• Trois baumes d'hiver


    Trois d'un coup. Un en prévention de méchantes variations climatiques, un autre pour enrayer un début de crève et le troisième anti toux.

    Je trouve les baumes très pratiques quand on veut utiliser les huiles essentielles en thérapeutique, car leur texture oblige à masser pour faciliter la pénétration. Composés de gras, ils sont un excellent support olfactif. Ils sont aussi très stables, et on peut mettre les doigts dans le pot sans risques.

    J'ai choisi deux formules (au karité et à l'acide stéarique, à la lécithine et au beurre de jojoba) qui "prennent" lentement pour pouvoir incorporer les huiles essentielles à température peu élevée et conserver ainsi leur force thérapeutique,  ce qui est impossible avec des baumes simples à la cire d'abeille qui figent très vite. 

    Pour sélectionner les huiles végétales, je pioche dans mes réserves en ajustant en fonction de leurs propriétés, de leurs parfums et de précédentes expériences… Libre à chacune de s'en inspirer librement. Le choix des huiles essentielles est en revanche plus pointu.


    Baume de début d’hiver


                                                  Il semble légèrement granuleux, mais ne l'est pas du tout, il est juste très souple

    92g beurre de karité
    50g huile de coco (choisir de la neutre au nez si possible)
    7g beurre de sal
    5g beurre d'aloe
    23g huile de pépins de citrouille
    5g macérat tepezcohuite maison
    5gtes anti ox
    4g acide stéarique


    15gtes HE rose dluée
    15gtes HE sapin géant
    10gtes HE sapin blanc
    10gtesHE  petit grain citron
    5gtes HE carotte sauvage graines
    10gtes HE pruche
    10gtes extrait CO2 rose musquée

     

    Ce baume a mis longtemps à "se faire" en raison de mon choix hasardeux d'une huile de coco odorante qui se mariait bizarrement  avec les odeurs de résineux; aujourd'hui, s'il reste sucré en attaque, les résineux très adoucis viennent ensuite prendre la relève, et surtout persistent vraiment longtemps. Il est presque trop onctueux, car le beurre d'aloe est un mou. Mieux vaut le remplacer par un beurre "dur", Mais c'est un baume doudou très agréable, mi-nord, mi-sud, à utiliser en prévention. Si je le refaisais, j'emploierais une huile de coco neutre.L'association rose-résineux est très agréable.

     

    Pour mémoire, car il est très proche du baume anti creve d'été, dont j'avais déjà indiqué la formule ici

    Baume anti-crève aux HE malgaches et au vétyver


                                                  L'huile de pépins de citrouille en quantité donne la couleur


    20g cire abeille
    4g lecithine liquide
    49g huile de noix d'amazonie
    14g beurre jojoba
    10g macérat huileux de tepezcohuite
    10g macérat huileux de millepertuis (Michèle)
    25g huile de pepins de melon
    7g huile "Antipodes" (un mélange d'huiles exotique recyclé)
    42g huile pépins de citrouille

    15gtes Epp
    5gtes elixir calling all angels (facultatif)

    50gtes HE saro
    30ges HE iary
    40gtes HE lavande
    15gtesHE  tea tree
    6gtes HE ravintsara
    15gtes HE vetyver (baldwins)
    5gtes HE poivre noir

    J'apprécie beaucoup le parfum et la consistance de ce baume, que j'utlise éventuellement en massage du haut des bronches et du cou pour enrayer un refroidissement naissant. 


      Proportions générales (affinées après moult essais) pour réaliser un baume oncteux au toucher très fin:

    -10g de cire d'abeille 

    -2g de lécithine liquide

    -Entre 70g et 72g d'huile végétale. Si possible essayer d'en mélanger plusieurs (au moins deux) pour affiner le résultat

    -7g beurre de jojoba (mélange à 50% d'huile de jojoba et d'alcool cétéarylique, préparé ainsi); on peut le remplacer -à défaut- par d'autres beurres, à condition qu'ils ne soient pas trop mous. 

    -HE au choix

    L'ajout de lécithine liquide assouplit la cire d'abeille, même si elle est un peu dure au départ (ce qui est le cas des cires en pain par exemple).  

     

    Baume anti toux


                                                   Conditionné dans une petite boite en métal


    46g de beurre de karité
    25g huile coco neutre
    6g beurre de sal
    11g macérat huileux de thym (maison)
    6g macérat huileux de lavande
    3g macérat huileux de calendula
    2g acide stéarique

    4gtes vit E
    5gtes elixir calling all angels

    40gtes HE estragon
    40gtes HE cypres (cupressus sempervirens)
    20gtesHE  thym tujanol
    30gtes HE monarde (je ne connais pas l'espèce exacte)
    80gtes HE marjolaine à coquilles

     

    J'ai prudemment choisi une huile de coco neutre en raison du parfum vert et basalmique ds HE retenues. La texture, assez ferme, est très bien pour les massages. A utiliser pendant 5 jours maximum car il est très dosé, en massage du thorax et du dos, deux à trois fois par jour.

    J'ai repris une formule proposée par Penoel et Franchomme dans "L'aromathérapie exactement" et je l'ai légèrement modifiée en ajoutant de la monarde, une labiée proche du thym, réputée bonne contre la toux. J'avais déjà testé son efficacité en infusion, mais grâce à Michèle, j'ai pu l'utiliser en HE. Je suis ravie car ce baume a beaucoup soulagé celle à qui je l'ai offert, épuisée par des quintes de fin de bronchite. Cest l'odeur, très anisée, de l'estragon qui domine. J'ai choisi trois macérats huileux "théapeutiques": thym, lavande et calendula. 


    Soyez prudent avec les huiles essentielles si vous n'avez pas l'habitude de les employer et surtout, avant de vous lancer dans de l'automédication, prenez un avis médical pour vous assurer d'un vrai diagnostic. 

    Ce sont des formules destinées à des adultes, et à éviter si on est enceinte.



    Elixir Calling all angels


    J'en rajoute souvent quelques gouttes dans mes formules. Il s'agit d'un élixir floral et minéral d'Alaska préparé avec de l 'angélique, de la kunzite (une pierre semi-précieuse), de l'eau d'un puits anglais et des fleurs de mertensie paniculée (mertensia pinculata). Il est sensé apporter une énergie très douce et aimante…

    Les élixirs sont préparés sur base alcoolique, mais j'en rajoute si peu qu'ils ne nuisent pas à la stabilité des baumes.

    « 22 centimètres…Blog ailleurs »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 7 Décembre 2008 à 21:02
    j'avais fait plus ou moins la meme formule pour l'été…
    2
    Dimanche 7 Décembre 2008 à 21:04
    pour le malgache, j'y avais pensé…
    3
    Dimanche 7 Décembre 2008 à 21:06
    Il y a aussi la monarde dydime (ou didyme? ) et bien d'autres monardes…
    pour le tepezcohuite, je voulais tester surtout la texture qu'il pouvait donner… et puis j'aime bien incorporer des huiles aux effets adoucissants et/ou anti inflammatoires…
    4
    Lundi 8 Décembre 2008 à 01:49
    J'ai un fichier spécial avec tes baumes qui n'en fini pas de s'allonger...Ces trois là vont rejoindre leurs petits frères sans démériter je pense... Tu n'en finis plus de décliner, varier, améliorer, affiner pour le plus grand plaisir de nos nez...
    5
    Vendredi 12 Décembre 2008 à 15:49
    tu es trop gentille, crudité… je pense que faire des baumes est un plaisir quasi obsessionnel…
    6
    Vendredi 12 Décembre 2008 à 15:51
    Ça permet vraiment de travailler les parfums, je trouve…et je les trouve très efficaces comme forme galénique (je ne sais pas si on dit ça comme ça… ) quand on veut se soigner tout en conservant le plaisir d'une application onctueuse
    7
    Vendredi 12 Décembre 2008 à 15:53
    merci Mlk, c'est vrai qu'ils sont multi usages, les baumes. On me demande parfois   quand j'en offre: qu'est de que je vais en faire? et je réalise alors que je devrais faire un jour un mode d'emploi pour recensenr leurs diverses fonctions… 
    8
    Vendredi 12 Décembre 2008 à 19:15
    J'adore le concept de ces baumes.
    La texture des deux derniers a l'air particulièrement fondante. 

    9
    Lundi 15 Décembre 2008 à 07:57
    et ils viennent de m'être très utiles… 
    10
    Mercredi 24 Décembre 2008 à 09:26
    j'espère que ça a suffi …
    11
    Dimanche 11 Janvier 2009 à 14:22
    Merci pour le retour, Michèle… et vive les He malgaches…
    12
    Dimanche 17 Octobre 2010 à 16:37

    Bonjour Marianne,

     

    pour l'huile de pépins de courge: pas de souci, vous pouvez chosir ce que vosu voulez en remplacement; si vous cherchez une texture un peu équivalente, je dirais avocat ou sésame.

    Pour l'huile de coco, c'est un peu plus délicat; Dans les pays tempérés en effet, (sauf en été) elle se présente sous la forme d'une huile solide, ce qui donne de la consistance aux baumes, ainsi qu'un très agréable glissant cosmétique. Il faudra donc lui substituer par exemple 40g d'un autre beurre, plus 10g d'une huile liquide. Le jojoba qui apporte beaucoup de finesse serait interessant.

     

    Pour le vetiver, pas de souci non plus, vous pouvez le supprimer.J'en mets pur diverses raisons: pour l'effet enracinement au plan énergique, pour ses propriétés immiunostimulantes, et comme vous l'avez bien deviné pour son pzrfum. mais ça marche aussi sans.

     

    Vous pouvez effectivement remplacer la monarde par du thym. j'aime beaucoup le thym géraniol doux et au parfum fleuri. D'autres doivent pouvoir faire l'afffaire;

     

    Bons essais.

    13
    Dimanche 17 Octobre 2010 à 20:53

    Bons essais

    14
    Dimanche 25 Septembre 2011 à 17:38

    Pour voyager, si tu utilises du karité, il faut ajouter un peu d'un beurre dur pour que le baume résiste bien à la chaleur. Les baumes karité-acide stéarique sont très agréables.

    15
    Lundi 26 Septembre 2011 à 23:11

    Si tu as les pieds très secs, passe le baume sur peau humide pour avoir une hydratation suffisante ou  passes en sur un peu de creme hydratante, c'est encore mieux.

    16
    Catherine
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:39
    Tes baumes sont si beaux qu'on en oublierait leur rôle térapeuthique....

    C'est l'été ici mais cela me donne l'idée d'en faire un anti-crève pour mes cadeaux de Noël, parce que, même en été, on peut attraper la crève...
    17
    michele
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:39
    Je suis très tentée par le malgache au cas où.
    Ce début d'hiver est si clément avec mon nez mais sait-on jamais? Je garde ta formule en mémoire.
    Il me reste encore un fond du baume anti-crève d'été que tu m'as offert. Très efficace, je n'ai pas dû aller au bout du pot.

    Je réalise que l'onctuosité de tes baumes doit aussi à la complexité des HV que tu y mets. C'est intéressant car tu dois ainsi couvrir tous les types d'acides gras.

    Merci beaucoup Venezia, Reine des baumes.
    18
    patte
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:39
    Entre toi et Michele, vous vous donnez le change pour nous instruire le dimanche !
    Je vais mettre à jour mes notes : j'avais réalisé avec bonheur ton ancien baume anti crève

    Une joie de voir associer la pruche à une synergie qui pourra me donner des idées. Résines + rose : fallait juste y penser !
    J'ai acheté chez Abiessence l'he de sapin géant -toujours très inspirée par tes écrits.., je ne le regrette pas : quelle finesse. Un peu plus déçue par l'ha de sapin géant (acheté au litre à un prix imbattable). Mais cet ha fera l'affaire pour les brumes maisons (et les lotions après shampoing)

    Tu utilises sans souci pour ta peau des beurres hydrogénés (beurre d'aloé)
    Quant à ton baume contre la toux, ce n'est pas de la monarde fistuleuse ? J'en ai acheté, mais parceque j'avais lu son utilité surtout pour les problèmes cutanés (psoriasis, zona, mycose..)

    Comme Michele, la qualité de la texture de tes baumes réside bien ton ce choix si fin des hv et autres beurres.

    Il y a une raison particulière à l'emploi du macérat de Tepezcohuite dans ton 1er baume ? Je limite son utilisation aux bobos cutanés..
    Merci Princesse
    19
    mlk
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:39
    3 baumes d'hiver, et je ne suis que très voire rarement atteinte par le froid
    hormis les doigts mais je détourne tes cadeaux, très souvent et avec bonheur, je dirais qu'ils m'accrochent par leurs "suavité" et leurs parfums
    "addictifs" le baume cèpe ,a changé encore, la rose y est plus présente alors il est détourné quasi cyclothymique et se prête avec chaleur aux états d'âme qui gèrent ce corps enfin pour moi
    Que dire du baume à la rose , le plus "multi usages"" car  comme femme souvent il varie mais avec générosité souvent il se donne
    J'aime là l'essai malgache, je suis dedans aussi mais pour un baume circulation et je joue avec le famonty mais n'ai pas encore trouvé à mon nez avec qui la marier...peut être la laisser solo!
    A bientôt Princesse et ne prends pas froid 
    20
    Crudité
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:39
    L'expertise que tu as pu acquérir dans la fabrication des baumes me laisse sans voix.

    Un grand bravo et un grand merci.

    Je ne me lasse pas de lire tes recettes.

    Crudité
    21
    michele
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:39
    Baumes anti-crêve mis en service depuis hier soir: deux de mes gremlins sont sur le carreau.
    Les pauvres,  juste au moment des vacances
    Merci pour ton cadeau fort utile!
    22
    Marianne
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:39

    Très tentant ! J'ai bien envie de faire les deux derniers mais j'aimerais faire le + possible (quand c'est possible) avec ce que j'ai déjà chez moi (je vais déjà me procurer les qq HE manquantes). Par quelle autres HV pourrais-je remplacer l'huile de coco et l'huile de pépins de courge ? (j'ai en stock les HV de macadamia, noisette, abricot, jojoba, germe de blé, avocat, bourrache, ricin, sésame, pépins de raisin...)

    Par ailleurs, dans le baume anti crève, l'HE de Vetyver est-elle indispensable ou juste là pour parfumer ? Et dans le baume anti toux, l'HE de monarde apporte-t'elle vraiment plus que son équivalence en HE de thym ?

    Merci !

    23
    michele
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:39
    Le baume anti-crêve malgache a permis au cours de ces vacances de soigner mes deux fils mais aussi deux autres personnes aux rhumes et autres symptômes ORL naissants.

    Une seule personne n'en a pas eu les bénéfices escomptés car je ne pouvais pas être au four et au moulin pour la masser donc les applications n'ont pas été aussi suivies qu'il l'aurait fallu et sa crêve était plus ancienne.

    Deux, trois  jours après l'application sur le torse, le dos et le cou, il n'est plus utile de mettre quoi que ce soit.
    Il n'y a plus aucun symptôme!

    Mon dernier fils qui était enrhumé mercredi a suivi le même traitement et il n'y parait plus depuis hier soir, soit 2 jours après!
    En le récupérant hier à l'école, il m'a dit que sa maîtresse est très enrhumée et qu'il lui a dit que sa mère fabriquait des crèmes...

    Merci mille fois pour ce baume boost que je vais reproduire avec ce que j'ai sous la main car le pot est vide, tu penses bien!
    Ma réputation de soigneuse/sorcière est au top!

    J'oublie de parler de:
     
    - la texture qui permet un massage très agréable tant pour le masseur que pour le massé

    - du parfum qui est vraiment si discret qu'il ne signale pas l'état "grippal" du malade, lui permettant de passer à table devant des desserts et des volailles divines sans incommoder son entourage.

    Bravo, bravo!!
    24
    Marianne
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:39

    Merci beaucoup, je vais tenter toutes ces utiles suggestions !

    25
    sylvie
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:39

    vraiment ces baumes sont super, je voudrais bien me lancer et faire le baume anti creve,quelle est la difference de texture entre la cire et le karite ?pour l hiver je fais une preparation anti creve mais liquide .celles la ma conviendrait mieux car je dois voyager et faire une cure .merci et bon dimanche .

    26
    sylvie
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:39

    Bonjour Venezia,

    et merci pour ton aide:je vai faire un baume avec du karite d autant que je n ai pas tous les ingredients pour faire celui à la cire d abeilles.

    quand j aurai le temps je testerai les deux formules !

    j aime bien les baumes ou plutot mes pieds tres secs.c est tres pratique .

    bonne semaine

    bien à toi.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :