•  

    En hommage au Kérala

     

    Lors d'un récent voyage dans le sud de l'Inde, j'ai découvert que l'endroit où je me trouvais et où j'avais déjà séjourné l'an dernier (cette année, ce fut un peu plus tard dans l'année)  était planté d'une multitude de muscadiers. 

    Il a fallu que j'observe au bord de la route de grandes bâches couvertes  de noix pour que je me pose la question: c'est quoi ?

    Muscadier, muscade et … savon à la muscade

     muscades

     J'ai pensé aux noix d'arec,  le bétel mastiqué en coupe- faim ou en stimulant car il renferme des alcaloïdes- activés en présence de chaux que l'on mâche avec-. Ce n'était pas ça.

    Muscadier, muscade et … savon à la muscade

    Noix d'arec séchant aussi au même moment au bord des routes au Kerala

    Ma connaissance du malayalam (la langue du Kérala)  étant nulle, j'ai demandé par gestes l'autorisation d'en ouvrir une. J'ai ouvert, j'ai gratté avec mon canif, j'ai senti: muscade!  Ensuite, j'ai pensé à secouer la noix, il y avait bien ce bruit de grelot caractéristique d'une noix à l'inérieur d'une autre noix. 

     

    Muscadier, muscade et … savon à la muscade

    Muscades avec leur gaine de macis

    Quelques jours plus tard, je n'aurais même pas eu à renifler car sur le bord d'une autre route, j'ai vu de splendides noix encore enrobées de leur macis comme une résille de dentelle rouge. Macis et muscade que j'avais observés il y a déjà bien longtemps aux îles Banda, dans les Moluques, berceau originel de cette épice (c'était avant l'époque du numérique, et je ne sais meme pas si j'ai encore des images de ce voyage). 

     

    Muscadier, muscade et … savon à la muscade

     

    Le muscadier a de belles feuilles vertes bien luisantes (peu odorantes), et ses fruits ressemblent d'abord à des petites pommes.

     

    Muscadier, muscade et … savon à la muscade

     

    Quand elles se fendent avant  maturité, on peut alors, en ouvrant complètement la bogue, découvrir la noix encore verte et la résille de macis en formation. 

     

    Muscadier, muscade et … savon à la muscade

    Muscadier, muscade et … savon à la muscade

    Muscadier, muscade et … savon à la muscade

     

    Dans le Kerala, je n'ai pas goûté de plat assaisonné de manière spécifique avec cette épice,utilisée en médecine ayurvédique surtout pour ses propriétés digestives. Sur place, j'ai appris que le macis est même parfois grignoté cru (à doses mini bien sûr, son parfum est très puissant avec une note âpre! ) comme soutien à la digestion. Ne pas oublier qu'ingérée à hautes doses, la muscade intoxique sérieusement, peut donner des hallucinations (propriété connue  des psychédélistes en herbe dans les années 70) , tape sur le foie, a des effets secondaires détestables  et peut être mortelle. (On donne 20g comme dose létale).

    En cherchant sur le net, j'ai découvert qu'il y avait une muscade de Malabar (le nom de la côte du Kerala), -myristica malabarica- variété sauvage (et protégée)  différente et pas avec le même gout que la vraie muscade (myristica fragrans) . Pourtant, celles que j'ai achetées sur place et au bord de la route ont un parfum…  muscade. Mais sans doute s'agissait-il de muscade cultivée? 

    En son honneur, j'ai  décidé de lui dédier un savon à mon retour (dès que j'ai eu un peu de temps). 

    J'ai donc fait macérer à chaud une bonne quantité de muscade râpée et de macis dans de l'huile d'olive mais j'avais oublié de lire que la muscade supporte mal la chaleur, et l'huile n'a pas senti grand chose!

     

    Muscadier, muscade et … savon à la muscade

    Eau de cuisson du riz noir gluant 

    Pour compléter ce savon retour des Indes, j'ai utilisé comme eau de dissolution de la soude de l'eau de cuisson de riz noir, sombre comme la nuit -pour voir ce que cela pouvait donner!- J'ai déjà évoqué ce riz noir ici. 

     

    Muscadier, muscade et … savon à la muscade

    Poudre très fine de santal blanc, en fait rose beige, je pense qu'elle a peut-être contribué à la teinte du savon. 

    Et j'ai ajouté de la poudre de santal blanc, particulièrement odorante. 

    Le résultat: un savon d'un joli ton… rose-ambré qui sent davantage la lavande que la muscade, meme si la note est bien présente, heureusement. J'ai en effet trouvé dans un vieille pharmacopée à "esprit de lavande"  une association  muscade-lavande-santal (avec d'autres ingrédients que j'ai omis) qui m'a inspirée… sans résultat flagrant. (Pharmacopée universelle ou Conspectus des Pharmacopées d'Amsterdam, Anvers de A.J.L Jourdan; 1828  ici )

     

    Muscadier, muscade et … savon à la muscade

    Savon muscade-lavandin-santal

    400g huiles :

    100g huile d' olive  macérée à la muscade et au macis

    20g huile de ricin bio

    32g blanc de boeuf

    88g huile de coco indienne odorante

    80g palme bio

    80g arachide raffinée

    2 gelules de vit E+ 2 gouttes CO2 romarin

    2,7 g de poudre de santal dans les huiles

     à la trace: 3,4 g HE muscade et 9g HE lavandin

    142 g d'eau de cuisson de riz noir gluant pour dissoudre la soude 

    soude pour un sugraissage à 8

    INS 148

     J'ai choisi des moules poisson (et œuf) car nous atteignons Pâques.

    J'avais déjà réalisé il y a longtemps un savon carotte-muscade

     


    30 commentaires
  •  

    Avant de partir en vacances, Mlk m'a prêté un merveilleux moule en silicone que j'ai bien utilisé…

    Mlk m'avait offert ce magnifique savon, rejeton d'une série réalisée dans un grand moule épais en silicone dont le fond est constitué d'un motif parterre de roses bien marqué.

     

    Savons parterre de roses: trois déclinaisons

    Le très beau savon marbré de Mlk

     

    Je me suis donc lancée, et à trois reprises, pour tester des variations, autant sur les couleurs que sur les parfums Je les présente par ordre de production.

     

    Savons parterre de roses: trois déclinaisons

    La série au complet, au premier plan à gauche, le dernier, puis le deuxième,  au fond le premier.

     

    Pour la première série, j'ai  surtout travaillé le parfum et les plantes. J'ai utilisé une infusion de mélisse pour dissoudre la soude et fait macérer également de la mélisse dans de l'huile d'arachide raffinée, stable à la chauffe.

    J'ai repris la formule du savon bleu et or (ici) qui donne des savons très agréables. Comme j'avais obtenu un joli bleu pâle avec de la poudre de pastel, j'ai récidivé. Mais avec la mélisse, j'ai obtenu un gris vert chic…  pas bleu du tout!

     

    Savons parterre de roses: trois déclinaisons

    le savon est un peu plus vert en réalité.

     

    Savons à l’infusion de mélisse

    600g d'huiles

    150 g coco

    120g palme bio

    120 arachide raffinée macérée avec mélisse

    90 cacao

    120 sésame bio

    vit E+ CO2 romarin

    crème fraiche fleurette bio dans les huiles

    Pastel et mica bleu

    225 infusion de sommités fleuries de mélisse

     soude pour un surgraissage à 8-9

    HE fonds dilués de patchouli et de marjolaine à coquille dans olive+ 10ml mélange HE Ma nuit câline (Néroliane, à base d'orange, de cyprès,  de géranium, d'ylang-Ylang, de magnolia, de cèdre et de clous de girofle)+5g lavandin

    Savons parterre de roses: trois déclinaisons

    Sur la tranche du savon au fond, on aperçoit les différences de tons entre intérieur et extérieur. C'est le savon qui a attendu le plus avant d'être découpé.

     

    J'ai également voulu tester la façon dont le grand moule jouait avec les couleurs. J'ai réservé un peu de pâte que j'ai coulée dans des petits moules rectangulaires en silicone: la différence de tons est ténue.

    Savons parterre de roses: trois déclinaisons

    Ne pas se fier à la taille du savon sur la photo, il est petit. En revanche, la couleur est vraiment proche de la réalité. 

     Pour les trois séries réalisées avec ce moule, il y a eu une belle phase de gel sans couvrir. J'ai démoulé au bout de 24 heures environ après un passage au froid de 3/4 d'heure. et j'ai attendu 24 heures de plus pour couper en morceaux. j'aurais même pu attendre plus pour la découpe car le savon est encore frais et colle à la spatule. Le hic, en attendant plus, c'est que la différence des tons intérieur/extérieur semble s'accentuer.

     

     Pour la deuxième série,  j'ai découvert chez Soap Queen ces jolis savons dégradés sur un même ton et avec une ligne réalisée en mica, ce que je n'avais encore jamais expérimenté en démarcation.

     

    Savons parterre de roses: trois déclinaisons

    un ton rose pâle que j'aime beaucoup

     

    Savons  deux tons de rose parfum d'agrumes

     600g huiles

    Ricin bio 30

    Cacao 60

    Coco 150

    Son de riz  pression à froid 120

    Arachide raffinée 150

    Palme bio 90

    Lessive de soude pour un surgraissage à 8-9

    Crème fraiche fleurette bio dans les huiles

    HE 1,3 g girofle , 6g mélange d'HE pain d’épices (Martinetti: girofle, cannelle, petit grain, orange, myrte commun) 6,5g  orange 5 folds.

    Savons parterre de roses: trois déclinaisons

    on distingue la ligne qui se fond dans la deuxième couche d'un ton plus soutenu sur la tranche du savon au premier plan à gauche.

    ligne réalisée avec le mica  glitter sienna (TKB) saupoudré finement. Le résultat est très délicat.

    Pour la couleur:  *ocre rose d'Italie d'AZ, à dose mini  pour la première dilution, un peu plus corsée pour la deuxième partir, en rajoutant un peu d'ocre, toujours dans le même bécher.

     *Je range mes colorants dans des boites en regroupant par couleurs. J'avais égaré depuis des mois un vieux sachet d'ocre rose d'Italie que je viens juste de retrouver. Je sais qu'Emadra a testé une nouvelle version de cet ocre que j'affectionne car il donne des tons délicats mais apparemment elle n'obtient pas le même résultat avec la nouvelle mouture d'ocre. Donc à voir!

     

    Pour la troisième série, j'ai expérimenté la formule de Mlk sans palme ici (testée également par Michèle ici) J'ai eu un peu de mal à dénicher de l'huile de soja. Pour la raffinée, j'en ai trouvé de la marque Maurel, très présente dans les épiceries asiatiques. Pour le soja bio, rien trouvé en boutique bio!

    J'avais vu  ce très joli savon qui m'a inspiré pour cette série.

     

    Savons parterre de roses: trois déclinaisons

    Le savon n'est pas tout à fait droit car j'ai savonné par grosse chaleur et avec le baume la pâte a vite pris et même en tapotant le moule, la surface ne s'est pas parfaitement aplanie

     

    Savons rose avec fond texturé et baume au rhéopearl

     600g huiles

    30% huile d’olive 180

    30% coco 180

    12% karité 72

    8% cacao 48

    5% ricin 30

    5% soja 30

    10% son de riz 60

     lessive de soude  pour un surgraissage à 6-7

    3 vit E + co2 romarin

     

    Savons parterre de roses: trois déclinaisons

    Le ton obtenu pour les roses est très mat et la ligne de poudre de nard, inexistante…

    Couleur:

    pour le fond 1 cuil à café d'ocre rose d’Italie+ glitter sienna.

    J'ai tenté une ligne de démarcation avec de la poudre de nard pour essayer de fixer les parfums, mais j'ai utilisé une passoire si fine (je n'aime pas trop les savons exfoliants) que le résultat a été impalpable… donc invisible.

    J'ai laissé le reste de pâte au naturel, et texturé le dessus du moule avec le fond de pâte teintée à l'ocre rose. 

    Savons parterre de roses: trois déclinaisons

    Le fond texturé à l'aide d'une baguette en acier coréenne, la pâte était très épaisse. 

    Le "baume au rhéopearl" a une histoire;

    J'ai fabriqué une série de baumes bonne humeur  qui n'a jamais pris! Je m'interrogeais. J'ai alors découvert que j'avais utilisé (et pas en majorité pourtant)  une huile au rhéopearl au parfum délicieux fabriquée et offerte par Mlk. Avis: le rhéopearl  empêche vraiment la solidification d'une huile! J'ai donc décidé de recycler ce baume et j'en ai ajouté 4% à la trace, choisissant pour la pâte  un surgraissage à 6-7. Il ne reste rien pour l'instant du parfum pourtant très odorant du baume.  Patientons, mais je garde peu d'illusions!

     

     

     


    19 commentaires
  •  

    Le savon a été offert, je peux le publier!

     Très régulièrement, et depuis longtemps, c'est Bloody Mary pour mon amie M.R. et caïpirinha pour moi quand nous nous retrouvons pour nous raconter la vie qui va en sirotant un cocktail. Un petit plaisir qui m'est cher.

    Pour l'anniversaire de M.R., j'ai donc décidé de lui préparer un savon Bloody Mary. Une bonne recette de Bloody Mary est répertoriée sur le  site de 1001 cocktails, très bien fait  (ici). Elle comporte de la vodka, du jus de tomate, du jus de citron, de la sauce Worcestershire -sucrée-épicée-vinaigrée-, du Tabasco -pimenté-vinaigré - , du sel de céleri, sel, poivre.

     

    Savon Bloody Mary Macération  dans sésame, tomates séchées bio à la vodka et concentré de tomate bio

     Mes idées:

    *décliner au maximum la tomate. Elle est présente:

     

    Savon Bloody Mary

    Le beau rouge rubis de la macération huileuse

     - dans une macération huileuse sur sésame  (avec des tomates séchées bio, associées à du curcuma frais et de l'urucum pour booster la couleur et la puissance anti -oxydante du mélange. J'ajoute souvent un peu de cette macération dan mes fabrications cosméto)

    -avec du concentré de tomate bio ajouté à la trace

    - avec du jus de tomates bio utilisé pour diluer la soude

    * J'ai remplacé le jus de citron, trop acide dans un savon par une décoration: une petite tranche d'agrume en savon, réalisée avec la pâte de de savon à l'ananas coulé dans un moule silicone… en forme de tranchettes d'agrumes.

    *Pour la vodka, j'ai fait macérer des morceaux de tomates bio séchées dans de la vodka, avec un peu d'opopanax pour fixer, comme dans ma recette de savon à l'ananas.

    * Pour la couleur, j'ai obtenu un rouge-orangé, faute d'avoir assez dosé l'oxyde rouge je suppose. J'ai employé de l'huile de palme rouge, plus un mélange de mica rouge rubis, oxyde rouge et de poudre de rhubarbe dilués dans de l'eau déminéralisée.

    * Pour le reste, j'ai essayé de retrouver - symboliquement- le parfum du cocktail, relevé, avec une pointe d'amertume (due à la Worscestershire sauce, que  par ailleurs j'ai testé sur des salades, en place de vinaigre, pas mal du tout) par un mélange d'HE: amyris, feuilles de curry et girofle. L'HE de feuilles de curry (dénichée il y a longtemps sur Lotus aromatics) est puissante et poivrée, avec une note verte, celle de l'amyris est plus boisée. Le girofle est là pour la note épicée, j'aurais pu mettre du poivre ou du céleri mais je craignais qu'ils ne soient trop repérables,  mon souhait étant de trouver un parfum où les notes se fondent, comme dans un Bloody Mary bien fait.

     

    Savon Bloody Mary 

    Le savon Bloody Mary

    Savon Bloody Mary pour M.R.

      500g huiles

     Coco 25% 125 

    Palme rouge 20% 100

     Sésame macéré avec urucum, curcuma, tomate séchée 5% 25

    Ricin 5% 25 (j'ai hélàs oublié de l'ajouter, ce qui a fait descendre le surgraissage de 8 à à peine 5, heureusement, j'avais un peu dépassé la quantité d'huile de coco  en la versant. Mais je ne me suis rendue compte de cet oubli, effondrée,  qu'en rangeant mes flacons) 

    Blanc de bœuf 10% 50

     olive 35% 170

     160 jus de tomate, dont la moitié congelé pour diluer la soude

     Soude (avec l'oubli du ricin, surgraissage  à 5)

     1 cuil à café concentré de tomates bio dans les huiles

     vodka macérée avec tomates séchées et curcuma + opopanax(1 cuil à café)

     Mica rouge rubis, oxyde rouge et poudre de rhubarbe dans eau déminéralisée

     Parfum: amyris 8,6g, feuilles de curry 3,6g girofle: 3g

    J'ai sagement  attendu avant de démouler, puis lustré à la chiffonnette microfibre et collé étoile et tranche d'agrume avec de la cire d'abeille.

     

    Savon Bloody Mary 

    a g. savon à la cire de jasmin, à droite, à la cire de rose

     Dans la foulée, j'ai réalisé deux autres savons tomate, avec de l'huile de palme rouge et du concentré de tomates bio, et en y intégrant  4% de cires florales ajoutées à la trace. Comme ils sont faits avec de la lessive de soude, je n'ai pas utilisé de jus de tomate. La couleur est très semblable néanmoins.

     

     

     

     

     

    Ajouter à mes ingrédients4 cl de vodka Ajouter à mes ingrédients12 cl de jus de tomates Ajouter à mes ingrédients0.5 cl de jus de citrons Ajouter à mes ingrédients0.5 cl de sauce worcestershire Ajouter à mes ingrédients2 gouttes de tabasco Ajouter à mes ingrédients sel de céleri Ajouter à mes ingrédients sel Ajouter à mes ingrédients poivre

     Lire la suite: http://www.1001cocktails.com/cocktails/3/recette-cocktail-bloody-mary.html
    Ajouter à mes ingrédients4 cl de vodka Ajouter à mes ingrédients12 cl de jus de tomates Ajouter à mes ingrédients0.5 cl de jus de citrons Ajouter à mes ingrédients0.5 cl de sauce worcestershire Ajouter à mes ingrédients2 gouttes de tabasco Ajouter à mes ingrédients sel de céleri Ajouter à mes ingrédients sel Ajouter à mes ingrédients poivre

     Lire la suite: http://www.1001cocktails.com/cocktails/3/recette-cocktail-bloody-mary.html

    16 commentaires
  • Savon tout ananas

    L'idée est venue d'un moule à glaçons en forme d'ananas trouvé chez Héma, mon lieu de perdition favori.

    Pourquoi ne pas décliner un savon à l'ananas ? J'ai regardé sur le net, pas grand chose à se mettre sous la dent comme source d'inspiration … Je me suis donc lancée comme une grande:

    1. en essayant d'ajouter de l'ananas dans chaque composante savonnesque

    2. En tentant de recréer au nez un parfum fruité-tropical 

     

     

     Savon tout ananas 

    Mon kit ananas: à g. la macération à la vodka

     

    Ce qui donne

     1100g d'huiles (les % bizarres, sont liés au fait que je voulais utiliser toute l'huile d'arachide raffinée qui me restait)

     

    Ricin  6,3% 70

    Coco 25% 275

    Palme 10%  110

    Arachide 39,09% 430

    Blanc de bœuf 15% 165

    Argan 4,61% 50.

     

    Belle mousse douce lors des tests

     .

    *Pour dissoudre la soude: 390g de jus d’ananas bio, dont la moitié en glaçons.

     

    *Soude pour un surgraissage à 8

     

    *Environ 1,5 cuil à soupe d'ananas bio (au naturel) congelé mixé dans la pate après la trace. (j'ai mangé le reste)

     

    *Trois rondelles d'ananas séché bio+ résine opopanax(1/2 cuil à café) macérés dans de la vodka, mais l'ananas séché a presque tout bu (j'ai filtré). Il en est resté une demi cuil à café de liquide.

     

    Couleur

    Néon jaune, argile jaune, ocre jaune, radiant gold (TKB).

     

    J'ai réalisé un marbrage à l'assiette en deux tons après avoir gardé une partie de la pâte sans pigments.

     

    Parfum (en g) 

    7,3 lemongrass, 2 rhododendron sauvage, 3,4 sapin géant (pour sa note très fruitée qui peut rappeler l'ananas) orange 5 folds (Fresholi, très puissante) 9,5. J'obtiens une odeur très fuitée et un peu exotique (le lemongrass) au final.

     

    Savon tout ananas

     

    La petite étoile provient de la pâte d'un savon baptisé Bloody Mary (j'ai imaginé une série de trois variations sur la tomate… ).

     

     

    Le démoulage des mini-ananas s'est révélé une épreuve; malgré de longs passages au froid, tous ont perdu un bout de leur petit plumet…

     


    20 commentaires
  • C'étaient deux petites séries de savons offerts lors d'une soirée.

     

    Pour le premier, je cherchais un résultat simple, poétique et doux en souvenir de ma virée indienne. J'ai donc choisi le basilic sacré comme parfum, en clin d'œil, d'autant qu'il a la vertu de tenir tête à la soude. Je publie ces savons car je les ai trouvé jolis. J'avais aussi préparé un autre petit savon pour laver les fruits et légumes et que j'ai emballé comme un objet un peu précieux (tout dans les bleus… voir la photo à la fin de cet article)

     

    Savon souvenir d’Inde

     

     600g d’huiles

    150g coco 25%

    120 palme bio 20%

    120 arachide raffinée (pour avoir une pâte pâle) 20%

    90 beurre de cacao 15%

    120 sésame bio 20%

     Une giclée de crème de coco liquide (marque Kara) dans les huiles.

    Mica brillant (transparent) et poudre de pastel dans les huiles avant la trace

     *175g infusion d'achillée + 45 g eau déminéralisée

     Soude pour un surgraissage à 7-8

     HE : 11,3 basilic d’Inde (Néroliane) + 4,2 cèdre bio (Bilby)

     

    * L'achillée à des propriétés vulnéraires, c'est à dire cicatrisantes. Je ne sais pas si cela tient avec la soude, on peut toujours y croire. Quand je dispose d'une plante fraîche, il m'arrive d'en congeler l'infusion pour l'utiliser par la suite avec la soude. C'est ce que j'avais fait avec l'achillée.

     

     

    Un savon bleu et orJ

    Je déplace à plusieurs reprises le pochoir

     

    Décoration

     

    J'ai déposé au pinceau fin du mica doré à la surface des savons en me servant de pochoirs utilisés pour les dessins au henné. Comme j'ai fait l'erreur d'attendre que les savons soient bien secs, j'ai eu un mal de chien à faire adhérer la poudre. J'ai dû recommencer pour certains savons, et emballer très vite dans du film étirable, pour éviter que le doré ne s'efface comme les couleurs fragiles des ailes de papillon.

     

    Savon pour laver les fruits et légumes

     

     

    Un savon bleu et or 

    Les petits savons pour laver les fruits et légumes emballés en bleu, un papier qui vient de chez Zinette et que j'aime beaucoup

     

    Ils sont d'un blanc immaculé avec des petites taches marron car j'ai ajouté pour la déco… des fins fragments de brocoli bio.

     

    La formule est d'une simplicité biblique. Je ne mets pas d'huile essentielle pour ne pas contrarier l'odeur naturelle des végétaux lavés. (On ne va quand même leur pschitter du déo sous les aisselles… )

     

    Savons pour laver les fruits et légumes

     

    400g d’huiles

    320 coco vierge rapportée d'Inde

    80 palme bio

     

    4gtes d'extrait CO2 de romarin (anti oxydant)

    une pincée d’argile blanche dans les huiles

    Lessive de soude à 30% pour un surgraissage à 5.

    Une cuil à café de fragments de brocoli bio  

     

    Je n'ai pas pensé à photographier les petits savons hors de leur emballage! Heureusement que je leur avais fait un grand frère !

     

    Un savon bleu et or et un autre pour laver les fruits et légumes 

    Savon pour laver les fruits et légumes

    C'est Michèle qui avait donné un jour une recette pour ce type de savon ici et l'idée m'avait tant plu que j'en ai souvent refait.

    Mais elle avait utilisé de la graisse d'oie. Je n'ai jamais réussi à en trouver de la bio. J'avais cherché quel gras avait plus ou moins le même profil et j'étais tombée sur le … baobab… pas bio non plus. Je le fabrique donc avec de la palme bio et ça va très bien. J 'en offre régulièrement, ce qui surprend toujours les destinataires:

    -Mais tu laves quoi si tu achètes du bio?

    -Même si c'est bio, les fruits ont été tripotés!

    En fait, je lave surtout  les agrumes car je recycle leur peau.

     

     

     


    16 commentaires
  •  

     

    Pleine, nouvelle, montante, descendante… Chaque phase de la lune a  son savon.

     J'ai reçu en très beau cadeau 4 flacons d'huiles essentielles (de 10ml chacun) destinées à être diffusées, chaque mélange correspondant à une phase de la lune. Les parfums sont réussis et j'ai pensé que j'en profiterais plus si je les utilisais dans des savons. J'ai donc imaginé quatre séries -petites pour pouvoir les réaliser dans la foulée- et j'en ai profité pour tester différentes substances -naturelles- colorantes. Avant de me lancer, je ne pensais pas  obtenir une variation sur les verts…

     

    Les savons des quatre lunes

    Savon dahlia à gauche: lune descendante, les deux autres: nouvelle lune (plus verts que sur la photo)

     

    Savon nouvelle lune

     8 ricin bio 4%

    50 coco indienne 25%

    112 olive bio macérée avec un bois calciné indien 56%

    30 palme bio 15%

    2 toco 500

    1/2 cuil à café de crème fraiche bio

    lessive de soude à 30.5 pour surgraissage à 8-9

      Huiles essentielles d’orange douce, de cajeput, d’ylang ylang complète, de cyrpiol/nagarmotha et de myrrhe. "Elles mettent à votre portée l'énergie même de la  transformation". Les commentaires sont du site Néroliane créateur de ces 4 mélanges lunaires (actuellement indisponibles sur le site).

     

    C'est le seul savon fait sur 200g d'huiles seulement car je voulais avoir un % maximum de la macération d'un mystérieux bois calciné indien rapporté du Rajasthan.

     

    Je n'ai pas réussi pour l'instant à identifier ce bois proposé sur un marché sous le nom de "red curry" car il colore en rouge profond les préparations culinaires. Son pigment est liposoluble, j'ai obtenu une macération huileuse d'un rouge magnifique qui a aussitôt viré au vert vif au contact de la lessive de soude; le vert est resté, en pâlissant.

     

    Savon lune descendante

     

    126 macération de henné noir sur huile vierge de son de riz 42%

    90 coco 30%

    30 chanvre bio 10%

    54 palme bio 18%

    3 toco 500

    1 cuil à café de crème fraiche bio

     

    lessive de soude à 30,5% pour un surgraissage à 8-9

     

    huiles essentielles de pamplemousse, de ravensara, de petitgrain bigaradier, de sauge sclarée et de patchouli clair. "Vous reprenez des forces, vous vous régénérez. Apaisé(e), vous prenez le temps de vivre".

     

    J'ai tenté un macérat de henné noir sur les indications d'Aroma Zone évoquant une teinte d'un bleu vert soutenu. Le bleu a viré au vert jaune avec la soude, l'huile de chanvre bien verte a sans doute contribué à cette modification.  

     

    Les savons des quatre lunes

     au fond savon pleine lune, au premiers plan, savons lune ascendante

     

    Savon pleine lune

    33 chanvre bio 11%

    100 palme bio 33,3%

    75 coco 25%

    30 ricin bio 10%

    62 arachide raffinée 20,67%

    3 toco 500

    une cuil à café de crème fraiche bio

    lessive de soude pour un surgraissage à 8-9

     une 1/2 cuil à moka de poudre de pastel liposoluble après la trace

     

     Huiles essentielles de verveine exotique (Litsea), de petit-grain bigaradier, de coriandre graines et de vétiver. "Vous optimisez tout ce que vous faites, dans tous les domaines; tout ce que vous vivez est décuplé : capacités, envies et perceptions".

     

    J'ai commandé ici de la poudre de pastel qui avait teinté d'un ravissant bleu céleste les bougies que j'ai offertes à Noël (réalisées sous l'œil vigilant et les conseils avisés d'Emadra). J'ai donc tenté dans les savons.

    Pour mon premier essai, j'ai ajouté la poudre après la trace mais j'ai eu un peu de mal à bien la diluer. Comme il y a encore du chanvre dans la formule, j'ai obtenu un vert pâle délicat (je ne laisse jamais trainer les flacons d'huile de chanvre pour limiter l'oxydation. J'en achète pour refaire du beurre de chanvre et finis très vite le reste en savonnerie)

     

    Savon lune ascendante

     

    36 arachide raffinée 12%

    75 coco 25%

    60 palme bio 20%

    120 olive vierge+raffinée 40%

    9 ricin bio 3%

    1 cuil à moka de poudre de pastel avant la trace

    1 cuil à café de crème fraiche bio 

    3 toco 500

    lessive de soude à 30,5  pour un surgraissage à 8-9

     

    huiles essentielles de citron, cyprès, palmarosa, géranium, cèdre Atlas. Un coup d'accélérateur à tout ce que vous commencez.  Le passage à l'action et un nouveau souffle pour ce qui était resté en instance". 

     

    Plus de chanvre, mais un mélange d'huiles d'olive vierge et raffinée très vert, j'obtiens donc encore un très beau vert. Peut être faudrait-il doser plus le pastel, cette fois introduit avant la trace comme la crème fraiche et bien mixé avant l'ajout de lessive de soude.  

     

     

    Les savons des quatre lunes

     

    Voilà donc la série au complet, verte comme la lune … La terre est bien bleue comme une orange

     


    14 commentaires
  •  

    P1090169.jpgUn des bouddhas de Borobudur, au lever du soleil

     

     

     

    Je souhaitais tester des feuilles de teck rapportées d'un voyage très récent à Java. J'ai donc suspendu provisoirement l'utilisation de la poudre de lemongrass. Mais pour ne pas l'abandonner tout à fait, le lemongrass est quand même présent en HE.   

     

    Je réalise souvent des infusions de ciste quand je prépare des savons foncés, car elles colorent vraiment les savons. Je conserve donc au congelo des glaçons d'infusion de ciste.

     

     

    Par ailleurs, lors de mon bref séjour à Java, j'ai appris que les feuilles de teck pouvaient servir:

     

    -à colorer des tissus lors de la réalisation de batik (tons gris pâle ou nuances rosées). Voici un lien très précieux qui évoque un certain nombre de plantes utilisées pour réaliser des batiks avec des couleurs naturelles, ce qui ouvre de nouvelles perspectives en savonnerie puisqu'on trouve dans la liste des fruits vendus en France! ici

     

    Comme les liens parfois disparaissent au fil du temps, j'énumère ce qui est cité: le mangoustan, le fruit du jacquier, la mangue, les feuilles de teck, l'urucum, la goyave… La partie utilisée n'est pas toujours spécifiée.

     

     

    P1090093.jpgUn gudeg teinté en brun roux par le teck

     

    -à teinter certains plats en brun marron, comme lors de la réalisation des œufs marbrés (voir ici) ou du gudeg (voir ici) , une spécialité de Yogyakarta, un mélange sophistiqué d'épices et de fruit, encore vert du jacquier. 

     

    Dans ma tête: ingrédient comestible et qui colore= ingrédient à tester en savonnerie!

     

    Je me suis empressée d'apprendre à identifier l'arbre et les feuilles (enfantin) et j'ai gardé les yeux grand ouverts.

     

     

    P1090176.jpgL'arbre à droite est un teck

     

    Lors d'une visite à Borobudur, j'ai repéré un petit bosquet de tecks et j'ai ramassé quelques feuilles (elles sont très grandes) avant de les glisser dans mes bagages.

     

     

    P1090174.jpgUn teck un peu plus gros que celui de la photo précédente

     

    De retour à Paris, j'ai réalisé une infusion concentrée que j'ai mise en glaçons, encore plus foncés que ceux du ciste.

     

    P1090309.jpgL'infusion est presque noire

     

    Pour réaliser l'infusion destinée à dissoudre la soude j'ai mélangé glaçons de ciste et de teck.

     

    P1090335.jpgMélange teck+ciste+soude. A côté, le pack que j'utilise désormais à la place des glaçons pour refroidir l'infusion . Il a l'avantage… de ne pas fondre et de dégager plus longtemps du froid. J'en conserve touours au moins un au congelo

     

     

    Savons marbrés lemongrass-tonka

     

     

    400g huiles

       

    25% coco 100

    20% arachide 80

    20% palme 80

    15% blanc de bœuf 60

    5% ricin 20

    15% sésame 60

     extrait CO2 de romarin

     

    infusion ciste-teck 132

    soude pour un surgraissage à 9-10

     

    1 cuil à café de yaourt de brebis bio dans les huiles

     

     

    Parfum

     

    P1090306.jpgA Bali, un thé au citron glacé servi avec une tige de lemongrass pour remuer. J'adore

     

    9g HE lemongrass var. rhodinol dilué dans 5g ricin 

    4,5g fragrance tonka (Aromat'easy, merci Gingembre)

    Je préfère le simple lemongrass à cette variété au rhodinol que je trouve moins ronde.

     

    J'ai utilisé la techique du marbrage à l'assiette, comme ici, en cherchant des nuances proches, pour retrouver un vrai effet marbré.

     

    J'ai  divisé la pâte en trois: 

     

    -Une partie est restée nature

     

    -La deuxième a reçu un mélange: oxyde marron+ mica sparkling bronze

     

    - La troisième, un ajout de vermillon Espagne (fleurs de carthame) +oxyde jaune+ neon jaune 

     

     

    P1090350.jpgJe suis contente, on dirait vraiment du marbre

     

     

    Puis quand les savons ont bien séché, j'ai appliqué un tampon papillon que j'ai passé ensuite au mica mordoré.

     

     

     

     


    22 commentaires
  • La couleur vert pétant de la poudre de lemongrass rapportée du Cambodge est une vraie provocation… Comme la capturer? Pas simple si on s'obstine à vouloir ajouter des substances diverses et variées dans les savons…

     

     

    Après les savons à la banane, j'ai poursuivi mon exploration du lemongrass.

     

    P1090336.jpgMacérat concentré de lemongrass dans huile d'olive

     

    D'abord quelques précisions sur cette herbe tropicale de la famille des poacées (ex graminées) car c'est une vraie salade quand on recherche des informations précises. Ayant été souvent déçue par le parfum des HE achetées, j'ai décidé un jour de regarder de plus près. `

     

    Il faut savoir qu'il existe deux variétés de lemongrass:

     

    -le citratus, appelé aussi West indian lemongrass. Son berceau serait l'Inde du sud, on en trouve beaucoup à Madagascar.

     

    -et le flexuosus ou East indian lemongrass, natif de Malaisie.

     

    -Il y a  même une troisième variation:  le cymbopogon citratus à rhodinol c'est à dire riche en géraniol/citronellol. J'en avais trouvé chez white lotus aromatics à l'époque bénie où ils expédiaient en France.

     

    Comme le c. citratus est parfois appelé verveine des indes mais aussi citronnelle de Madagascar, la confusion règne, notamment avec la famille citronnelle. D'autant qu'il n'y en pas qu'une seule. Il y a la citronnelle de Java  ou cymbopogon winterianus et celle de Ceylan, c. naardus, la seule qui serait un répulsif efficace anti-moustiques.

     

    Dans la famille des cymbopogon, on trouve également le palmarosa  ou cymbopogon martinii var. motia cher à Michèle, le jamarosa, c. nardus X jwarancusa, et le gingergrass, c. martinii var. sofia. Curieusement, pendant des années, je n'ai rien senti quand je respirais l'odeur du palmarosa, pas plus que celle du bois de rose, d'ailleurs. Ils étaient en quelque sorte muets pour moi. Puis peu à peu, au fil du temps, j'ai réussi à capter leurs parfums. Je n'ai jamais élucidé ce mystère.

     

    J'ai testé le jamarosa et le gingergrass aux senteurs pas évidentes à apprivoiser. Le premier a une note légèrement animale un peu bizarre, le second qui a perdu l'insolence solaire et pointue du lemongrass reste un peu âpre et sombre.

    Ma quête autour de ces variétés est en effet liée à leurs parfums. La puissance des citronnelles est souvent d'une agressivité terrassante, et certains lemongrass dégagent parfois une note désagréable. En revanche, quand la stridence citronnée du lemongrass est enrobée d''une certaine rondeur qui la civilise, c'est un vrai bonheur. Il me semble -sans en être tout à fait sûre- que cela concerne plus le citratus que le flexuosus. Deux acquisitions remplissent ce cahier des charges: L'HE de Sevessence, un poil plus citronnée que celle de Néroliane.

     

    L'article le plus utile trouvé sur le lemongrass  est ici 

      .

    Les lemongrass sont riches en citral, aux propriétés anti microbiennes, anti virales et aux effets sédatifs. Mais le citral est dermocaustique: on n'utilise pas de l'HE pure de lemongrass sur la peau.

     

    Le lemongrass se consomme en infusion -pour la partie verte des feuilles aux vertus digestives- mais aussi dans la cuisine asiatique- pour le bulbe tronçonné en rondelles-. L'infusion dégage un parfum exquis que l'on retrouve dans l'hydrolat (chez l'Astérale, sous le nom de citronnelle, mais c'est bien du lemongrass, c. citratus). Ce sont les feuilles que l'on distille pour obtenir l'HE.

     

    P1090353.jpgLes bulbes de lemongrass, appelé citronnelle quand on en achète dans les épiceries asiatiques

     

     Ma plus récente recette estivale avec des bulbes de lemongrass (ne me demandez pas de photos, ce fut dévoré en moins de deux ):

     

    Une salade de crabe au pomelo, lointain souvenir d'un plat dégusté au Kérala. 

     

    -Si on a du courage, dépiauter la chair d'un tourteau -acheté vivant, cuit un quart d'heure dans un court-bouillon très relevé, puis on laisse reposer la bête dans la marmite. Ou acheter de la chair déjà épluchée mais fraiche, pour les Parisiens, Marks & Spencer en propose.

    -débiter en lanières quelques feuilles de laitue

    -peler deux pomelos roses à vif (c'est à dire sans les peaux blanches)

    -débiter un avocat en lamelles de la taille des morceaux de pomelo

    -hacher fin une échalote

    -débiter en rondelles fines le bulbe de quatre citronnelles (donc en réalité de lemongrass… )

    -hacher un demi-bouquet de menthe fraiche

    -si les pomelos crachent trop de jus, en ôter un peu.

    -Mélanger délicatement le tout.

    -Assaisonner avec sel, poivre, éventuellement piment d'Espelette et huile d'olive.

     

    -Servir frais, dans des grandes coupes transparentes, c'est très joli.

     

     

    Après toutes ces digressions, revenons en à nos moutons, c'est à dire à mes essais savonnesques à la poudre de lemongrass.

     

    Pour ces deux formules, je me suis inspirée d'un savon offert par Sylvie, que j'avais trouvé particulièrement doux. J'ai un peu modifié la composition, mais l'esprit y est. Je l'incite à publier sur Potions cette belle réussite. 

     

    Savons au lemongrass et à la poudre de myrrhe

     

     

    300g huiles

    150 huile d'olive macérée au lemongrass

    84 coco

    21 ricin

    30 blanc de bœuf

    15 karité

     

    1gte extrait CO2 romarin

    1 toco 500

     

    1 cuil à café de clotted cream*

     

    lessive de soude à 30% pour un surgraissage à 9

     

    Parfum

    9,6g HE lemongrass (Neroliane) versée sur 0,6g de poudre de myrrhe comme fixatif

     

    Pour l'instant, ces savons fraichement démoulés sont… ocre jaune! 

     

    * La clotted cream est une crème caillée fabriquée en Cornouaille- avec une AOP- ou dans le Devon (que l'on trouve chez M&S) dont je raffole. Avec un taux de matières grasses qui fait exploser les compteurs (55%?), elle a tout du beurre mais c'est de la crème quand même, à déguster sans honte à la petite cuillère avec des fruits rouges. Hélàs, sa durée de vie est brève; elle termine donc parfois son existence dans les savons, ce qui les enrichit bien. On trouve une recette de clotted cream à faire chez soi ici.

     

    P1090338.jpgLe duo, d'une simplicité voulue: au fond au lemongrass, au premier plan au gingergrass,  deux savons réalisés avec un macérat très sombre de poudres de feuilles de lemongrass (que l'on voit au début de l'article)

     

    Savons au gingergrass et à la tonka.

     

    Ne parvenant pas à retrouver mon flacon d'HE de lemongrass, je lui ai substitué du gingergrass, au nez bien plus sombre. J'ai ajouté de la fragrance tonka comme fixatif, un cadeau très odorant qui apporte beaucoup de rondeur aux notes aigues. Hèlas, cette fragrance fonce terriblement la pate et cette série est maintenant d'un beau… brun translucide.

     

     

    400g huiles

    Olive 50%  200 (dont 175 macérés au lemongrass)

    Coco 28% 112

    Ricin 7% 28

    Blanc de bœuf 10% 40

    Karité 5% 20

     

    1 cuillérée à café de fromage blanc de brebis

    1 gte extrait CO2 romarin

    Lessive de soude à 30% pour un surgraissage à 8-9

     

    Parfum

    9g HE gingergrass

    4,7g  fragrance tonka. (Aromat'easy, merci Gingembre). 

     

    Je vais publier très prochainement encore un savon au lemongrass… intégré sous forme d'HE seulement.

     


    12 commentaires
  • P1080764.jpg

     

     

     

     

    Lors d'un récent voyage au Cambodge, j'ai découvert une marque de savons à froid plutôt inspirante. 

     

     

    P1080791.jpgCherchez la déesse…

     

     Installé à Siem Reap, à côté d'Angkor, l'atelier de Senteurs d'Angkor, -c'est son nom-, se visite. On y fabrique bougies, mélange d'épices, thés parfumés, encens, baumes divers, etc. en respectant un cahier de charges éthique.

     

     

    P1080753.jpg

    Un échantillonnage des savons Senteurs d'Angkor

     

    Ce qui m'a surtout intéressée, ce sont les savons bien sûr, et surtout ceux parfumés avec des ingrédients naturels. Notamment, cannelle et lemongrass. Il existe aussi des savons au lotus et au thé, avec un peu de fleurs de lotus ou de feuilles de thé en inclusion. D'autres sont à la mangue, à l'orchidée, voire au jasmin ou au frangipanier; je pense qu'il s'agit de fragrances.

     

    Celui au lemongrass sentant vraiment le lemongrass, j'ai décidé d'acheter de la poudre au marché de Siem Reap et de tester dès mon retour. Je ne suis pas sûre d'avoir fait le bon choix; fascinée par le vert flamboyant de certains sachets de lemongrass (probablement obtenus à partir des longues feuilles odorantes et non du bulbe), j'ai choisi la poudre la plus phosphorescente … mais peu parfumée au final. J'aurais peut être dû tenter avec de la poudre plus foncée comme celle photographiée en démonstration à la boutique de Senteurs d'Angkor.

     

    P1080757.jpgles poudres en démonstration

     

    Bref, je me suis quand même lancée. Comme j'avais aussi rapporté d'exquises petites bananes, j'en ai également incorporé en purée dans mon savon.

     

    Le mélange d'huiles utilisé ici m'a tant plu que depuis, j'ai fait plusieurs séries en conservant ces mêmes proportions.

     

     

    Savon retour d'Angkor banane-lemongrass

     

    600g huiles

    5% ricin bio (30g)

    25% coco ( 150g)

    20% arachide (120, dont une partie macérée au lemongrass à chaud)

    15% blanc de bœuf (90)

    15% sésame bio (mais j’ai versé 110g au lieu de 90, j’ai dû corriger la quantité de soude)

    20%  palme bio (120)

     

    1 cuil à soupe fromage blanc de brebis mélangée à une petite banane du Cambodge, (région de Kratié) écrasée finement (et laissée un peu à l'air pour que ses amidons se transforment en sucre), le tout ajouté dans les huiles et mixé avec elles avant l'ajout de la lessive de soude

     

     Lessive de soude à 30% pour un surgraissage à 8-9

    Poudre de lemongrass vert tamisée dans la lessive de soude

     

      à la trace

     

     P1090316.jpg 

                Savon en cours d'utilisation (je ne suis pas chez moi en ce moment, je n'avais que celui-là sous la main pour la photo)

     

    Je n'ai pas parfumé pour tester le parfum du lemongrass… qui ne ressort pas du tout, bien que ce savon ait une odeur de propre agréable.

     

    Je recommencerai avec un macérat plus important probablement.

     

    P1090333.jpgVoilà les savons non mouillés ainsi que la poudre de lemongrass vert.


    32 commentaires
  • Ce n'est pas mon premier savon à la poudre d'encens… mais j'ai voulu tester une nouvelle manière plus commode d'obtenir cette poudre.

     

    J'ai déjà publié des savons à l'encens ici, ici ou ici (pilé et infusé dans du lait) qui renferment aussi des HE.

     

    Pour tester dans cette série la puissance olfactive de la poudre d'encens, j'ai fait l'impasse sur d'autres ajouts odorants.

     

    Le truc tout simple, découvert ici sur le blog Apothecary garden, celui d'un passionné de résines (on y trouve aussi des considérations très intéressantes sur les teintures d'encens) : placer les résines au froid avant de les piler. C'est aussi bête que ça. 

     

    J'ai donc testé, et bien sûr, cela rend la réduction au mortier (en acier) bien plus aisée, car les résines ne collent pas tant qu'elles restent très froides.Dan Riegler, l'auteur du blog (qui a aussi une petite boutique car il distille), pile même ses résines au moulin électrique.

     

    Ensuite, je tamise pour conserver une mouture très fine. Sans peser, j'ai ajouté une petite cuillérée à café de poudre d'encens pour 300g d'huiles.

     

    P1020749.jpg

     

    La recette

     

    300g huiles

     

    30g blanc de bœuf 10%

    15g ricin 5%

    30g karité 10%

    75g coco 25%

    33,5 avocat bio 11,2%

    86,5 olive bio 28,8%

    30 palmiste 10%

    3 toco 500

     

    La mousse obtenue est très fine.

    1 cuil à café crème fraiche crue dans les huiles

     

     Lessive de soude à 30%  pour un surgraissage à 8-9

     

    1 cuillérée à café de poudre d'encens à la trace

     

    Couleur


    indigo très dilué+ emincés de savons bleu et vert


    Avec les huiles d'avocat et d'olive, j'avais un mélange d'un jaune  soutenu. Je voulais des nuances pastel. J'ai donc testé un peu d'indigo (trouvé ici) dilué dans de l'eau déminéralisée et comme je m'y attendais… j'ai obtenu un beau vert pâle, qui monte peu à peu. (Les savons ont 15 jours).

    J'ai ajouté des copeaux de savons à la pâte.

     


     

     P1020751 

    C'est un savon tout simple aux couleurs douces, j'espère que le parfum citronné de l'encens sortira.


    13 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique