• Turquie: la grenade et la figue

    Deux fruits méditerranéens qui ont souvent croisé mon chemin lors d'un tout récent périple en Turquie.

     

     

    La grenade

     

    Ses propriétés anti oxydantes lui donnent une côte d'enfer. J'ai vu dans la campagne plein de petits grenadiers, plantés à coup sûr il n'y a pas si longtemps et couverts de fruits énormes. 

     

      P1220928.jpg

    Grenadiers à Kaunos. 

     

    En lisant un peu à propos de ce fruit, j'ai découvert que son nom latin (punica granatum) la rattachait au monde antique, punica c'est punique, c'est à dire carthaginois. L'auteur romain Pline l'Ancien l'appelait la pomme de Carthage, les meilleurs fruits consommés à Rome venant de Phénicie ou de Carthage.

     

     

    P1220929.jpg

      Nar est le nom turc de la grenade, suyu signifie jus.

     

    Le jus des grenades turques est d'un rouge très vif. En revanche, celui que l'on vend dans les rue de Bangkok n'affiche qu'un rose léger.

     

    P1220924.jpgHors sujet mais si beau que je l'affiche quand même: tombes rupestres lyciennes de Kaunos, à flanc de montagne, au dessus des champs de grenadiers.


     La grenade appartient à la famille des Punicacées (une famille dont elle est le seul membre), rattachée désormais à celle des Lythracées, où l'on trouve le henné, la salicaire ou la chataigne d'eau.

     

    *Ici,j'aime beaucoup ajouter des grains de grenade pour acidifier une salade et notamment le boulgour. J'en glisse aussi dans les salades de fruit (agrumes notamment), avec un soupçon de fleurs d'oranger comme faisait ma grand mère. 

     

    Eplucher une grenade

     


    Pour ne pas trop se noircir les doigts (la peau des grenades est particulièrement tannique), éplucher le fruit qu'on a coupé au préalable en gros quartiers (j'utilise un couteau costaud et je pose la grenade sur une planche) sous un filet d'eau au dessus d'un saladier placé dans l'évier. On ôte ensuite plus facilement les peaux blanches amères qui remontent à la surface de l'eau.

     

    Voir chez j.p en son jardin royaume portugais une technique très proche ici

     

    Autres liens sur la grenade à ne pas manquer:


    * Un article très documenté sur la grenade en Turquie, et l'occasion de découvrir un  blog passionnant consacré à ce pays. voir ici


    *Un texte bien écrit et plein d'informations ici

     

     

    La figue


     

    P1220878.jpg

    figues au séchage

     

    Lors de ma balade en Turquie, je suis passée par la région d'Ortaklar, couverte de figuiers.

     

     

    P1220880.jpg

    je les ai goûtées à ce stade…  

     

     

    C'était le moment de la récolte, les fruits séchaient sur des claies au soleil, avant d'être triés par qualité. Les meilleures figues, encore moelleuses, offrant un goût encore proche du fruit frais, une merveille.


    P1220884.jpg

    Tri minutieux et un peu fastidieux


    Un peu d'étymologie à partir de son nom latin (ficus carica) m'a fait découvrir que la figue se rattachait à la Carie, nom antique de la région d'Asie mineure où est situé Ortaklar: en plein dans le vif!  

     


    « Blog absentTurquie: le laurier »

  • Commentaires

    1
    Samedi 24 Septembre 2011 à 12:59

    Voilà 2 fruits selon mes goûts.

    Je suis faite pour ces pays. Et je croise la Turquie très souvent sur ma route ses temps-ci...surtout chez toi à vrai dire : j'ai lu sur tes conseils Le musée de l'innocence. Mon prénom est originaire de ce pays.

    La grenade est un fruit magique, que j'ai croisé toute petite dans le jardin de mon grand-père. Et la figue est le fruit des dieux, non ?

    Sinon ton article est impeccable, comme toujours !

    2
    Samedi 24 Septembre 2011 à 14:38
    Deux fruits merveilleux qui poussent également dans mon jardin. Dans les pouilles, une fois les figues séchées, on les farci d'une amande puis on les enferme dans un bocal avec des zestes de citron et des graines de fenouil et on les déguste l'hiver. Un vrai régal ! Et en plus ces deux fruits sont également plein de vertus pour la peau. Quel beau voyage tu as du faire !
    3
    Samedi 24 Septembre 2011 à 14:38
    Hum.. ton article me donne faim de fruits !
    4
    Samedi 24 Septembre 2011 à 15:49

    Venezia, merci beaucoup pour cet article très intéressant avec de superbes photos.

    5
    Samedi 24 Septembre 2011 à 16:14

    j'espère que tu as apprécié le musée de l'innocence, j'ai offert le livre depuis, mais il me reste vraiment en mémoire.

    Oui ce sont vraiment deux fruits des Dieux, et tous deux symboles de fertilité.

    6
    Samedi 24 Septembre 2011 à 16:18

    Bonjour Sylvie,

    avec quoi as-tu fait ta teinture? Avec les graines?

    La peau renferme des tanins mais aussi des substances alcaloides toxiques (on en utilisait un extrait contre les vers). donc ne pas l'utiliser en interne, en revanche, en usage externe, elle a des propriétés très astringentes.

     

    Figues confites et foie gras: un délice (les Romains gavaient les oies avec des figues!)

    7
    Samedi 24 Septembre 2011 à 16:19

    Ta recette de figues est sensationnelle, je vais essayer: tu ne rajoutes aucun alcool, tout est à sec dans le bocal?

    8
    Samedi 24 Septembre 2011 à 16:19

    Nansou, ce n'est pas ce qui manque en cette saison!

    9
    Samedi 24 Septembre 2011 à 16:20

    Merci Colchique, j'essaie toujours de glaner au vol quelques images du monde végétal.

    10
    Samedi 24 Septembre 2011 à 18:14

    Venezia, non pas d'alcool, ce sont juste des figues séchées qu'on "parfume" grâce au citron et au fenouil. J'en raffolle littérallement !

     

    11
    Samedi 24 Septembre 2011 à 18:28

    Voilà qui illustre bien ce que je disais : tu sais merveilleusement nous récompenser de tes absences.

    Petite, je mangeais beaucoup de grenade dans le jardin de mon grand père : pour moi, c'était carrèment magique !

    Le figuier est un arbre sacré, il est vrai. J'aime ce côté merveilleux des dons de notre terre.

     

    Merci pour cet article Princesse.

    12
    Dimanche 25 Septembre 2011 à 17:30

    Pour la figue, on  en fait des extraits (l'INCI, c'est ficus carica extract). j'ai trouvé des recettes très interessantes:

    ICI

    Pour les hydro glycérinés, je te conseille d'ajouter un conservateur par prudence.

    13
    Dimanche 25 Septembre 2011 à 17:30

    Tentatrice!

    14
    Dimanche 25 Septembre 2011 à 17:31

    Irène, ces deux fruits inczrnent pour moi toute la Méditerrannée

    15
    Dimanche 25 Septembre 2011 à 17:37

    Mlk,

     

    je pense que la grenade pouvait bien être la pomme du jardin d'Eden (il y a plsu de chance de trouver des grenades que des pommes si on suppose que le jardin était plutôt au sud… )

     

    C'est étonnant qce que tu dis à propos de leur offrande aux disparus car dans la mythologie grecque, la grenade est aussi liée au monde d'en bas; c'est parce qu'elle avait croqué 7 grains de grenade que Koré (appelée aussi Persephone) la fille de Demeter, déesse des moissons,  ne put remonter sur terre que la moitié de l'année, elle devait passer l'autre avec Hadès le dieu des enfers,  ce qui a donné les saisons…

    16
    Dimanche 25 Septembre 2011 à 17:44

    Chabou: la confiture de figues est une merveille de couleur et de parfums profonds.  je fais parfois un dessert au four figues/raisins qui a toujours du duccès. il suffit  de ranger dans un plat en terre grosses figues violettes dont on incise le haut en croix pour y introduite un grain de raisin frais , on saupoudre de sucre, on met un petit morceau de beurre sur chaque figue et d'autres grains de raisin en vrac dans le plat avec à peine un fond d'eau (+ un trait d'alcool) et un baton de vanille fendu en deux puis en tronçons. Au four à 180° pendant au moins 30mn (on arrose à mi cuisson. Parfois, il faut plus longtemps, tout dépend des figues et du four) Il faut que les figues deviennent dodues et luisantes.

    17
    Lundi 26 Septembre 2011 à 23:18

    caille aux raisins et aux figues, c'es appetissant!

    18
    Mercredi 28 Septembre 2011 à 11:00

    Michèle,

    Pour la grenade, je pense que ela tient aux variétés. j'ai le souvenir des grenades préparées dans mon enfance par ma grand mère: j'aimais beaucoup. J'ai aussi beaucoup croqué dans des grenades sauvages sur l'ile de kastellorizo en Grèce à une époque où l'île était encore presque à l'abandon. elles m'ont laissé un merveilleux souvenir: il y avait du parfum et de l'acidulé.

     

    Un jus de grenade n'est pas astringent si on prend la peine d'ôter les peaux blanches très amères. Mais c'est du boulot!

    19
    sylvie
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:17

    deux fruits  tres interessants:j ai trouve des grenades sur un petit arbre tout rabougri ,j en fait une teinture ,?parce que pue je n en ai pas assez pour un jus.les figues :confitures ,et confites pour manger avec le foie gras:finallement on va souvent chercher bien loin ce qui est tout pres de nous.merci pour tes articles bises et quel beau voyage.

    20
    sylvie
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:17

    d accord ,je ne l utiliserai que sur ma peau ,car j ai mis tout le fruit .que peux t on faire avec la figue pour la peau?merci bon w end à toi.

     

     

    21
    chabou
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:17

    Balade belle aux yeux et à la bouche, un parfum d'enfance des méditerranéennes, merci Venezia de tes "contes en chemin" qui m'en apprennent chaque fois un peu plus.

    Je me suis gavée de figues il y a peu, en les ramassant pour faire de la confiture. Mais celles que je préfère, à contre temps, sont les mendiants de noël.

    22
    chabou
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:17

    Miammmmm !

    Dis, je suis déjà ronde comme une petite caille, ton alléchant dessert va en faire une caille aux raisins (et figues) dodue et luisante ^_^

    23
    mlk
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:17

    La grenade est nommée "pomme" ne serait ce pas elle le vrai fruit de la connaissance biblique?

    J'adore les grenades même celles de mon quartier et j'aime par dessus tout, décoller les petites perles rouges

    Chez moi, on l'offre aussi à nos disparus, offrande très précieuse et reconnaissante

    Les figues fraiches sans aucun doute, sous l'arbre, je m'en suis gavée cet été

    mais elles ne doivent pas valoir les turques

    La photo est si étrange, captivante et l'on se croirait dans un autre monde, très étrange

    couleurs sables et fauves aussi, j'aime beaucoup ton "hs"

    Tu vas formuler cosmétique et culinaire, car là aussi tes recettes sont trop séduisantes

     

    24
    michele
    Vendredi 15 Août 2014 à 22:17

    Voilà un des rares fruits avec le durian que je n'apprécie pas.

    Si le second est par trop odorant voire repoussant, je trouve que le premier est un éloge de la fadeur.

    Je n'ai jamais goûté de grenades goûteuses même dans mon enfance et dans ma maison à Nouméa où en poussait un très fructifère.

    Les fruits faisaient le régal des chauve-souris et d'un copain qui les croquait en arrivant chez nous ... même véreuses. Les grenades doivent mûrir sur l'arbre normalement.

     

    Je me demande avec quoi sont faits les jus de grenades commerciaux et si l'on n'y mixe pas un peu de pulpe car ils sont très astringents.

     

    Quant aux figues... un régal!

     

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :