoint peut être mes déceptions..
    En effet, j'ai multiplié les essais pour me faire un baume très vétiver (décidement, c'est mon parfum !). Or, autant mes narines fretillent avec une crème au vétiver, autant sous forme de baume, elles déchantent !
    De même que je savoure une simple huile de massage au Vétiver
    Avec la formule baume, l'odeur est très lourde, comme si les beurres et en particulier le parfum particulier du karité, alourdissaient l'ensemble
    Je suis très intéressée de connaître ton avis sur ce sujet Princesse des Baumes et amie du vétiver


    24
    Jeudi 8 Janvier 2009 à 16:39
    J'ai faitte merveilleuses chantillys de karité parfumées au vétyver (le plus souvent  avec une pointe de lavande et d'encens) et çasent très bon, (en tu cas je trouve). J'en emporte toujours un peu en avion (car ça enracine, pas mal quand on est en l'air… )

    Sinon, je ne fais jamais de baumes avec une seule HE (sauf une mini goutte de lavande  ou de camomille dans les baumes pour bébés). Il y a un baume que j'aime beaucoup et que je refais souvent, c'est  le stop creve aux huiles malgaches et au vetyver, où le parfum du vetver est présent avec pas mal d'élégance -et de discretion-. Si tu veux exalter le vetyver dans un baume, ne le mets pas tout seul.Il se complexifiera si tu lui adjoins un copain… n e cerait-ce que de la lavande,  ou lavande-encens. 
    25
    Catherine
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:39
    Pour le coup c'est vraiment de la patience l'ingredient principal ! mais le résultat a l'air d'être bien satisfaisant. Je ne connaissais pas la notion de "glacer" le parfum, merci pour le renseignement.
    Je garde cette méthode précieusement. Merci et bisous.
    26
    mlk
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:39
    Une Princesse, fée, sorcière
    Sur le berceau d'un jouvenceau
    s'est penchée
    A parcouru le vaste monde
    A tissé avec attention
    A ourlé avec amour
    de sa quête est né
    Un habit de séduction et de lumière
    Nommé Pur Vetyver
    Le garçon dit-on
    N'en est pas peu fier
    Car de solitude
    point il ne souffrira
    Regardez! toutes ses cavalières
    27
    michele
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:39
    Ma chère Venezia, tu ne pouvais me faire plus plaisir: un billet sur les parfums.
    J'ai encore un mini-fond de ton parfum aux agrumes. Je n'arrive pas à le terminer.

    Deux années d'attente... Comment as-tu pu résister?
    Penses-tu que la glaçage fait qu'il n'évoluera plus?

    Je suis très tentée de copier ta formule. Mais pourquoi dis-tu qu'elle convient mieux aux mono-parfums?
    Merci beaucoup pour cette nouveauté!
    28
    patte
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:39
    2 ans ! Diable !
    Mais c'est formidable de ta part de partager cette recette de parfum
    En effet, je regrette la disparition du blog de Lili oh.
    Je n'avais pas retenu qu'il fallait autant d'he que de benjoin pour fixer le parfum
    A quoi sert la glycérine ?
    Je serais plutot tenté de couper le résultat avec de l'ha.
    Dans mes mélanges pour parfumer (maison jusqu'ici, ou brume d'oreillers), je n'arrive pas à obtenir un résulat satisfait avec l'alcool : rien à faire, le résultat d'une macération reste très alcoolisé....et l'odeur des plantes macérées ainsi que les he ne prend pas le pas sur l'alcool.
    Alors ton résultat me laisse très envieuse.
    Question de temps ?
    Il semble que laisser macérer une base alcoolisée dans un flacon avec un bouchon en liège donne un très bon résultat. l'odeur de l'alcool s'efface. J'en ai fait la consatation chez Domi avec ses macérations en cours de parfums. Le bouchon en liège joue t il un role ? (comme le vin...)

    Et je suis d'autant plus emballée par ton expérience que le vétiver est mon ami...(rassure moi, Princesse, on me dit sans cesse que c'est une senteur masculine...Les parfums n'ont pas de sexe ! Si ? Oupps...encore un disfonctionnement de mon nez féminin !)
    Tu dis qu'on peut utiliser cette technique avec une autre he supportant la solitude (j'aime l'expression ! J'adore la façon dont tu évoques les parfums en les personnifiant). On peut sans souci associer une autre he si la 1ère aime la compagnie ? Ce n'est pas que pour les mono-parfums comme l'évoque Michele ?

    Merci mon nez préféré..
    Patte nez bouché à jamais !

    29
    mlk
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:39
    Coucou Venezia
    Biwil tu en cette fin de semaine ensoleillée?
    Que l'imagination et ta légendaire créativité
    Nous fassent bondir d'étonnement et de ravissement
    Allez haut le Biwil 
    A bientôt 
    30
    Loulou
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:39

    Belle démonstration de patience! J'avais essayé, il y a qq années de faire un parfum ou plutôt une "eau" dans ce style. Mais je n'avais pas de benjoin. Le flacon est resté des mois et des mois dans un placard. L'odeur est très agréable mais malheureusement ne reste pas. J'avais aussi suivi les indications de Nérys Purchon. J'étais un peu dépitée par le fait que le parfum ne reste pas. Ton article me stimule pour refaire des essais même sur du long terme! 

    31
    mlk
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:39
    Princesse Venezia
    S'il te plaît, dessine moi un biwil
    J'ai confiance
    Que la force soit avec toi
    Que ton grain de folie soit avec toi
    Que ton talent
    Que dis je tes talents 
    S'il te plaît
    J'ai un savon Venezien
    Et il est parfumé et drôlement bien
    La forme bien en mains
    Ne flippe pas Venezia
    S'il te plaît


     
    32
    Loulou
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:39
    Ok Vénézia, ton dernier commentaire me donne le goût de recommencer et cette fois-ci un peu de teinture de Monsieur Benjoin comme disait Lili-Oh. C'est drôle, je me demande souvent ce qu'elle est devenue... Je l'imagine, enlevée et enfermée ds des labos à Grâces pour lui extraire toute sa créativité...
    33
    patte
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:39
    Enfin, j'arrive à laisser un commentaire ! Je trépignais d'impatience. A mon tour : Ce parfum est tellement vetiver....Tout est dit pour moi. J'en ai mis cet après midi, et il tient très bien.
    Senteur divinement boisée, chaude, presque animale..si enveloppante
    Pas trop fort. Un équilibre parfait. Surprenant vraiment
    Merci encore Princesse des senteurs

    34
    Catherine
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:39
    Coucou Venezia, j'ai enfin réussi à laisser un commentaire en passant par ma liste de flux sur Canalblog, sinon, lorsque je vais directement sur ton blog, je ne vois pas apparaître la mention "ajouter un commentaire", ni sur l'article directement, ni en passant par les derniers commentaires, ni en passant par l'index des recettes, si cela peut t'aider à trouver ce qui bloque...

    J'ai donc mis en route ta recette avec patchouli et lavandin, je pense que le mélange pourra être prêt pour l'hiver prochain chez moi, je te dirai alors ce que j'en pense.
    35
    Catherine
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:39
    Alors, si on visualise l'article + les commentaires, il n'y a plus la mention "ajouter un commentaire" ; par contre, si on affiche l'article, sans les commentaires, la mention apparaît bien, ce sera déjà plus pratique.
    Mais il semble qu'avant cette mention apparaîssait, quel que soit le chemin d'accès...
    36
    patte
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:39
    Intéressant. En effet, j'ai fait le test toute à l'heure. La note de tête a la fraicheur et la légereté du citron. C'est piquant
    Au bout d'un moment, c'est Monsieur le vétiver qui rentre en scène comme personnage principal. Et c'est là que je me régale réellement
    Jolie leçon pour mon nez pas éduqué !
    37
    ombretta
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:39
    En france l'alcool à 96° est interdit. Comment faire pour faire un parfum qui vale le coup car avec de la vodka, ça sent bon dans la bouteille mais plus du tout sur la peau ?
    38
    ombretta
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:39
    l'alcool de pharmacie est camphrée ça ne risque rien ?
    39
    patte
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:39

    Je réitère ma déclaration d'amour à ton parfum :

    Je t'aime compagnon de mes journées.Et dieu sait que tu es fidèle pour toute une journée. Ton odeur est encore présente le soir sur mes vêtements..

    Parfum réconfortant, comme un nid protecteur.


    40
    Catherine
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:39

    J'adore mon mélange patchouli / lavandin...

    J'ai essayé d'en utiliser dans un produit qui demandait de la gomme de cellulose,  tout s'est séparé et la gomme a formé une boule... est-ce l'action de l'alcool ?

    41
    Catherine
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:39
    Le mélange avec l'alcool était assez chaud pour dissoudre la gomme...  c'est pas grave, je sais maintenant comment faire des boules de gomme, lol.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :