• Savon aux roses épicées… avec un zeste d'émotion encore… 

     

     

    Me restait dans un bol le mélange d'huiles essentielles précieuses prévu pour le précédent savon. Je n'avais pas le choix: resavonner à nouveau…

     

    http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nature/fleurs/rouge/rouge_02.gifParfum

     

    J'avais commandé il y a quelques temps un mélange d'HE (Aromantic) baptisé Rosemix (bergamote, rose de Mai, palmarosa, petitgrain, geranium, benjoin, bois de rose). Comme à l'origine, le parfum à préparer était prévu pour 1300g d'huiles, j'avais complété avec citron, girofle feuille, et absolue de rose pour booster l'idée d'un parfum à la rose,

     

    DSCN9003.jpgl'encens egyptien

     

    … plus un mystérieux encens acheté en Egypte sous forme liquide (dans de  l'alcool peut être) mais au parfum particulièrement délicat. J'ai dilué le tout dans une huile déjà parfumée (huile aromatique Biguine avec huiles de tournesol, sésame, noisette, germe de Blé - HE de niaouli, romarin, citron, cyprès, géranium, petit grain, Vit E)


    10g  huile aromatique 

    9 rosemix 

    7 citron

    4 girofle feuille

    2 absolue de rose (damascena)

    4 encens d’Egypte en liquide laiteux (résine dans alcool?).

     

    Pour la nouvelle version prévue prudemment avec 650g d'huiles seulement; j'ai aussi ajouté pour compléter de la cire de rose, et une macération d'huile d'olive à la girofle, car j'aime beaucoup les notes épicées avec la rose.

     

    Couleur

     

    *Un peu de fleurs de matricaire dans l'eau de dilution de la soude, car elles donnent une jolie nuance de jaune 


    *Toujours en quète de zigouigouis, j'avais préparé un mélange de poudre de rhubarbe et de mica burning leaves (TKB). Mais, une fois de plus, le mélange pourtant prudemment réalisé sans karité et saponifié à 38° a pris très vite, très probablement en raison de la quantité importante d'HE, environ 4%; une fois de plus j'ai dû me contenter d'un bi-couche. Armée d'une épine de porc épic, -qui ressemble furieusement à un mikado pour celles qui y ont joué-.(Ce n'est pas du snobisme, je n'avais que ça sous la main qui me paraissait pratique.  Je ne collectionne pas les porc épics en appartement, c'est un cadeau déjà ancien venu d'Amérique du sud, et je l'ai tous les jours sous les yeux!)  j'ai essayé de faire descendre le rouge dans le jaune si je puis dire, ce qui donne une zone frontière un peu irrégulière, ce que je cherchais, à défaut de marbrage.  

     

     

    P1040073.jpgLe savon bicolore, avec le rouge que je voulais au moins un peu irrégulier

     

     

    http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nature/fleurs/rouge/rouge_02.gifSavon aux roses épicées


    Ricin 60

    Beurre cacao 100

    Coco 190

    Macadamia 102

    Olive 100 dont 38 à la girofle

    Soja 100

    Cire de rose 13, non comptée, mise à fondre avec le cacao, à garder au bain marie pour ajouter au dernier dernier moment dans les huiles, sinon ça fige dans le mélange  

    4 gelules vit E

     

    Lait de jument 5O mis avec les huiles

    Eau de mer 170

    Soude (surgraissage à 7-8) mélangé à 38°


    Petite poignée de fleurs de matricaire (pour le jaune) dans le mélange eau-soude

     

     Parfum

     

    voir plus haut

     

    Couleur


    1 belle cuillérée à café de poudre de rhubarbe (merci  Moune)

    un petite cuil à café de mica burning leaves (TKB)

    diluées dans de l'eau déminéralisée

    pour un quart à peine de la pâte.



    Non seulement la pâte a pris à la vitesse de l'éclair, mais alors qu'e le savon attendait le démoulage dans son moule transparent, j'ai vu remonter à la surface un peu d'huile, ce qui m'a fort inquiétée en lisant les commentaires alarmistes de Suzanne Cavitch sur le sujet.

     

    J'ai donc, une fois de plus, appelé par mail au secours ma conseillère émérite. Entretemps, l'huile avait commencé à être réasorbée par la pâte…

     

    http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nature/fleurs/rouge/rouge_02.gifJ'ai congelé, puis coupé en morceaux ce savon qui sent délicieusement la rose fruitée et épicée. Je le fais lentement sécher en le posant sur la tranche et non à plat pour faciliter l'aération. Il est maintenant bordeaux et beige…

     



     

     

     


    « Dans la série "rebellion savonnesque": le savon karité aux poudres de nard et d'encensBlog en vacances »

  • Commentaires

    1
    Mardi 22 Juin 2010 à 17:45

    Très beau savon, l'odeur dit être aussi très très agréable.

    2
    Mardi 22 Juin 2010 à 18:48

    j'en bave de jalousie, il est magnifique! Ce bordeaux est très réussit.

    3
    Mardi 22 Juin 2010 à 20:28

    HUm... déboires ou pas, ta formule me fait rêver, et ce savon doit être un festival pour les sens... doux, très odorant...

    Ton encens liquide me fait rêver, j'en aimerais, il faut que je me mette en chasse !

    Et s'il est dans l'alcool, peut-être que ça n'a pas aidé la préparation de la pate !

    4
    Mardi 22 Juin 2010 à 21:54

    j'imagine l'odeur avec délice! j'aime aussi beaucoup l'association rose, épices, encens !

    5
    Mardi 22 Juin 2010 à 22:24

    C'es un moule en plexiglas.

    Pour les dessins je comprends à peu près ce que tu dis, mais le souci c'est que tout était quasiment pris quand  j'ai enfoncé la pique et je n'arrivais pas beaucoup à l'agiter! Une pique plus large et plus costaud aurait probablement mieux fonctionné, mais je n'avais rien de tel sous la main. Je pense à une baguette chinoise, ou plutôt coréene en métal pour une prochaine fois… et je sais où en trouver.

    6
    Mardi 22 Juin 2010 à 22:25

    je suis contente car pour l'instant, l'odeur tient bien

    7
    Mardi 22 Juin 2010 à 22:26

    je penseque le mica a contribué à renforcer la couleur. le burning leaves est marron nacré avec une nuance de rouge.

    8
    Mardi 22 Juin 2010 à 22:31

    Irène,

    J'ai également penséi à l'association lait+ eau de mer, mais je l'avais déjà utilisée (avec du lait d'anesse) sans souci. La quantité d'eau: je prévois toujours bien large, j'ai bien saponifier avec pas mal de liquide. Pour le beurre de cacao, tu as raison, mais j'ai du mal à resister et à me priver de beurres qui donnent des savons si agréables;

    Quant à Faire tomber de haut,je comprends très bien, et j'adodre,  je l'avais fait avec ma série gingembre pour obtenir des ronds mais là, c'étai trop tard,  très pris déjà!

    Je me demandais aussi si les absolues accéléraient ou non la prise.

    9
    Mardi 22 Juin 2010 à 22:33

    Nansou,

    cet encens liquide est très laiteux, je me suis demandée s'il n'avait pas été obtenu tout simplement en diluant de la résine dans de l'alcool. je l'avais trouvé quand j'avais fait un voyage éclair au bord de la mer rouge, dans une boutique de parfums et d'He où les Russes venaient se ruiner… J'avais senti pas mal de choses sans être interessée mais le parfum de ce flacon a fait tilt.

     

    10
    Mardi 22 Juin 2010 à 22:35

    ce savon doit être unvrai plaisir des sens...mais au fur a mesure que je te lisais je me suis dit, aïe, ça va figer....je pense comme Michèle, pas mal d'eh, de "gras dur" et l'alcool...bon cet fois ci pas de dégats c'est encourageant ;)

    11
    Mardi 22 Juin 2010 à 22:35

    Il faudra que je parle un jour du catalogue d'une exposition consacrée aux parfums de l'Antiquité, et qui s'appelle "la rose et l'encens"… tout un programme.

     

    En voici un lien ici 

    c'est un document pédagogique, mais assez rigolo si on veut reviser du latin ou du grec!

    12
    Mardi 22 Juin 2010 à 22:38

    et oui, ça a figé! Pas de dessins savants, mais pas trop de dégats comme tu dis.

    13
    Jeudi 24 Juin 2010 à 18:28

    Une odeur qui pourrait se dégager d'un sarcophage ouvert, un encens liquide qui me fait des yeux doux et une recette folle qui t'a permis d'obtenir des savons précieux et très beaux visuellement.....un cadeau des pharaons ? :-)

     

    14
    Vendredi 25 Juin 2010 à 00:24

    l'huile Biguine, oui, le coiffeur, c'est un flacon qu'on m'a donné et dont j'ai détourné l'usage car l'huile sent bon.

    Cintre tordu, il faudra que j'y pense… si j'arrive un jour à zigouiguer à l'aise!

    15
    Vendredi 25 Juin 2010 à 00:25

    irène, je m'en serais beaucoup beaucoup doutée

    16
    Vendredi 25 Juin 2010 à 00:28

    hum, Mystic, en la circonstance, j'ai pluôt eu l'impresson de vivre "la vengeance des pharaons!"

    17
    Vendredi 25 Juin 2010 à 15:35

    Ce savon est une vraie merveille olfactive ! j'adore, c'est vraiment très fin et surtout d'une profondeur...

    Quant au savon lui-même, c'est simple, on ne dirait pas du savon. La partie claire est légèrement translucide et la partie bordeaux est vraiment sophistiquée, nuancée, magnifique.

    Tu l'auras compris, je vais avoir du mal à utiliser un savon aussi beau. Je vais le mettre à trôner sur l'étagère de la salle de bain aux côtés du cœur de Mlk notamment ^_^

    Je t'embrasse, maîtresse ès savonnerie !

    18
    Samedi 10 Juillet 2010 à 17:56

    Il est très beau! Bravo!

    19
    Dimanche 11 Juillet 2010 à 15:42

    Je passe te voir avant ton retour parmi nous et là vraiment ce savon est rêve d'évasion : roses et encens... Hmmm ! peu importe les zigouigouis et autres volutes qui sont parties en fumée, du moment que les belles surprises sont au rendez-vous. Et nul doute que ce parfum est une réussite. Bravo !

    20
    Vendredi 16 Juillet 2010 à 23:03

    yulaan, tu es trop getil…

    comme un  repas est fait pour être dégusté, un savon est destiné à être utilisé!

    21
    Vendredi 16 Juillet 2010 à 23:04

    camomille et sureau, c'est vraiment un joli mariage!

    22
    Vendredi 16 Juillet 2010 à 23:05

    Il me semble sans en être sûre à 100% que les micas permettent de fixer les couleurs surtout quand on joue le ton sur ton. Mais j'en mets pas mal quand même.

    23
    Vendredi 16 Juillet 2010 à 23:13

    Merci Ninie, (le lien vers ton blog ne fonctionne pas)

    24
    Vendredi 16 Juillet 2010 à 23:15

    Rose + encens, on ne peut pas se tromper… et manifestmeent, le parfum tient sur la distance

    25
    Samedi 17 Juillet 2010 à 09:22

    Etrange, pour moi il fonctionne...

    Si tu veux y jeter un oeil c'est http://creaninie.unblog.fr

    Merci! Biz biz

    26
    Dimanche 18 Juillet 2010 à 20:35

    Merci Ninie, en fait, j'avais recopié l'adresse que tu avais laissé en écrivant le commentaire.

    j'y suis donc allée, tu es en pleine effervescence cosméto  quelle activite! bravo

    27
    Samedi 7 Août 2010 à 13:00

    Le parfum de ce savon est absolument somptueux !

    28
    Dimanche 8 Août 2010 à 16:10

    Merci, Nansou, les cires florales sont gratifiantes dans les savons.

    29
    Mardi 24 Août 2010 à 09:23

    je viens de terminer ce savon, un de mes préférés ! Et la texture et l'odeur étaient magnifiques !

    30
    Vendredi 27 Août 2010 à 07:48

    Merci pour ce ressenti , Nansou, d'autant que je ne les ai pas encore testés! (j'essaie d'en garder un… )

    31
    michele
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:28

    Tu aimes vivre dangereusement. A voir la danse guillerette de la petite rose, je te soupçonne d'avoir drôlement apprécié ces sensations fortes

     

    Elles valaient le coup puisqu'il est superbe ce bicolore.

    Je pense que les formules complexes que tu fabriques contiennent beaucoup de paramètres qui pourraient expliquer ces montées de chaleur dans le moule: cires de fleurs, alcool, gras durs en quantité...

    Est-il en acrylique ou dans une autre matière plastique?

     

    Pour que la démarcation soit ondulée entre les deux couches, je trouve plus facile de faire monter la couche inférieure vers le haut que faire descendre la couche supérieure.

    Je ne suis pas certaine d'être claire mais tu peux utiliser une baguette plus large, l'enfoncer à la limite des deux couches et faire des ondulations en descendant plus profond dans la pâte blanche tout en restant dans ce plan là (la limite des deux couches).

     

    Bon je t'en parlerai de vive voix et avec les mains, ce sera plus facile

     

    32
    Irene
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:28

    D'abord, ton savon est très beau !

    Ensuite, je remarque que les trois savons qui t'ont posé problème contiennent et du lait de jument et de l'eau de mer. Y aurait-il un lien ?

    Ensuite, si je désire effectuer un savon avec des zigouigouils, je ne vais pas mettre de beurre de cacao. Mais Michèle saura mieux que moi ce qu'il faut en penser.

    Et, enfin, je prends garde à ne pas faire une réduction d'eau, afin de faire tomber de haut, la couleur foncé dans la claire pour qu'elle pénètre déjà bien. Je ne sais pas si je m'exprime correctement.

    J'utilise ce moule ; c'est avc lui que j'ai fait, par exemple, le margarita mais je ne couvre pas mes moules. Pour le reste, je t'ai expliqué de vive voix.

    Tu sais, on a parfois des choses à vérifier : moi c'est si c'est vrai que l'aloès liquide retarde la trace. Car cela m'est arrivé deux fois. Dans ce cas, cela pourrait être une bonne idée lorsqu'on désire ... retarder la trace !

    Surtout que j'utilise, comme toi, pas mal d'HE et très souvent des cires florales.

    Les couleurs sont magnifiques.

     

     

    33
    Irene
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:28

    J'aime beaucoup, beaucoup "Parfums de l'antiquité, la rose et l'encens en méditerranée". ..

    34
    mlk
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:28

    "Un zeste d'émotions encore" Je te vois rosir de plaisir même si tu as frémi car ce savon est superbe, j'aime le tranché de ces deux tons et alors, j'imagine le parfum, une rose vanillée et poivrée, très "fatale" non?

    L'huile Biguine, le coiffeur? 

    Si c'est laiteux, c'est certainement sur alcool comme la teinture de benjoin

    On voyage encore une fois de ta cuisine aux souks du Caire, pour une belle éclosion rosa rosam rosis (je cours réviser)

    J'utilise toujours le beurre de cacao, et je n'e trouve pas qu'il précipite la trace

    la prochaine fois pour les remontées ou descentes zigouiguesques essaye le cintre tordu

    35
    mlk
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:28

    PPP

    Ta série catatrosphe est fabuleuse! (2) pour moi

    et si malegria, aime les "roots" elle voit bien

    Entier et franc et vrai, ma définition du "roots"

    Et merci pour mes petits vieux souffreteux, j'ai mélangé avec mon beurre de palme camo et sureau et ricinion , un vrai allié aussi

    A bientôt

    36
    michele
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:28

    La couleur bordeaux est très réussie, profonde presque mystérieuse. Tu manies très bien les micas dans les savons, j'ai le souvenir du bleu turquoise commeune pierre que j'ai terminé il y a peu.

    Je les trouve très émouvants tes diaboliques, ils t'ont donné du fil à retordre mais comment ne pas aimer aussi leurs imperfections?

    Tu vas avoir quelques "rides à savons" comme j'aime à les revandiquer  et ce sont de très jolies rides

     

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :