• Shampoing solide curcuma-avoine-camomille (pour cheveux secs et clairs)

     

    Je me suis lancée un défi: fabriquer un shampoing solide avec des tensio-actifs en respectant les indications des fournisseurs.


    Explications: sur le site angais de Of a Simple Nature qui propose du CCS (cocosulfate de sodium) en granulés, la dose maximale recommandée est de 15% (et pas 90% ou plus comme dans certains palets de Lush).

    NB J'ai fait ce shampoing avant qu'AZ ne propose du CCS (en indiquant qu'on peut l'utiliser jusqu'à 90% de la formule!) et ne mette des formules sur son site. 

     

    OK, mais avec quoi compléter pour avoir quelque chose qui tienne?

     

    Je me suis pas mal creusé la tête. Je pouvais rajouter du BTMS -aux effets conditionneurs, et en poudre- (je n'ai pas de SCI) un peu d'alcool cetylique en granules présent dans certaines formules,  mais j'étais encore très loin du compte…  

     

     J'ai donc cherché.

     

    J'ai d'abord découvert sur le site d'AZ, une recette de barre pour la douche solide à base de tensio actifs liquides et de BTMS; une idée qui m'arrangeait bien pour renforcer le pouvoir lavant du futur shampoing. J'ai donc choisi d'ajouter de la mousse de babassu (j'ai vu-après coup bien sûr!-  que dans les nouvelles réalisations d'AZ, certaines formules prévoient un autre TA) 

    Mais j'étais encore loin des 100%.

    Un peu de gras durs (karité) pour nourrir… plus un soupçon d'huiles liquides recommandées pour les cheveux … les pourcentages montaient lentement.


    J'ai alors pensé aux fondants poudrés et à ce que j'y incorpore pour les faire tenir (j'avais fait il y a quelques temps pas mal d'essais pas tous publiés en variant les dosages de poudre) Je ne souhaitais pas mettre du rhassoul qui desseche un peu.

    http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nature/fleurs/jaune/dflow.gifJ'ai découvert que la poudre de curcuma (très anti inflammatoire) était parfois proposée pour éclaircir le henné: un peu de curcuma donc, et dans la foulée des fleurs de matricaire…j'ai dosé un peu au pif, peut être diminuerai-je la prochaine fois le curcuma ((qui colore beaucoup. AZ recommande d'en mélanger à du henné, mieux vaut doser avec la plus grande prudence j'ai lu des récits dépités de cosméteuses aux cheveux devenus jaunes avec un mélange henne-curcuma. Dans un shampoing le risque est moindre, on ne laisse pas pauser). Pour les brunes, on pourrait remplacer ce duo par un accord romarin+sauge par exempe.

    J'ai complété avec de la poudre d'aritha (Akamuti, en fait il s'agit des noix de lavage en poudre, j'ai évité le shikakai qui m'irrite les yeux)…

    Il manquait encore des %. Je me suis rappelée qu'il y avait des shampoings  au lait d'avoine apaisants… j'ai donc rajouté des flocons. J'ai mixé très fin fleurs de matricaire et flocons d'avoine, j'ai ajouté curcuma et aritha. Je pensais tamiser mais j'ai oublié.

    J'ai enfin pu boucler la formule avec du panthenol hydratant, un peu d'He, de l'acide lactique pour avoir un pH correct (5,5)  et un conservateur.

     DSCN8733.jpg

    Le shampoing (moulé dans un moule à gâteau en métal huilé) adossé à de la camomille matricaire grecque

     


    http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nature/fleurs/jaune/dflow.gifShampoing solide curcuma-avoine-camomille

     

      (en % ou en grammes)

     

    Phase 1

    5  alcool cetylique

    15  CCS

    10 BTMS

    10 mousse babassu

     14 karité

    5 huile de son de riz

    2 huile de ricin


    Phase 2 

    12 flocons d’avoine

    3 fleurs de matricaire séchées

    7 poudre curcuma

    9 poudre aritha

     Phase 3

    2,5 acide lactique

    1,5 HE (15gtes de chaque: ylang lavandin super, romarin à verbenone)

    3,5 D panthenol

    0,5 géogard


    Faire fondre la phase 1 en touillant au bain marie, ajouter la phase 2  en plusieurs fois, bien remuer, incorporer la phase 3

    Mouler. Mettre au congélateur pour durcir.


    J'ai fait des essais avec deux matériaux différents:


    -Dans un moule à gâteau en métal (légèrement huilé), la pâte est plus facile à tasser, mais ardue à démouler.

    -Dans un moule en silicone, démouler est facile mais tasser compliqué car le moule se déforme.

     


    J'ai testé un échantillon une première fois sans avoir fait sécher, le palet s'est effrité.

    Je viens de laisser sécher une dizaine de jours, la pâte s'est bien durcie.


    Le mélange curieusement mousse peu, (peut-être modifierai-je les TA, je vais aviser) en revanche, l'effet volumateur est vraiment impressionnant.

     


    http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nature/fleurs/jaune/dflow.gifLien

     

    *Je viens juste de découvrir sur un blog la recette d'un shampoinsg en barre (une base de vrai savon donc) avec du shikakai et de l'avoine clic ici

     

    « Roscoff : port en eau profonde et biodiversitéBlog en vacances »

  • Commentaires

    1
    Samedi 22 Mai 2010 à 14:15

    Tes essais m'intéressent, je trouve que ce sont ce type de shampoings solides qui lavent le mieux les cheveux !!!

    2
    Samedi 22 Mai 2010 à 15:26

    En voilà une bonne idée, Vénézia! Sûrement beaucoup moins desséchante que le pain classique! merci!

    3
    Samedi 22 Mai 2010 à 23:19

    Je pense moi aussi que je vais poursuivre les essais, je trouve ça très pratique pour voyager

    4
    Samedi 22 Mai 2010 à 23:20

    Ce shampoing solide effectivement dessèche peu; mais je n'ai pas encore testé sur la distance

    5
    Samedi 22 Mai 2010 à 23:23

    Mlk,

     

    j'avais testé la grenade dans un henné: je me suis retrouvée queue de vache; c'est 'd'ailleurs cette tentative qui m'avait fait aoandonner ldes années de henne! je pense que les ajouts dans le henné oivent être manipulés avec moult précautions, car le temsp de pause set long… pour un  shampoing, le risque est moindre;

    6
    flo
    Dimanche 23 Mai 2010 à 10:06

    elle a l'air vraiment bien ta recette. J'en ai fait moi aussi, mais beaucoup plus simple...c'est une bonne idee les flocons d'avoine...

    7
    Mardi 1er Juin 2010 à 09:17

    je suis allée voir tes mini shamoings, vrament ravissants. Pour ma recette, je me suis d'abord amusée à relever le défi d'un petit % de Cocosulphate

    8
    Mardi 1er Juin 2010 à 09:18

    L'idée de faire des boules attisanales à la main me semble excellente (on pourrait même les percer pour les mettre sur une ficellle!)

    9
    Mardi 1er Juin 2010 à 09:21

    Le shampoing liquide me décape nettement plus la crinière, je dois mettre un après shampoing; Celui ci ne le necessite pas mais il mousse vraiment peu.

    quand je parle de volume, ce n'est pas dans le style ébouriffé plutot comme si cela donnant de la matière (comme quand on talque par exemple).

    10
    Mardi 1er Juin 2010 à 09:26

    bises à toi Mlk…

    11
    Mardi 13 Juillet 2010 à 16:01

    J'ai fait une variante.

    La recette est là : http://lyjazz.cheminsinstantanes.fr/post/Semaine-26-%3A-vendredi-et-samedi

     

    12
    Vendredi 16 Juillet 2010 à 23:18

    je suis allée voir ta création qui a l'air super. de mon côté, j'en ai refait depuis en modifiant un peu et ils tiennent bien (surtout si on laisse vraiment bien sécher avant emploi)

    13
    mlk
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:29

    Très ludique ce genre de shampoing...ai je besoin de volume!ih!ih!

    Tu cherches le joujou à emporter dans tes petites malles? de voyageuse

    J'ai découvert que Michèle aussi s'adonnait à ce style de produits très ludiques

    pour mon grand plaisir et of course utiles

    Extrait d'écorce de grenade ravive les teintes, le ratanhia aussi(moins sûre)

    et pour les brunes, the et café

    Merci PPP

    Il n'y a pas de phase acqueuse dans ce genre de produits? on pourrait mettre de la guar!

    14
    Colchique
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:29

    Bonjour Venezia,

     

    Merci beaucoup pour cette recette et tes impressions que je trouve très intéressantes.

     

    J'aime bien ta recette car tu cherches avant tout à utiliser le moins de tensioactifs possible.

     

    Je confirme que les moules en silicone ce n'est pas l'idéal pour tasser les shampoings solides.

     

    Personnellement, mes prochains shampoings solides j'essayerai de les mouler à la main comme de la pâte à modeler.

     

    je vais suivre tes expériences dans les shampoings solides.

    15
    michele
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:29

    Euh Mlk, j'en fabrique de temps en temps et  ... pour les copines paresseuses des tensio-acifs, parisiennes et qui aiment les macérations huileuses. Tu vois de qui je veux parler?

    Mais je n'ai jamais fait de shampoings solides avec ces tensio-actifs là.

     

    Ne mettent -ils pas d'autres produits boosters de "mousse" pour remplir la formule,

    J'ai toujours lu que le sodium coco sulfate avait le même effet détergent que les autres sulfates, ce qui ne semble pas poser trop de souci sur le cheveu lui même. Je crois que beaucoup de personnes apprécient la sensation de cheveu très propre voire crissant.

    Mais as-tu observé le même effet  sur le cuir chevelu? Ce qui serait moins bien.

    Lequel préfères-tu entre celui ci et ton shampooing liquide?

    Bel exercice Venezia!

    16
    mlk
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:29

    Michèle

    Oui, je vois

    Bises PPP

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :